Résumé de la réponse rapide du Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) : Dose supplémentaire de vaccin contre la COVID-19 chez les sujets immunodéprimés après une série primaire de 1 ou 2 doses

Date de publication : 10 septembre 2021

Sur cette page

Aperçu

Après avoir examiné les données probantes, le CCNI recommande que :

* Aux fins de la présente recommandation, « modérément à sévèrement immunodéprimés » s’entend des personnes présentant les conditions suivantes :

Vous pouvez consulter la déclaration complète sur le site Réponse rapide du CCNI : Dose supplémentaire de vaccin contre la COVID-19 chez les sujets immunodéprimés après une série primaire de 1 ou 2 doses.

Ce que vous devez savoir

Vous pouvez consulter la déclaration complète sur le site Réponse rapide du CCNI : Dose supplémentaire de vaccin contre la COVID-19 chez les sujets immunodéprimés après une série primaire de 1 ou 2 doses.

Citations

« Le CCNI a soigneusement examiné les données disponibles, notamment une évaluation des avantages et des inconvénients d’une dose supplémentaire, et recommande que les personnes modérément ou sévèrement immunodéprimées chez qui les premières vaccinations peuvent produire une réponse légèrement plus faible reçoivent une série primaire de trois doses de vaccin, la dose supplémentaire étant un vaccin à ARNm contre la COVID-19. Cette recommandation n’est pas inhabituelle pour les groupes immunodéprimés, pour lesquels nous recommandons souvent des calendriers vaccinaux différents pour les aider à obtenir une meilleure protection. Cette dose est différente d’une dose de rappel qui servirait à stimuler une réponse immunitaire qui montre des signes de déclin au fil du temps. Le CCNI cherche aussi à établir si certaines populations clés pourraient avoir besoin d’une dose de rappel, mais il est trop tôt pour commenter l’état des données probantes sur les doses de rappel générales pour l’instant. »

- Dre Shelley Deeks, présidente du CCNI

« La réponse immunitaire à seulement deux doses de vaccin contre la COVID-19 risque d’être plus faible chez les personnes modérément ou sévèrement immunodéprimées, notamment celles qui reçoivent des traitements immunosuppresseurs. Une dose supplémentaire renforcera la réponse immunitaire aux vaccins contre la COVID-19, ce qui devrait produire une meilleure protection. Toutefois, même avec une troisième dose de vaccin, les personnes dont le système immunitaire est affaibli pourraient être moins bien protégées contre l’infection par le SRAS-CoV-2. C’est pourquoi, en plus de recevoir une dose supplémentaire d’un vaccin contre la COVID-19, les personnes immunodéprimées doivent continuer à suivre les mesures de précaution de santé publique, comme le port du masque. Les membres de leur famille et leurs autres contacts étroits doivent également veiller à se faire vacciner contre la COVID-19 afin de ne pas transmettre l’infection à la personne immunodéprimée. 

- Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :