Avis de santé publique : Éclosion d'infections à Salmonella liée aux pêches importées des États-Unis

Le 2 septembre 2020 – Mise à jour

L'enquête sur l'éclosion se poursuit, car des cas de maladies continuent d'être signalés à L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC). Depuis le 23 août, 15 nouveaux cas de la maladie ont été signalés dans le cadre de l'enquête canadienne. Il y a maintenant 48 cas confirmés au Canada.

Il n'existe aucune preuve attestant que les pêches cultivées au Canada sont liées à cette éclosion. On examine plutôt les pêches importées des États-Unis.

Évitez de manger, d'utiliser, de vendre ou de servir les pêches de l'entreprise Prima Wawona visées par le rappel ou tout produit en contenant. Ces conseils s'appliquent à toutes les personnes au Canada ainsi qu'aux détaillants, aux distributeurs, aux fabricants et aux établissements de services alimentaires comme les hôtels, les restaurants, les cafétérias, les hôpitaux et les maisons de soins infirmiers.

Si vous ne savez pas si les pêches que vous avez chez vous sont les pêches de l'entreprise Prima Wawona des États-Unis qui sont visées par le rappel, ne les mangez pas. Le présent avis comprend des conseils additionnels sur la façon d'éviter de tomber malade.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a émis un avis aux consommateurs concernant les pêches rappelées par l'entreprise Prima Wawona, vendues du 1er juin 2020 au 22 août 2020 au Canada. De plus amples renseignements sur les produits rappelés sont affichés sur le site Web de l'ACIA.

Sur cette page

Pourquoi tenir compte du présent avis

L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) collabore avec ses partenaires fédéraux et provinciaux de santé publique, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies des États-Unis (en anglais seulement) et le secrétariat américain aux produits alimentaires et pharmaceutiques (en anglais seulement) pour enquêter sur une éclosion d'infections à Salmonella dans deux provinces. L'éclosion semble se poursuivre, car des cas de maladie récents continuent d'être signalés à l'ASPC.

D'après les résultats de l'enquête à ce jour, l'éclosion est liée aux pêches de l'entreprise Prima Wawona aux États-Unis. L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a émis un avis aux consommateurs concernant les pêches rappelées par l'entreprise Prima Wawona, vendues du 1er juin 2020 au 22 août 2020 au Canada. Ces pêches comprennent des pêches jaunes, blanches et biologiques qui ont été vendues sous diverses marques :

Évitez de manger, d'utiliser, de vendre ou de servir les pêches de l'entreprise Prima Wawona visées par le rappel ou tout produit en contenant. Ces conseils s'appliquent à toutes les personnes au Canada ainsi qu'aux détaillants, aux distributeurs, aux fabricants et aux établissements de services alimentaires comme les hôtels, les restaurants, les cafétérias, les hôpitaux et les maisons de soins infirmiers.

Les pêches cultivées au Canada ne sont pas touchées par cet avis.

Si vous ne savez pas si les pêches que vous avez chez vous sont les pêches de l'entreprise Prima Wawona des États-Unis qui sont visées par le rappel, ne les mangez pas.

Comme l'enquête est toujours en cours, il est possible que l'on trouve d'autres sources, et d'autres avis de rappel d'aliments liés à cette éclosion pourraient être émis. Cet avis de santé publique sera mis à jour au fil de l'évolution de l'enquête.

Résumé de l'enquête

Au 2 septembre 2020, 48 cas confirmés d’infections à Salmonella Enteritidis liées à cette éclosion ont été recensés dans deux provinces : Ontario (32) et Québec (16).

Les personnes sont tombées malades entre juin et août 2020. Onze personnes ont été hospitalisées. Aucun décès n’a été signalé. Les personnes qui sont tombées malades sont âgées de 0 à 91 ans. La majorité des cas (58 %) sont des femmes.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a émis un avis aux consommateurs pour les pêches rappelées par Prima Wamona. L'ACIA mène une enquête sur la salubrité alimentaire qui pourrait entraîner le rappel d'autres produits. Si d'autres produits posant un risque élevé font l'objet d'un rappel, l'ACIA en informera le public par une mise à jour à son avis de rappel d'aliments. On trouvera de plus amples renseignements sur les produits rappelés par l'entreprise Prima Wamona des États-Unis sur le site Web de l'ACIA.

Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies des États-Unis enquêtent également sur une éclosion d'infections à Salmonella Enteritidis qui a une empreinte génétique similaire à celle des maladies signalées relativement à cette éclosion. Les enquêteurs du Canada et des États-Unis continuent de collaborer pour échanger des informations et déterminer les points communs dans les renseignements sur l'éclosion, qui peuvent permettre de détecter d'autres sources de la maladie ou d'aider à trouver la cause de la contamination des pêches.

Il est possible que des cas de maladie plus récents soient signalés dans le cadre de cette éclosion, car il s'écoule un certain temps entre le moment où une personne tombe malade et celui où la maladie est signalée aux responsables de la santé publique. Pour cette éclosion, la période de déclaration de la maladie est de deux à quatre semaines.

Qui est le plus à risque

N'importe qui peut être atteint d'une infection à Salmonella, mais les enfants de 5 ans et moins, les personnes âgées, les femmes enceintes ou les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont plus susceptibles de contracter une maladie grave.

La majorité des personnes qui tombent malades à la suite d'une infection à Salmonella se rétablissent complètement après quelques jours. Il est possible que certaines personnes soient infectées par la bactérie et ne tombent pas malades ou ne présentent aucun symptôme, mais qu'elles puissent néanmoins transmettre l'infection à d'autres.

Ce que vous devez faire pour protéger votre santé

Évitez de manger, d'utiliser, de vendre ou de servir les pêches des États-Unis de l'entreprise Prima Wawona visées par le rappel. Ces conseils s'appliquent à toutes les personnes au Canada ainsi qu'aux détaillants, aux distributeurs, aux fabricants et aux établissements de services alimentaires comme les hôtels, les restaurants, les cafétérias, les hôpitaux et les maisons de soins infirmiers.

Les pêches cultivées au Canada ne sont pas touchées par cet avis.

Avis aux consommateurs

Nous demandons aux gens de vérifier chez eux ou dans leur établissement s'ils ont des produits visés par le rappel. Les produits visés par le rappel doivent être jetés ou renvoyés à l'endroit où ils ont été achetés.

Conseils aux restaurants, détaillants, fournisseurs et distributeurs

Symptômes

Les symptômes d'une infection à Salmonella, appelée salmonellose, se manifestent généralement de 6 à 72 heures après l'exposition à une personne ou un animal infecté, ou à un produit contaminé par la bactérie Salmonella.

En voici la liste :

Les symptômes durent habituellement de 4 à 7 jours. Les personnes en bonne santé qui contractent la salmonellose se rétablissent souvent sans traitement. Il peut parfois être nécessaire de prendre des antibiotiques. Dans certains cas, l'infection peut rendre gravement malade et exiger l'hospitalisation. Les personnes qui contractent la salmonellose peuvent être contagieuses durant des jours, voire des semaines. Les personnes qui ont des symptômes ou des problèmes médicaux sous-jacents doivent communiquer avec un professionnel de la santé si elles soupçonnent qu'elles ont contracté la salmonellose.

Ce que fait le gouvernement du Canada

Le gouvernement du Canada est déterminé à protéger les Canadiens contre les éclosions de maladies entériques.

L'Agence de la santé publique du Canada dirige le volet sur la santé humaine de l'enquête liée à cette éclosion et communique régulièrement avec ses partenaires fédéraux, provinciaux et territoriaux afin de surveiller l'éclosion et de prendre des mesures concertées pour la combattre.

Santé Canada effectue des évaluations des risques pour la santé afin de déterminer si la présence de certaines substances ou de certains microorganismes dans les aliments constitue un risque pour la santé des consommateurs.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments mène des enquêtes sur la salubrité des aliments afin de trouver la source alimentaire possible de l'éclosion.

Le gouvernement du Canada continuera de tenir les Canadiens au courant de tout fait nouveau concernant les enquêtes.

Renseignements épidémiologiques

La figure 1 est une courbe épidémiologique pour cette éclosion, qui illustre le nombre de cas par semaine. Ces renseignements sont utilisés par les enquêteurs sur les éclosions pour montrer quand les cas ont commencé, quand ils ont atteint un sommet et quand leur nombre a diminué. Il peut s'écouler plusieurs semaines entre le moment où une personne tombe malade et le moment où la maladie est signalée et que des tests confirment l'existence d'un lien avec l'éclosion. Des données sur 48 cas sont accessibles.

Figure 1 : Nombre de personnes infectées par l'infection à Salmonella Enteritidis
Figure 1. La version textuelle suit.
Figure 1 - Équivalent textuel
Tableau 1 – Nombre de personnes dont l'infection à Salmonella Enteritidis a été confirmée par semaine du début des symptômes ou de prélèvement
Semaine du début des symptômes ou de prélèvement Nombre de cas
2020-06-28 1
2020-07-05 7
2020-07-12 9
2020-07-19 12
2020-07-26 12
2020-08-02 4
2020-08-09 2
2020-08-16 1

Renseignements additionnels

Personne-ressource pour les médias

Agence de la santé publique du Canada
Relations avec les médias
613-957-2983

Renseignements au public

Appelez sans frais : 1-866-225-0709
Courriel : info@hc-sc.gc.ca

Historique de l’enquête

Avis de santé publique - Le 23 août 2020

Résumé de l’enquête

Au 23 août 2020, 33 cas confirmés d’infections à Salmonella Enteritidis liées à cette éclosion ont été recensés dans deux provinces : Ontario (22) et Québec (11).

Les personnes sont tombées malades entre juin et août 2020. Trois personnes ont été hospitalisées. Aucun décès n’a été signalé. Les personnes qui sont tombées malades sont âgées de 0 à 91 ans. La majorité des cas (55 %) sont des femmes.

L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a émis un avis aux consommateurs pour les pêches rappelées par Prima Wamona. L’ACIA mène une enquête sur la salubrité alimentaire qui pourrait entraîner le rappel d’autres produits. Si d’autres produits posant un risque élevé font l’objet d’un rappel, l’ACIA en informera le public par une mise à jour à son avis de rappel d’aliments. On trouvera de plus amples renseignements sur les produits rappelés par l’entreprise Prima Wamona des États-Unis sur le site Web de l’ACIA.

Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies des États-Unis enquêtent également sur une éclosion d’infections à Salmonella Enteritidis qui a une empreinte génétique similaire à celle des maladies signalées relativement à cette éclosion. Les enquêteurs du Canada et des États-Unis continuent de collaborer pour échanger des informations et déterminer les points communs dans les renseignements sur l’éclosion, qui peuvent permettre de détecter d’autres sources de la maladie ou d’aider à trouver la cause de la contamination des pêches.

Il est possible que des cas de maladie plus récents soient signalés dans le cadre de cette éclosion, car il s’écoule un certain temps entre le moment où une personne tombe malade et celui où la maladie est signalée aux responsables de la santé publique. Pour cette éclosion, la période de déclaration de la maladie est de deux à quatre semaines.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :