COVID‑19 : Prendre soin de votre santé mentale

Du soutien gratuit et confidentiel en matière de santé mentale et d'usage de substances est offert 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, par Espace Mieux-Être Canada.

Obtenir du soutien

Vous pouvez parler à un professionnel en privé. Composez le 1‑866‑585‑0445 ou textez le mot MIEUX au :

Sur cette page

En cas de crise

Si vous êtes en danger immédiat ou avez besoin d'un soutien médical d'urgence, composez le 911.

Si vous êtes victime de violence fondée sur le sexe, vous pouvez avoir accès à une ligne d'écoute téléphonique dans votre province ou territoire.

Si vous ou quelqu'un que vous connaissez pensez au suicide, appelez le Service canadien de prévention du suicide au 1‑833‑456‑4566. Du soutien est disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Pour les résidents du Québec, composez le 1‑866‑277‑3553 ou consultez le site suicide.ca.

Consultez le site des Services de crise du Canada pour trouver les centres de détresse et les organismes de gestion de crise les plus près de chez vous.

Pour les Autochtones

Ligne d'écoute d'espoir pour le mieux-être

Composez le 1‑855‑242‑3310 (sans frais) ou connectez-vous à la séance de clavardage en ligne d'espoir pour le mieux-être.

Les services sont offerts :

Accédez à des programmes et à des services pour améliorer votre santé mentale et aider à prévenir le suicide dans les communautés autochtones.

Pour les jeunes et les jeunes adultes

Jeunesse, J'écoute

Composez le 1‑800‑668‑6868 (sans frais) ou textez le mot PARLER au 686868. Le service est offert 24 heures sur 24 aux Canadiens âgés de 5 à 29 ans qui veulent recevoir des soins confidentiels et anonymes de la part d'intervenants formés.

Pour obtenir des ressources supplémentaires ou du soutien par l'entremise de Facebook Messenger, consultez le site Web de Jeunesse, J'écoute.

Accédez à des ressources pour les jeunes sur la façon de protéger et d'améliorer votre santé mentale.

Pour les parents et les tuteurs

Il est normal que vous ou vos enfants vous sentiez dépassés, stressés, confus, effrayés ou en colère pendant cette période. Prenez le temps de comprendre les sentiments de votre enfant ainsi que vos propres sentiments et besoins.

Pour les aînés

Pendant la pandémie du COVID-19, les personnes âgées sont susceptibles d'éprouver des sentiments de solitude et d'isolement qui peuvent avoir une incidence sur leur santé mentale. Nous avons dressé une liste de ressources facilement accessibles pour les aînés et les aidants naturels.

La peur, le stress et l'inquiétude sont normaux en temps de crise

La pandémie de COVID-19 a entraîné de nombreux changements. Vous pourriez vous sentir comme si vous n'avez plus le contrôle sur ce qui se passe. Il est normal de se sentir triste, stressé, confus, craintif ou inquiet. Les gens réagissent de différentes manières. Parmi les émotions communes, notons les suivantes :

Santé mentale et usage de substances

Il existe de nombreux liens entre la santé mentale et l'usage de substances. La pandémie de COVID-19 a eu une grande incidence sur la santé mentale et les habitudes de consommation de substances de nombreuses personnes partout au pays. Si vous ou quelqu'un que vous connaissez êtes aux prises avec un problème de consommation de substances, il existe de l'aide.

Obtenir de l'aide concernant la consommation de substances.

Conseils pour prendre soin de votre bien-être mental

Autres moyens d'obtenir de l'aide

Si vous avez besoin d'aide, vous pouvez appeler les personnes suivantes :

Vous pouvez aussi parler à un autre professionnel de confiance, comme un thérapeute ou un chef spirituel.

Ressources provinciales et territoriales

Alberta
Colombie-Britannique
Manitoba
Nouveau-Brunswick
Terre-Neuve-et-Labrador
Territoires du Nord-Ouest
Nouvelle-Écosse
Nunavut
Ontario
Île-du-Prince-Édouard
Québec
Saskatchewan
Yukon

Vidéo à diffuser

Liens connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :