Lignes directrices sur l’utilisation de vaccins contre la grippe en présence de la COVID-19

29 septembre 2020

Sur cette page

À la lumière de la pandémie de COVID-19, l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC), en consultation avec le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) et le Comité canadien d’immunisation (CCI), a élaboré des lignes directrices supplémentaires sur la vaccination contre la grippe. Chaque année, les personnes atteintes de la grippe ou qui souffrent de ses complications augmentent la demande qui s’exerce auprès du système de santé en automne et en hiver. Pendant la pandémie de COVID-19, il sera important de réduire au minimum la morbidité et la mortalité liées à une potentielle propagation parallèle de la grippe et de la COVID-19 et de réduire le fardeau qui pèse sur le système de santé canadien afin d’améliorer sa capacité de répondre à l’activité continue de la COVID-19.

La présente page Web est conçue pour aider les programmes de vaccination provinciaux et territoriaux et les fournisseurs de soins primaires à offrir le vaccin contre la grippe pendant la pandémie de COVID‑19. Les conseils figurant sur cette page sont fondés sur les données scientifiques et les avis d’experts actuellement disponibles et seront mis à jour et étoffés selon les besoins pendant toute la saison de la grippe, à mesure que de nouvelles données probantes apparaîtront. L’information de la présente page Web doit être associée aux recommandations relatives au vaccin contre la grippe fournies dans la Déclaration du CCNI sur la vaccination antigrippale pour la saison 2020-2021.

L’ASPC, en collaboration avec le CCNI, a également publié des Lignes directrices provisoires sur la continuité des programmes d’immunisation pendant la pandémie de COVID-19, qui fournissent des détails sur le report des vaccinations et la gestion des groupes prioritaires pour la vaccination.

Distribution et administration du vaccin contre la grippe pendant la pandémie de COVID-19

L’ASPC a publié des Lignes directrices sur l’administration de vaccins contre la grippe en présence de la COVID-19 pour soutenir l’exécution des programmes de vaccination contre la grippe pendant la pandémie de COVID-19 cet automne. Ces lignes directrices fournissent des détails supplémentaires sur :

Qui devrait recevoir le vaccin contre la grippe pendant la pandémie de COVID-19?

Il faut continuer de proposer le vaccin contre la grippe à toute personne âgée de 6 mois et plus chez qui son administration n’est pas contre-indiquée. Le CCNI fournit une liste des groupes pour lesquels le vaccin antigrippal est particulièrement recommandé.

Afin de réduire le risque de maladie grave qui pourrait découler d’une co-infection au SRAS-CoV-2 et à la grippe, il est également particulièrement recommandé aux personnes appartenant aux groupes suivants de recevoir le vaccin contre la grippe cet automne :

Des informations sur ce que l’on sait actuellement des caractéristiques cliniques de la COVID-19, notamment le tableau clinique, les maladies concomitantes et le spectre de gravité de la maladie, figurent dans le document Signes, symptômes et gravité de la COVID-19 : Guide à l’intention des cliniciens, élaboré par l’ASPC.

Personnes présentant les symptômes d’une infection respiratoire aiguë

Pendant la pandémie de COVID-19, les personnes présentant des symptômes d’infection respiratoire aiguë, quels qu’ils soient, y compris des symptômes mineurs tels que le mal de gorge ou l’écoulement nasal, doivent reporter la vaccination contre la grippe jusqu’à ce qu’elles soient rétablies, car elles peuvent représenter un risque inutile pour les autres et les prestataires de soins de santé si elles sont atteintes de la COVID-19. Les personnes présentant des symptômes de COVID-19 doivent consulter un professionnel de la santé ou appeler les autorités sanitaires locales pour obtenir des informations sur les tests de dépistage.

Personnes chez qui une infection au coronavirus est soupçonnée, probable ou confirmée

Les personnes chez qui une infection au coronavirus est soupçonnée, probable ou confirmée et celles qui ont été en contact étroit avec une personne atteinte doivent reporter la vaccination contre la grippe pendant leur période de quarantaine ou d’isolement. La vaccination doit être différée jusqu’à ce que la personne ne soit plus tenue de s’isoler selon les critères indiqués par les autorités de santé publique de sa province ou de son territoire.

Innocuité du vaccin saisonnier contre la grippe et effets indésirables

Interférence potentielle entre le vaccin contre la grippe et la COVID-19

Selon une récente étude américaine de Wolff, et al., publiée en janvier 2020, il serait possible que le vaccin contre la grippe augmente le risque d’infection à un coronavirus ou à d’autres virus de maladies respiratoires non grippales. L’étude a été réalisée à partir des données de la saison grippale 2017-2018, avant la pandémie de COVID-19Note de bas de page 1. Elle a révélé que les risques d’infection saisonnière à un coronavirus (l’étude n’a pas évalué le SRAS-CoV-2) étaient plus élevés chez les personnes vaccinées contre la grippe que chez celles qui ne l’étaient pas. Toutefois, une récente étude canadienne de Skowronski, et al.Note de bas de page 2 (en anglais seulement), réalisée en réponse à l’étude de Wolff, et al., présente une analyse, selon la méthode du test négatif, de 7 ans de données du Réseau sentinelle canadien de surveillance sentinelle (RSCS). Selon cette étude, aucune donnée probante n’indique que le vaccin contre la grippe augmenterait le risque d’infections par des coronavirus saisonniers. Cette étude n’a pas non plus évalué le SRAS-CoV-2. Les auteurs de l’étude canadienne ont en outre cerné des failles méthodologiques importantes dans la conception de l’étude de Wolff, et al.Note de bas de page 2.

Une revue de la littérature approfondie qu’a menée l’ASPC pour recenser les études examinant la question du vaccin contre la grippe et du risque d’infection au SRAS-CoV-2 n’a donné que peu de résultats (deux études portant précisément sur la COVID-19), et ceux-ci étaient de faible qualité. Les études trouvées qui portaient sur d’autres coronavirus étaient également de faible qualité et présentaient des résultats contradictoires.

Dans l’ensemble, l’hypothèse selon laquelle le vaccin contre la grippe augmente le risque d’infection au SRAS-CoV-2 n’est pas étayée par la base de données probantes actuelle. Le vaccin contre la grippe a depuis longtemps prouvé son innocuité et constitue un outil essentiel de protection contre les maladies liées à la grippe et de réduction du fardeau que représente la grippe pour le système de santé canadien, deux objectifs plus importants que jamais en cette saison grippale, dans le contexte de la COVID-19.

Par conséquent, il faut continuer de proposer le vaccin contre la grippe à toute personne âgée de six mois ou plus chez qui son administration n’est pas contre-indiquée.

L’ASPC continuera de surveiller les données probantes relatives à ce phénomène et publiera de nouvelles orientations en fonction des besoins.

Ressources

Références

Notes de bas de page

Note de bas de page 1

Wolff GG (2020). « Influenza vaccination and respiratory virus interference among Department of Defense personnel during the 2017-2018 influenza season. » Vaccine. 38. 350-354. DOI : 10.1016/j.vaccine.2019.10.005. EPUB, 10 oct. 2019.

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Note de bas de page 2

Skowronski DM, Zou M, Clarke Q, Chambers C, Dickinson JA, Sabaiduc S, Olsha R, Gubbay JB, Drews SJ, Charest H, Winter AL, Jassem A, Murti M, Krajden M, De Serres G (2020). « Influenza vaccine does not increase the risk of coronavirus or other non-influenza respiratory viruses: retrospective analysis from Canada, 2010-11 to 2016-17. » Clin Infect Dis. ciaa626. DOI : 10.1093/cid/ciaa626. En ligne avant l’impression.

Retour à la référence de la note de bas de page 2

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :