Page 3 : Guide canadien d'immunisation : Partie 3 - Vaccination de populations particulières

Immunisation des personnes dont le dossier de vaccination est incomplet

Mis à jour : juillet 2015

Il arrive que des personnes se présentent chez un professionnel de la santé avec un dossier d'immunisation incomplet ou sans dossier du tout. Les professionnels responsables de la vaccination devraient toujours faire les démarches nécessaires pour obtenir le dossier de vaccination de la personne auprès du professionnel de la santé qui la traitait auparavant.

Il est préférable d'obtenir les dossiers d'immunisation électroniques ou par écrit pour les enfants et pour les adultes. Toutefois, des renseignements obtenus par téléphone du professionnel de la santé et incluant les dates exactes d'administration des vaccins peuvent être acceptables. Chez l'enfant, en l'absence de documents fournis par le professionnel responsable de la vaccination, les informations communiquées oralement par les parents ne donnent pas une bonne idée des vaccins réellement reçus et ne devraient pas être acceptées comme preuve de l'immunisation. Il existe toutefois une exception pour le vaccin antigrippal saisonnier puisqu'il y a une forte probabilité qu'une personne se souvienne si elle a reçu ou non le vaccin il y a moins d'un an.

Il n'est pas pratique de faire subir systématiquement des tests sérologiques aux enfants et aux adultes qui n’ont pas de dossier de vaccination. Le cas échéant, l'approche suivante est recommandée : les personnes qui déclarent que leur immunisation est incomplète ou qui n’ont pas un dossier d'immunisation adéquat devraient être considérées comme non immunisées et être vaccinées conformément au calendrier de vaccination adapté à leur âge et à leurs facteurs de risque. Voir les chapitres de la partie 4 qui portent sur les vaccins pour obtenir davantage de renseignements. Voir également les calendriers d'immunisation recommandés de la partie 1 pour obtenir des renseignements sur les calendriers d'immunisation recommandés par le Comité consultatif national de l'immunisation pour les enfants et adultes qui n’ont jamais encore reçu de vaccin. Voir les programmes d'immunisation à l'échelle fédérale, provinciale et territoriale pour obtenir des renseignements sur les calendriers d'immunisation subventionnés par l'État.

Il faut prendre note des considérations suivantes :

  • Il n'a pas été démontré qu'une immunisation répétée avec les vaccins suivants peut provoquer des effets indésirables sans égard à la réception de ces vaccins : les vaccins combinés contre la varicelle, les oreillons et la rubéole contenant ou non le virus de la varicelle, contre le virus de la poliomyélite inactivé, de l'Haemophilus influenzae de type b, du méningocoque, de l'hépatite A, de l'hépatite B et le vaccin monovalent contre la varicelle et avec des vaccins antigrippaux sans égard à la réception de ces vaccins.
  • En général, les réactions les plus fortes au site d'injection ont lieu après la première dose d'un vaccin vivant, puis sont moins marquées ou absentes après les doses suivantes. Avec un vaccin inactivé, au contraire, l'intensité de la réaction au site d'injection a tendance à augmenter dose après dose. La survenue, au site d'injection, d'une réaction importante à une dose antérieure ne constitue pas une contre-indication au maintien du calendrier recommandé.
  • Les personnes qui développent une réaction sévère au point d'injection après l'administration de vaccins, particulièrement ceux contre le tétanos, la diphtérie et la coqueluche, devraient subir un examen avant de recevoir une dose supplémentaire de ces vaccins. Il faut faire l'évaluation des avantages de poursuivre la série de vaccination et des risques de réactions indésirables. Les tests sérologiques, s'ils conviennent et sont praticables, peuvent servir à déterminer s'il faut poursuivre l'immunisation. Il n'existe pas de corrélations sérologiques pour la protection contre la coqueluche; toutefois, il est possible d'utiliser la corrélation indirecte avec la diphtérie et le tétanos.

Veuillez consulter le chapitre Contre-indications, précautions et préoccupations de la partie 2 pour obtenir plus de renseignements sur les événements indésirables suivant la vaccination précédente. Veuillez consulter le chapitre Immunisation des personnes nouvellement arrivées au Canada de la partie 3 pour obtenir davantage de renseignements sur l'immunisation des personnes arrivées récemment au pays.

Références choisies

  • Centers for Disease Control and Prevention. General recommendations on immunization: Recommendations of the Advisory Committee on Immunization Practices (ACIP). MMWR Morb Mortal Wkly Rep 2011;60(RR-2):1-61.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :