Cancer et fertilité

Grâce à une médecine et des analyses plus personnalisées, de plus en plus de jeunes Canadiens souffrant d'un cancer survivront. Plusieurs personnes peuvent mener une vie normale après avoir combattu leur maladie. Toutefois, les traitements contre le cancer peuvent avoir des répercussions sur la fertilité.

La bonne nouvelle est que les patients atteints d'un cancer peuvent maintenant avoir un enfant grâce à des techniques pour préserver leur fertilité et accroître leurs chances d'avoir un bébé après les traitements contre le cancer. Pour avoir le plus d'options possible, il vaut mieux aviser votre médecin que vous souhaitez essayer de préserver votre fertilité avant de commencer un traitement contre le cancer.

Risques pour la fertilité

Le saviez-vous?

En 2005, des 10 000 Canadiens âgés de 20 à 44 ans atteints d'un cancer, environ 80 % d'entre eux ont survécu.

Certains traitements contre le cancer sont plus susceptibles que d'autres d'entraîner l'infertilité. La chimiothérapie, la radiation et la chirurgie peuvent toutes entraîner l'infertilité selon le type, la dose, la durée, la fréquence et l’emplacement du traitement.

  • Risques associés à la chimiothérapie : Certains types de chimiothérapie peuvent endommager de façon permanente les ovules et le sperme.
  • Risques associés à la radiothérapie : L’irradiation du corps entier ou de la zone abdominale ou pelvienne peut entraîner une infertilité permanente tant chez l’homme que chez la femme, car elle peut endommager de façon irréversible les ovules et les spermatozoïdes. L’irradiation de la zone pelvienne provoque souvent des dommages irréversibles à l’utérus, rendant la femme incapable de concevoir ou de mener une grossesse à terme.
  • Risques associés à la chirurgie : Le traitement par chirurgie des cancers du système reproductif peut entraîner l’infertilité, notamment lorsque la procédure exige que certains organes comme les testicules, l’utérus ou les ovaires soient enlevés.

Options de préservation de la fertilité

Voici certaines options pouvant vous aider à préserver votre fertilité. Consultez votre médecin pour obtenir plus de renseignements et des conseils adaptés à votre situation.

Femmes

  • Congélation d’ovules : Congélation d’un ou de plusieurs ovules.
  • Congélation d’embryons : Congélation d’un ou de plusieurs embryons (produit de la fécondation de l’ovule par le spermatozoïde).
  • Blindage ovarien : Blindage des ovaires ou de l’utérus contre les radiations afin de réduire au minimum l’incidence sur les organes reproducteurs.
  • Congélation de tissu ovarien : Prélèvement et cryopréservation de l’ovaire ou d’une partie de celui-ci pour qu’il puisse être utilisé ultérieurement.
  • Transposition ovarienne : Déplacement par chirurgie d’un ovaire ou des deux afin de les éloigner du champ de radiation.
  • Trachélectomie : Prélèvement chirurgical du col de l’utérus, ce qui laisse l’utérus intact et permet de mener à bien une grossesse éventuelle. Il s’agit là d’un traitement de plus en plus courant dans les stades précoces de cancer du col de l’utérus.

Hommes

  • Congélation du sperme : Congélation du sperme en vue d’une utilisation ultérieure.
  • Blindage des testicules : Blindage des testicules ou de la région pelvienne contre les radiations afin de réduire l’incidence sur les organes reproducteurs.
  • Congélation de tissu testiculaire : Prélèvement et cryopréservation de tissu testiculaire. Cette intervention en est au stade expérimental et, à ce jour, aucune naissance vivante n’a été signalée à la suite de son utilisation. Elle s’avère toutefois prometteuse.

Options en matière de fertilité s’offrant aux survivants du cancer

Voici certaines des options offertes pour devenir enceinte après avoir subi un traitement contre le cancer.

  • Conception naturelle : Plusieurs femmes sont en mesure de devenir enceintes de façon naturelle après avoir subi avec succès un traitement contre le cancer. La probabilité de succès est déterminée au moyen des tests sanguins et d’ultrasons qui permettent d’évaluer les niveaux hormonaux et l’activité ovarienne. Les hommes qui survivent à un cancer peuvent faire analyser leur sperme afin de déterminer si une conception naturelle est envisageable.
  • Techniques de procréation assistée : Il existe des moyens pour préserver vos ovules et votre sperme, concevoir et devenir enceinte.
    • Avant de subir un traitement contre le cancer, s’il y a des risques d’infertilité, les femmes peuvent envisager de faire congeler leurs ovules et les hommes, leur sperme.
    • La congélation d’ovules est une pratique récente qui évolue rapidement. Même si elle n’est pas aussi solidement établie que la congélation de sperme ou d’embryons, cette méthode de préservation de la fertilité s’avère de plus en plus efficace.
    • Si les ovules d’une femme atteinte de cancer risquent d’être endommagés par les traitements, les ovules et le sperme du couple peuvent être prélevés avant les traitements pour concevoir des embryons in vitro, qui pourront être congelés et utilisés ultérieurement.
    • Pour ce qui est des hommes atteints de cancer, la congélation de leur sperme permet d’obtenir une grossesse soit par insémination intra-utérine (IIU), soit par fécondation in vitro (FIV).
  • Dons d’ovules, de sperme et d’embryons : Lorsque quelqu’un devient infertile à la suite d’un traitement contre le cancer, il peut choisir de faire appel à un donneur d’ovules, de sperme ou d’embryons.
  • Mère porteuse : Une mère porteuse (aussi appelée une mère gestatrice) est une femme qui porte et met au monde un enfant à votre place. Cette option s’offre aux femmes dont l’utérus ou les ovaires ont été endommagés par une radiothérapie de la région du pelvis ou du bas-ventre et qui ont du mal à concevoir ou à mener une grossesse à terme.
  • Adoption : Certaines agences privées peuvent tenir compte des antécédents médicaux comme facteur de détermination d’une adoption.

Vous pouvez étudier plus en détail vos options avec un endocrinologiste de la reproduction (un médecin spécialiste de la fertilité et de la reproduction).

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :