De la ferme à l’assiette : FoodNet Canada Résultats de 2015

Télécharger le format de rechange
(format PDF, 241 ko, 1 pages)

Organization : Agence de la Santé Publique du Canada

Type : Infographie

ISBN : 978-0-660-08752-8

Date publiée : 2017-10-27

Sujets connexes

Les partenaires de la santé publique et de la securité alimentaire travaillent ensemble pour cerner les principales sources des pathogènes entériques majeurs qui contribuent aux maladies chez l'humain en recherchant ces pathogènes au sein du continuum de la ferme à l'assiette : dans les aliments, chez les animaux et dans l'environnement.

Les agents pathogènes les plus courants

Les pourcentages représentent les échantillons testés à travers les sites sentinelles.

FermeNote de bas de page 1 Note de bas de page 2

  • Campylobacter chez la dinde (de 86 à 90 %)
  • Salmonella chez les poulets à griller (de 45 à 72 %)
  • Salmonella chez le porc (de 2,8 à 29 %)

EauNote de bas de page 2

  • E. coli producteur de vérotoxine (ECPV) dans l'eau d'irrigation et dans l'eau de surface (de 24 à 42 %)
  • Campylobacter et Salmonella ont également été retrouvés dans l'eau d'irrigation (de 5 à 21 %)

AlimentsNote de bas de page 2

  • Campylobacter dans les poitrines de poulet sans peau (de 38 à 43 %)
  • Salmonella dans les croquettes de poulet (de 23 à 34 %)
  • Listeria monocytogenes dans le bœuf haché (jusqu'à 35 %)

Cas humains

  • Campylobacter
  • Salmonella
  • Giardia

Ces trois agents étaient à l'origine de 82 % des cas.Note de bas de page 3

Faits saillants

La volaille et les produits de la volaille sont une source importante de bactéries Campylobacter et Salmonella pour l'humain. D'autres sources, comme l'eau d'irrigation, peuvent aussi causer la maladie chez l'humain.

Pour ce qui est des fruits et des légumes, on a retrouvé un agent pathogène d'intérêt dans très peu d'échantillons de baies et de fines herbes fraîches, ce qui semble indiquer une contribution plus limitée de ces sources aux maladies chez l'humain au Canada.

Bien que les voyages aient été un facteur important (dans 25 % des cas de maladie signalés), dans la majorité des cas, la maladie entérique a été contractée au Canada.

Le risque de maladie lié à la salubrité des aliments n'est pas le même partout au pays. Il importe d'effectuer une surveillance continue des nouveaux enjeux potentiels, tels que la présence de Listeria monocytogenes dans le boeuf haché, qui peuvent causer une maladie chez l'humain.

À propos de FoodNet Canada

  • Effectue la surveillance pour déterminer quels aliments et d'autres sources rendent les Canadiens malades.
  • Détermine les principaux facteurs de risque de maladies entériques
  • Faire le suivi précis des taux de maladies et risques au fil du temps
  • Fournit des renseignements permettant de classer les risques par ordre de priorité et d'évaluer l'efficacité des interventions
  • Examine les différences régionales pour mieux comprendre les risques pour la santé humaine, et leurs différences, à l'échelle du Canada

Sites sentinelles

  • Colombie-Britannique (région sanitaire de Fraser)
  • Alberta (Calgary et Alberta centrale)
  • Ontario (Bureau de santé de Middlesex-London)

Les maladies d'origine alimentaire peuvent être prévenues en suivant des pratiques sécuritaires de manipulation des aliments.

Renseignez-vous sur la sécurité alimentaire en visitant www.canada.ca/salubritealiments.

Note de bas de page 1

Échantillons de fumier

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Note de bas de page 2

Les pourcentages représentent les échantillons testés à travers les sites sentinelles

Retour à la référence de la note de bas de page 2

Note de bas de page 3

Signalé à FoodNet Canada.

Retour à la référence de la note de bas de page 3

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :