État de santé des Canadiens 2016 : Rapport de l'administrateur en chef de la santé publique - Dans quelle mesure sommes-nous en mauvaise santé? - Maladies cardiovasculaire

Dans quelle mesure sommes-nous en mauvaise santé?

Maladies cardiovasculaire

En 2014, 6 % des Canadiens de 20 ans et plus ont indiqué souffrir d'une maladie cardiovasculaireNote de bas de page 1.

Les maladies cardiaques et cérébrovasculaires sont des exemples de maladies cardiovasculaires. Ces deux maladies sont les deuxième et troisième principales causes de décès au Canada après le cancer. L'hypertension artérielle est une maladie chronique qui peut augmenter le risque de maladie cardiovasculaireNote de bas de page 2,Note de bas de page 3.

Au fil du temps

De 2007 à 2014, le pourcentage de Canadiens ont indiqué souffrir d'une maladie cardiovasculaire est demeuré stable à 5 %. Ces pourcentages ont été adaptés selon l'âge afin de pouvoir être comparés au fil du tempsNote de bas de page 1.

Selon le revenu

En 2014, les Canadiens dans les ménages se situant dans la tranche inférieure de revenu avaient plus de chances d'être atteints d'une maladie cardiovasculaire que dans ceux de la tranche supérieure de revenu (Figure 1)Note de bas de page 4.

Figure 1 : Pourcentage des Canadiens atteints d'une maladie cardiovasculaire selon le revenu du ménage, 2014Note de bas de page 4
Figure 1

Les quintiles (Q) sont calculés en divisant la population canadienne en cinq groupes de taille égale (quintiles) selon le revenu du ménage.

Équivalent textuel

Le diagramme à barres illustre le pourcentage des Canadiens vivant avec une maladie cardiovasculaire, selon le revenu du ménage en 2014. Les données sont divisées en quintiles de revenu. Les quintiles sont calculés en divisant la population canadienne en cinq groupes de tailles égales (quintiles), selon le revenu du quartier.

  • Quintile 1 (revenu le plus bas) : 8,8 %
  • Quintile 2 : 7,8 %
  • Quintile 3 : 6,1 %
  • Quintile 4 : 4,5 %
  • Quintile 5 (revenu le plus élevé) : 3,9 %

Selon le sexe

En 2014, 7 % des hommes et 5 % des femmes ont indiqué souffrir d'une maladie cardiovasculaire Note de bas de page 1.

Selon l'âge

Le pourcentage de Canadiens ont indiqué souffrir d'une maladie cardiovasculaire augmente avec l'âge. C'est aussi le cas pour l'hypertension artérielle (Figure 2)Note de bas de page 1.

Figure 2 : Pourcentage des Canadiens ont indiqué souffrir d'une maladie cardiovasculaire selon la tranche d'âge, 2014Note de bas de page 1
Figure 2
Équivalent textuel

Le diagramme à barres illustre le pourcentage des Canadiens vivant avec une maladie cardiovasculaire, selon le groupe d'âge en 2014.

  • 20 à 34 ans : 0,7 %
  • 35 à 49 ans : 1,5 %
  • 50 à 64 ans : 7,1 %
  • 65 ans et plus : 18,3 %

Populations autochtones

Les données portant sur les maladies cardiovasculaires chez les populations autochtones ne peuvent être comparées directement à celles qui précèdent. En 2008/2010, 22 % des membres des Premières Nations vivant dans les réserves ont indiqué souffrir d'hypertension artérielle, 6 % ont indiqué souffrir d'une maladie cardiaque et 2 % ont mentionné vivre avec les effets d'un accident vasculaire cérébralNote de bas de page 5.

Pourcentage des Premières Nations vivant dans les réserves atteints d'une maladie cardiovasculaire, 2008/2010Note de bas de page 5
Hypertension artérielle 22 %
Maladies cardiaques 6 %
Conséquences d'un accident vasculaire cérébral 2 %

En 2007/2010, les Premières Nations hors réserve, les Métis et les Inuits étaient moins susceptibles d'être atteints d'une maladie cardiovasculaire ou d'hypertension artérielle que les non-AutochtonesNote de bas de page 6.

Pourcentage des Canadiens atteints d'une maladie cardiovasculaire, 2007-2010Note de bas de page 6
  Maladies cardiovasculaires Hypertension artérielle

Les données présentées dans ce tableau sont classées par âge. Les populations autochtones ont tendance à être plus jeunes que les populations non autochtones, ce qui peut rendre difficile la comparaison des données entre les groupes.

Membres des Premières Nations vivant hors réserve 11 % 9 %
Métis 10 % 9 %
Inuits 9 %Tableau 2 note de bas de page a 7 %
Non-Autochtones 14 % 12 %

Comparaisons internationales

Les données sur les taux de maladies cardiovasculaires dans les pays du G7 ne sont pas recueillies; il est donc impossible de faire des comparaisons. Un analyse des taux de mortalité démontre que le Japon affiche le plus bas taux de mortalité causé par les maladies cardiaques (ischémiques, ce qui signifie une diminution de l'apport sanguin au cœur) à 39 décès par 100 000 habitants en 2011, alors que les États-Unis avaient le taux le plus élevé à 124 décès par 100 000 habitants. Le Canada s'est classé dans le milieu avec 95 décès par 100 000 habitants (Figure 3)Note de bas de page 7.

Figure 3 : Taux de mortalité pour les maladies cardiaques ischémiques et cardiovasculaires dans les pays du G7, 2011Note de bas de page 7
Figure 3

Les données présentées dans ce graphique sont classées par âge.

Équivalent textuel

Le diagramme à barres illustre le taux de mortalité chez les personnes souffrant de cardiopathie ischémique et de maladie cérébrovasculaire dans les pays du G7 en 2011.

Cardiopathie ischémique

  • Canada : 95,2 par 100 000 habitants
  • États-Unis : 123,8 par 100 000 habitants
  • Royaume-Uni : 101,9 par 100 000 habitants
  • France : 42,5 par 100 000 habitants
  • Allemagne : 115,2 par 100 000 habitants
  • Italie : 86,2 par 100 000 habitants
  • Japon : 39 par 100 000 habitants

Maladie cérébrovasculaire

  • Canada : 37,8 par 100 000 habitants
  • États-Unis : 42,6 par 100 000 habitants
  • Royaume-Uni : 56,1 par 100 000 habitants
  • France : 38,1 par 100 000 habitants
  • Allemagne : 53,4 par 100 000 habitants
  • Italie : 68,5 par 100 000 habitants
  • Japon : 60,6 par 100 000 habitants

Note au lecteur

  • Les maladies cardiovasculaires sont des troubles ou maladies du système circulatoire. Les quatre types les plus communs sont la maladie cardiaque ischémique, l'infarctus du myocarde (crise cardiaque), l'insuffisance cardiaque congestive et la maladie cérébrovasculaireNote de bas de page 1. L'hypertension est une maladie chronique qui survient quand la pression sanguine est élevée pendant de longues périodes. L'hypertension est le principal facteur de risque associé aux maladies cardiovasculairesNote de bas de page 2.
  • Les taux sont calculés sous la forme de taux normalisés selon l'âge par 100 000 habitants. Les taux sont ajustés en fonction de la répartition par âge afin de tenir compte des diverses tranches d'âge dans les différentes populations. Par exemple, les maladies cardiovasculaires sont plus fréquentes chez les personnes plus âgées. En raison du vieillissement de la population, le nombre de cas devrait être plus élevé que par le passé. Afin de déterminer si les nombres de cas changent, ils doivent être adaptés afin de ne pas être soumis à l'influence du vieillissement.
  • Les populations autochtones sont formées des membres des Premières Nations, des Métis et des Inuits.
  • Le G7 réunit au sein d'une instance de discussion et d'un partenariat économique informels sept démocraties du monde industrialisé : États-Unis, Japon, Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie et Canada.

Pour en savoir plus au sujet des maladies cardiovasculaires, veuillez consulter :

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :