Avis de santé publique : Éclosion de cas de salmonellose en lien avec du maïs à grains entiers surgelés

21 décembre 2021 : Mise à jour

Le présent avis est mis à jour pour communiquer la source de l'éclosion et inclure 5 autres cas déclarés dans le cadre de l'enquête en cours sur l'éclosion. Il y a maintenant 84 cas de salmonellose déclarés dans 5 provinces. D'après les résultats de l'enquête jusqu'ici, l'éclosion est liée au maïs en grains entiers surgelé de marque Alasko.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a publié un avis de rappel d'aliments le 14 et le 19 décembre pour le maïs à grains entiers surgelés de marque Alasko importé par New Alasko Limited Partnership. Certains de ces produits ont possiblement été distribués à l'échelle nationale. Il en a résulté un deuxième rappel du maïs à grains entiers surgelés de marque Fraser Valley Meats, le 18 décembre. D'autres avis de rappel d'aliments au Canada sont possibles. On trouvera de plus amples renseignements sur les produits rappelés en ligne.

Évitez de manger, d'utiliser, de vendre ou de servir les maïs à grains entiers surgelés de marque Alasko ou de marque Fraser Valley Meats. Ces conseils s'appliquent à toutes les personnes ainsi qu'aux détaillants, aux distributeurs, aux fabricants et aux établissements de services alimentaires comme les hôtels, les restaurants, les cafétérias, les hôpitaux et les établissements de soins de longue durée au Canada.

Sur cette page

Pourquoi tenir compte du présent avis

L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) collabore avec ses partenaires provinciaux en santé publique, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) et Santé Canada pour faire enquête sur une éclosion de cas de salmonellose dans cinq provinces : en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan, au Manitoba et en Ontario. La maladie signalée en Ontario était liée à un voyage en Alberta et en Colombie-Britannique.

Bon nombre des personnes qui ont été malades ont déclaré avoir consommé des produits crus et cuits avant le début des symptômes de maladie. Dans un premier temps, les enquêteurs ont constaté que de nombreux cas avaient signalé la présence d'avocats frais avant qu'ils ne tombent malades; toutefois, des informations supplémentaires étaient nécessaires pour confirmer la source de l'épidémie.

Dans le cadre de l'enquête sur la salubrité des aliments, l'ACIA a recueilli différents aliments de restaurants où les personnes malades ont mangé. Des tests ont permis de révéler la source de l'éclosion de Salmonelle dans un emballage non ouvert de maïs à grains entiers surgelés de marque Alasko. Les constatations faites au cours du retraçage ont permis de déterminer que la marque commune de maïs surgelés consommés dans différents établissements alimentaires par des personnes qui sont devenues malades. Selon les conclusions de l'enquête à ce jour, l'éclosion est liée au maïs à grains entiers surgelés de marque Alasko.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a publié un avis de rappel d'aliments le 14 et le 19 décembre pour le maïs à grains entiers surgelés de marque Alasko. Les produits visés par le rappel a été vendu en Colombie-Britannique, en Alberta, au Manitoba, en Saskatchewan et au Québec et pourrait avoir été distribué dans d'autres provinces et territoire. Il en a résulté un deuxième rappel du maïs à grains entiers surgelés de marque Fraser Valley Meats, le 18 décembre. On trouvera de plus amples renseignements sur les produits rappelés en ligne. L'ACIA poursuit son enquête sur la salubrité des aliments qui pourrait entraîner le rappel d'autres produits. Tout rappel de produit sera signalé au public au moyen d'une mise à jour de l'avis de rappel d'aliments.

L'éclosion semble se poursuivre, puisque d'autres cas de maladie sont signalés. Évitez de manger, d'utiliser, de vendre ou de servir les maïs à grains entiers surgelés de marque Alasko ou de marque Fraser Valley Meats. Ces conseils s'appliquent à toutes les personnes ainsi qu'aux détaillants, aux distributeurs, aux fabricants et aux établissements de services alimentaires comme les hôtels, les restaurants, les cafétérias, les hôpitaux et les établissements de soins de longue durée au Canada.

Cette éclosion est un rappel important aux Canadiens et aux entreprises que les légumes surgelés peuvent être porteurs de germes nocifs qui peuvent entraîner des maladies d'origine alimentaire s'ils ne sont pas manipulés et cuits correctement avant d'être consommés.

Cet avis de santé publique sera mis à jour au fil de l'évolution de l'enquête.

Résumé de l'enquête

En date du 21 décembre, l'enquête portait sur 84 cas confirmés d'infection à Salmonella enteritidis en Colombie-Britannique (36), en Alberta (30), en Saskatchewan (4), au Manitoba (12) et en Ontario (2). Les maladies signalées en Ontario étaient liées à un voyage en Alberta et en Colombie-Britannique.

La maladie s'est déclarée chez les personnes touchées entre le début de septembre 2021 et la fin de novembre 2021. Quatre personnes ont été hospitalisées. Aucun décès n'a été signalé. Les personnes qui sont tombées malades étaient âgées de 5 à 89 ans. La majorité des cas (64 %) étaient des femmes.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a publié un avis de rappel d'aliments le 14 et le 19 décembre pour le maïs à grains entiers surgelés de marque Alasko; et un deuxième rappel du maïs à grains entiers surgelés de marque Fraser Valley Meats, le 18 décembre . L'ACIA poursuit son enquête sur la salubrité des aliments qui pourrait entraîner le rappel d'autres produits. Tout rappel de produit sera signalé au public au moyen d'une mise à jour de l'avis de rappel d'aliments.

Qui est le plus à risque?

N'importe qui peut être atteint par une infection à Salmonella, mais les jeunes enfantsles personnes âgéesles femmes enceintes or les personnes au système immunitaire affaibli sont plus susceptibles de contracter une maladie grave.

La plupart des personnes qui tombent malades en raison d'une infection à Salmonella se rétablissent complètement en quelques jours. Certaines peuvent être infectées par des bactéries sans être malades et sans montrer de symptômes, mais elles peuvent quand même transmettre l'infection.

Ce que vous devez faire pour protéger votre santé

Les conseils suivants s'appliquent à toutes les personnes ainsi qu'aux détaillants, aux distributeurs, aux fabricants et aux établissements de services alimentaires comme les hôtels, les restaurants, les cafétérias, les hôpitaux et les établissements de soins de longue durée au Canada :

Pour une utilisation générale des légumes surgelés, y compris le maïs surgelés, les conseils suivants vous aideront également à réduire le risque de tomber malade :

Symptômes

Les symptômes de  l'infection à salmonellose, appelée salmonellose, se manifestent généralement de 6 à 72 heures après l'exposition aux bactéries salmonellose provenant d'un animal infecté ou d'un produit contaminé.

Voici quelques-uns de ces symptômes :

Ces symptômes durent généralement de 4 à 7 jours. Chez les personnes en bonne santé, la salmonellose disparaît souvent sans traitement, mais des antibiotiques peuvent parfois être nécessaires. Dans certains cas, la salmonellose peut causer une maladie grave qui exige une hospitalisation. Les personnes qui contractent la salmonellose peuvent être contagieuses durant plusieurs jours ou plusieurs semaines.

Les personnes qui présentent des symptômes ou qui ont des problèmes de santé sous-jacents doivent communiquer avec leur prestataire de soins de santé si elles pensent avoir contracté la salmonellose.

Ce que fait le gouvernement du Canada

Le gouvernement du Canada est déterminé à protéger la santé et la sécurité de tous les Canadiens contre les éclosions de maladies entériques.

Lors d'une éclosion, l'Agence de la santé publique du Canada dirige l'enquête sur la santé humaine et communique régulièrement avec ses partenaires fédéraux, provinciaux et territoriaux pour surveiller la situation et contribuer aux mesures de lutte contre l'éclosion.

Santé Canada effectue des évaluations des risques pour la santé afin de déterminer si la présence de certaines substances ou de certains microorganismes dans les aliments constitue un risque pour la santé des consommateurs.

L'ACIA mène des enquêtes sur la salubrité des aliments afin de trouver la source alimentaire possible d'une éclosion.

Renseignements épidémiologiques

La figure 1 est une courbe épidémiologique de cette l'éclosion, qui montre le nombre de nouveaux cas par semaine. Ces renseignements sont utilisés par les enquêteurs de l'éclosion pour montrer quand les cas ont commencé, quand ils ont atteint un sommet et quand leur nombre a diminué. Il peut s'écouler plusieurs semaines entre le moment où une personne tombe malade et le moment où la maladie est signalée et que les tests confirment un lien avec l'éclosion. Les données sont disponibles pour 84 cas.

Figure 1. Nombre de personnes infectées par salmonellose enteritidis
Figure 1 : Nombre de personnes infectées par salmonellose enteritidis
Figure 1 : Équivalent textuel
Tableau 1 : Nombre de cas confirmés d'infection à salmonellose enteritidis selon la semaine d'apparition des symptômes ou de prélèvement des échantillon
Semaine d'apparition des symptômes ou de prélèvement des échantillons Nombre de cas
2021-08-29 0
2021-09-05 6
2021-09-12 8
2021-09-19 6
2021-09-26 13
2021-10-03 10
2021-10-10 6
2021-10-17 5
2021-10-24 9
2021-10-31 5
2021-11-07 10
2021-11-14 5
2021-11-21 1
2021-11-28 0

Renseignements supplémentaires

Historique de l'enquête

Avis de santé publique : 9 décembre 2021

Le présent avis est mis à jour pour inclure 16 autres cas déclarés dans le cadre de l'enquête en cours sur l'éclosion. Il y a actuellement 79 cas de salmonellose déclarés dans cinq provinces.

Pourquoi tenir compte du présent avis

L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) collabore avec ses partenaires provinciaux en santé publique, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) et Santé Canada pour faire enquête sur une éclosion de cas de salmonellose dans cinq provinces : en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan, au Manitoba et en Ontario. La maladie signalée en Ontario était liée à un voyage en Alberta et en Colombie-Britannique.

La source de l'éclosion n'a pas été confirmée et l'enquête est en cours. Bon nombre des personnes qui ont été malades ont déclaré avoir consommé des avocats achetés à l'épicerie ou servis au restaurant frais avant le début des symptômes de maladie. Les constatations de l'enquête révèlent ces avocats ont été distribués en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan et au Manitoba Cependant, il faudra plus d'information pour confirmer la source de l'éclosion. L'éclosion semble se poursuivre, puisque d'autres cas de maladie sont signalés.

L'Agence de la santé publique du Canada diffuse le présent avis afin d'informer les résidents et les commerçants de la Colombie-Britannique, de l'Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba des résultats de l'enquête jusqu'à maintenant afin qu'ils puissent faire des choix éclairés. Pour l'instant, rien ne prouve que les résidents d'autres provinces et territoires aient été touchés par cette éclosion. Cet avis comprend des renseignements sur les pratiques de manipulation sécuritaire des aliments pour permettre à la population canadienne et aux commerçants de prévenir d'autres infections à la Salmonellose.

Cet avis de santé publique sera mis à jour au fil de l'évolution de l'enquête.

Résumé de l'enquête

En date du 9 décembre, l'enquête portait sur 79 cas confirmés d'infection à Salmonella enteritidis en Colombie-Britannique (34), en Alberta (28), en Saskatchewan (4), au Manitoba (11) et en Ontario (2). Les maladies signalées en Ontario étaient liées à un voyage en Alberta et en Colombie-Britannique. La maladie s'est déclarée chez les personnes touchées entre le début de septembre 2021 et la fin de novembre 2021. Quatre personnes ont été hospitalisées. Aucun décès n'a été signalé. Les personnes qui sont tombées malades étaient âgées de 5 à 89 ans. La majorité des cas (63 %) étaient des femmes.

L'ACIA mène une enquête sur la salubrité des aliments. Si l'enquête permet la présence de fruits et légumes frais contaminés, l'ACIA prendra les mesures qui s'imposent pour protéger le public, notamment le rappel des produits touchés, au besoin. Pour l'heure, aucun avis de rappel d'aliments n'est associé à cette éclosion.

Avis de santé publique : 29 novembre 2021

Mise à jour

L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) collabore avec ses partenaires provinciaux en santé publique, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) et Santé Canada pour faire enquête sur une éclosion de cas de salmonellose dans cinq provinces : en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan, au Manitoba et en Ontario. La maladie signalée en Ontario était liée à un voyage en Alberta.

La source de l'éclosion n'a pas été déterminée et l'enquête est en cours. Les enquêteurs de l'éclosion recueillent des renseignements sur les sources possibles et les façons dont la contamination a pu se produire. Bon nombre des personnes qui ont été malades ont déclaré avoir consommé des fruits et légumes frais avant le début des symptômes de maladie. Cependant, il faudra plus d'information pour déterminer la source de l'éclosion. L'éclosion semble se poursuivre, puisque d'autres cas de maladie sont signalés.

Étant donné la nature évolutive de cette éclosion, l'ASPC diffuse le présent avis afin d'informer les résidents de la Colombie-Britannique, de l'Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba des résultats de l'enquête jusqu'à maintenant et de communiquer d'importantes pratiques de manipulation sécuritaires des aliments afin d'aider à prévenir d'autres infections à la salmonellose. Pour l'instant, rien ne prouve que les résidents d'autres provinces et territoires aient été touchés par cette éclosion. Cet avis de santé publique sera mis à jour au fil de l'évolution de l'enquête.

Résumé de l'enquête

En date du 29 novembre, l'enquête portait sur 63 cas confirmés d'infection à salmonellose enteritidis en Colombie-Britannique (26), en Alberta (21), en Saskatchewan (4), au Manitoba (11) et en Ontario (1). La maladie signalée en Ontario était liée à un voyage en Alberta. La maladie s'est déclarée chez les personnes touchées entre septembre 2021 et le début de novembre 2021. Trois personnes ont été hospitalisées. Aucun décès n'a été signalé. Les personnes qui sont tombées malades étaient âgées de 9 à 89 ans. La majorité des cas (63 %) étaient des femmes.

L'ACIA mène une enquête sur la salubrité des aliments. Si l'enquête permet la présence de fruits et légumes frais contaminés, l'ACIA prendra les mesures qui s'imposent pour protéger le public, notamment le rappel des produits touchés, au besoin. Pour l'heure, aucun avis de rappel d'aliments n'est associé à cette éclosion.

Avis de santé publique : 12 novembre 2021

Premier avis

L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) collabore avec ses partenaires provinciaux en santé publique, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) et Santé Canada pour faire enquête sur une éclosion de cas de salmonellose dans cinq provinces : en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan, au Manitoba et en Ontario. La maladie signalée en Ontario était liée à un voyage en Alberta.

La source de l'éclosion n'a pas été déterminée et l'enquête est en cours. Les enquêteurs de l'éclosion recueillent des renseignements sur les sources possibles et les façons dont la contamination a pu se produire. Bon nombre des personnes qui ont été malades ont déclaré avoir consommé des fruits et légumes frais avant le début des symptômes de maladie. Cependant, il faudra plus d'information pour déterminer la source de l'éclosion. L'éclosion semble se poursuivre, puisque d'autres cas de maladie sont signalés.

Étant donné la nature évolutive de cette éclosion, l'ASPC diffuse le présent avis afin d'informer les résidents de la Colombie-Britannique, de l'Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba des résultats de l'enquête jusqu'à maintenant et de communiquer d'importantes pratiques de manipulation sécuritaires des aliments afin d'aider à prévenir d'autres infections à la salmonellose. Pour l'instant, rien ne prouve que les résidents d'autres provinces et territoires aient été touchés par cette éclosion.

Cet avis de santé publique sera mis à jour au fil de l'évolution de l'enquête.

Résumé de l'enquête

En date du 10 novembre, l'enquête portait sur 46 cas confirmés d'infection à salmonellose enteritidis en Colombie-Britannique (18), en Alberta (18), en Saskatchewan (3), au Manitoba (6) et en Ontario (1). La maladie signalée en Ontario était liée à un voyage en Alberta. La maladie s'est déclarée chez les personnes touchées entre le début de septembre 2021 et la mi-octobre 2021. Trois personnes ont été hospitalisées. Aucun décès n'a été signalé. Les personnes qui sont tombées malades étaient âgées de 9 à 89 ans. La majorité des cas (64 %) étaient des femmes.

L'ACIA mène une enquête sur la salubrité des aliments. Si l'enquête permet la présence de fruits et légumes frais contaminés, l'ACIA prendra les mesures qui s'imposent pour protéger le public, notamment le rappel des produits touchés, au besoin. Pour l'heure, aucun avis de rappel d'aliments n'est associé à cette éclosion.

Renseignements aux médias

Agence de la santé publique du Canada
Relations avec les médias
613-957-2983
media@hc-sc.gc.ca

Renseignements au public

Numéro sans frais : 1-866-225-0709
Courriel : info@hc-sc.gc.ca

Avez-vous trouvé ce que vous cherchiez?

Qu'est-ce qui n'allait pas?

Vous ne recevrez aucune réponse. Les numéros de téléphone et les adresses électroniques seront supprimés.
Maximum de 300 caractères

Merci de vos commentaires

Date de modification :