Surveillance de l'influenza : du 24 avril au 30 avril 2016 (semaine de déclaration 17)

Sommaire global

  • Au cours de la semaine 17, les indicateurs ont diminués comparé à la semaine précédente.
  • Une activité élevée du virus grippal B a persisté dans de nombreuses régions du Canada : le virus grippal B était la source de la majorité des détections de grippe au cours de la semaine 17. En outre, toutes les éclosions déclarées cette semaine étaient attribuables au virus grippal B. Ce résultat était attendu, puisque la grippe B apparaît souvent plus tard au cours de la saison grippale.
  • Les hospitalisations, admissions en unité de soins intensifs et décès chez la population pédiatrique ont diminués toutefois le nombre cumulatif de cas est supérieure aux niveaux saisonniers typiques.
  • Pour obtenir de plus amples renseignements sur la grippe, consultez notre page Web sur la grippe.
  • Le présent rapport du programme Surveillance de l'influenza constitue le dernier rapport hebdomadaire pour la saison de 2015-2016. Durant l'été, des rapports mensuels seront publiés à compter du 27 mai 2016. Nous continuerons de surveiller la grippe et d'autres infections des voies respiratoires par l'entremise du rapport du Programme de surveillance et de détection des virus des voies respiratoires, qui sera publié chaque jeudi.

Êtes-vous un praticien de soins de santé primaires (médecin généraliste, infirmière praticienne ou infirmière autorisée) qui souhaiterait devenir sentinelle pour le programme Surveillance de l'influenza pour la saison grippale 2015-2016? Communiquez avec nous à l'adresse FluWatch@phac-aspc.gc.ca

Sur cette page

Télécharger le format de rechange
(Format PDF, 955 Ko, 9 pages)

Organisation :
Date publiée : 2016-05-06

Activité grippale et pseudogrippale (propagation géographique)

Une activité grippale continue d’être signalée dans la plupart des régions du Canada; toutefois, le nombre de régions signalant une activité grippale a diminué au cours de la semaine 17.  Une activité grippale localisée a été signalée dans un total de 12 régions situées dans cinq provinces. L’activité grippaleé sporadique a été signalé dans 28 régions au Canada. De plus, dix régions ont signalé aucune activityé lors de la semaine 17.

Figure 1. Carte de l'activité grippale et pseudogrippale globale par province et territoire, Canada, semaine 17

Figure 1
Figure 1 Légende

Note : Les niveaux d'activité, tels que représentés sur cette carte, sont attribués et enregistrés par les ministères de la santé provinciaux et territoriaux. Ceci est basé sur les confirmations de laboratoire, les taux de consultation de syndrome grippal des médecins sentinelles et les éclosions. Veuillez vous référer aux définitions détaillées de la dernière page. Les rapports de semaines précédentes, y compris les mises à jour rétrospectives, sont disponibles sur le site Web de Surveillance de l'influenza.

Figure 1 - Description textuel
Une activité grippale continue d’être signalée dans la plupart des régions du Canada; toutefois, le nombre de régions signalant une activité grippale a diminué au cours de la semaine 17.  Une activité grippale localisée a été signalée dans un total de 12 régions situées dans cinq provinces. L’activité grippaleé sporadique a été signalé dans 28 régions au Canada. De plus, dix régions ont signalé aucune activityé lors de la semaine 17.

Détections de la grippe et d'autres virus respiratoires

Au cours de la semaine 17, le pourcentage de tests positifs pour la grippe a diminué, passant de 18 % au cours de la semaine 16 à 17 % au cours de la semaine 17. Par rapport aux cinq dernières saisons, le pourcentage de tests positifs (17%) signalé au cours de la semaine 17 était supérieur à la moyenne des cinq dernières années pour la semaine visée et au-dessus les limites attendues (de 9,8 % à 14,0 %). Avec le début tardif de la saison grippale de 2015-2016, ces niveaux élevés ne sont pas inattendus.

Figure 2. Nombre et pourcentage de tests de détection de la grippe positifs, par type, sous-type et semaine de surveillance, Canada, 2015-16

Figure 2
Figure 2 - Description textuel

Au cours de la semaine 17, le pourcentage de tests positifs pour la grippe a diminué, passant de 18 % au cours de la semaine 16 à 17 % au cours de la semaine 17.

Au cours de la semaine 17, 881 détections de cas de grippe en laboratoire ont été signalées. Le virus grippal B continue de représenter une proportion croissante des détections de grippe (70 % des détections au cours de la semaine 17). En Colombie-Britannique et dans la région de l’Atlantique, les détections ont révélé une prédominance de la grippe A. Jusqu'à présent, 75 % des cas de grippe détectés ont été des cas de grippe A, et le sous-type le plus courant était celui de la grippe A(H1N1) [91%,(10933/11990)].

Figure 3. Nombre cumulative d'échantillons positifs pour la grippe, par type/sous-type et province, Canada, 2015-16

Figure 3

Note : Les échantillons des T.N.-O., du Yn et du Nt sont envoyés à des laboratoires de référence dans d'autres provinces. Les données cumulatives comprennent les mises à jour des semaines précédentes.

Figure 3 - Description textuel
Provinces Tableau figure 3 - Note 1 Hebdomadaire (24 avril au 30 avril 2016) Cumulatif (30 août 2015 au 30 avril 2016)
Influenza A B Influenza A B
A Total A(H1) pdm09 A(H3) A (non sous-typé) Tableau figure 3 - Note n B Total A Total A(H1) pdm09 A(H3) A (non sous-typé) Tableau figure 3 - Note n B Total
Tableau figure 3 - Note 1

Les échantillons des T.N.-O., du Yn et du Nt sont envoyés à des laboratoires de référence dans d'autres provinces. Les données cumulatives comprennent les mises à jour des semaines précédentes.

Retour à la référence tableau figure 3 - note1

Tableau figure 3 - Note 2

Les pourcentages de tests positifs pour les sous-types de la grippe A sont un pourcentage de toutes les détections de la grippe A.

Retour à la référence tableau figure 3 - note 2

Tableau figure 3 - Note n

Non sous-typé : L'échantillon a été typé en tant que grippe A, mais aucun résultat n'était disponible pour ce qui est du sous-type.

Retour à la première référence tableau figure 3 - note n

Tableau figure 3 - Note x

Supprimées pour éviter la divulgation par recoupements.

Retour à la première référence tableau figure 3 - note x

C.-B. 26 23 <5 <5 11 2039 1016 354 669 1141
Alb. 14 <5 <5 6 52 3938 3625 193 120 1588
Sask. <5 <5 0 0 21 2328 1511 47 770 789
Man. 8 <5 0 5 18 893 183 38 672 180
Ont. 64 23 <5 37 116 7542 3227 368 3947 2471
Qc. 92 6 <5 85 364 8850 1022 7 7821 2971
N.-B. 46 8 0 38 31 1114 94 <5 Tableau figure 3 - Note x 102
N.-É. 6 0 0 6 0 301 0 <5 Tableau figure 3 - Note x Tableau figure 3 - Note x
Î.-P.-É. 0 0 0 0 0 65 53 12 0 <5
T.-N.-L. <5 0 0 <5 <5 459 58 <5 Tableau figure 3 - Note x 26
Yn <5 <5 0 0 0 86 52 <5 Tableau figure 3 - Note x 19
T.-N.-O. <5 0 0 <5 <5 121 90 Tableau figure 3 - Note x <5 17
Nt <5 <5 0 0 0 19 <5 0 17 14
Canada 263 72 10 181 618 27755 10933 1057 15765 9328
Pourcentage Tableau Figure 3 - Note 2 30% 27% 4% 69% 70% 75% 39% 4% 57% 25%

Au cours de la semaine 17, les personnes âgées de moins de 44 ans représentaient 64 % des détections de grippe B.

À ce jour cette saison, des renseignements détaillés sur l’âge et le type/sous-type ont été signalés pour 31 858 cas.  Les enfants et les adolescents (0-19 ans) représentaient 47 % des cas de grippe B et environ un tiers de tous les cas de grippe. Les enfants (0-19 ans), jeunes adultes (20-44 ans) et les adultes d’âge moyen (45-64) représentaient une proportion égale de tous les cas positifs pour la grippe A(H1N1) (28%).

Tableau 1. Nombre hebdomadaire et cumulatif d'échantillons positifs pour la grippe, par type, sous-type et groupe d'âge, en fonction des rapports détaillés des cas confirmés en laboratoire Tableau 1 - Note 1, Canada, 2014-15
Groupes d'âge (ans) Hebdomadaire (24 avril au 30 avril 2016) Cumulatif (30 août 2015 au 30 avril 2016)
Influenza A B Influenza A B Influenza A et B
A Total A(H1) pdm09 A(H3) A (non sous-typé)Tableau 1 - Note n Total A Total A(H1) pdm09 A(H3) A (non sous-typé)Tableau 1 - Note n Total # %
Tableau 1 - Note 1

Le tableau 1 comprend les échantillons pour lesquels des informations démographiques ont été fournies. Il représente une partie de tous les cas positifs de grippe signalés.

Retour à la référence tableau 1 - note 1

Tableau 1 - Note 2

Les pourcentages de tests positifs pour les sous-types de la grippe A sont un pourcentage de toutes les détections de la grippe A.

Retour à la référence tableau 1 - note 2

Tableau 1 - Note n

Non sous-typé: L'échantillon a été typé en tant que grippe A, mais aucun résultat n'était disponible pour ce qui est du sous-type.

Retour à la première référence tableau 1 - note n

Tableau 1 - Note x

Supprimées pour éviter la divulgation par recoupements.

Retour à la première référence tableau 1 - note x

<5 23 <5 Tableau 1 - Note x 20 106 4491 1708 72 2711 1432 5925 19%
5-19 12 <5 <5 10 117 2393 1026 100 1267 2371 4766 15%
20-44 19 6 <5 12 82 5769 2750 155 2864 1986 7755 24%
45-64 39 7 <5 Tableau 1 - Note x 48 6312 2772 190 3350 970 7282 23%
65+ 51 6 <5 Tableau 1 - Note x 120 4778 1612 420 2746 1351 6130 19%
Total 144 23 6 115 473 23743 9868 937 12938 8110 31858 100%
Pourcentage Tableau 1 - Note 2 23% 16% 4% 80% 77% 75% 42% 4% 54% 25%    

Pour plus de détails, veuillez consulter le Rapport hebdomadaire de détection des virus respiratoires au Canada.

Taux de consultation pour le syndrome grippal

Au cours de la semaine 17, le taux de consultations national pour le syndrome grippal était de 31,1 consultations par 1 000 visites comparé à 36,1 consultations par 1 000 visites lors de la semaine 16. Au cours de la semaine 17, les taux de consultation les plus élevés pour le syndrome grippal ont été observés chez les personnes âgées de 5 à 19 ans (53,8 pour 1 000) et le taux le plus faible a été observé chez le groupe d’âge des personnes âgées de ≥65 ans (24,4 pour 1,000) (figure 4).

Figure 4. Taux de consultation pour le syndrome grippal (SG), par groupe d'âge et par semaine de déclaration, Canada, 2015-16

Figure 4
Certains délais quant à la soumission des rapports peuvent affecter les données de façon rétrospective. En C.-B., en Alb, et en Sask., les données sont compilées par un programme de surveillance sentinelle provincial pour ensuite être signalé au programme Surveillance de l'influenza. Pas tous les médecins sentinelles soumettent des rapports chaque semaine.
Figure 4 - Description textuel

Taux de consultation pour le syndrome grippal (SG), par group d'âge au cours de la semaine 17 de la saison 2015-16 :
0-4 ans : 29.1; 5-19 ans : 53,8; 20-64 ans : 24,4; 65 ans et plus : 31,8

Surveillance pharmaceutique

Au cours de la semaine 17, la proportion d’ordonnances d’antiviraux a diminuée à 21,2 ordonnances d’antiviraux par 100 000 ordonnances. Ceci est inférieur à la moyenne historique de cinq ans pour la semaine 17. La proportion la plus importante d’ordonnances d’antiviraux demeure chez les enfants. Au cours de la semaine 16, la proportion d’ordonnances pour enfants a été de 62,5 par 100 000 ordonnances.

Figure 5. Proportion de ventes d'antiviraux contre la grippe sur ordonnance, par groupe d'âge et par semaine, Canada, 2015-2016

Figure 5

Remarque : Les données sur les ventes de produits pharmaceutiques sont fournies à l'Agence de la santé publique du Canada par Rx Canada Inc. et recueillies de grandes chaînes de pharmacies représentant plus de 3 000 magasins à l'échelle du pays (sauf le N unavut) en 85 % des régions sanitaires. Les données fournies comprennent notamment le nombre de nouvelles ordonnances d'antiviraux (Tamiflu[Oseltamivir]et Relenza[Zanamivir]) et le nombre total de nouvelles ordonnances délivrées par province ou territoire et par groupe d'âge.

* La proportion hebdomadaire moyenne inclut des données du mois d'avril, 2011 au mois de mars, 2015


Figure 5 - Description textuel

Proportion d'ordonnances d'antiviraux par 100 000 ordonnances
Proportion moyenne (ans 2010-11 à 2014-15) : 47,5; Taux semaine 17 : 62,5
Proportion d'ordonnances d'antiviraux par groupe d'âge au cours de la semaine 17 de la saison 2015-16 :
Nourrissons : 62,5; Enfants : 45,6; Adultes : 18,5; Aînés : 21,6

Surveillance des éclosions de la grippe

Au cours de la semaine 17, huit nouvelles éclosions de grippe confirmé en laboratoire ont été signalés: sept dans des établissements de soins de longue durée (ESLD), et une dans un autre établissement ou milieu communautaire (Figure 6). Parmi les éclosions avec des souches ou sous-types connus, sept éclosions étaient dues à la grippe B.

À date cette saison, 409 éclosions ont été signalées. À titre de comparaison, au cours de la semaine 17 de la saison 2014-2015, 1 696 éclosions ont été signalées et au cours de la saison 2013-2014, 226 éclosions ont été signalées.

Figure 6. Nombre total de nouvelles éclosionsFigure 6 - Note 1 de la grippe confirmée en laboratoire par semaine, Canada, 2015-16

Figure 6
Figure 6 - Description textuel
Semaine de déclaration Hôpitaux Établissements de soins de longue durée Autres
35 0 0 0
36 0 0 0
37 1 1 0
38 0 0 0
39 0 2 0
40 0 2 1
41 0 0 0
42 0 0 0
43 0 1 0
44 1 3 1
45 1 1 0
46 0 0 0
47 0 0 0
48 0 1 0
49 0 1 0
50 0 2 0
51 1 1 0
52 1 0 2
1 0 2 1
2 0 2 0
3 1 4 1
4 4 6 3
5 8 6 3
6 8 10 3
7 2 17 8
8 6 27 7
9 13 24 8
10 9 23 14
11 2 21 4
12 9 15 5
13 5 12 4
14 2 14 1
15 1 11 0
16 3 9 1
17 0 7 1

Surveillance de la grippe chez les enfants dans les hôpitaux sentinelles

Hospitalisations et décès associés à la grippe chez les enfants

Au cours de la semaine 17, le nombre d’hospitalisations signalé a diminué. Un total de 34 hospitalisations ont été signalées par le réseau du Programme canadien de surveillance active de l’immunisation (IMPACT). La proportion la plus importante des hospitalisations a été observée chez les enfants âgés de 2-4 ans (35 %). À l'instar de la tendance à la hausse des détections de cas de grippe B en laboratoire, 82 % des hospitalisations pédiatriques signalées au cours de la semaine 17 étaient dues au virus grippal B.

Jusqu’à présent cette saison, 1 272 hospitalisations pédiatriques (enfants âgés de 16 ans ou moins) associées à la grippe confirmée en laboratoire ont étés signalées par le réseau du IMPACT : 887 hospitalisations étaient attribuables à la grippe A (69 %) et 385 cas étaient attribuable à la grippe B (31 %). Le nombre d'hospitalisations signalées par le réseau IMPACT en 2015-2016 représente près du double du nombre d'hospitalisations signalées au cours de la saison 2014-2015 à la semaine 17  (676). Le cumul annuel a également dépassé le nombre total de cas signalés au cours des dernières cinq saisons.

Jusqu’à présent, 195 cas ont été admis en unité de soins intensifs (USI). Les enfants âgés de 2 à 4 ans et 5 à 9 ans représentaient respectivement 29% et 26 % des admissions en USI. Un total de 131 cas (67 %) admis à l'USI présentant au moins une affection sous-jacente ou une comorbidité. Un total de huit décès ont été signalés cette saison; ceci est au-dessus du nombre signalé à ce temps-ci pour les cinq dernières saisons.

Tableau 2 - Nombre cumulatif d'hospitalisations pédiatriques associées à la grippe signalées par le réseau IMPACT, Canada, 2015-16
Groupes d'âge (ans) Cumulative (30 août. 2015 to 30 avril 2016)
Influenza A Influenza B Influenza A et B (#(%))
A Total A(H1) pdm09 A(H3) A (non sous-typé) B Total
Tableau 2 - Note x

Supprimées pour éviter la divulgation par recoupements.

Retour à la première référence tableau 2 - note x

0-5m 120 32 5 83 33 153 (12%)
6-23m 275 75 8 192 76 351 (28%)
2-4a 254 81 <5 Tableau 2 - Note x 104 358 (28%)
5-9a 180 45 <5 Tableau 2 - Note x 124 304 (24%)
10-16a 58 18 <5 Tableau 2 - Note x 48 106 (8%)
Total 887 251 22 614 385 1272 (100%)

Figure 7. Nombre de cas de grippe déclarés par les réseaux d'hôpitaux sentinelles, par semaine, Canada, 2015-16, hospitalisations pédiatriques et adults (≤16 ans, IMPACT;  ≥16 ans, CIRN-SOS)

Figure 7

Deux cas IMPACT non inclus dans la le tableau 2 et la figure 7 étaient attribuables à des co-infections par le virus de la grippe A et B.

Figure 7 - Description textuel
Semaine de déclaration IMPACT CIRN-SOS
35 0 0
36 0 0
37 1 0
38 2 0
39 0 0
40 0 0
41 1 0
42 0 0
43 1 0
44 0 2
45 2 0
46 1 3
47 2 1
48 2 1
49 3 7
50 3 3
51 6 7
52 13 11
1 20 20
2 14 13
3 23 26
4 38 21
5 48 45
6 77 55
7 108 93
8 148 131
9 147 117
10 146 130
11 114 120
12 90 88
13 65 90
14 58 66
15 65 41
16 40 33
17 34 12

Hospitalisations et décès associés à la grippe chez les adultes

Au cours de la semaine 17, le nombre d’hospitalisations signalé a diminué. Un total de 12 hospitalisations ont été signalées par le réseau du Programme canadien de surveillance active de l’immunisation (CIRN-SOS) (figure 7). La proportion la plus importante des hospitalisations au cours de la semaine 17 a été observée chez les adultes de 65 ans et plus (67 %); la majorité des hospitalisations étaient attribuables à la grippe B (70 %). Au cours des dernières semaines, le nombre hebdomadaire d’hospitalisations déclarées par le réseau CIRN-SOS a diminué, et une proportion croissante d’hospitalisations étaient attribuables à la grippe B.

À date cette saison, 1 131 hospitalisations associées à la grippe confirmée en laboratoire chez les adultes (âgés de 16 ans ou plus) ont été signalées par le réseau CIRN-SOS. Le virus de la grippe A représentait 82 % des hospitalisations. La proportion la plus importante des hospitalisations s’est produite chez des adultes âgés de 65 ans ou plus (50 %). Cent soixante-quinze admissions en unité de soins intensifs (USI) ont été signalées. Un total de 130 cas admis à l'USI présentant au moins une affection sous-jacente ou une comorbidité. Cinquante décès ont été signalés cette saison. La majorité des décès ont été signalés cjez les adultes de 65 ans et plus (66 %).  

Tableau 3 - Nombre cumulatif d'hospitalisations d'adultes (≥16 ans) associées à la grippe signalées par le réseau CIRN-SOS, Canada, 2015-16
Groupes d'âge (ans) Cumulatif (1 nov. 2015 au 30 avril 2016)
Influenza A B Influenza A et B
A Total A(H1) pdm09 A(H3) A(non sous-typé) Total # (%)
Tableau 3 - Note x

Supprimées pour éviter la divulgation par recoupements.

Retour à la première référence tableau 3 - note x

16-20 Tableau 3 - Note x <5 0 <5 <5 7 (1%)
20-44 141 50 <5 Tableau 3 - Note x 41 182 (16%)
45-64 330 104 <5 Tableau 3 - Note x 43 373(33%)
65+ 445 124 24 297 120 565 (50%)
Inconnu <5 0 0 <5 <5 <5 (x%)
Total 23 283 28 612 208 1131
% 82% 31% 3% 66% 18% 100%

Figure 8. Pourcentage d'hospitalisations, d'admissions en unité de soins intensifs et de décès associés à la grippe, par groupe d'âge (≥16 ans), Canada, 2015-16

Figure 8

Remarque : Le nombre d'hospitalisations signalées par CIRN-SOS et IMPACT représente un sous-groupe de toutes les hospitalisations associées à la grippe chez les adults et les enfants au Canada. Certains délais quant à la soumission des rapports peuvent affecter les données de façon rétrospective.

x - Supprimées pour éviter la divulgation par recoupements.

Figure 8 - Description textuel
Groupes d'âge (ans) Hospitalisations (n=1127) Admissions à l'USI (n=184) Décès (n=50)
Tableau figure 8 - Note x

Supprimées pour éviter la divulgation par recoupements.

Retour à la première référence tableau figure 8 - notex

16-20 0.6% Tableau Figure 8 - Note x% Tableau Figure 8 - Note x%
20-44 16.1% Tableau Figure 8 - Note x% Tableau Figure 8 - Note x%
45-64 33.1% 46.2% 30.0%
65+ 50.1% 35.3% 66.0%

Hospitalisations et décès associés à la grippe déclarés par les provinces et territoires

Au cours de la semaine 17, 93 hospitalisations ont été signalées dans les provinces et les territoires participantsNote de bas de page *. Le virus grippal B constituait la plus grande proportion des hospitalisations, représentant 63 % des hospitalisations signalées au cours de la semaine 17.  La plus grande proportion de cas signalés au cours de la semaine 17 a été observée chez les adultes âgés de 65 ans et plus (43 %). Parmi les hospitalisations attribuables à la grippe B; les enfants représentent 31 % des cas signalées.

Depuis le début de la saison 2015-2016, 4 963 hospitalisations associées à la grippe confirmée en laboratoire ont été signalées. Un total de 3 978 (81 %) hospitalisations étaient attribuables à la grippe A et 985 cas (20 %) étaient attribuable à la grippe B. Un total de 522 admissions en unité de soins intensifs (USI) ont été signalées. Le virus A(H1N1) était responsable pour 269 (52 %) des cas admis en USI.  Un total de 236 décès ont été signalés, tous sauf 33 étaient attribuables à la grippe A(86%).

Dans l’ensemble, au cours de la présente saison, on a observé que les hospitalisations avaient plus souvent lieu chez les adultes âgés de 65 ans ou plus. La plus grande proportion d’admissions en unité de soins intensifs a été signalée chez des adultes âgés de 45 à 64 ans, et la proportion la plus élevée de cas mortels a été signalée chez des adultes âgés de 65 ans ou plus. Les enfants (0 à 19 ans) ainsi que les jeunes et les adultes d’âge moyen (20 à 44 ans) représentaient 42 % de toutes les hospitalisations signalées à ce jour cette saison; toutefois, ces derniers représentaient 13 % de tous les décès signalés. Semblables aux résultats d'hospitalisations signalés par le réseau IMPACT, un plus grand nombre d’hospitalisations pédiatriques ont été déclarées à ce jour par rapport aux totaux en fin d’année pour les
.

Figure 9. Pourcentage d'hospitalisations, d'admissions en unité de soins intensifs et de décès associés à la grippe, par groupe d'âge, Canada, 2015-16

Figure 9
Figure 9 - Description textuel
Groupes d'âge (ans) Hospitalisations (n=4963) Admissions à l'USI (n=522) Décès (n=236)
0-4 18.9% 9.0% 2.1%
5-19 9.4% 5.9% 3.0%
20-44 13.2% 18.2% 8.1%
45-64 26.7% 44.6% 36.0%
65+ 31.8% 22.2% 50.8%

Il est possible d'obtenir des données supplémentaires sur les hospitalisations et décès imputables à la grippe déclarés au Canada de 2011-2012 à 2015-2016 sur le site de l'Agence de la santé publique du Canada.

Caractérisation des souches grippales

Pendant la saison grippalle 2015-16, le Laboratoire national de microbiologie (LNM) a caractérisé les antigènes de 2233 virus de la grippe [209 virus A(H3N2), 1 230 A(H1N1) et 794 virus de la grippe B].

Grippe A(H3N2): Par suite du test d'inhibition de l'hémagglutination (IH), on a caractérisé antigéniquement 58 H3N2 comme semblable au virus A/Switzerland/9715293/2013 à l'aide de l'antisérum contre la souche virale A/Switzerland/9715293/2013 propagée en culture cellulaire.

L'analyse séquentielle de 151 virus H3N2 a démontré que les 151 virus appartenaient à un groupe génétique dont la plupart des virus présentaient des antigènes apparentés au virus A/Switzerland/9715293/2013. Le virus A/Switzerland/9715293/2013 est le composant A(H3N2) du vaccin destiné à l'hémisphère Nord.

Grippe A(H1N1):Un total de 1 230 virus de la grippe A(H1N1) était antigéniquement semblables à la souche A/California/7/2009, le composant A(H1N1) du vaccin destiné à l'hémisphère Nord.

Grippe B: Un total de 162 virus grippaux B caractérisés étaient antigéniquement semblables à B/Phuket/3073/2013, le composant B du vaccin trivalent destiné à l'hémisphère Nord. Un total de 632 virus de la grippe B ont été caractérisés comme étant semblable au virus B/Brisbane/60/2008, soit l'une des composantes de la grippe B du vaccin quadrivalent de la grippe de l'hémisphère Nord 2015-2016.

Les composants recommandés pour le vaccin trivalent contre la grippe pour la saison 2015-2016 dans l'hémisphère Nord sont les suivants : un virus analogue au virus A/California/7/2009(H1N1)pdm09, un virus analogue au virus A/Switzerland/9715293/2013(H3N2), et un virus de type B analogue à B/Phuket/3073/2013 (lignée Yamagata). Pour les vaccins quadrivalent, l'ajout d'un un virus analogue au virus B/Brisbane/60/2008 est recommandé.

Le LNM reçoit une partie des échantillons positifs pour la grippe envoyés par les laboratoires provinciaux afin de caractériser les souches et de tester la résistance aux antiviraux. Les données de caractérisation reflètent les résultats des tests d'inhibition de l'hémagglutination comparés aux souches grippales de référence recommandées par l'Organisation mondiale de la Santé.

Résistance aux antiviraux

Pendant la saison grippale 2015-2016, le LNM a soumis 1 390 virus grippaux à des tests de résistance à l'oseltamivir, 1 391 pour zanamivir ainsi que 1 421 virus pour l’amantadine. Tous les virus, sauf huit, étaient sensibles à l’oseltamivir. Les huit virus qui étaient résistants à l’oseltamivir présentaient la mutation H275Y. Tous les virus À étaient sensibles au zanamivir. Au total, 1 419 virus de la grippe A (99,9 % des cas soumis au test) étaient résistants à l’amantadine (tableau 4).

Tableau 4. Résistance aux antiviraux selon le type et le sous-type du virus de la grippe, Canada, 2015-16
Type et sous-type de virus Oseltamivir Zanamivir Amantadine
Nbre testé Nbre resistant (%) Nbre testé Nbre resistant (%) Nbre testé # resistant (%)
Tableau 4 - Note *

SO - sans objet

Retour à la première référence Tableau 4 - note*

A (H3N2) 162 0 (0%) 162 0 (0%) 212 211 (99.5%)
A (H1N1) 833 8 (1%) 834 0 (0%) 1209 1208 (99.9%)
B 395 0 (0%) 395 0 (%) S/O Tableau 4 - Note * S/O Tableau 4 - Note *
TOTAL 1390 8 (0.6%) 1391 0 (0%) 1421 1419 (99.9%)

Rapports internationaux sur la grippe


Les définitions du programme Surveillance pour la saison 2015-2016

Abréviations : Terre-Neuve-et-Labrador (T.-N.-L.), Île-du-Prince-Édouard (Î.-P.É.), Nouveau-Brunswick (N.-B.), Nouvelle-Écosse (N.-É.), Québec (Qc.), Ontario (Ont.), Manitoba (Man.), Saskatchewan (Sask.), Alberta (Alb.), Colombie-Britannique (C.-B.), Yukon (Yn), Territoires du Nord-Ouest (T.N.-T.), Nunavut (Nt.).

Définitions du syndrome grippal (SG) : Apparition soudaine d'une maladie respiratoire avec fièvre et toux accompagnée d'un ou de plusieurs des symptômes suivants - mal de gorge, arthralgie, myalgie ou prostration - qui pourrait être attribuable à l'influenza. Chez les enfants de moins de 5 ans, des symptômes gastro-intestinaux peuvent également se manifester. Chez les patients de moins de 5 ans ou de 65 ans et plus, il est possible que la fièvre ne soit pas très importante.

Définition d'une éclosion de la grippe/SG

Écoles :
un taux d'absentéisme de plus de 10 % (ou un taux d'absentéisme étant plus élevé (i.e. >5-10%) que les niveaux de base attendus tel que déterminé par les autorités scolaires ou de santé publique), et ce, apparemment attribuable au SG.
Veuillez noter qu'il est recommandé que les éclosions de SG dans les écoles soient confirmées en laboratoire au début de la saison de l'influenza puisqu'il peut s'agir du premier indicateur de transmission dans une communauté d'une région donnée.
Hôpitaux et établissements résidentiels :
deux cas ou plus de SG sur une période de 7 jours comprenant au moins un cas confirmé par laboratoire. Lorsqu'on constate une éclosion dans un établissement, elle devrait être signalée en moins de 24 heures. Les établissements résidentiels incluent, mais ne sont pas limités aux établissements de soins de longue durée et prisons.
Les lieux de travail:
un taux d'absentéisme de plus de 10 % apparemment attribuable au SG
Autres emplacements :
deux cas ou plus de SG sur une période de 7 jours comprenant au moins un cas confirmé par laboratoire; par exemple, les lieux de travail, communautés fermées.

Veuillez prendre en note que la déclaration des éclosions d'influenza / SG à partir de différents types d'établissements varient selon la région.

Définition des niveaux d'activité grippale :

1 = Aucune activité signalée : aucune détection de l'influenza confirmée en laboratoire au cours de la semaine de déclaration; cependant, il peut y avoir des signalements sporadiques de SG

2 = Sporadique : signalements sporadiques de SG et détection(s) d'influenza confirmé(s) en laboratoire avec aucune éclosion de SG/influenza détectée à l'intérieur de la région de surveillance Note de bas de page

3 = Localisée :

  1. évidence d'augmentation de SG Note de bas de page * et
  2. détection(s) d'influenza confirmé(s) en laboratoire avec
  3. présence d'éclosions dans des écoles, hôpitaux, établissements résidentiels et/ou d'autres types d'institutions survenant dans moins de 50 % de la région de surveillance Note de bas de page

4 = Étendue :

  1. évidence d'augmentation de SG Note de bas de page * et
  2. détection(s) d'influenza confirmé(s) en laboratoire avec
  3. présence d'éclosions dans des écoles, hôpitaux, établissements résidentiels et/ou d'autres types d'institutions survenant dans 50 % ou plus de la région de surveillance Note de bas de page

À noter : Les données de SG peuvent être rapportées à partir des médecins sentinelles, des visites en salle d'urgence ou de la ligne téléphonique info-santé.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :