La vaccination des adultes canadiens: Points saillants de l’Enquête sur la couverture vaccinale contre la grippe saisonnière de 2020-2021

L'Enquête sur la couverture vaccinale contre la grippe saisonnière est une enquête téléphonique annuelle qui recueille des renseignements sur l'utilisation du vaccin antigrippal au Canada. Chaque saison grippale, elle estime combien de personnes se font vacciner ainsi que leurs connaissances, leurs attitudes et leurs croyances relatives à la vaccination. Tous les deux ans, l'enquête recueille également des renseignements sur les autres vaccins recommandés aux adultes contre la coqueluche, le tétanos, le pneumocoque et le zona. L'Enquête sur la couverture vaccinale contre la grippe saisonnière de 2020-2021 a eu lieu entre le 6 janvier et le 11 février 2021. Dans le contexte actuel de pandémie, des questions sur le vaccin contre la COVID-19 ont également été ajoutées à l'enquête cette année.

Sur cette page

Objectif de cette enquête

Les résultats de l'enquête fournissent des informations sur le degré de protection des adultes canadiens contre les maladies évitables par la vaccination, ainsi que ce qu'ils savent et pensent des vaccins.

Les résultats de l'enquête sont utilisés pour :

Principaux résultats

Vaccin antigrippal

Au Canada, la saison de la grippe s'échelonne normalement de novembre à avril. N'importe qui peut attraper la grippe, ce qui peut parfois entraîner des complications graves ou même la mort. Certaines personnes présentent un risque plus élevé de complications dues à la grippe, notamment les :

Le vaccin contre la grippe est le meilleur moyen de prévenir la maladie. Tous les Canadiens âgés de 6 mois et plus devraient se faire vacciner contre la grippe chaque année.

Figure 1. Couverture vaccinale contre la grippe saisonnière, saisons grippales 2018-2019 à 2020-2021
Figure 1 - Équivalent textuel
Couverture vaccinale contre la grippe saisonnière
Saison de la grippe Pourcentage de personnes vaccinées (%)
pour tous les adultes
(18 ans et plus)
pour les 18 à 64 ans
sans problèmes de santé chroniques
pour les 18 à 64 ans
avec problèmes de santé chroniques

pour les personnes âgées
(65 ans et plus)

2018-2019 41.8 30.8 42.8 69.9
2019-2020 41.8 30 43.6 70.3
2020-2021 40.4 29.2 40.5 70.4

Dans l'ensemble, la couverture vaccinale contre la grippe chez tous les adultes (40 %) était similaire à celle de la saison précédente (42 %).

L'objectif du Canada est de faire vacciner 80 % des personnes les plus à risque de complications liées à la grippe. Il s'agit des aînés (65 ans et plus) et des adultes de 18 à 64 ans qui ont des problèmes de santé chroniques

Au cours de la saison grippale 2020/2021 :

Mois et lieu de la vaccination

Raisons de se faire ou de ne pas se faire vacciner contre la grippe

Impact de la COVID-19 sur la vaccination contre la grippe

Autres vaccins

Vaccins contre le tétanos et la coqueluche

Au Canada, les adultes peuvent être vaccinés contre le tétanos avec le vaccin tétanos-diphtérie (Td) ou le vaccin tétanos-diphtérie-coqueluche (dcaT). Tous les adultes devraient recevoir une dose de dcaT à l'âge adulte pour être protégés contre la coqueluche et le tétanos, et toutes les femmes enceintes devraient recevoir une dose de dcaT pour protéger leurs bébés jusqu'à ce qu'ils puissent être vaccinés eux-mêmes. En outre, tous les adultes devraient recevoir une dose de rappel du vaccin contre le tétanos (Td) tous les 10 ans pour être protégés contre le tétanos.

Vaccin contre le pneumocoque

La bactérie Streptococcus pneumoniae, également connue sous le nom de pneumocoque, est une cause courante de pneumonie et peut également provoquer des infections sanguines appelées pneumococcies invasives (PI). Les personnes souffrant de certains problèmes de santé chroniques et les aînés (65 ans et plus) présentent un risque plus élevé de PI et devraient recevoir le vaccin contre le pneumocoque s'ils n'ont pas été vaccinés auparavant.

Chez les aînés 

Chez les adultes 

Vaccin contre le zona

Le zona est une éruption cutanée douloureuse accompagnée de cloques, généralement sur une partie d'un côté du corps. Elle est déclenchée par le même virus qui cause la varicelle. Toute personne ayant déjà eu la varicelle peut contracter le zona, mais la plupart des personnes atteintes ont plus de 50 ans ou ont un système immunitaire affaibli. Une dose du vaccin contre le zona est recommandée pour les adultes de 50 ans et plus.

Vaccins contre la COVID-19

Au moment de la collecte des données entre le 6 janvier et le 11 février 2021, l'utilisation de deux vaccins contre la COVID-19 (Pfizer-BioNTech et Moderna) était autorisée au Canada. À ce moment-là:

Connaissances, attitudes et croyances

La plupart des adultes (90 %) ont déclaré en savoir suffisamment sur les vaccins pour prendre une décision quant à leur vaccination et considèrent que les vaccins sont importants pour leur santé (92 %).

Bien que la plupart des répondants croient que le vaccin antigrippal est sécuritaire (91 %), 40 % d'entre eux croient qu'ils pourraient contracter la grippe en se faisant vacciner, ce qui n'est le cas d'aucun vaccin contre la grippe au Canada. En outre, 34 % estiment que le vaccin contre la grippe ne les protège pas contre cette maladie.

Pour trois quarts des répondants (74 %), l'opinion de leur médecin de famille, omnipraticien ou infirmière praticienne est un facteur important dans leur décision de se faire vacciner contre la grippe.

En résumé

Dans l'ensemble, la couverture chez tous les adultes de 18 ans et plus pour la saison grippale 2020/2021 n'a pas changé de manière significative par rapport aux années précédentes. Bien que l'objectif national de couverture vaccinale contre la grippe de 80 % pour les personnes à haut risque ne soit toujours pas atteint, le taux de vaccination contre la grippe chez les aînés est proche de cet objectif (70 %), malgré que peu d'améliorations aient été réalisées ces dernières années.

Bien que près de la moitié des adultes canadiens aient déclaré avoir eu des difficultés à prendre rendez-vous pour se faire vacciner contre la grippe cette année en raison des mesures préventives visant à réduire la propagation de la COVID-19 (47 %), cela ne semble pas avoir eu un impact important sur la couverture vaccinale contre la grippe.

La raison la plus courante pour se faire vacciner contre la grippe était de prévenir l'infection ou d'éviter de tomber malade, tandis que la raison la plus courante de ne non-vaccination était la perception d'être en bonne santé ou le fait de ne jamais avoir eu la grippe.

Bien qu'une plus grande proportion d'aînés aient déclaré avoir reçu un vaccin contre le pneumocoque à l'âge adulte par rapport aux adultes plus jeunes, ce nombre est encore inférieur à l'objectif national de 80 %.

La raison la plus souvent invoquée pour ne pas recevoir d'autres vaccins pour adultes (tétanos, coqueluche, pneumocoque et zona) est la perception que ces vaccins ne sont pas nécessaires.

Un rapport intégral des résultats de l’enquête est disponible. Pour plus d'information sur l'Enquête sur la couverture vaccinale contre la grippe saisonnière, veuillez communiquer avec nous à l'adresse coverage-couvertures@phac-aspc.gc.ca.

Liens connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :