Fertilité

Plusieurs personnes souhaitent ardemment devenir parents en ayant leur propre enfant. Pour d’autres, devenir enceinte peut être un véritable défi. Si vous êtes aux prises avec des problèmes de fertilité, plusieurs options et de l’aide médicale s’offrent à vous.

Qu’est-ce que l’infertilité?

Bien qu’il n’existe pas de définition unique du terme infertilité, celui-ci désigne généralement l’absence de conception après avoir eu des relations sexuelles sans utiliser de moyen de contraception pendant une période raisonnable (un an pour les femmes de moins de 35 ans et six mois pour les femmes de plus de 35 ans). 

Le saviez-vous?

Près de 16 % des couples canadiens (ou 1 sur 6) sont touchés par l’infertilité. Ce nombre a doublé depuis les années 1980.

Causes de l’infertilité

L’infertilité est attribuable autant à l’homme qu'à la femme, voire les deux.

  • Trois fois sur dix, l’homme est en cause.
  • Quatre fois sur dix, la femme est en cause.
  • Deux fois sur dix, une combinaison de facteurs chez l’homme et la femme est en cause.
  • Une fois sur dix, il n’est d’abord pas possible de déterminer la cause exacte de l’infertilité.

Facteurs d’infertilité chez la femme 

  • L’âge (la fertilité diminue après l’âge de 35 ans)
  • Des problèmes liés à la production d’ovules (qui se manifestent par l’irrégularité ou l’absence de cycles menstruels)
  • Une infection transmissible sexuellement (ITS) telle que la chlamydia, qui peut être à l’origine de l’occlusion des trompes de Fallope
  • Des problèmes utérins, comme la présence de fibromes ou de polypes
  • Des problèmes liés aux trompes de Fallope, comme une trompe manquante ou une occlusion
  • L’endométriose, qui se caractérise par une prolifération de tissu endométrial autour des organes reproducteurs
  • Un déséquilibre hormonal
  • Une ménopause précoce (avant l’âge de 40 ans)

Le saviez-vous?

  • 91 % des femmes peuvent devenir enceintes à l’âge de 30 ans.
  • 77 % à 35 ans.
  • 53 % à 40 ans.

Facteurs d’infertilité chez l’homme

  • La mauvaise qualité des spermatozoïdes (p. ex. leur motilité et leur forme)
  • L’absence ou un faible taux de spermatozoïdes
  • Une infection transmissible sexuellement (ITS) telle que la chlamydia
  • Un déséquilibre hormonal

Autres facteurs d’infertilité chez la femme et l’homme

  • Précédents traitements contre le cancer, comme la chimiothérapie, la radiothérapie ou une chirurgie
  • Certaines maladies chroniques, comme le diabète, et leurs traitements
  • Tabagisme et consommation d’alcool
  • Insuffisance pondérale ou surpoids

Augmentez vos chances de devenir enceinte

Vous pouvez prendre diverses mesures pour accroître vos chances de concevoir un enfant naturellement.

  • Si vous êtes une femme, commencez à essayer de concevoir un enfant avant l’âge de 35 ans.
  • Mangez sainement.
  • Faites régulièrement de l’exercice.
  • Cessez de fumer.
  • Buvez moins d’alcool.
  • Apprenez à mieux gérer votre stress.
  • Essayez le yoga ou d’autres activités relaxantes. Certaines données probantes montrent que les thérapies non conventionnelles peuvent aider à augmenter les chances de devenir enceinte.

Vous pouvez également :

  • mieux choisir le moment de vos relations sexuelles;
  • prendre des médicaments pour corriger un déséquilibre hormonal ou stimuler la production d’ovules;
  • subir une opération visant à réparer l’organe reproducteur.

Obtenez de l'aide médicale

Femmes

Vous devriez consulter un médecin si :

  • vous avez 35 ans ou moins et tentez de concevoir depuis plus d’un an;
  • vous avez plus de 35 ans et tentez de concevoir depuis plus de six mois.

Vous devriez consulter plus rapidement :

  • si vous souffrez beaucoup pendant vos menstruations ou durant les rapports sexuels, ce qui pourrait être un signe d’endométriose;
  • si vous avez des menstruations irrégulières ou n’avez pas de menstruations, ce qui pourrait indiquer des troubles ovulatoires;
  • si vous avez déjà été opérée à l’abdomen ou à l’utérus;
  • si vous avez fait plus d’une fausse couche;
  • si vous avez déjà contracté une ou des infections transmissibles sexuellement (ITS)
  • si vous avez déjà subi un traitement contre le cancer;
  • s’il y a des antécédents de ménopause précoce (avant 40 ans) dans votre famille.

Hommes

Vous devriez consulter un médecin si :

  • vous avez déjà eu une chirurgie ou une blessure aux testicules;
  • vous souffrez d’éjaculation précoce ou de dysfonctionnement érectile;
  • vous avez déjà souffert d’une infection transmissible sexuellement (ITS);
  • vous avez déjà reçu un traitement conter le cancer.

À quoi pouvez-vous vous attendre de votre médecin?

Votre médecin procédera généralement à un examen physique et vous posera des questions pour :

  • évaluer votre état de santé général;
  • en savoir davantage sur les méthodes que vous utilisez afin de concevoir un enfant;
  • déterminer les aspects de votre style de vie qui pourraient avoir une incidence sur la fertilité (p. ex. le tabagisme, la consommation d’alcool ou de drogues, l’obésité ou l’exposition à des produits chimiques dangereux).

Les tests diagnostiques courants pour les hommes et les femmes comprennent, entre autres :

  • le dépistage des infections transmises sexuellement (ITS);
  • des tests sanguins pour déterminer le taux d’hormones.

Les tests pour les femmes seulement peuvent comprendre :

  • une échographie pelvienne;
  • un test utilisant des rayons X et un produit de contraste permettant de détecter une occlusion des trompes de Fallope;
  • une échographie utérine permettant de détecter les fibromes et les polypes dans l’utérus ainsi que l’endométriose.

Les tests pour les hommes seulement peuvent comprendre :

  • l’analyse du sperme;
  • des tests génétiques (si l’on soupçonne que la cause de l’infertilité est d’ordre génétique).

Traitements de fertilité

Votre médecin peut recommander des traitements de fertilité (aussi appelés techniques de procréation assistée ou PA). Les techniques de PA sont une façon de devenir enceinte grâce à une intervention médicale. Elles comprennent notamment :

  • les médicaments qui stimulent l’ovulation, souvent appelés des inducteurs d’ovulation;
  • l’insémination intra-utérine (IIU), intervention lors de laquelle, à l’aide d’un petit tube (cathéter), le sperme est introduit directement dans l’utérus de la femme, par le vagin;
  • la fécondation in vitro (FIV), qui demande la manipulation du sperme et des ovules à l’extérieur du corps pour favoriser l’ovulation.

Les interventions comme la FIV et le transfert d’embryon ont généralement lieu dans des cliniques de fertilité ou des hôpitaux où les employés ont une formation spécialisée.

Cliquez ici pour en apprendre davantage sur les traitements de fertilité possibles.

Quelles questions devriez-vous poser à votre médecin?

Il est important que vous recueilliez le maximum de renseignements avant d’entreprendre un traitement de fertilité. Voici quelques questions que vous pouvez poser à votre médecin ou à votre fournisseur de soins :

  • Quel type de traitement recommandez-vous dans ma situation?
  • Quels sont les risques connus des interventions proposées pour moi-même, mon conjoint ou mon partenaire, un donneur (le cas échéant), l’enfant ou les enfants qui naîtront?
  • À combien s’élèvent les coûts totaux? Ces traitements sont-ils couverts par le régime d’assurance-maladie de ma province, de mon employeur ou de ma compagnie d’assurances privée?
  • Compte tenu de mon âge, du diagnostic et du traitement, quelles sont les chances que je devienne enceinte?
  • Si cette intervention ne fonctionnait pas, quelle serait la prochaine étape?
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :