Rapport sur les infections transmissibles sexuellement au Canada, 2017

Télécharger le rapport complet (Format PDF, 1.4 Mo, 69 pages)

Organisation : Agence de la santé publique du Canada

Publiée : 2019-11-12

Liens connexes

Table des matières

Avant-propos

Le Centre de la lutte contre les maladies transmissibles et les infections de l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) est heureux de présenter le Rapport sur les infections transmissibles sexuellement au Canada, 2017. Le présent rapport vise à fournir de l'information sur les tendances quant au nombre de cas et taux d'infection à Chlamydia trachomatis, de gonorrhée, de syphilis infectieuse et de syphilis congénitale de 2008 à 2017 aux personnes qui auraient besoin de données de surveillance, notamment aux gestionnaires de programme, des décideurs de politiques, des chercheurs et autres.

La chlamydia, la gonorrhée et la syphilis sont des infections transmissibles sexuellement à déclaration obligatoire au Canada. Les taux de ces trois infections ont augmenté depuis la fin des années 1990 et demeurent une préoccupation importante pour la santé publique au Canada. Les infections transmissibles sexuellement peuvent avoir de graves conséquences sur la santé sexuelle, reproductive et sur la santé en général des personnes, et peuvent constituer un fardeau important pour le système de soins de santé.

Le Rapport sur les infections transmissibles sexuellement au Canada, 2017 est fondé sur les données de surveillance transmises au Système canadien de surveillance des maladies à déclaration obligatoire (SCSMDO) par les autorités sanitaires provinciales et territoriales.

Les commentaires et suggestions qui permettraient d'améliorer l'utilité des publications futures sont appréciés et doivent être transmis au personnel de programme du Centre des maladies transmissibles et de la lutte contre les infections de l'Agence de la santé publique du Canada à ASPC.ITS-hep-ITS.ASPC@canada.ca.

Remerciements

La publication du présent rapport n'aurait pas été possible sans la collaboration des équipes de santé publique dans toutes les provinces et tous les territoires, dont la contribution continue à la surveillance nationale des infections transmissibles sexuellement est appréciée.

Le présent rapport a été préparé par le Centre de la lutte contre les maladies transmissibles et les infections de la Direction générale de la prévention et du contrôle des maladies infectieuses de l'Agence de la santé publique du Canada.

Abréviations

Alb.
Alberta
ASPC
Agence de la santé publique du Canada
C.-B.
Colombie-Britannique
gbHARSAH
Gais, bisexuels et autres hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes
Î.-P.-E.
Île-du-Prince-Édouard
ITSS
Infection transmissible sexuellement et par le sang
ITS
Infection transmissible sexuellement
Man.
Manitoba
N.-B.
Nouveau-Brunswick
N.-É.
Nouvelle-Écosse
Nt
Nunavut
OMS
Organisation mondiale de la santé
Ont.
Ontario
PrEP
Prophylaxie préexposition
Qc
Québec
Sask.
Saskatchewan
SCSMDO
Système canadien de surveillance des maladies à déclaration obligatoire
TAAN
Test d'amplification des acides nucléiques
T.-N.-L.
Terre-Neuve-et-Labrador
T.N.-O.
Territoires du Nord-Ouest
Yn
Yukon

Liste Des Figures Et Des Tableaux

1. Messages principaux

Figure 1. Variation en pourcentage par rapport à l'année de référence 2008 des taux d'ITS au Canada, 2008 à 2017
Figure 1. Variation en pourcentage par rapport à l'année de référence 2008 des taux d'ITS au Canada, 2008 à 2017

Année Variation en pourcentage par rapport à l'année de référence 2008 (%)
Chlamydiose Gonorrhée Syphilis infectieuse
2008 0% 0% 0%
2009 4% -13% 12%
2010 12% -12% 19%
2011 19% -8% 22%
2012 22% -1% 41%
2013 21% 7% 51%
2014 24% 21% 62%
2015 31% 46% 114%
2016 35% 73% 156%
2017 39% 109% 167%

2. Introduction

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) demeurent une préoccupation importante pour la santé publique au Canada. Le taux de cas déclarés d'ITS a augmenté de façon constante depuis 1997 pour la chlamydiose et la gonorrhée et depuis 2001 pour la syphilis pour diverses raisons, notamment l'amélioration du dépistage et des tests, ainsi que l'évolution des comportements et des normes sociales (1-3).

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié la Stratégie mondiale du secteur de la santé sur les infections sexuellement transmissibles, 2016-2021 et a établi des cibles mondiales pour mettre fin à l'épidémie d'ITS en tant que problème de santé publique (4). Le gouvernement du Canada appuie les objectifs et les cibles de la stratégie mondiale pour le secteur de la santé. En juin 2018, le cadre d'action pancanadien sur les infections transmissibles sexuellement et par le sang a été approuvé et publié à la réunion des ministres de la santé par les ministres au niveau fédéral, provincial et territorial (5). Le cadre d'action propose une démarche globale et inclusive afin de lutter contre les ITSS en offrant une vision canadienne où le nombre de nouvelles infections se fait rare et les gens vivant avec des ITS reçoivent les soins, les traitements et le support dont ils ont besoin (5). Les objectifs stratégiques du cadre comprennent : réduire l'incidence des ITSS au Canada, améliorer l'accès au dépistage, au traitement, aux soins de santé et au soutien continus, et réduire la stigmatisation et la discrimination qui créent une vulnérabilité aux ITSS (5).

En réponse au cadre d'action, le gouvernement du Canada a lancé en juillet 2019 un plan d'action quinquennal sur les ITSS (6). Le plan d'action s'appuie sur des actions concrètes en cours d'élaboration afin d'atteindre nos objectifs stratégiques établis à l'échelle nationale (6). Cela sera facilité par l'élaboration d'indicateurs et d'objectifs élaborés au Canada afin de guider nos actions nationales et de nous unifier dans notre engagement à obtenir des résultats spécifiques (6). Le renforcement des systèmes de surveillance nationaux est également un engagement clé du plan d'action, compte tenu de l'importance que revêtent la surveillance et le rapport des données afin de mesurer le succès de nos actions (6)

À l'aide des données recueillies jusqu'en 2017, le présent rapport fait le point sur les trois ITS les plus souvent déclarées au Canada, soit la chlamydiose, la gonorrhée et la syphilis infectieuse. Des données sur la syphilis congénitale sont également présentées. Le rapport contient une description des tendances du nombre de cas et des taux déclarés par groupe d'âge, sexe et province et territoire de 2008 à 2017, en mettant un accent particulier sur les cinq dernières années (de 2013 à 2017) ainsi que sur 2017, la dernière année pour laquelle les données sont disponibles.

3. Méthodes

3.1 Sources de données

Les autorités sanitaires des provinces et des territoires fournissent des données non nominales sur les cas confirmés en laboratoire à l'ASPC par l'intermédiaire du Système canadien de surveillance des maladies à déclaration obligatoire (SCSMDO). L'infection à Chlamydia trachomatis ou la chlamydiose est à déclaration obligatoire à l'échelle nationale depuis 1991, alors que la gonorrhée et la syphilis le sont depuis 1924. Tous les cas étaient conformes aux définitions nationales (1-3). Les variables soumises avec le diagnostic comprennent l'âge au moment du diagnostic, le sexe, l'année du diagnostic et la province ou le territoire où le diagnostic a été posé. Les données reçues sont validées en collaboration avec la province ou le territoire concerné. Les données du 1er janvier au 31 décembre 2017 étaient disponibles dans toutes les provinces et tous les territoires et elles ont été extraites du SCSMDO en avril 2019, ainsi que les données historiques mises à jour de 2008 à 2016.

3.2 Analyse des données

L'analyse descriptive a été effectuée à l'aide de SAS et de Microsoft Excel. Tous les stades de la syphilis sont à déclaration obligatoire, mais seuls les stades infectieux (primaire, secondaire et latente précoce) et la syphilis congénitale ont été inclus dans ce rapport. Les taux annuels nationaux de cas déclarés de chlamydiose, de gonorrhée et de syphilis infectieuse ont été calculés en utilisant le nombre de cas du SCSMDO comme numérateurs, et les estimations annuelles de la population de juillet 2018 de Statistique Canada comme dénominateur. Les taux par groupe d'âge, sexe et province ou territoire ont également été calculés. Pour toutes les années, les taux ont été indiqués par tranche de 100 000 personnes. Pour la syphilis congénitale, les taux ont été calculés pour 100 000 naissances vivantes. Les taux, les pourcentages et la variation en pourcentage des taux ont été calculés à partir de valeurs non arrondies. L'analyse comparative ne fait appel à aucune méthode statistique. Les rapports antérieurs peuvent présenter des taux différents pour certaines années en raison de retards de déclaration, de mises à jour des données provenant des provinces et territoires ou d'améliorations dans le nettoyage et la validation des données. Les taux de chlamydiose, de gonorrhée et de syphilis infectieuse par groupe d'âge et selon le sexe au fil du temps peuvent être obtenus sur le site Web Maladies à déclaration obligatoire en direct (7).

4. Chlamydiose

Le nombre de cas déclarés et les taux de chlamydiose augmentent. En 2017, 126 322 cas de chlamydiose ont été déclarés à l'échelle nationale, ce qui correspond à un taux national de 345,7 cas pour 100 000 personnes. À ce jour, il s'agit du plus grand nombre de cas de chlamydiose jamais signalés au Canada depuis que la déclaration obligatoire de la maladie a été instaurée en 1991. Depuis 2008, le nombre de cas de chlamydiose a augmenté de plus de 43 000 et le taux a grimpé de 139 % (248,8 à 345,7 cas pour 100 000 personnes) (figure 2).

4.1 Sexe

En 2017, les femmes représentaient 60 % de tous les cas déclarés de chlamydiose (75 992 cas). La proportion de cas chez les femmes a diminué de façon constante au fil du temps, passant de 66 % en 2008 à 60 % en 2017. Cela s'explique par le fait que les taux chez les hommes augmentent plus rapidement que chez les femmes.

Bien que le taux de cas déclarés de chlamydiose soit plus élevé chez les femmes que chez les hommes chaque année depuis 2008, l'écart entre les taux des hommes et des femmes se rétrécit. Depuis 2013, le taux chez les hommes augmente en moyenne de 13,8 cas pour 100 000 personnes chaque année, et le taux chez les femmes augmente en moyenne de 8,9 cas pour 100 000 personnes par année.

En 2017, le taux chez les femmes était environ 50 % plus élevé que chez les hommes, soit 412,8 cas pour 100 000 personnes, comparativement au taux chez les hommes de 279,5 cas pour 100 000 personnes (figure 2).

Figure 2. Taux globalNote de bas de page a, taux selon le sexe et nombre de cas déclarés de chlamydiose au Canada, 2008 à 2017
Figure 2. Taux globalNote de bas de page a, taux selon le sexe et nombre de cas déclarés de chlamydiose au Canada, 2008 à 2017

Année Taux pour 100 000 personnes Nombre total de cas
Hommes Femmes Overall
2008 168,9 326,8 248,8 82 708
2009 176,1 341,0 259,5 87 283
2010 190,4 364,6 278,5 94 716
2011 203,7 384,6 295,3 101 393
2012 215,3 389,3 303,3 105 281
2013 221,3 377,3 300,2 105 323
2014 231,2 383,7 308,4 109 286
2015 249,9 400,3 326,2 116 451
2016 261,9 407,5 335,7 121 236
2017 276,5 412,8 345,7 126 322

4.2 Groupe d'âge

En 2017, les personnes âgées de 15 à 29 ans représentaient plus des trois quarts (76 %) des cas déclarés de chlamydiose. Les taux les plus élevés de cas déclarés de chlamydiose ont été observés chez les 20 à 24 ans (1 870,5 cas pour 100 000), suivis des 15 à 19 ans et des 25 à 29 ans (1 209,0 et 1 024,8 cas pour 100 000, respectivement). Depuis 2008, tous les groupes d'âge ont connu une augmentation du taux, sauf les personnes de moins de 15 ans (figure 3).

Figure 3. Taux de cas déclarés de chlamydiose au Canada, par groupe d'âge et par année, 2008 à 2017
Figure 3. Taux de cas déclarés de chlamydiose au Canada, par groupe d'âge et par année, 2008 à 2017

Année Groupes d'âge
<15 ans 15-19 ans 20-24 ans 25-29 ans 30-39 ans 40-59 ans 60 ans et plus
2008 10,6 999,8 1 345,7 650,5 223,9 40,0 2,7
2009 11,5 1 052,1 1 391,8 675,5 236,7 43,7 3,4
2010 11,3 1 097,7 1 498,9 731,2 263,6 49,0 4,2
2011 11,7 1 145,9 1 607,6 774,5 285,6 53,5 4,4
2012 10,8 1 137,9 1 633,5 833,7 307,8 58,8 4,6
2013 11,3 1 101,0 1 613,2 849,4 317,5 60,1 4,9
2014 10,5 1 092,1 1 661,1 900,9 341,0 64,9 5,9
2015 11,0 1 133,9 1 766,6 964,4 376,5 73,5 6,4
2016 10,2 1 172,3 1 815,6 995,2 395,4 81,4 7,1
2017 9,7 1 209,0 1 870,5 1 024,8 413,1 84,5 7,9

Bien que tous les groupes d'âge aient connu une variation de taux au fil du temps, l'ampleur de celle-ci varie par groupe d'âge. La plus grande différence de taux absolu était parmi les personnes du groupe d'âge de 20 à 24 ans qui a augmenté de 257,4 cas pour 100 000 personnes (augmentation de 16 %) depuis 2013.

Les cohortes plus âgées (ceux âgés de 30 ans et plus) ont affiché les taux les plus faibles, mais ils présentaient aussi la variation relative la plus importante au cours des cinq dernières années. Comme le montre la figure 4, la variation relative des taux a augmenté avec l'âge. Par exemple, de 2013 à 2017, les personnes de 60 ans et plus ont connu la plus forte augmentation relative du taux (62 %), passant de 4,9 à 7,9 cas pour 100 000 personnes (annexe A). Le groupe des 40 à 59 ans a affiché la deuxième plus forte augmentation relative du taux (40 %), soit de 60,1 à 84,5 cas pour 100 000 personnes.

Figure 4. Variation relative du taux de cas déclarés de chlamydiose au Canada, par groupe d'âge, 2013 à 2017
Figure 4. Variation relative du taux de cas déclarés de chlamydiose au Canada, par groupe d'âge, 2013 à 2017

Groupes d'âge Variation relative des taux depuis 2013 (%)
<15 ans -14%
15-19 ans 10%
20-24 ans 16%
25-29 ans 21%
30-39 ans 30%
40-59 ans 40%
60 ans et plus 62%

En ce qui concerne le sexe, en 2017, la proportion de cas attribués aux hommes a augmenté avec l'âge. Les hommes représentaient 12 % des cas chez les personnes de moins de 15 ans et 74 % des cas chez les personnes de 60 ans et plus (figure 5).

Figure 5. Proportion du total des cas déclarés de chlamydiose au Canada, selon le sexe et par groupe d'âge, 2017
Figure 5. Proportion du total des cas déclarés de chlamydiose au Canada, selon le sexe et par groupe d'âge, 2017

Groupes d'âge Proportion des cas (%) Nombre total de cas
Hommes Femmes
<15 ans 12 88 574
15-19 ans 24 76 25 244
20-24 ans 36 64 44 871
25-29 ans 46 54 25 737
30-39 ans 51 49 20 462
40-59 ans 60 40 8 548
60 ans et plus 74 26 671

Pour chaque année entre 2008 et 2017, les taux ont été plus élevés chez les femmes que chez les hommes dans le groupe des moins de 30 ans. Par conséquent, les taux chez les hommes ont toujours été plus élevés que chez les femmes dans le groupe des plus de 40 ans (annexe A). En 2017, les taux chez les hommes n'étaient que légèrement plus élevés que chez les femmes parmi les 30 à 39 ans (figure 6).

Figure 6. Taux de cas déclarés de chlamydiose au Canada, selon le sexe et par groupe d'âge, 2017
Figure 6. Taux de cas déclarés de chlamydiose au Canada, selon le sexe et par groupe d'âge, 2017

Groupes d'âge Taux pour 100 000 personnes
Hommes Femmes
<15 ans 2,3 17,5
15-19 ans 562,3 1 891,7
20-24 ans 1 287,8 2 499,4
25-29 ans 918,0 1 136,3
30-39 ans 420,0 403,6
40-59 ans 102,0 66,9
60 ans et plus 12,5 3,8

4.3 Répartition géographique

4.3.1 Taux globaux par province et territoire

Les taux de cas déclarés de chlamydiose ont varié en fonction de la province et du territoire. En 2017, les taux allaient de 181,2 cas à Terre-Neuve jusqu'à 3 887,9 cas pour 100 000 personnes au Nunavut. Les taux les plus élevés ont été observés chez les habitants des territoires canadiens, avec des taux de 757,0 cas pour 100 000 (Yukon), de 1 942,8 cas pour 100 000 (Territoires du Nord-Ouest) et de 3 887,9 cas pour 100 000 (Nunavut) (figure 7). Ces trois territoires ont affiché les taux les plus élevés au Canada au cours de la dernière décennie (annexe D). De plus, la Saskatchewan et le Manitoba ont déclaré des taux supérieurs à la moyenne canadienne (564,2 et 542,8 pour 100 000, respectivement).

Figure 7. Taux de cas déclarés de chlamydiose au Canada, par province et territoire, 2017
Figure 7. Taux de cas déclarés de chlamydiose au Canada, par province et territoire, 2017

Province ou territoire Taux pour 100 000 personnes
Colombie-Britannique 318,8
Alberta 390,8
Saskatchewan 564,2
Manitoba 542,8
Ontario 317,3
Québec 320,9
Nouveau Brunswick 276,3
Nouvelle-Écosse 314,0
Ile-du-Prince-Edouard 218,5
Terre-Neuve-et-Labrador 181,2
Yukon 757,0
Territoires du Nord-Ouest 1 942,8
Nunavut 3 887,9
Canada 345,7

Bien que les taux les plus élevés aient été observés dans les trois territoires, les plus fortes hausses relatives depuis 2013 se produisent ailleurs au Canada. L'Île-du-Prince-Édouard a connu la plus forte augmentation relative des taux (30 %), passant de 167,9 à 218,5 cas pour 100 000 personnes, suivi de l'Ontario qui a enregistré la deuxième augmentation en importance (24 %), passant de 256,7 à 317,3 cas pour 100 000 personnes (figure 8). Fait notable, les taux dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut semblent diminuer, soit de 2 % dans les Territoires du Nord-Ouest et de 7 % au Nunavut depuis 2013.

Figure 8. Variation relative du taux de cas déclarés de chlamydiose au Canada, par province et territoire, 2013 à 2017
Figure 8. Variation relative du taux de cas déclarés de chlamydiose au Canada, par province et territoire, 2013 à 2017

Province ou territoire Variation relative des taux depuis 2013 (%)
Colombie-Britannique 21%
Alberta -3%
Saskatchewan 8%
Manitoba 7%
Ontario 24%
Québec 17%
Nouveau Brunswick 18%
Nouvelle-Écosse 20%
Ile-du-Prince-Edouard 30%
Terre-Neuve-et-Labrador 19%
Yukon 16%
Territoires du Nord-Ouest -2%
Nunavut -7%
Canada 15%

4.3.2 Répartition des cas selon le sexe parmi les provinces et les territoires

Parmi toutes les provinces et tous les territoires, les femmes représentaient la majorité des cas. En 2017, parmi tous les cas, la Colombie-Britannique a affiché la plus faible proportion de femmes, soit 57 %. La Nouvelle-Écosse et l'Île-du-Prince-Édouard ont été les provinces où la proportion de femmes parmi les cas a été la plus élevée, soit 67 %. Dans l'ensemble, la proportion de cas selon le sexe dans les provinces et les territoires est demeurée assez proche de la proportion nationale de 60 % de cas de sexe féminin et 40 % de sexe masculin.

4.3.3 Répartition des cas par groupe d'âge parmi les provinces et les territoires

Dans l'ensemble des provinces et des territoires, les taux de cas déclarés de chlamydiose étaient plus élevés chez les personnes de 20 à 24 ans en 2017 (tableau 1).

Tableau 1. Taux de cas déclarés de chlamydiose, par groupe d'âge et par province et territoire, 2017
Province / territoire Groupes d'âge (en années)
< 15 15 à 19 20 à 24 25 à 29 30 à 39 40 à 59 60 et plus
C.-B. 6,2 868,9 1 573,3 1 000,2 455,6 113,8 13,1
Alb. 13,6 1 407,6 1 965,7 1 047,7 436,6 91,9 9,9
Sask. 30,8 2 478,7 2 970,5 1 478,1 566,8 86,6 6,5
Man. 28,1 2 079,5 2 545,9 1 534,1 631,7 95,2 4,3
Ont. 4,4 956,0 1 688,0 950,9 390,3 81,1 7,7
Qc 10,1 1 331,6 1 909,8 954,8 364,2 77,9 6,5
N.-B. 6,3 1 125,3 2 145,7 882,6 295,3 34,6 0,9
N.-É. 6,7 1 353,2 2 252,0 916,5 265,8 27,2 3,4
Î.-P.-E. 0,0 543,9 1 470,9 952,1 222,8 40,3 0,0
T.-N.-L. 5,4 702,8 1 392,2 635,3 176,7 30,7 0,7
Yn 45,2 3 352,2 3 962,6 2 597,0 750,9 100,4 0,0
T.N.-O. 131,4 6 787,5 8 686,4 4 894,2 1 748,6 517,4 70,3
Nt 141,5 12 740,5 13 642,3 9 522,4 3 931,5 932,0 286,3
Canada 9,7 1 209,0 1 870,5 1 024,8 413,1 84,5 7,9

5.0 Gonorrhée

Le nombre et le taux de cas déclarés de gonorrhée augmentent. En 2017, 29 034 cas de gonorrhée ont été signalés à l'échelle nationale, ce qui correspond à un taux national de 79,5 cas pour 100 000 personnes. Le nombre et le taux ont été relativement stables de 2008 à 2013. Depuis 2013, le nombre de cas de gonorrhée a plus que doublé et le taux a augmenté de 96 % (40,6 à 79,5 cas pour 100 000), soit la plus forte augmentation relative des trois ITS (figure 9).

5.1 Sexe

Depuis 2008, les hommes représentaient la majorité des cas déclarés de gonorrhée au Canada. En 2017, les hommes représentaient 65 % de tous les cas déclarés de gonorrhée (18 734 cas). Comparativement aux femmes, les hommes affichaient des taux plus élevés de gonorrhée signalée pour toutes les années depuis 2008. En 2017, le taux des hommes était près de deux fois plus élevé que celui des femmes, soit 103,3 cas pour 100 000 personnes, comparativement au taux des femmes de 55,6 cas pour 100 000 personnes (figure 9). Les taux chez les hommes augmentent aussi plus rapidement que chez les femmes, ce qui crée un écart plus grand entre les taux chez les hommes et chez les femmes. Depuis 2013, le taux des hommes a augmenté en moyenne de 13,8 cas pour 100 000 personnes par année, comparativement au taux chez les femmes, qui a augmenté en moyenne de 5,7 cas pour 100 000 personnes par année.

Figure 9. Nombre totalNote de bas de page a et taux selon le sexe de cas déclarés de gonorrhée au Canada, 2008 à 2017
Figure 9. Nombre totalNote de bas de page a et taux selon le sexe de cas déclarés de gonorrhée au Canada, 2008 à 2017

Année Taux pour 100 000 personnes Nombre total de cas
Hommes Femmes Total
2008 42,6 33,5 38,0 12 634
2009 36,7 29,6 33,2 11 156
2010 37,8 29,1 33,5 11 381
2011 40,2 29,6 34,9 11 981
2012 42,6 32,5 37,5 13 027
2013 48,2 32,9 40,6 14 228
2014 58,8 33,0 45,9 16 264
2015 70,3 40,8 55,5 19 817
2016 84,4 47,0 65,7 23 709
2017 103,3 55,6 79,5 29 034

5.2 Groupe d'âge

En 2017, les taux les plus élevés de cas déclarés de gonorrhée étaient enregistrés dans les groupes d'âge des 20 à 24 ans et des 25 à 29 ans, avec 272,0 et 263,7 cas pour 100 000 personnes, respectivement. Depuis 2008, le taux global a augmenté dans tous les groupes d'âge (figure 10).

Figure 10. Taux de cas déclarés de gonorrhée au Canada, par groupe d'âge et par année, 2008 à 2017
Figure 10. Taux de cas déclarés de gonorrhée au Canada, par groupe d'âge et par année, 2008 à 2017

Année Groupes d'âge
<15 ans 15-19 ans 20-24 ans 25-29 ans 30-39 ans 40-59 ans 60 ans et plus
2008 1,9 118,2 165,8 101,3 48,8 14,8 2,0
2009 1,7 103,3 146,9 87,4 41,3 13,4 1,7
2010 1,8 101,4 141,4 92,2 42,8 14,1 2,3
2011 1,6 100,7 147,1 97,0 45,6 15,9 2,2
2012 1,7 106,1 158,0 111,4 50,8 16,1 2,1
2013 2,1 109,3 164,4 121,2 59,9 18,3 2,1
2014 1,5 102,8 184,0 142,1 72,8 23,3 3,0
2015 1,7 113,6 210,5 179,1 99,4 28,1 3,3
2016 1,7 125,5 235,8 212,8 121,6 36,8 4,8
2017 2,2 150,5 272,0 263,7 152,3 45,0 5,4

L'ampleur de la variation du taux au fil du temps a été différente selon le groupe d'âge. Le groupe d'âge des 25 à 29 ans a connu la plus forte augmentation, soit 142,5 cas pour 100 000 personnes depuis 2013 (annexe B). Fait à noter, par rapport à 2013, le taux pour tous les groupes d'âge de plus de 24 ans a plus que doublé (figure 11).

Figure 11. Variation relative du taux de cas déclarés de gonorrhée au Canada, par groupe d'âge, 2013 à 2017
Figure 11. Variation relative du taux de cas déclarés de gonorrhée au Canada, par groupe d'âge, 2013 à 2017

Groupes d'âge Variation relative des taux depuis 2013 (%)
<15 ans 5%
15-19 ans 38%
20-24 ans 65%
25-29 ans 118%
30-39 ans 154%
40-59 ans 145%
60 ans et plus 150%

En ce qui concerne le sexe, en 2017, la proportion de cas attribués aux hommes a augmenté avec l'âge grandissant. Les hommes représentaient 17 % des cas chez les personnes de moins de 15 ans et 89 % des cas chez les personnes de 60 ans et plus (figure 12).

Figure 12. Proportion du total des cas de gonorrhée au Canada, selon le sexe et par groupe d'âge, 2017
Figure 12. Proportion du total des cas de gonorrhée au Canada, selon le sexe et par groupe d'âge, 2017

Groupes d'âge Proportion des cas(%) Nombre total de cas
Hommes Femmes
<15 ans 17 83 128
15-19 ans 37 63 3 132
20-24 ans 55 45 6 525
25-29 ans 66 34 6 619
30-39 ans 71 29 7 557
40-59 ans 83 17 4 552
60 ans et plus 89 11 456

Pour chaque année de 2008 à 2017, les taux étaient plus élevés chez les hommes que les taux chez les femmes dans les groupes de plus de 20 ans. En 2017, les taux pour les hommes de plus de 29 ans étaient plus du double de ceux pour les femmes (figure 13).

Figure 13. Taux de cas déclarés de gonorrhée au Canada, selon le sexe et par groupe d'âge, 2017
Figure 13. Taux de cas déclarés de gonorrhée au Canada, selon le sexe et par groupe d'âge, 2017

Groupes d'âge Taux pour 100 000 personnes
Hommes Femmes
<15 ans 0,7 3,7
15-19 ans 106,4 195,8
20-24 ans 287,7 254,4
25-29 ans 338,4 184,3
30-39 ans 217,5 86,7
40-59 ans 75,3 14,9
60 ans et plus 10,3 1,1

5.3 Répartition géographique

5.3.1 Taux globaux par province et territoire

Les taux de cas déclarés de gonorrhée ont varié en fonction de la province et du territoire. En 2017, les taux allaient de 5,3 cas pour 100 000 personnes à Terre-Neuve jusqu'à 1 451,3 cas pour 100 000 personnes au Nunavut. Depuis 2013, les taux les plus élevés ont été observés chez les habitants du Nunavut et des Territoires du Nord-Ouest, qui ont tous deux enregistré des taux supérieurs à 1 000 cas pour 100 000 personnes en 2017. Le Manitoba a affiché le troisième taux le plus élevé avec 250,0 cas pour 100 000 personnes (figure 14). Les quatre provinces maritimes (N.-B., T.-N.-L., N.-É. et Î.-P.-É.) ont connu les taux les plus bas de cas déclarés de gonorrhée depuis 2013 (annexe D).

Figure 14. Taux de cas déclarés de gonorrhée au Canada, par province et territoire, 2017
Figure 14. Taux de cas déclarés de gonorrhée au Canada, par province et territoire, 2017

Province ou territoire Taux pour 100 000 personnes
Colombie-Britannique 66,9
Alberta 112,1
Saskatchewan 193,1
Manitoba 250,0
Ontario 55,8
Québec 74,0
Nouveau Brunswick 7,6
Nouvelle-Écosse 24,4
Ile-du-Prince-Edouard 12,0
Terre-Neuve-et-Labrador 5,3
Yukon 194,3
Territoires du Nord-Ouest 1 061,5
Nunavut 1 451,3
Canada 79,5

La plus forte augmentation relative du taux depuis 2013 a été observée au Yukon (hausse de 610 %, soit de 27,4 cas à 194,3 cas pour 100 000 personnes en 2017) et dans les Territoires du Nord-Ouest (hausse de 379 %, de 221,4 cas à 1 061,5 cas par population en 2017). Depuis 2013, les taux ont augmenté dans toutes les provinces et tous les territoires, à l'exception de Terre-Neuve. En raison de ses taux constamment élevés, le Nunavut a affiché la plus faible augmentation relative (10 %) au Canada de 2013 à 2017 (figure 15).

Figure 15. Variation relative du taux de cas déclarés de gonorrhée au Canada, par province et territoire, 2013 à 2017
Figure 15. Variation relative du taux de cas déclarés de gonorrhée au Canada, par province et territoire, 2013 à 2017

Province ou territoire Variation relative des taux depuis 2013 (%)
Colombie-Britannique 68%
Alberta 121%
Saskatchewan 75%
Manitoba 160%
Ontario 66%
Québec 128%
Nouveau Brunswick 22%
Nouvelle-Écosse 137%
Ile-du-Prince-Edouard 187%
Terre-Neuve-et-Labrador -32%
Yukon 610%
Territoires du Nord-Ouest 379%
Nunavut 10%
Canada 96%

5.3.2 Répartition des cas selon le sexe parmi les provinces et les territoires

La proportion de cas chez les hommes a varié de 42 % à 79 % dans l'ensemble des provinces et des territoires en 2017 (figure 16). La majorité des provinces et des territoires comptent un plus grand nombre d'hommes que de femmes atteints de gonorrhée. Huit provinces et territoires ont enregistré une plus grande proportion de cas de sexe masculin contre quatre provinces et territoires affichant une plus grande proportion de cas de sexe féminin. Les Territoires du Nord-Ouest ont déclaré une répartition égale entre les hommes et les femmes. Le Québec et Terre-Neuve-et-Labrador ont été les provinces ayant la plus grande proportion de cas chez les hommes, soit 79 % des cas déclarés. Le territoire ayant la plus grande proportion de cas chez les femmes a été le Nunavut, soit 58 %. Dans l'ensemble, au Canada, les hommes ont constitué la majorité des cas déclarés de gonorrhée, 65 % des cas étant des hommes, et 35 % des femmes.

Figure 16. Proportion du total des cas de gonorrhée au Canada, selon le sexe et par province et territoire, 2017
Figure 16. Proportion du total des cas de gonorrhée au Canada, selon le sexe et par province et territoire, 2017

Province ou territoire Proportion des cas (%)
Hommes Femmes
Colombie-Britannique 72 28
Alberta 57 43
Saskatchewan 46 54
Manitoba 47 53
Ontario 71 29
Québec 79 21
Nouveau Brunswick 57 43
Nouvelle-Écosse 63 38
Ile-du-Prince-Edouard 67 33
Terre-Neuve-et-Labrador 79 21
Yukon 45 55
Territoires du Nord-Ouest 50 50
Nunavut 42 58
Canada 65 35

5.3.3 Répartition des cas par groupe d'âge parmi les provinces et les territoires

Dans l'ensemble des provinces et des territoires, les taux de cas déclarés de gonorrhée étaient plus élevés chez les personnes de 20 à 29 ans en 2017, sauf à Terre-Neuve-et-Labrador, où les taux étaient plus élevés chez les personnes de 25 à 39 ans (tableau 2).

Tableau 2. Taux de cas déclarés de gonorrhée, par groupe d'âge et selon la province et le territoire, 2017
Province / territoire Groupes d'âge (en années)
< 15 15 à 19 20 à 24 25 à 29 30 à 39 40 à 59 60 et plus
C.-B. 1,1 75,7 189,6 229,7 143,9 46,6 5,6
Alb. 3,4 207,7 369,6 344,6 202,4 54,9 6,0
Sask. 9,4 547,5 817,5 592,9 312,6 58,4 7,8
Man. 11,9 671,4 1 042,8 772,7 394,2 76,1 6,8
Ont. 0,5 91,7 177,7 184,7 106,4 35,9 4,1
Qc 1,5 108,0 241,3 241,5 151,3 55,9 7,8
N.-B. 0,0 12,2 23,0 46,9 16,8 3,6 0,0
N.-É. 0,0 36,6 100,0 112,7 47,7 11,8 0,4
Î.-P.-E. 0,0 0,0 72,5 45,9 17,1 9,5 0,0
T.-N.-L. 0,0 7,2 6,9 23,3 13,0 5,6 0,0
Yn 15,1 613,8 890,5 674,5 312,9 25,1 0,0
T.N.-O. 10,9 2 452,0 3 238,5 3 227,5 1 597,1 471,1 17,6
Nt 74,9 3 311,3 4 601,4 3 820,9 2 055,9 503,8 245,4
Canada 2,2 150,5 272,0 263,7 152,3 45,0 5,4

6.0 Syphilis Infectieuse

Le nombre et le taux de cas déclarés de syphilis infectieuse augmentent. En 2017, 4 083 cas de syphilis infectieuse ont été signalés à l'échelle nationale, ce qui correspond à un taux national de 11,2 cas pour 100 000 personnes. Depuis 2008, le nombre de cas et les taux de syphilis infectieuse ont plus que doublé (1 393 cas et un taux de 4,2 pour 100 000 en 2008) (figure 17). La syphilis infectieuse a connu la plus forte augmentation des taux de toutes les ITS, soit plus de 167 % au cours de la dernière décennie.

6.1 Sexe

Depuis 2008, les hommes ont représenté la grande majorité (> 85 %) des cas déclarés de syphilis infectieuse chaque année au Canada. En 2017, les hommes constituaient 89 % de tous les cas déclarés de syphilis infectieuse (3 622 cas).

Depuis 2013, en termes absolus, le taux chez les hommes a augmenté en moyenne de 2,0 cas pour 100 000 personnes par année (de 11,9 à 20,0 pour 100 000 personnes), comparativement au taux chez les femmes, qui a augmenté en moyenne de 0,4 cas pour 100 000 personnes par année (de 0,8 à 2,4 pour 100 000 personnes). L'augmentation du taux chez les hommes a été particulièrement prononcée de 2014 à 2016, soit une augmentation relative annuelle moyenne de 3,6 %. L'augmentation a semblé ralentir en 2016-2017 (augmentation relative de 1 %). Bien que les taux chez les hommes aient été plus élevés et aient augmenté plus rapidement en termes absolus, l'augmentation relative du taux a été plus marquée chez les femmes au cours des cinq dernières années, soit 197 % contre 68 % (figure 17). Comparativement aux femmes, les hommes ont affiché des taux plus élevés de syphilis infectieuse déclarée pour toutes les années depuis 2008. En 2017, le taux était plus de huit fois supérieur chez les hommes que chez les femmes, soit 20,0 cas pour 100 000 personnes, comparativement à de 2,4 cas pour 100 000 personnes (figure 17).

Figure 17. Nombre totalNote de bas de page a et taux selon le sexe de cas déclarés de syphilis infectieuse au Canada, 2008 à 2017
Figure 17. Nombre totalNote de bas de page a et taux selon le sexe de cas déclarés de syphilis infectieuse au Canada, 2008 à 2017

Année Taux pour 100 000 personnes Nombre total de cas
Hommes Femmes Total
2008 7,3 1,1 4,2 1 393
2009 8,6 0,9 4,7 1 584
2010 9,2 0,9 5,0 1 696
2011 9,6 0,7 5,1 1 749
2012 11,3 0,6 5,9 2 053
2013 11,9 0,8 6,3 2 215
2014 12,7 0,9 6,8 2 399
2015 17,0 1,0 9,0 3 199
2016 19,8 1,7 10,7 3 870
2017 20,0 2,4 11,2 4 083

6.2 Groupe d'âge

En 2017, les groupes d'âge de 25 à 29 ans et de 30 à 39 ans ont connu les taux les plus élevés de cas déclarés de syphilis infectieuse, soit 26,7 et 24,5 cas pour 100 000 personnes, respectivement (annexe C). Depuis 2008, les personnes de plus de 60 ans et de moins de 20 ans ont affiché les taux les plus bas (soit six cas pour 100 000 personnes ou moins), et les taux ont augmenté dans tous les groupes d'âge (figure 18). L'augmentation la plus marquée, environ 13 cas pour 100 000, s'est manifestée dans chacun des groupes de 25 à 29 ans et de 30 à 39 ans depuis 2013 (annexe C).

Figure 18. Taux de cas déclarés de syphilis infectieuse au Canada, par groupe d'âge et par année, 2008 à 2017
Figure 18. Taux de cas déclarés de syphilis infectieuse au Canada, par groupe d'âge et par année, 2008 à 2017

Année Groupes d'âge
<15 ans 15-19 ans 20-24 ans 25-29 ans 30-39 ans 40-59 ans 60 ans et plus
2008 0,0 1,6 6,4 8,1 7,9 6,2 0,9
2009 0,0 2,2 8,1 10,0 9,0 6,5 0,8
2010 0,0 2,7 8,2 9,0 8,7 7,4 1,2
2011 0,0 3,1 9,1 10,9 9,2 7,0 1,0
2012 0,0 4,0 12,2 11,7 10,7 7,8 1,4
2013 0,0 3,0 12,4 14,1 11,6 8,2 1,6
2014 0,0 3,1 12,1 14,1 13,3 9,3 1,4
2015 0,0 3,5 14,0 20,6 18,0 12,3 2,1
2016 0,0 4,7 17,4 23,9 21,5 14,9 2,5
2017 0,1 5,6 20,0 26,7 24,5 13,7 2,5

Comparativement à 2013, les taux ont augmenté de 50 % ou plus dans tous les groupes d'âge (figure 19). Le taux chez les 30 à 39 ans a plus que doublé depuis 2013, passant de 11,6 à 24,5 cas pour 100 000 (annexe C). Depuis 2008, seulement neuf cas ont été déclarés chez les personnes de 10 à 14 ans, et aucun cas n'a été signalé chez les moins de 10 ans. Les variations de taux doivent donc être interprétées avec prudence pour le groupe d'âge des moins de 15 ans.

Figure 19. Variation relative du taux de cas déclarés de syphilis infectieuse au Canada, par groupe d'âge, 2013 à 2017
Figure 19. Variation relative du taux de cas déclarés de syphilis infectieuse au Canada, par groupe d'âge, 2013 à 2017

Groupes d'âge Variation relative des taux depuis 2013 (%)
<15 ans 189%
15-19 ans 86%
20-24 ans 61%
25-29 ans 90%
30-39 ans 111%
40-59 ans 66%
60 ans et plus 50%

En ce qui concerne le sexe, en 2017, la proportion de cas attribués aux hommes a augmenté avec l'âge. Les hommes représentaient 51 % des cas de 15 à 19 ans et 97 % des cas de 60 ans et plus. Des trois cas déclarés chez les personnes de moins de 15 ans, un était de sexe masculin et deux étaient de sexe féminin (figure 20).

Figure 20. Proportion du total des cas de syphilis infectieuse au Canada, selon le sexe et par groupe d'âge, 2017
Figure 20. Proportion du total des cas de syphilis infectieuse au Canada, selon le sexe et par groupe d'âge, 2017

Groupes d'âge Proportion des cas (%) Nombre total de cas
Hommes Femmes
<15 ans 33 67 3
15-19 ans 51 49 117
20-24 ans 80 20 478
25-29 ans 85 15 669
30-39 ans 91 9 1 211
40-59 ans 94 6 1 384
60 ans et plus 97 3 208

Pour chaque année de 2008 à 2017, les taux ont été plus élevés que chez les hommes que chez les femmes pour les personnes de 20 ans et plus. En 2017, l'écart relatif entre les taux chez les hommes et chez les femmes a augmenté avec l'âge. Plus précisément, les taux ont été semblables chez les hommes et les femmes dans le groupe des moins de 20 ans tandis que les taux chez les hommes ont été environ quatre, cinq, 10, 17 et 38 fois plus élevés que chez les femmes des mêmes groupes d'âge de 20 à 24 ans, de 25 à 29 ans, de 30 à 39, de 40 à 59, et de 60 ans et plus, respectivement (figure 21).

Figure 21. Taux de cas déclarés de syphilis infectieuse au Canada, selon le sexe et par groupe d'âge, 2017
Figure 21. Taux de cas déclarés de syphilis infectieuse au Canada, selon le sexe et par groupe d'âge, 2017

Groupes d'âge Taux pour 100 000 personnes
Hommes Femmes
<15 ans 0,0 0,1
15-19 ans 5,6 5,6
20-24 ans 30,7 8,2
25-29 ans 44,2 8,1
30-39 ans 44,2 4,5
40-59 ans 26,0 1,5
60 ans et plus 5,1 0,1

6.3 Répartition géographique

6.3.1 Taux globaux par province et territoire

Les taux de cas déclarés de syphilis infectieuse ont varié selon la province et le territoire. En 2017, les taux allaient de 2,5 jusqu'à 234,3 cas pour 100 000 au Nouveau-Brunswick et au Nunavut, respectivement. Le Nunavut a enregistré le taux le plus élevé au Canada chaque année depuis 2013, allant de 139,8 cas pour 100 000 en 2015 jusqu'à 262,3 cas pour 100 000 en 2016. Au cours des quatre dernières années, le Manitoba a affiché les taux les plus élevés, passant de 9,2 cas pour 100 000 en 2014 à 18,8 cas pour 100 000 en 2017. Les provinces maritimes ont connu les taux les plus bas au Canada en 2016 et en 2017 (figure 22).

Figure 22. Taux de cas déclarés de syphilis infectieuse au Canada, par province et territoire, 2017
Figure 22. Taux de cas déclarés de syphilis infectieuse au Canada, par province et territoire, 2017

Province ou territoire Taux pour 100 000 personnes
Colombie-Britannique 10,4
Alberta 12,6
Saskatchewan 10,4
Manitoba 18,8
Ontario 11,2
Québec 11,0
Nouveau Brunswick 2,5
Nouvelle-Écosse 2,7
Ile-du-Prince-Edouard 2,7
Terre-Neuve-et-Labrador 7,4
Yukon 0,0
Territoires du Nord-Ouest 11,1
Nunavut 234,3
Canada 11,2

En raison des taux constamment élevés au Nunavut, ce territoire a enregistré l'une des plus faibles hausses relatives depuis 2013 (45 %) (figure 23). La plus forte augmentation a été observée en Saskatchewan (575 %), soit de 1,5 cas pour 100 000 personnes en 2013 à 10,4 cas pour 100 000 personnes en 2017. À l'autre extrémité, la Nouvelle-Écosse a connue une diminution de 69 pour 100 000. Depuis 2013, les taux ont diminué dans trois provinces (N.-B., N.-É. et Î.-P.-É.) et ils ont augmenté dans huit provinces et territoires (C.-B., Alb., Sask., Man., Ont., Qc, T.-N.-L., Nt) (figure 23). Le Yukon a déclaré deux cas en 2013 et n'en a déclaré aucun depuis (annexe D). Au cours des cinq dernières années, les Territoires du Nord-Ouest n'ont déclaré qu'un cas en 2015 et cinq en 2017 (annexe D).

Figure 23. Variation relative du taux de cas déclarés de syphilis infectieuse au Canada, par province et territoire, 2013 à 2017
Figure 23. Variation relative du taux de cas déclarés de syphilis infectieuse au Canada, par province et territoire, 2013 à 2017

Province ou territoire Variation relative des taux depuis 2013 (%)
Colombie-Britannique 6%
Alberta 305%
Saskatchewan 575%
Manitoba 303%
Ontario 102%
Québec 43%
Nouveau Brunswick -45%
Nouvelle-Écosse -69%
Ile-du-Prince-Edouard -23%
Terre-Neuve-et-Labrador 386%
Yukon -
Territoires du Nord-Ouest -
Nunavut 45%
Canada 77%

6.3.2 Répartition des cas selon le sexe parmi les provinces et les territoires

La proportion des cas de syphilis chez les hommes et les femmes était plus hétérogène parmi les provinces et les territoires que la proportion de chlamydiose et de gonorrhée (figure 24). La majorité des provinces et des territoires ont déclaré une plus grande proportion de cas chez les hommes. Les Territoires du Nord-Ouest ont enregistré la plus grande proportion de cas de sexe masculin, les cinq cas étant tous des hommes. En revanche, le Nunavut a déclaré la plus faible proportion de cas de sexe masculin, soit 38 % des cas déclarés de syphilis. À l'échelle nationale, les hommes représentaient 89 % des cas déclarés de syphilis et les femmes, 11 % en 2017.

Figure 24. Proportion du total des cas déclarés de syphilis au Canada, selon le sexe et par province et territoire, 2017
Figure 24. Proportion du total des cas déclarés de syphilis au Canada, selon le sexe et par province et territoire, 2017

Province ou territoire Proportion des cas (%)
Hommes Femmes
Colombie-Britannique 97 3
Alberta 77 23
Saskatchewan 93 8
Manitoba 62 38
Ontario 95 5
Québec 93 7
Nouveau Brunswick 89 11
Nouvelle-Écosse 96 4
Ile-du-Prince-Edouard 50 50
Terre-Neuve-et-Labrador 87 13
Yukon - -
Territoires du Nord-Ouest 100 0
Nunavut 38 63
Canada 89 11

Remarque : Yukon n'a signalé aucun cas de syphilis en 2017.

6.3.3 Répartition des cas par groupe d'âge parmi les provinces et les territoires

Dans la grande majorité des provinces et des territoires, les taux de cas déclarés de syphilis infectieuse étaient plus élevés chez les personnes de 25 à 39 ans en 2017 (tableau 3). Toutefois, au Manitoba, à l'Île-du-Prince-Édouard et à Terre-Neuve-et-Labrador, les cas déclarés étaient légèrement plus jeunes résultant en des taux plus élevés dans le groupe d'âge de 20 à 29 ans. De plus, les taux plus élevés ont été relevés dans le groupe des 15 à 19 ans dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut.

Tableau 3. Taux de cas déclarés de syphilis infectieuse, par groupe d'âge et par province et territoire, 2017
Province/territoire Groupes d'âge (en années)
< 15 15 à 19 20 à 24 25 à 29 30 à 39 40 à 59 60 et plus
C.-B. 0 3,3 13,2 23,0 24,0 14,0 2,0
Alb. 0,2 7,7 22,9 30,6 23,7 14,2 3,4
Sask. 0 11,3 16,0 23,8 22,5 12,5 2,9
Man. 0 12,6 45,7 65,3 37,4 17,3 2,5
Ont. 0 2,5 17,5 26,1 26,5 14,3 2,1
Qc 0,1 4,5 22,1 23,5 23,3 14,2 3,4
N.-B. 0 4,9 4,6 4,7 6,7 2,7 0,5
N.-É. 0 0 5,0 5,0 9,0 2,9 0,8
Î.-P.-E. 0 0 20,7 22,9 0 0 0
T.-N.-L. 0 7,2 27,6 20 4,9 11,3 1,4
Yn 0 0 0 0 0 0 0
T.N.-O. 0 35,5 0 26,5 27,5 7,7 0
Nt 0 788,4 680,5 447,8 288,5 138,5 0
Canada 0,1 5,6 20 26,7 24,5 13,7 2,5

6.4 Syphilis congénitale

Le nombre de cas confirmés de syphilis congénitale déclarés au Canada a varié d'un à dix cas par année entre 2008 et 2017 (tableau 4). Au cours de la dernière décennie, une tendance à la baisse a été observée de 2009 à 2013-2014 (10 cas en 2009 et un cas signalé tant en 2013 qu'en 2014), suivie d'une tendance à la hausse (jusqu'à sept cas en 2017). Les variations de taux doivent être interprétées avec prudence en raison du nombre peu élevé de cas.

Tableau 4. Nombre de cas déclarés et taux de syphilis congénitale au Canada, par année, 2008 à 2017
Indicateur Année du diagnostic
2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Nombre de cas 5 10 5 4 3 1 1 5 4 7
Taux pour 100 000 naissances vivantes 1,32 2,63 1,33 1,06 0,79 0,26 0,26 1,31 1,04 1,86

7. Discussion

La chlamydiose demeure l'ITS la plus souvent déclarée, soit 126 322 cas déclarés à l'échelle du Canada en 2017. Plus de 29 034 cas ont également été signalés pour la gonorrhée et 4 083 cas pour la syphilis en 2017. Au cours de la dernière décennie (de 2008 à 2017), les taux pour toutes les ITS ont augmenté de façon spectaculaire. Les taux élevés et croissants observés dans les territoires canadiens sont également une source de préoccupation constante. En particulier, le Nunavut a affiché les taux les plus élevés pour les trois ITS en 2017. De plus, d'autres pays aux revenus élevés tels que les États-Unis d'Amérique, l'Australie et le Royaume-Uni ont rapporté des tendances similaires (8-10).

Plusieurs facteurs peuvent contribuer à expliquer l'augmentation des taux d'ITS au Canada et à l'international tels qu'une augmentation réelle de l'incidence possiblement attribuable à des comportements sexuels à risque et à l'évolution des normes sociales (par exemple, l'utilisation d'applications de rencontre géospatiales, diminution de l'utilisation du condom, etc.) ainsi que des changements dans les pratiques de diagnostic, de dépistage, de recherche de cas et de déclaration. L'Agence de la santé publique du Canada a publié trois articles sur la surveillance de la chlamydiose, de la gonorrhée et de la syphilis au Canada pour 2010-2015 en février 2018 (1-3). Ces articles énoncent et approfondissent plusieurs raisons possibles de l'augmentation des ITS.

Le test d'amplification des acides nucléiques (TAAN) est de plus en plus utilisé pour la gonorrhée et la chlamydiose au Canada. Il s'agit d'un test de diagnostic très sensible qui est associé à des méthodes de prélèvement d'échantillons moins invasives (échantillons d'urine ou échantillons recueillis par écouvillonnage vaginal). De tous les cas de gonorrhée signalés en 2017 au Laboratoire national de microbiologie (LNM), plus de 70 % ont été diagnostiqués à l'aide du TAAN (11). L'utilisation des TAAN a entraîné une augmentation importante du nombre de cas diagnostiqués, particulièrement vers la fin des années 1990 et au début des années 2000 (12-14).

Le fardeau des ITS a varié selon le sexe. De 2008 à 2017, les taux de chlamydiose étaient toujours plus élevés chez les femmes que chez les hommes. En revanche, pour la gonorrhée et la syphilis infectieuse, les taux étaient toujours plus élevés chez les hommes que chez les femmes. Fait notable, les hommes représentaient la grande majorité des cas de syphilis infectieuse au cours de toutes les années.

Bien que les taux absolus expliquent en partie de la situation, l'augmentation relative sur cinq ans montre comment les taux changent au fil du temps selon le sexe, ce qui diffère pour chaque ITS. L'écart se rétrécit légèrement à la fois pour la chlamydiose et la syphilis alors que le taux de syphilis infectieuse augmente à un rythme beaucoup plus rapide chez les femmes que chez les hommes (augmentation relative de 197 % c. 68 %, de 2013 à 2017). C'est plutôt l'inverse qui est constaté pour la chlamydiose (augmentation relative de 25 % chez les hommes c. 9 % chez les femmes). Quant à la gonorrhée, les taux augmentent plus rapidement chez les hommes que chez les femmes, ce qui crée un écart plus grand entre les taux chez les hommes et chez les femmes. L'amélioration de la couverture de dépistage chez les hommes (davantage de détection des infections extra-génitales) peut avoir contribué à l'augmentation récente du nombre de cas de chlamydia (15).

En ce qui concerne l'âge, les taux les plus élevés de chlamydiose ont été relevés chez une cohorte plus jeune que les personnes atteintes de gonorrhée et de syphilis infectieuse. Le groupe des 15 à 24 ans a enregistré les taux les plus élevés de chlamydiose; le groupe des 20 à 29 ans, les taux les plus élevés de gonorrhée, et le groupe des 25 à 39 ans, les taux les plus élevés de syphilis infectieuse. Les taux élevés des ITS parmi les jeunes canadiens peuvent refléter plusieurs obstacles tels que le manque de connaissances des ITS, manque de services de soins de santé, dépistage insuffisant, gêne ressentie lors de services de santé reçus pour ITS, méthode de collecte d'échantillons, connaissances des risque sous-optimales et connaissance minime des comportements pouvant engendrer une réduction des risques (16, 17). De plus, la plupart des taux ont augmenté au cours de la dernière décennie. Ces changements se sont produits de façon spectaculaire pour certains groupes, comme l'augmentation absolue des taux de chlamydiose et de gonorrhée chez les jeunes adultes et l'augmentation relative du taux observé chez les personnes de 60 ans et plus.

Les Lignes directrices canadiennes sur les infections transmissibles sexuellement désignent les femmes sexuellement actives de moins de 25 ans comme groupe à risque pour la chlamydiose, ce qui peut se traduire par un dépistage plus fréquent chez cette population particulière (18). Plusieurs études ont indiqué qu'il y avait des raisons biologiques, psychologiques, sociales et structurelles pour lesquelles les femmes avaient des taux plus élevés et étaient plus jeunes que les hommes. En outre, les femmes plus jeunes peuvent être biologiquement plus vulnérables à la chlamydiose en raison de l'ectopie cervicale (processus physiologique courant qui affecte les cellules du col) (19). L'incidence des ITS chez les jeunes femmes est préoccupante, car cela pourrait avoir des conséquences négatives sur la santé génésique, ce qui souligne l'importance d'une surveillance continue et améliorée des maladies à déclaration obligatoire dans toutes les administrations canadiennes.

Dans le cas des infections gonococciques, l'apparition d'une diminution de la susceptibilité et de la résistance aux médicaments de première ligne peuvent expliquer l'augmentation actuelle du taux déclaré pour la gonorrhée (20). En effet, 63% des échantillons de gonorrhée sont résistants à au moins un antibiotique (11). De ces cas, 13% sont résistants à au moins un antibiotique de première ligne utilisé actuellement pour traiter les infections gonococciques (soit azithromycine avec 11,7%, céfixime avec 0,6% ou ceftriaxone avec 0,5%), et ce, basé sur 5 290 cultures testées en 2017 (11). De plus des changements dans le type de souches prévalentes peuvent être l'une des raisons reliée à l'augmentation (21). Le Laboratoire national de microbiologie (LNM) a analysé par génotypage moléculaire tous les isolats soumis de N. gonorrhoeae et a constaté que les types de souches variaient au cours des dernières années (11). Par exemple, le type de souche 12302 est passé de 4,3 % de tous les isolats en 2015 à 10,5 % en 2016 et à 24,1 % en 2017 (11). La surveillance continue de la gonorrhée résistante aux antimicrobiens est essentielle au Canada et demeure une priorité pour la réduction de l'incidence des ITS, comme l'indique le Cadre d'action pancanadien (5).

Le présent rapport souligne la forte augmentation des cas déclarés de syphilis infectieuse au cours de la dernière décennie et, par conséquent, des taux déclarés. Cette augmentation, ainsi que celle du taux de gonorrhée, semble être largement attribuable aux hommes et en particulier les gais, bisexuels et autres hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes (gbHARSAH) (18). L'utilisation de sites de réseautage social ou d'applications mobiles pour trouver des partenaires sexuels, en particulier chez les gbHARSAH, semble être liée à des partenaires sexuels occasionnels et à des relations sexuelles non sécuritaires. D'autres facteurs comportementaux comme l'augmentation des relations sexuelles anales sans condom ainsi que le nombre de partenaires croissant peuvent avoir contribué à la tendance croissante de la syphilis. Santé Canada a approuvé la prophylaxie pré-exposition (PPrE) en février 2016 dans le cadre d'une stratégie globale de prévention du VIH (22). L'étude ENGAGE qui a recueilli des données sur les hommes gbHARSAH à travers le Canada a démontré que 7,4% (4,4-10,5%) ont utilisé PPrE au moins une fois au cours des 6 derniers mois alors que la tendance a augmenté à 18,4% (11,5-25,2%) parmi ceux qui avaient six partenaires sexuels ou plus (23). Une étude récente menée à Montréal a révélé des taux plus élevés d'ITS dans l'année qui a suivi l'utilisation de la PPrE. Or, cet effet n'était plus concluant après ajustement pour la fréquence des visites de dépistage (24). Les auteurs ont conclu qu'il demeurait important de continuer d'offrir à intervalles réguliers des services de prévention, de diagnostic et de traitement des ITS (24).

En 2018-2019, une augmentation du nombre de cas de syphilis infectieuse et de syphilis congénitale a été rapportée au Canada incluant plusieurs provinces rapportant des éclosions (par exemple, le Manitoba a signalé une augmentation importante du nombre de cas de syphilis congénitale en mai 2019, la Saskatchewan a déclaré une éclosion dans plusieurs communautés des Premières nations en juin 2019 et l'Alberta a déclaré une éclosion provinciale en juillet 2019) (25-30). Bien que les dernières données de surveillance de l'ASPC couvrent jusqu'en 2017, une infographie présentant la situation nationale avec les données provisoires pour 2018 a été élaborée en collaboration avec les provinces et les territoires et a été publiée dans le Relevé des maladies transmissibles au Canada (31). Il en ressort que le nombre de cas de syphilis infectieuse ainsi que le nombre de cas congénitaux et les taux correspondants au Canada ont continué d'augmenter en 2018 (31).

Enfin, veuillez noter que le présent rapport est sujet à certaines limites liées aux données. Un certain nombre de cas étaient faibles, comme la syphilis congénitale. Cela entraîne des taux moins stables et les variations des taux au fil du temps doivent donc être interprétées avec prudence. De plus, les données présentées dans le rapport sous-estiment probablement le taux d'incidence des ITS de 2008 à 2017 au Canada, car certaines infections peuvent être asymptomatiques, non dépistées, non diagnostiquées ou non déclarées. Les pratiques de dépistage, d'essai en laboratoire et de production de rapports sont hétérogènes d'une province et d'un territoire à l'autre. Cela signifie que la comparaison directe entre les provinces doit être effectuée avec prudence. En outre, il n'y a pas d'information sur les facteurs de risque dans le SCSMDO, ce qui restreint notre capacité de cerner les facteurs associés aux taux d'ITS plus élevés.

8. Conclusion

Les ITS demeurent un problème de santé publique au Canada. Les taux rapportés pour la chlamydia, gonorrhée et la syphilis infectieuse ont augmenté substantiellement au cours de la dernière décennie. Entre 2008 et 2017, les taux de chlamydiose, de gonorrhée et de syphilis infectieuse ont augmenté de 39 %, de 109 % et de 167 % respectivement, ce qui est alarmant. Les ITS affectent également tous les sexes, les groupes d'âge et les provinces et territoires. La surveillance soutenue des ITS et la recherche continue aideront à orienter les activités de prévention et de contrôle des ITS.

Références

  1. Choudhri Y, Miller J, Sandhu J, Leon A, Aho J. Chlamydia in Canada, 2010-2015. Can Commun Dis Rep. 2018;44(2):49-54. https://doi.org/10.14745/ccdr.v44i02a03
  2. Choudhri Y, Miller J, Sandhu J, Leon A, Aho J. Gonorrhea in Canada, 2010-2015. Can Commun Dis Rep. 2018;44(2):37-42. https://doi.org/10.14745/ccdr.v44i02a01
  3. Choudhri Y, Miller J, Sandhu J, Leon A, Aho J. Infectious and congenital syphilis in Canada, 2010-2015. Can Commun Dis Rep. 2018;44(2):43-8. https://doi.org/10.14745/ccdr.v44i02a02
  4. Organisation mondiale de la santé. Stratégie mondiale du secteur de la santé contre les infections sexuellement transmissibles 2016-2021. OMS Juillet 2016. https://www.who.int/reproductivehealth/publications/rtis/ghss-stis/fr/
  5. Agence de la santé publique du Canada. Réduction des répercussions sur la santé des infections transmissibles sexuellement et par le sang au Canada d'ici 2030 : un cadre d'action pancanadien sur les ITSS. Juin 2018.
  6. Gouvernement du Canada. Accélérer notre intervention : plan d'action quinquennal du gouvernement du Canada sur les infections transmissibles sexuellement et par le sang. Juillet 2019.
  7. Agence de la santé publique du Canada. Maladies à déclaration obligatoire en direct. 2016. https://maladies.canada.ca/declaration-obligatoire/ (données accédées)
  8. Centers for Disease Control and Prevention. Sexually transmitted disease surveillance 2017. Atlanta (GA): US
  9. The Kirby Institute. HIV, viral hepatitis and sexually transmissible infections in Australia: annual surveillance report 2017. Sydney (AU): University of New South Wales; 2017. https://kirby.unsw.edu.au/sites/default/files/kirby/report/SERP_Annual-Surveillance-Report-2017_compressed.pdf
  10. Public Health England. Table 2: New diagnoses & rates by gender, sexual risk & age group, 2014-2018. London (UK): Public Health England. https://www.gov.uk/government/statistics/sexually-transmitted-infections-stis-annual-data-tables
  11. Agence de la santé publique du Canada. Surveillance nationale de la sensibilité aux antimicrobiens de Neisseria gonorrhoeae : Rapport sommaire annuel de 2017. https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/publications/medicaments-et-produits-sante/surveillance-nationale-sensibilite-aux-antimicrobiens-neisseria-gonorrhoeae-rapport-sommaire-annuel-2017.html
  12. Cornelisse VJ, Chow EP, Huffam S, Fairley CK, Bissessor M, De Petra V et al. Increased detection of pharyngeal and rectal gonorrhoea in men who have sex with men after transition from culture to nucleic acid amplification testing. Sex Transm Dis 2017 Feb;44(2):114-7. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27984552
  13. McKay A, Barrett M. Rising reported rates of chlamydia among young women in Canada: what do they tell us about trends in the actual prevalence of the infection? Can J Hum Sex 2008; 17(1-2):61-9.
  14. Rekart Ml, Brunham RC. Epidemiology of chlamydial infection: are we losing ground? Sex Transm Infect 2008 Apr;84(2):87-91. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18216155
  15. Institut national de santé publique du Québec. Portrait des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) au Québec Année 2017 et Projections 2018. https://www.inspq.qc.ca/sites/default/files/publications/2471_infections_transmissibles_sexuellement_sang_2017.pdf
  16. Council of Ministers of Education. Canada. Canadian Youth, Sexual Health and HIV/AIDS Study: factors influencing knowledge, attitudes and behaviours. Toronto (ON): Council of Ministers of Education Canada; 2003. http://educ.queensu.ca/sites/webpublish.queensu.ca.educwww/files/files/Research/SPEG/SPEG%20Canadian%20Youth%2C%20Sexual%20Health%20and%20HIV.pdf
  17. Tilson EC, Sanchez V, Ford CL, Smurzynski M, Leone PA, Fox KK, Irwin K, Miller WC. Barriers to asymptomatic screening and other STD services for adolescents and young adults: focus group discussions. BMC Public Health 2004;4:1 doi: 10.1186/1471-2458-4-21.
  18. Agence de la santé publique du Canada. Lignes directrices canadiennes sur les infections transmissibles sexuellement. https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies-infectieuses/sante-sexuelle-infections-transmissibles-sexuellement/lignes-directrices-canadiennes/infections-transmissibles-sexuellement.html
  19. Lee V, Tobin JM, Foley E. Relationship of cervical ectopy to chlamydia infection in young women. J Fam Plann Reprod Health Care 2006 Apri;32(2):104-6. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16824301
  20. Singh AE, Gratrix J, Read R, Lovgren M, Drews SJ, Romanowski B et al. Neisseria gonorrhoeae multiantigen sequence typing is beneficial in further characterizing gonococcal populations in Alberta, Canada. Sex Transm Dis 2013 Sep;40(9):744-50. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23945428
  21. British Columbia Centre for Disease Control. Reportable Diseases Data Dashboard. 2017. http://www.bccdc.ca/health-professionals/data-reports/reportable-diseases-data-dashboard
  22. Health Canada. Notice of Compliance: Truvada. 2016. 8. PrTruvada [Canadian Product Monograph] Gilead Sciences Canada, Inc. Missisauga. Revised 23 February 2016.
  23. Lambert G, communication personnelle, 15 juillet 2019
  24. Nguyen VK, Greenwald ZR, Trottier H, et al. Incidence of sexually transmitted infections before and after preexposure prophylaxis for HIV. AIDS 2018;32:523-30. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29239887
  25. Giovannetti J. Alberta declares provincewide syphilis outbreak amid surge across Canada. The Globe and Mail 2019 July 17, 2019.
  26. Winnipeg's syphilis outbreak getting worse, health authority says. Canadian Broadcasting Corporation News 2019 May 25, 2019.
  27. Sask. reserves see outbreak of syphilis with 'unprecedented' 295% spike in cases. Canadian Broadcasting Corporation News 2019 July 19, 2019.
  28. Syphilis declared in most First Nations communities. Current News. July 19, 2019.
  29. 1st case of congenital syphilis confirmed in Eastern Health region. Canadian Broadcasting Corporation News 2019 Feb 8, 2019.
  30. Bain V. Forte augmentation du nombre de cas de syphilis. Radio-Canada 2019 Juin 2, 2019.
  31. Agence de la santé publique du Canada. Syphilis infectieuse au Canada, 2018. RMTC 7 novembre 2019;45(11). https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/rapports-publications/releve-maladies-transmissibles-canada-rmtc/numero-mensuel/2019-45/numero-11-7-novembre-2019/article-5-rapport-syphilis-infectieuse-canada-2009-2018.html

Annexe A - Taux de cas déclarés de chlamydiose pour 100 000 personnes au Canada, selon le sexe et par groupe d'âge, de 2008 à 2017

Taux de cas déclarés de chlamydiose pour 100 000 HOMMES, par groupe d'âge au Canada, 2008 à 2017
Année Taux pour 100 000 hommes
Taux global < 15 ans 15 à 19 ans 20 à 24 ans 25 à 29 ans 30 à 39 ans 40 à 59 ans 60 ans et plus
2008 168,9 2,4 366,0 895,4 536,6 206,2 45,5 4,2
2009 176,1 2,5 401,9 924,1 562,2 210,9 47,1 4,9
2010 190,4 2,4 422,2 992,3 609,1 238,8 50,6 6,3
2011 203,7 2,2 446,7 1 078,4 651,9 252,9 56,1 6,0
2012 215,3 2,4 466,4 1 090,6 714,3 277,2 62,1 6,3
2013 221,3 2,3 455,4 1 095,6 744,0 300,4 66,8 7,7
2014 231,2 1,4 460,7 1 135,8 777,9 324,7 72,9 9,2
2015 249,9 1,9 503,7 1 207,8 838,8 362,6 83,2 10,2
2016 261,9 1,9 521,9 1 249,5 866,1 393,2 94,1 10,8
2017 276,5 2,3 562,3 1 287,8 918,0 420,0 102,0 12,5
Taux de cas déclarés de chlamydiose pour 100 000 FEMMES, par groupe d'âge au Canada, 2008 à 2017
Année Taux pour 100 000 femmes
Taux global < 15 ans 15 à 19 ans 20 à 24 ans 25 à 29 ans 30 à 39 ans 40 à 59 ans 60 ans et plus
2008 326,8 19,2 1 659,8 1 812,1 764,8 241,4 34,5 1,4
2009 341,0 20,9 1 729,2 1 874,5 788,2 262,0 40,1 2,2
2010 364,6 20,7 1 803,8 2 018,2 853,5 288,1 47,4 2,3
2011 384,6 21,8 1 879,8 2 150,1 896,7 317,9 50,6 3,0
2012 389,3 19,6 1 850,7 2 198,4 953,9 338,0 55,4 3,1
2013 377,3 20,7 1 789,3 2 158,6 956,6 333,9 53,5 2,4
2014 383,7 20,1 1 765,9 2 221,7 1026,6 356,9 56,8 3,1
2015 400,3 20,5 1 804,7 2 367,7 1093,8 389,7 63,9 3,1
2016 407,5 18,9 1 862,6 2 427,7 1129,5 396,3 68,6 3,9
2017 412,8 17,5 1 891,7 2 499,4 1136,3 403,6 66,9 3,8
Taux GLOBALNote de bas de page * de cas déclarés de chlamydiose pour 100 000 personnes par groupe d'âge au Canada, 2008 à 2017
Année Taux global pour 100 000 personnes
Taux global < 15 ans 15 à 19 ans 20 à 24 ans 25 à 29 ans 30 à 39 ans 40 à 59 ans 60 ans et plus
2008 248,8 10,6 999,8 1 345,7 650,5 223,9 40,0 2,7
2009 259,5 11,5 1 052,1 1 391,8 675,5 236,7 43,7 3,4
2010 278,5 11,3 1 097,7 1 498,9 731,2 263,6 49,0 4,2
2011 295,3 11,7 1 145,9 1 607,6 774,5 285,6 53,5 4,4
2012 303,3 10,8 1 137,9 1 633,5 833,7 307,8 58,8 4,6
2013 300,2 11,3 1 101,0 1 613,2 849,4 317,5 60,1 4,9
2014 308,4 10,5 1 092,1 1 661,1 900,9 341,0 64,9 5,9
2015 326,2 11,0 1 133,9 1 766,6 964,4 376,5 73,5 6,4
2016 335,7 10,2 1 172,3 1 815,6 995,2 395,4 81,4 7,1
2017 345,7 9,7 1 209,0 1 870,5 1 024,8 413,1 84,5 7,9

Annexe B - Taux de cas déclarés de gonorrhée pour 100 000 personnes au Canada, selon le sexe et par groupe d'âge, de 2008 à 2017

Taux de cas déclarés de gonorrhée pour 100 000 HOMMES, par groupe d'âge au Canada, 2008 à 2017
Année Taux pour 100 000 hommes
Taux global < 15 ans 15 à 19 ans 20 à 24 ans 25 à 29 ans 30 à 39 ans 40 à 59 ans 60 ans et plus
2008 42,6 0,7 71,6 166,2 121,6 67,5 24,3 4,0
2009 36,7 0,4 61,9 144,4 104,0 55,8 22,4 3,2
2010 37,8 0,8 60,9 140,6 113,6 59,3 23,0 4,3
2011 40,2 0,7 62,1 149,0 117,1 64,1 26,0 4,3
2012 42,6 0,6 62,8 154,7 136,4 70,1 25,8 3,7
2013 48,2 0,5 67,9 169,3 152,6 85,1 29,8 4,2
2014 58,8 0,3 70,8 199,6 190,1 107,3 38,4 5,8
2015 70,3 0,5 74,9 220,9 228,7 144,8 45,7 6,3
2016 84,4 0,4 83,0 251,6 269,8 174,7 60,3 9,3
2017 103,3 0,7 106,4 287,7 338,4 217,5 75,3 10,3
Taux de cas déclarés de gonorrhée pour 100 000 FEMMES, par groupe d'âge au Canada, 2008 à 2017
Année Taux pour 100 000 femmes
Taux global < 15 ans 15 à 19 ans 20 à 24 ans 25 à 29 ans 30 à 39 ans 40 à 59 ans 60 ans et plus
2008 33,5 3,2 166,7 165,2 80,7 29,8 5,2 0,4
2009 29,6 3,0 146,2 149,2 70,5 26,6 4,4 0,4
2010 29,1 3,0 143,8 142,0 70,5 26,4 5,1 0,5
2011 29,6 2,5 141,0 144,9 76,6 27,1 5,7 0,5
2012 32,5 2,8 152,0 160,9 85,9 31,6 6,2 0,7
2013 32,9 3,7 153,4 158,8 88,5 34,8 6,9 0,3
2014 33,0 2,7 136,8 166,8 91,8 38,3 8,2 0,5
2015 40,8 2,9 154,6 198,8 127,0 54,3 10,5 0,7
2016 47,0 3,0 170,7 217,5 152,4 68,7 13,4 0,9
2017 55,6 3,7 195,8 254,4 184,3 86,7 14,9 1,1
Taux GLOBALNote de bas de page * de cas déclarés de gonorrhée pour 100 000 personnes par groupe d'âge au Canada, 2008 à 2017
Année Taux pour 100 000 personnes
Taux global < 15 ans 15 à 19 ans 20 à 24 ans 25 à 29 ans 30 à 39 ans 40 à 59 ans 60 ans et plus
2008 38,0 1,9 118,2 165,8 101,3 48,8 14,8 2,0
2009 33,2 1,7 103,3 146,9 87,4 41,3 13,4 1,7
2010 33,5 1,8 101,4 141,4 92,2 42,8 14,1 2,3
2011 34,9 1,6 100,7 147,1 97,0 45,6 15,9 2,2
2012 37,5 1,7 106,1 158,0 111,4 50,8 16,1 2,1
2013 40,6 2,1 109,3 164,4 121,2 59,9 18,3 2,1
2014 45,9 1,5 102,8 184,0 142,1 72,8 23,3 3,0
2015 55,5 1,7 113,6 210,5 179,1 99,4 28,1 3,3
2016 65,7 1,7 125,5 235,8 212,8 121,6 36,8 4,8
2017 79,5 2,2 150,5 272,0 263,7 152,3 45,0 5,4

Annexe C - Taux de cas déclarés de syphilis infectieuse pour 100 000 personnes au Canada, selon le sexe et par groupe d'âge, de 2008 à 2017

Taux de cas déclarés de syphilis infectieuse pour 100 000 HOMMES, par groupe d'âge au Canada, 2008 à 2017
Année Taux pour 100 000 hommes
Taux global < 15 ans 15 à 19 ans 20 à 24 ans 25 à 29 ans 30 à 39 ans 40 à 59 ans 60 ans et plus
2008 7,3 0,0 1,2 9,0 13,1 13,6 11,4 1,9
2009 8,6 0,0 3,4 12,7 17,0 16,4 12,3 1,7
2010 9,2 0,0 3,9 12,9 15,4 15,9 14,2 2,6
2011 9,6 0,0 4,5 16,1 19,8 17,3 13,6 2,1
2012 11,3 0,0 6,3 21,6 22,2 20,5 15,0 2,9
2013 11,9 0,0 4,0 20,9 25,7 21,8 16,0 3,4
2014 12,7 0,0 4,1 19,9 25,5 25,0 18,1 2,9
2015 17,0 0,0 5,3 23,9 36,5 34,2 24,0 4,4
2016 19,8 0,0 5,9 27,4 40,8 39,9 28,7 5,2
2017 20,0 0,0 5,6 30,7 44,2 44,2 26,0 5,1
Taux de cas déclarés de syphilis infectieuse pour 100 000 FEMMES, par groupe d'âge au Canada, 2008 à 2017
Année Taux pour 100 000 femmes
Taux global < 15 ans 15 à 19 ans 20 à 24 ans 25 à 29 ans 30 à 39 ans 40 à 59 ans 60 ans et plus
2008 1,1 0,0 2,1 3,6 3,0 2,1 0,8 0,1
2009 0,9 0,0 0,9 3,3 2,9 1,6 0,7 0,1
2010 0,9 0,0 1,5 3,3 2,6 1,5 0,6 0,1
2011 0,7 0,0 1,7 2,0 1,9 1,2 0,4 0,0
2012 0,6 0,0 1,5 2,2 1,1 1,0 0,5 0,0
2013 0,8 0,0 2,0 3,1 2,1 1,5 0,4 0,1
2014 0,9 0,0 2,0 3,6 2,4 1,7 0,6 0,0
2015 1,0 0,0 1,7 3,4 3,9 2,0 0,6 0,0
2016 1,7 0,1 3,5 6,3 5,7 2,9 1,1 0,1
2017 2,4 0,1 5,6 8,2 8,1 4,5 1,5 0,1
Taux GLOBALNote de bas de page * de cas déclarés de syphilis infectieuse pour 100 000 personnes, par groupe d'âge au Canada, 2008 à 2017
Année Taux global pour 100 000 personnes
Taux global < 15 ans 15 à 19 ans 20 à 24 ans 25 à 29 ans 30 à 39 ans 40 à 59 ans 60 ans et plus
2008 4,2 0,0 1,6 6,4 8,1 7,9 6,2 0,9
2009 4,7 0,0 2,2 8,1 10,0 9,0 6,5 0,8
2010 5,0 0,0 2,7 8,2 9,0 8,7 7,4 1,2
2011 5,1 0,0 3,1 9,1 10,9 9,2 7,0 1,0
2012 5,9 0,0 4,0 12,2 11,7 10,7 7,8 1,4
2013 6,3 0,0 3,0 12,4 14,1 11,6 8,2 1,6
2014 6,8 0,0 3,1 12,1 14,1 13,3 9,3 1,4
2015 9,0 0,0 3,5 14,0 20,6 18,0 12,3 2,1
2016 10,7 0,0 4,7 17,4 23,9 21,5 14,9 2,5
2017 11,2 0,1 5,6 20,0 26,7 24,5 13,7 2,5

Annexe D - Données de surveillance par province et territoire, par année, par infection et selon le sexe, 2013 à 2017

ALBERTA 2013 2014 2015 2016 2017
Nombre de cas et taux Chlamydiose
Cas de chlamydiose chez les hommes 6 122 6 272 6 756 6 525 6 455
Cas de chlamydiose chez les femmes 9 958 10 348 10 792 10 103 10 129
Note de bas de page *Total des cas de chlamydiose 16 081 16 622 17 548 16 628 16 584
Taux de chlamydiose chez les hommes pour 100 000 303,1 302,7 321,8 308,0 301,9
Taux de chlamydiose chez les femmes pour 100 000 507,7 514,4 527,6 486,2 480,9
Note de bas de page *Taux total de chlamydiose pour 100 000 403,9 407,0 423,4 396,3 390,8
  Gonorrhée
Cas de gonorrhée chez les hommes 1 122 1 124 1 896 2 107 2 705
Cas de gonorrhée chez les femmes 895 783 1 542 1 674 2 049
Note de bas de page *Total des cas de gonorrhée 2 017 1 908 3 438 3 781 4 757
Taux de gonorrhée chez les hommes pour 100 000 55,6 54,2 90,3 99,5 126,5
Taux de gonorrhée chez les femmes pour 100 000 45,6 38,9 75,4 80,6 97,3
Note de bas de page *Taux total de gonorrhée pour 100 000 50,7 46,7 83,0 90,1 112,1
  Syphilis infectieuse
Cas de syphilis infectieuse chez les hommes 100 145 350 356 412
Cas de syphilis infectieuse chez les femmes 24 12 19 52 123
Note de bas de page *Total des cas de syphilis infectieuse 124 157 369 408 535
Taux de syphilis infectieuse chez les hommes pour 100 000 5,0 7,0 16,7 16,8 19,3
Taux de syphilis infectieuse chez les femmes pour 100 000 1,2 0,6 0,9 2,5 5,8
Note de bas de page *Taux total de syphilis infectieuse pour 100 000 3,1 3,8 8,9 9,7 12,6
COLOMBIE-BRITANNIQUE 2013 2014 2015 2016 2017
Nombre de cas et taux Chlamydiose
Cas de chlamydiose chez les hommes 4 497 5 176 5 578 6 086 6 662
Cas de chlamydiose chez les femmes 7 737 8 264 8 774 9 129 9 003
Note de bas de page *Total des cas de chlamydiose 12 244 13 452 14 377 15 241 15 693
Taux de chlamydiose chez les hommes pour 100 000 195,7 221,8 235,8 253,0 273,5
Taux de chlamydiose chez les femmes pour 100 000 331,8 348,2 363,9 372,0 362,0
Note de bas de page *Taux total de chlamydiose pour 100 000 264,4 285,8 301,0 313,6 318,8
  Gonorrhée
Cas de gonorrhée chez les hommes 1 304 1 505 2 373 2 508 2 364
Cas de gonorrhée chez les femmes 532 522 1 117 1 175 917
Note de bas de page *Total des cas de gonorrhée 1 841 2 031 3 496 3 691 3 295
Taux de gonorrhée chez les hommes pour 100 000 56,7 64,5 100,3 104,3 97,1
Taux de gonorrhée chez les femmes pour 100 000 22,8 22,0 46,3 47,9 36,9
Note de bas de page *Taux total de gonorrhée pour 100 000 39,8 43,1 73,2 76,0 66,9
  Syphilis infectieuse
Cas de syphilis infectieuse chez les hommes 447 413 598 577 489
Cas de syphilis infectieuse chez les femmes 6 18 10 13 16
Note de bas de page *Total des cas de syphilis infectieuse 454 432 608 591 510
Taux de syphilis infectieuse chez les hommes pour 100 000 19,5 17,7 25,3 24,0 20,1
Taux de syphilis infectieuse chez les femmes pour 100 000 0,3 0,8 0,4 0,5 0,6
Note de bas de page *Taux total de syphilis infectieuse pour 100 000 9,8 9,2 12,7 12,2 10,4
MANITOBA 2013 2014 2015 2016 2017
Nombre de cas et taux Chlamydiose
Cas de chlamydiose chez les hommes 2 255 2 271 2 310 2 633 2 689
Cas de chlamydiose chez les femmes 4 165 4 023 4 229 4 565 4 560
Note de bas de page *Total des cas de chlamydiose 6 420 6 294 6 539 7 202 7 249
Taux de chlamydiose chez les hommes pour 100 000 358,6 356,9 358,9 401,7 403,3
Taux de chlamydiose chez les femmes pour 100 000 655,0 626,0 652,0 693,0 681,9
Note de bas de page *Taux total de chlamydiose pour 100 000 507,7 492,1 506,0 548,0 542,8
  Gonorrhée
Cas de gonorrhée chez les hommes 536 509 480 1 040 1 572
Cas de gonorrhée chez les femmes 681 598 605 1 200 1 767
Note de bas de page *Total des cas de gonorrhée 1 217 1 107 1 085 2 240 3 339
Taux de gonorrhée chez les hommes pour 100 000 85,2 80,0 74,6 158,7 235,8
Taux de gonorrhée chez les femmes pour 100 000 107,1 93,1 93,3 182,2 264,2
Note de bas de page *Taux total de gonorrhée pour 100 000 96,2 86,6 84,0 170,5 250,0
  Syphilis infectieuse
Cas de syphilis infectieuse chez les hommes 53 102 155 158 156
Cas de syphilis infectieuse chez les femmes 6 16 50 74 95
Note de bas de page *Total des cas de syphilis infectieuse 59 118 205 232 251
Taux de syphilis infectieuse chez les hommes pour 100 000 8,4 16,0 24,1 24,1 23,4
Taux de syphilis infectieuse chez les femmes pour 100 000 0,9 2,5 7,7 11,2 14,2
Note de bas de page *Taux total de syphilis infectieuse pour 100 000 4,7 9,2 15,9 17,7 18,8
NOUVEAU-BRUNSWICK 2013 2014 2015 2016 2017
Nombre de cas et taux Chlamydiose
Cas de chlamydiose chez les hommes 588 570 668 675 758
Cas de chlamydiose chez les femmes 1 182 1 176 1 223 1 271 1 361
Note de bas de page *Total des cas de chlamydiose 1 770 1 746 1 891 1 946 2 119
Taux de chlamydiose chez les hommes pour 100 000 156,8 151,9 178,1 178,8 199,8
Taux de chlamydiose chez les femmes pour 100 000 308,2 306,5 318,7 329,4 351,2
Note de bas de page *Taux total de chlamydiose pour 100 000 233,3 230,0 249,2 254,9 276,3
  Gonorrhée
Cas de gonorrhée chez les hommes 33 32 28 40 33
Cas de gonorrhée chez les femmes 14 12 22 33 25
Note de bas de page *Total des cas de gonorrhée 47 44 50 73 58
Taux de gonorrhée chez les hommes pour 100 000 8,8 8,5 7,5 10,6 8,7
Taux de gonorrhée chez les femmes pour 100 000 3,7 3,1 5,7 8,6 6,5
Note de bas de page *Taux total de gonorrhée pour 100 000 6,2 5,8 6,6 9,6 7,6
  Syphilis infectieuse
Cas de syphilis infectieuse chez les hommes 33 26 27 13 17
Cas de syphilis infectieuse chez les femmes 1 1 4 0 2
Note de bas de page *Total des cas de syphilis infectieuse 34 27 31 13 19
Taux de syphilis infectieuse chez les hommes pour 100 000 8,8 6,9 7,2 3,4 4,5
Taux de syphilis infectieuse chez les femmes pour 100 000 0,3 0,3 1,0 0,0 0,5
Note de bas de page *Taux total de syphilis infectieuse pour 100 000 4,5 3,6 4,1 1,7 2,5
TERRE-NEUVE-ET-LABRADOR 2013 2014 2015 2016 2017
Nombre de cas et taux Chlamydiose
Cas de chlamydiose chez les hommes 268 296 328 340 338
Cas de chlamydiose chez les femmes 533 575 635 624 620
Note de bas de page *Total des cas de chlamydiose 801 871 963 964 958
Taux de chlamydiose chez les hommes pour 100 000 102,9 113,3 125,4 129,5 129,0
Taux de chlamydiose chez les femmes pour 100 000 199,9 215,5 238,3 233,8 232,6
Note de bas de page *Taux total de chlamydiose pour 100 000 152,0 164,9 182,3 182,1 181,2
  Gonorrhée
Cas de gonorrhée chez les hommes 22 41 25 25 22
Cas de gonorrhée chez les femmes 19 25 13 10 6
Note de bas de page *Total des cas de gonorrhée 41 66 38 35 28
Taux de gonorrhée chez les hommes pour 100 000 8,4 15,7 9,6 9,5 8,4
Taux de gonorrhée chez les femmes pour 100 000 7,1 9,4 4,9 3,7 2,3
Note de bas de page *Taux total de gonorrhée pour 100 000 7,8 12,5 7,2 6,6 5,3
  Syphilis infectieuse
Cas de syphilis infectieuse chez les hommes 7 24 33 21 34
Cas de syphilis infectieuse chez les femmes 1 0 1 2 5
Note de bas de page *Total des cas de syphilis infectieuse 8 24 34 23 39
Taux de syphilis infectieuse chez les hommes pour 100 000 2,7 9,2 12,6 8,0 13,0
Taux de syphilis infectieuse chez les femmes pour 100 000 0,4 0,0 0,4 0,7 1,9
Note de bas de page *Taux total de syphilis infectieuse pour 100 000 1,5 4,5 6,4 4,3 7,4
TERRITOIRES DU NORD-OUEST 2013 2014 2015 2016 2017
Nombre de cas et taux Chlamydiose
Cas de chlamydiose chez les hommes 311 314 361 351 352
Cas de chlamydiose chez les femmes 559 512 525 533 521
Note de bas de page *Total des cas de chlamydiose 870 826 886 884 873
Taux de chlamydiose chez les hommes pour 100 000 1 385,8 1 397,5 1 595,7 1 528,5 1 522,8
Taux de chlamydiose chez les femmes pour 100 000 2 616,7 2 390,8 2 429,1 2 457,9 2 387,6
Note de bas de page *Taux total de chlamydiose pour 100 000 1 986,1 1 882,2 2 002,8 1 979,9 1 942,8
  Gonorrhée
Cas de gonorrhée chez les hommes 36 114 174 242 240
Cas de gonorrhée chez les femmes 61 131 187 227 237
Note de bas de page *Total des cas de gonorrhée 97 245 361 469 477
Taux de gonorrhée chez les hommes pour 100 000 160,4 507,4 769,1 1 053,8 1 038,3
Taux de gonorrhée chez les femmes pour 100 000 285,5 611,7 865,2 1 046,8 1 086,1
Note de bas de page *Taux total de gonorrhée pour 100 000 221,4 558,3 816,1 1 050,4 1 061,5
  Syphilis infectieuse
Cas de syphilis infectieuse chez les hommes 0 0 1 0 5
Cas de syphilis infectieuse chez les femmes 0 0 0 0 0
Note de bas de page *Total des cas de syphilis infectieuse 0 0 1 0 5
Taux de syphilis infectieuse chez les hommes pour 100 000 0,0 0,0 4,4 0,0 21,6
Taux de syphilis infectieuse chez les femmes pour 100 000 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
Note de bas de page *Taux total de syphilis infectieuse pour 100 000 0,0 0,0 2,3 0,0 11,1
NOUVELLE-ÉCOSSE 2013 2014 2015 2016 2017
Nombre de cas et taux Chlamydiose
Cas de chlamydiose chez les hommes 737 843 934 983 998
Cas de chlamydiose chez les femmes 1 727 1 783 1 898 1 954 1 985
Note de bas de page *Total des cas de chlamydiose 2 464 2 628 2 835 2 940 2 985
Taux de chlamydiose chez les hommes pour 100 000 160,0 183,6 204,1 213,4 214,8
Taux de chlamydiose chez les femmes pour 100 000 360,0 372,0 396,4 405,3 408,4
Note de bas de page *Taux total de chlamydiose pour 100 000 262,0 280,0 302,7 311,8 314,0
  Gonorrhée
Cas de gonorrhée chez les hommes 59 80 78 131 145
Cas de gonorrhée chez les femmes 38 34 55 72 87
Note de bas de page *Total des cas de gonorrhée 97 114 133 203 232
Taux de gonorrhée chez les hommes pour 100 000 12,8 17,4 17,0 28,4 31,2
Taux de gonorrhée chez les femmes pour 100 000 7,9 7,1 11,5 14,9 17,9
Note de bas de page *Taux total de gonorrhée pour 100 000 10,3 12,1 14,2 21,5 24,4
  Syphilis infectieuse
Cas de syphilis infectieuse chez les hommes 80 61 38 17 25
Cas de syphilis infectieuse chez les femmes 3 3 5 0 1
Note de bas de page *Total des cas de syphilis infectieuse 83 64 43 17 26
Taux de syphilis infectieuse chez les hommes pour 100 000 17,4 13,3 8,3 3,7 5,4
Taux de syphilis infectieuse chez les femmes pour 100 000 0,6 0,6 1,0 0,0 0,2
Note de bas de page *Taux total de syphilis infectieuse pour 100 000 8,8 6,8 4,6 1,8 2,7
NUNAVUT 2013 2014 2015 2016 2017
Nombre de cas et taux Chlamydiose
Cas de chlamydiose chez les hommes 521 433 504 462 509
Cas de chlamydiose chez les femmes 954 851 873 896 951
Note de bas de page *Total des cas de chlamydiose 1 475 1 284 1 377 1 358 1 460
Taux de chlamydiose chez les hommes pour 100 000 2 851,7 2 335,9 2 689,9 2 432,2 2 638,8
Taux de chlamydiose chez les femmes pour 100 000 5 589,7 4 881,3 4 918,0 4 983,3 5 207,2
Note de bas de page *Taux total de chlamydiose pour 100 000 4 174,1 3 569,5 3 773,8 3 672,8 3 887,9
  Gonorrhée
Cas de gonorrhée chez les hommes 163 131 112 65 230
Cas de gonorrhée chez les femmes 302 195 190 122 315
Note de bas de page *Total des cas de gonorrhée 466 326 302 187 545
Taux de gonorrhée chez les hommes pour 100 000 892,2 706,7 597,7 342,2 1 192,4
Taux de gonorrhée chez les femmes pour 100 000 1 769,5 1 118,5 1 070,4 678,5 1 724,8
Note de bas de page *Taux total de gonorrhée pour 100 000 1 318,7 906,3 827,7 505,7 1 451,3
  Syphilis infectieuse
Cas de syphilis infectieuse chez les hommes 31 37 25 45 33
Cas de syphilis infectieuse chez les femmes 26 45 26 52 55
Note de bas de page *Total des cas de syphilis infectieuse 57 82 51 97 88
Taux de syphilis infectieuse chez les hommes pour 100 000 169,7 199,6 133,4 236,9 171,1
Taux de syphilis infectieuse chez les femmes pour 100 000 152,3 258,1 146,5 289,2 301,2
Note de bas de page *Taux total de syphilis infectieuse pour 100 000 161,3 228,0 139,8 262,3 234,3
ONTARIO 2013 2014 2015 2016 2017
Nombre de cas et taux Chlamydiose
Cas de chlamydiose chez les hommes 13 352 14 047 15 456 16 831 18 433
Cas de chlamydiose chez les femmes 21 317 21 922 23 551 24 974 26 134
Note de bas de page *Total des cas de chlamydiose 34 684 35 987 39 044 41 854 44 651
Taux de chlamydiose chez les hommes pour 100 000 201,0 209,7 229,1 246,2 265,7
Taux de chlamydiose chez les femmes pour 100 000 310,4 316,9 338,4 354,8 366,3
Note de bas de page *Taux total de chlamydiose pour 100 000 256,7 264,3 284,8 301,6 317,3
  Gonorrhée
Cas de gonorrhée chez les hommes 2 851 3 811 3 950 4 478 5 534
Cas de gonorrhée chez les femmes 1 685 2 020 1 982 2 296 2 281
Note de bas de page *Total des cas de gonorrhée 4 542 5 840 5 939 6 785 7 845
Taux de gonorrhée chez les hommes pour 100 000 42,9 56,9 58,5 65,5 79,8
Taux de gonorrhée chez les femmes pour 100 000 24,5 29,2 28,5 32,6 32,0
Note de bas de page *Taux total de gonorrhée pour 100 000 33,6 42,9 43,3 48,9 55,8
  Syphilis infectieuse
Cas de syphilis infectieuse chez les hommes 701 846 1 048 1 358 1 492
Cas de syphilis infectieuse chez les femmes 43 35 41 71 72
Note de bas de page *Total des cas de syphilis infectieuse 746 882 1 092 1 437 1 571
Taux de syphilis infectieuse chez les hommes pour 100 000 10,6 12,6 15,5 19,9 21,5
Taux de syphilis infectieuse chez les femmes pour 100 000 0,6 0,5 0,6 1,0 1,0
Note de bas de page *Taux total de syphilis infectieuse pour 100 000 5,5 6,5 8,0 10,4 11,2
ÎLE-DU-PRINCE-ÉDOUARD 2013 2014 2015 2016 2017
Nombre de cas et taux Chlamydiose
Cas de chlamydiose chez les hommes 86 72 88 84 109
Cas de chlamydiose chez les femmes 156 182 139 205 220
Note de bas de page *Total des cas de chlamydiose 242 254 227 289 329
Taux de chlamydiose chez les hommes pour 100 000 122,7 102,5 125,0 117,2 148,0
Taux de chlamydiose chez les femmes pour 100 000 210,8 245,8 187,4 272,2 285,9
Note de bas de page *Taux total de chlamydiose pour 100 000 167,9 176,0 157,0 196,6 218,5
  Gonorrhée
Cas de gonorrhée chez les hommes 2 3 7 8 12
Cas de gonorrhée chez les femmes 4 4 3 4 6
Note de bas de page *Total des cas de gonorrhée 6 7 10 12 18
Taux de gonorrhée chez les hommes pour 100 000 2,9 4,3 9,9 11,2 16,3
Taux de gonorrhée chez les femmes pour 100 000 5,4 5,4 4,0 5,3 7,8
Note de bas de page *Taux total de gonorrhée pour 100 000 4,2 4,9 6,9 8,2 12,0
  Syphilis infectieuse
Cas de syphilis infectieuse chez les hommes 3 8 7 2 2
Cas de syphilis infectieuse chez les femmes 2 1 2 0 2
Note de bas de page *Total des cas de syphilis infectieuse 5 9 9 2 4
Taux de syphilis infectieuse chez les hommes pour 100 000 4,3 11,4 9,9 2,8 2,7
Taux de syphilis infectieuse chez les femmes pour 100 000 2,7 1,4 2,7 0,0 2,6
Note de bas de page *Taux total de syphilis infectieuse pour 100 000 3,5 6,2 6,2 1,4 2,7
QUÉBEC 2013 2014 2015 2016 2017
Nombre de cas et taux Chlamydiose
Cas de chlamydiose chez les hommes 7 708 8 245 8 989 9 566 10 340
Cas de chlamydiose chez les femmes 14 486 14 985 15 303 15 760 16 210
Note de bas de page *Total des cas de chlamydiose 22 262 23 305 24 390 25 410 26 628
Taux de chlamydiose chez les hommes pour 100 000 191,2 203,4 221,0 233,6 250,1
Taux de chlamydiose chez les femmes pour 100 000 355,2 365,8 372,6 381,6 389,3
Note de bas de page *Taux total de chlamydiose pour 100 000 274,5 285,9 298,3 308,9 320,9
  Gonorrhée
Cas de gonorrhée chez les hommes 1 733 2 361 2 832 3 752 4 810
Cas de gonorrhée chez les femmes 888 910 1 047 995 1 317
Note de bas de page *Total des cas de gonorrhée 2 634 3 287 3 895 4 773 6 141
Taux de gonorrhée chez les hommes pour 100 000 43,0 58,2 69,6 91,6 116,4
Taux de gonorrhée chez les femmes pour 100 000 21,8 22,2 25,5 24,1 31,6
Note de bas de page *Taux total de gonorrhée pour 100 000 32,5 40,3 47,6 58,0 74,0
  Syphilis infectieuse
Cas de syphilis infectieuse chez les hommes 597 542 707 922 846
Cas de syphilis infectieuse chez les femmes 28 33 25 41 68
Note de bas de page *Total des cas de syphilis infectieuse 626 576 732 965 915
Taux de syphilis infectieuse chez les hommes pour 100 000 14,8 13,4 17,4 22,5 20,5
Taux de syphilis infectieuse chez les femmes pour 100 000 0,7 0,8 0,6 1,0 1,6
Note de bas de page *Taux total de syphilis infectieuse pour 100 000 7,7 7,1 9,0 11,7 11,0
SASKATCHEWAN 2013 2014 2015 2016 2017
Nombre de cas et taux Chlamydiose
Cas de chlamydiose chez les hommes 1 967 2 031 2 188 2 281 2 377
Cas de chlamydiose chez les femmes 3 804 3 775 3 903 3 961 4 155
Note de bas de page *Total des cas de chlamydiose 5 771 5 807 6 091 6 242 6 493
Taux de chlamydiose chez les hommes pour 100 000 355,3 362,1 387,5 398,7 410,0
Taux de chlamydiose chez les femmes pour 100 000 696,5 683,7 701,5 702,5 727,6
Note de bas de page *Taux total de chlamydiose pour 100 000 524,8 521,8 543,4 549,5 564,2
  Gonorrhée
Cas de gonorrhée chez les hommes 532 604 458 686 1 032
Cas de gonorrhée chez les femmes 681 635 499 699 1 190
Note de bas de page *Total des cas de gonorrhée 1 213 1 240 957 1 385 2 222
Taux de gonorrhée chez les hommes pour 100 000 96,1 107,7 81,1 119,9 178,0
Taux de gonorrhée chez les femmes pour 100 000 124,7 115,0 89,7 124,0 208,4
Note de bas de page *Taux total de gonorrhée pour 100 000 110,3 111,4 85,4 121,9 193,1
  Syphilis infectieuse
Cas de syphilis infectieuse chez les hommes 12 28 20 79 111
Cas de syphilis infectieuse chez les femmes 5 0 4 6 9
Note de bas de page *Total des cas de syphilis infectieuse 17 28 24 85 120
Taux de syphilis infectieuse chez les hommes pour 100 000 2,2 5,0 3,5 13,8 19,1
Taux de syphilis infectieuse chez les femmes pour 100 000 0,9 0,0 0,7 1,1 1,6
Note de bas de page *Taux total de syphilis infectieuse pour 100 000 1,5 2,5 2,1 7,5 10,4
YUKON 2013 2014 2015 2016 2017
Nombre de cas et taux Chlamydiose
Cas de chlamydiose chez les hommes 96 86 106 110 117
Cas de chlamydiose chez les femmes 143 124 177 168 183
Note de bas de page *Total des cas de chlamydiose 239 210 283 278 300
Taux de chlamydiose chez les hommes pour 100 000 515,3 454,8 552,9 561,3 580,4
Taux de chlamydiose chez les femmes pour 100 000 799,3 680,3 955,8 886,6 939,9
Note de bas de page *Taux total de chlamydiose pour 100 000 654,4 565,5 750,9 721,2 757,0
  Gonorrhée
Cas de gonorrhée chez les hommes 1 28 39 37 35
Cas de gonorrhée chez les femmes 9 21 74 38 42
Note de bas de page *Total des cas de gonorrhée 10 49 113 75 77
Taux de gonorrhée chez les hommes pour 100 000 5,4 148,1 203,4 188,8 173,6
Taux de gonorrhée chez les femmes pour 100 000 50,3 115,2 399,6 200,5 215,7
Note de bas de page *Taux total de gonorrhée pour 100 000 27,4 131,9 299,8 194,6 194,3
  Syphilis infectieuse
Cas de syphilis infectieuse chez les hommes 2 0 0 0 0
Cas de syphilis infectieuse chez les femmes 0 0 0 0 0
Note de bas de page *Total des cas de syphilis infectieuse 2 0 0 0 0
Taux de syphilis infectieuse chez les hommes pour 100 000 10,7 0,0 0,0 0,0 0,0
Taux de syphilis infectieuse chez les femmes pour 100 000 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
Note de bas de page *Taux total de syphilis infectieuse pour 100 000 5,5 0,0 0,0 0,0 0,0
CANADA 2013 2014 2015 2016 2017
Nombre de cas et taux Chlamydia
Cas de chlamydiose chez les hommes 38,508 40,656 44,266 46,927 50,137
Cas de chlamydiose chez les femmes 66,721 68,520 72,022 74,143 75,992
Note de bas de page *Total des cas de chlamydiose 105,323 109,286 116,451 121,236 126,322
Taux de chlamydiose chez les hommes pour 100 000 221.3 231.2 249.9 261.9 276.5
Taux de chlamydiose chez les femmes pour 100 000 377.3 383.7 400.3 407.5 412.8
Note de bas de page *Taux total de chlamydiose pour 100 000 300.2 308.4 326.2 335.7 345.7
  Gonorrhée
Cas de gonorrhée chez les hommes 8,394 10,343 12,452 15,119 18,734
Cas de gonorrhée chez les femmes 5,809 5,890 7,336 8,545 10,239
Note de bas de page *Total des cas de gonorrhée 14,228 16,264 19,817 23,709 29,034
Taux de gonorrhée chez les hommes pour 100 000 48.2 58.8 70.3 84.4 103.3
Taux de gonorrhée chez les femmes pour 100 000 32.9 33.0 40.8 47.0 55.6
Note de bas de page *Taux total de gonorrhée pour 100 000 40.6 45.9 55.5 65.7 79.5
  Syphilis infectieuse
Cas de syphilis infectieuse chez les hommes 2,066 2,232 3,009 3,548 3,622
Cas de syphilis infectieuse chez les femmes 145 164 187 311 448
Note de bas de page *Total des cas de syphilis infectieuse 2,215 2,399 3,199 3,870 4,083
Taux de syphilis infectieuse chez les hommes pour 100 000 11.9 12.7 17.0 19.8 20.0
Taux de syphilis infectieuse chez les femmes pour 100 000 0.8 0.9 1.0 1.7 2.4
Note de bas de page *Taux total de syphilis infectieuse pour 100 000 6.3 6.8 9.0 10.7 11.2
Note de bas de page 1

Le total comprend les cas pour lesquels le sexe n'est pas précisé.

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Annexe E - Estimations de la population par année et par province et territoire, de 2008 à 2017

Population GLOBALE par province et territoire au Canada et par année, de 2008 à 2017
Année 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
C.-B. 4 349 336 4 410 506 4 465 546 4 502 104 4 566 769 4 630 077 4 707 103 4 776 388 4 859 250 4 922 152
Alb. 3 595 856 3 678 996 3 732 082 3 789 030 3 874 548 3 981 011 4 083 648 4 144 491 4 196 061 4 243 995
Sask. 1 017 404 1 034 819 1 051 443 1 066 026 1 083 755 1 099 736 1 112 979 1 120 967 1 135 987 1 150 782
Man. 1 197 775 1 208 556 1 220 780 1 233 649 1 249 975 1 264 620 1 279 014 1 292 227 1 314 139 1 335 396
Ont. 12 883 583 12 998 345 13 135 778 13 261 381 13 390 632 13 510 781 13 617 553 13 707 118 13 875 394 14 071 445
Qc 7 761 725 7 843 383 7 929 222 8 005 090 8 061 101 8 110 880 8 150 183 8 175 272 8 225 950 8 297 717
N.-B. 746 877 749 956 753 035 755 705 758 378 758 544 758 976 758 842 763 350 766 852
N.-É. 935 897 938 208 942 107 944 274 943 635 940 434 938 545 936 525 942 790 950 680
Î.-P.-E. 138 749 139 891 141 654 143 963 144 530 144 094 144 283 144 546 146 969 150 566
T.-N.-L. 511 581 516 751 522 009 524 999 526 345 527 114 528 159 528 117 529 426 528 567
Yn 33 083 33 731 34 596 35 411 36 234 36 521 37 137 37 690 38 547 39 628
T.N.-O. 43 360 43 156 43 285 43 504 43 648 43 805 43 884 44 237 44 649 44 936
Nt 31 892 32 597 33 352 34 192 34 672 35 337 35 971 36 488 36 975 37 552
Canada 33 247 118 33 628 895 34 004 889 34 339 328 34 714 222 35 082 954 35 437 435 35 702 908 36 109 487 36 540 268
Nombre d'HOMMES par province et territoire au Canada et par année, de 2008 à 2017
Année 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
C.-B. 2 158 715 2 190 971 2 219 479 2 237 994 2 268 314 2 297 991 2 333 888 2 365 415 2 405 364 2 435 442
Alb. 1 829 978 1 872 056 1 895 063 1 920 282 1 963 473 2 019 495 2 071 960 2 099 166 2 118 319 2 137 885
Sask. 505 982 516 302 525 727 534 672 544 540 553 574 560 846 564 616 572 152 579 704
Man. 594 632 599 761 605 520 611 938 620 820 628 768 636 367 643 603 655 392 666 695
Ont. 6 341 968 6 390 255 6 453 206 6 513 084 6 581 938 6 643 473 6 698 984 6 746 804 6 835 845 6 937 613
Qc 3 843 579 3 887 035 3 931 753 3 971 988 4 003 669 4 032 124 4 053 655 4 067 889 4 095 582 4 133 887
N.-B. 367 736 369 832 371 823 373 751 375 070 375 053 375 294 375 136 377 460 379 334
N.-É. 456 244 458 098 461 382 463 317 462 838 460 746 459 203 457 662 460 665 464 664
Î.-P.-E. 67 702 68 310 69 196 70 275 70 491 70 102 70 226 70 384 71 647 73 625
T.-N.-L. 251 722 254 398 257 473 259 089 259 953 260 496 261 359 261 594 262 513 261 970
Yn 16 957 17 264 17 689 18 096 18 486 18 631 18 909 19 171 19 598 20 157
T.N.-O. 22 416 22 245 22 253 22 340 22 391 22 442 22 469 22 624 22 964 23 115
Nt 16 547 16 886 17 259 17 702 17 917 18 270 18 537 18 737 18 995 19 289
Canada 16 474 178 16 663 413 16 847 823 17 014 528 17 209 900 17 401 165 17 581 697 17 712 801 17 916 496 18 133 380
Nombre de FEMMES par province et territoire au Canada et par année, de 2008 à 2017
Année 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
C.-B. 2 190 621 2 219 535 2 246 067 2 264 110 2 298 455 2 332 086 2 373 215 2 410 973 2 453 886 2 486 710
Alb. 1 765 878 1 806 940 1 837 019 1 868 748 1 911 075 1 961 516 2 011 688 2 045 325 2 077 742 2 106 110
Sask. 511 422 518 517 525 716 531 354 539 215 546 162 552 133 556 351 563 835 571 078
Man. 603 143 608 795 615 260 621 711 629 155 635 852 642 647 648 624 658 747 668 701
Ont. 6 541 615 6 608 090 6 682 572 6 748 297 6 808 694 6 867 308 6 918 569 6 960 314 7 039 549 7 133 832
Qc 3 918 146 3 956 348 3 997 469 4 033 102 4 057 432 4 078 756 4 096 528 4 107 383 4 130 368 4 163 830
N.-B. 379 141 380 124 381 212 381 954 383 308 383 491 383 682 383 706 385 890 387 518
N.-É. 479 653 480 110 480 725 480 957 480 797 479 688 479 342 478 863 482 125 486 016
Î.-P.-E. 71 047 71 581 72 458 73 688 74 039 73 992 74 057 74 162 75 322 76 941
T.-N.-L. 259 859 262 353 264 536 265 910 266 392 266 618 266 800 266 523 266 913 266 597
Yn 16 126 16 467 16 907 17 315 17 748 17 890 18 228 18 519 18 949 19 471
T.N.-O. 20 944 20 911 21 032 21 164 21 257 21 363 21 415 21 613 21 685 21 821
Nt 15 345 15 711 16 093 16 490 16 755 17 067 17 434 17 751 17 980 18 263
Canada 16 772 940 16 965 482 17 157 066 17 324 800 17 504 322 17 681 789 17 855 738 17 990 107 18 192 991 18 406 888

Référence: Statistique Canada. Table 17-10-0005-01 Population estimates on July 1st, by age and sex

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :