ARCHIVÉ - Maladies chroniques au Canada

 

Volume 30, no 3, mars 2010

Compte-rendu d’ouvrage
Food and Nutrients in Disease Management

M. Sicotte, Ph. D (candidate), Université de Montréal

Auteurs : Ingrid Kohlstadt (dir.)

Éditeur : CRC Press/Taylor and Francis Group,
Boca Raton (FL), USA

Date de publication : 2009

Prix : 172,50 $

ISBN : 978-1-4200-6762-0

Cet ouvrage de 740 pages porte sur le rôle des aliments et des éléments nutritifs dans l’étiologie, la pathophysiologie et la gestion de diverses maladies. Même s’il est d’abord et avant tout destiné aux médecins et aux étudiants en médecine, il est utilisable par d’autres professionnels de la santé, notamment les diététiciens et les infirmières, comme ouvrage de référence ou guide pour intégrer à leur pratique quotidienne une perspective tenant compte de l’alimentation. Dans la préface, la directrice de l’ouvrage exprime son désir de réconcilier la médecine moderne et l’alimentation et d’encourager les médecins à considérer les éléments nutritifs comme tout aussi essentiels aux soins des patients que leur traitement proprement dit.

Le rôle de l’alimentation et des éléments nutritifs dans la promotion de la santé et la prévention des maladies bénéficie d’une certaine popularité depuis quelques années. Cependant, la plupart des ouvrages sur ce sujet (par exemple Les aliments contre le cancer de Richard Béliveau et Denis Gingras) portent sur la capacité de certains aliments à favoriser et à préserver la santé. Leur rôle dans l’étiologie, le dépistage, le traitement et la gestion des maladies demeure peu connu, ce qui justifie d’enrichir la bibliothèque des professionnels de la santé de ce nouveau manuel médical.

L’ouvrage compte neuf sections regroupant les maladies selon leurs caractéristiques communes, par exemple les maladies du cœur et pulmonaires, les troubles neurologiques et mentaux. Au total, il comprend 43 chapitres rédigés par 64 experts abordant chacun une, parfois deux, affections. Il s’agit pour la plupart d’affections chroniques ou récurrentes (par exemple la rhino-sinusite) représentatives des problèmes de santé prévalant en Amérique du Nord. Même si l’ouvrage traite de nombreuses maladies, certains troubles importants n’ont pas été abordés, comme la sclérose en plaques et le VIH, alors que leurs liens avec la nutrition sont reconnus.

La structure, les thèmes abordés et l’ordre de présentation des sous-thèmes varient d’un chapitre à l’autre. L’information fournie est à jour et plusieurs renvois sont faits aux études les plus récentes dans le domaine de l’épidémiologie nutritionnelle. Cependant, les experts ne sont pas tous aussi précis : tandis que certains ont préféré décrire de façon minutieuse une théorie étiologique en particulier et les applications correspondantes, d’autres ont préféré utiliser une approche plus générale, intégrant des suggestions qui vont au-delà de la maladie en question.

Malgré la pertinence des renseignements fournis, la clarté et l’aspect pratique de l’ouvrage auraient pu être améliorés grâce à une approche éditoriale plus rigoureuse. Les auteurs n’accordent pas tous la même importance à la diététique, à l’alimentation et aux indicateurs nutritionnels. Un certain nombre de chapitres traitent de questions clés qui cadrent avec l’objectif de l’ouvrage : le rôle des aliments et des éléments nutritifs dans l’étiologie de la maladie, les facteurs de risque liés aux régimes, la possibilité de prévenir une maladie en modifiant les habitudes alimentaires, les paramètres nutritionnels à prendre en compte au moment d’évaluer un patient, les interactions possibles entre certains aliments et les traitements traditionnels ainsi que le recours à la diététique et aux éléments nutritifs pour traiter une maladie. Cependant, dans d’autres chapitres, l’information relative à la gestion ou à la prévention des maladies est discutable, incomplète, insuffisante et limitée à une fraction du chapitre ou abordée de façon générale plutôt qu’en lien avec la maladie en question. De même, dans quelques chapitres, certains sujets liés à la maladie, comme l’évaluation des patients, sont abordés sans tenir compte des facteurs de risque nutritionnel.

Dans l’ensemble, les médecins, les étudiants en médecine et les professionnels de la santé trouveront le livre très instructif et utile. L’information liée aux nutriments peut être intégrée à la pratique dans le cadre de l’évaluation et de la gestion des patients. On attendait depuis longtemps un ouvrage de ce type, démontrant à quel point les habitudes alimentaires peuvent avoir d’importantes répercussions sur la gestion des maladies, et devraient donc être prises en compte.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :