Signes et symptômes d’une commotion cérébrale

Signes et symptômes

Sur cette page

À propos des commotions cérébrales

Les commotions cérébrales sont un type de lésion cérébrale. Elles résultent habituellement d'un coup :

  • à la tête
  • au cou
  • au visage
  • sur une autre partie du corps

Lorsqu'une personne reçoit un coup à la tête ou au corps, son cerveau bouge à l'intérieur du crâne et peut subir des blessures.

Il est rare que les personnes victimes d'une commotion cérébrale s'évanouissent. Si vous recevez un coup à la tête ou au corps, vous pourriez avoir une commotion cérébrale même si vous ne perdez pas conscience.

Les commotions cérébrales doivent être traitées par des professionnels de la santé, mais elles ne mettent généralement pas la vie en danger.

La plupart des personnes qui subissent une commotion cérébrale se rétablissent complètement en l'espace de 10 jours à 4 semaines. Le temps de rétablissement  des enfants et des jeunes est plus long que ceux des adultes.

Signes et symptômes d'une commotion cérébrale

Les symptômes d'une commotion cérébrale peuvent comprendre :

  • des étourdissements
  • une confusion
  • des maux de tête
  • de l'irritabilité
  • une vision floue
  • sommeil de mauvaise qualité nausée ou des vomissement

Il se peut que les signes et les symptômes d'une commotion cérébrale n'apparaissent que plusieurs heures ou jours après le traumatisme. Chaque personne réagit différemment à une commotion cérébrale et peut présenter un ou plusieurs symptômes physiques, cognitifs, émotionnels ou liés au sommeil.

Renseignez-vous sur les signes et les symptômes importants des commotions cérébrales.

Que faire si vous subissez une commotion cérébrale

Quiconque susceptible d'avoir subi une commotion cérébrale devrait consulter un professionnel de la santé immédiatement si elle présente l'un ou l'autre de ces symptômes préoccupants comme :  

  • une douleur au cou
  • une vision double
  • des vomissements fréquents
  • des convulsions
  • un changement de comportement inhabituel
  • des maux de tête intenses ou croissants
  • de la faiblesse, des fourmillements ou une sensation de brûlure dans les bras ou les jambes

Si la personne est sans connaissance, composez le 9-1-1 et ne la déplacez pas.

Si vous croyez avoir subi une commotion cérébrale, interrompez l'activité en cours et tâchez d'obtenir des soins médicaux.

Si vous soupçonnez que votre enfant ou votre adolescent a subi une commotion cérébrale, cesser immédiatement leur activité actuelle. Ne le laissez pas seul et emmenez-le chez un professionnel de la santé dès que possible.

Le professionnel de la santé déterminera avec vous le traitement et les mesures nécessaires pour assurer son rétablissement.  

Déclaration des ministres sur les commotions cérébrales

Lisez la déclaration de l'année 2017 par le ministre des Sports et la ministre de la Santé sur la parution des Lignes directrices canadiennes sur les commotions cérébrales dans le sport

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :