Chapitre 4 : Incidence du cancer au Canada : tendances et projections (1983-2032) – Cancer du col de l'utérus - PSPMC: Volume 35, supplément 1, Printemps 2015

Chapitre 4: Projections par siège de cancer

11. Cancer du col de l'utérus

Le cancer du col de l'utérus représentait au cours de la période 2003-2007 0,9 % de tous les nouveaux cas de cancer au Canada et 1,8 % de ceux décelés chez les femmes, pour une moyenne de 1 345 nouveaux cas par année (tableau 4.11.1). Une femme sur 145 est susceptible de développer cette maladie au cours de sa vie, et 1 femme sur 443 risque de mourir de ce cancer.Note du fin du texte 1 Entre 1998 et 2007, les TINA du cancer du col de l'utérus ont connu une baisse significative, de l'ordre de 1,4 % par année (figure 3.2). Le taux de survie relative à cinq ans lié au cancer du col de l'utérus s'établissait à 74 % en 2006-2008.Note du fin du texte 1

TABLEAU 4.11.1
Nombre annuel moyen de nouveaux cas observés (2003-2007) et projetés, selon l'âge et la province ou les territoires combinés (TC), cancer du col de l'utérus, Canada, 2003–2032
Période Âge Nouveaux cas
Can. C.-B. Alb. Sask. Man. Ont. Qc N.-B. N.-É. Î.-P.-É. T.-N.-L. TC

Abréviations : Can. = Canada, C.-B. = Colombie-Britannique, Alb. = Alberta, Sask. = Saskatchewan, Man. = Manitoba, Ont. = Ontario, Qc = Québec, N.-B. = Nouveau-Brunswick, N.-É. = Nouvelle-Écosse, Î.-P.-É. = Île-du-Prince-Édouard, T.-N.-L. = Terre-Neuve-et-Labrador, TC = Tous les territoires (Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut).

Remarque : Les chiffres ayant été arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.

2003–07 <45 580 70 75 15 20 230 115 15 25 5 10 0
45–54 305 30 35 10 10 120 70 10 10 0 5 0
55–64 195 25 15 5 10 80 45 5 5 0 5 0
65–74 120 10 10 5 5 50 30 5 5 0 0 0
75–84 110 10 10 5 5 40 30 5 5 0 0 0
85+ 35 5 5 0 0 15 10 0 0 0 0 0
Total 1 345 155 150 40 45 530 300 35 50 10 25 5
2008–12 <45 520 60 85 15 15 210 95 15 20 5 10 0
45–54 300 30 30 10 10 120 75 5 10 0 5 0
55–64 225 25 20 5 10 90 50 5 5 0 5 0
65–74 130 15 15 5 5 55 30 5 5 0 0 0
75–84 85 10 5 0 5 30 25 5 0 0 0 0
85+ 40 5 5 0 0 15 10 0 0 0 0 0
Total 1 295 145 160 40 45 520 285 30 45 5 20 5
2013–17 <45 505 55 85 20 15 210 85 10 20 5 10 0
45–54 280 30 35 10 10 115 65 5 10 0 5 0
55–64 245 25 25 5 10 100 60 5 10 0 5 0
65–74 150 15 15 5 5 60 35 5 5 0 0 0
75–84 80 10 5 0 5 30 20 5 0 0 0 0
85+ 35 5 5 0 0 10 10 0 0 0 0 0
Total 1 290 140 165 40 40 525 280 30 45 5 20 5
2018–22 <45 495 50 80 15 15 215 80 10 20 5 10 0
45–54 270 30 35 10 5 115 60 5 10 0 0 0
55–64 260 30 25 10 10 105 65 5 10 0 5 0
65–74 175 20 20 5 5 70 45 5 5 0 0 0
75–84 85 10 10 5 5 30 25 5 0 0 0 0
85+ 35 5 5 0 0 10 10 0 0 0 0 0
Total 1 320 140 175 45 40 550 280 30 45 5 15 5
2023–27 <45 500 50 65 15 15 230 75 10 20 5 10 0
45–54 280 30 50 10 5 115 60 5 10 0 5 0
55–64 255 30 30 10 10 105 60 5 10 0 0 0
65–74 210 20 25 5 5 85 55 5 5 0 0 0
75–84 105 10 10 5 5 40 30 5 0 0 0 0
85+ 35 5 5 0 0 10 10 0 0 0 0 0
Total 1 385 145 180 45 45 580 290 35 50 10 15 5
2028–32 <45 490 50 65 15 15 230 75 10 20 0 10 0
45–54 290 25 45 10 5 120 55 5 10 0 5 0
55–64 260 30 35 10 5 105 55 5 10 0 0 0
65–74 225 25 25 5 5 90 65 5 5 0 0 0
75–84 130 15 15 5 5 50 40 5 5 0 0 0
85+ 40 5 5 0 0 15 15 0 0 0 0 0
Total 1 435 150 185 50 45 610 300 35 50 10 15 5

La tendance relative aux taux de cancer du col de l'utérus selon l'âge diffère de celles de la plupart des autres cancers. Le taux d'incidence chez les femmes de 45 ans et plus était presque le double de celui des femmes plus jeunes en 2003-2007 (tableau 4.11.2).

TABLEAU 4.11.2
Taux d'incidence normalisés selon l'âge (TINA) observés (2003–2007) et projetés, selon l'âge et la province ou les territoires combinés (TC), cancer du col de l'utérus, Canada, 2003–2032
Période Âge TINA
Can. C.-B. Alb. Sask. Man. Ont. Qc N.-B. N.-É. Î.-P.-É. T.-N.-L. TC

Abréviations : Can. = Canada, C.-B. = Colombie-Britannique, Alb. = Alberta, Sask. = Saskatchewan, Man. = Manitoba, Ont. = Ontario, Qc = Québec, N.-B. = Nouveau-Brunswick, N.-É. = Nouvelle-Écosse, Î.-P.-É. = Île-du-Prince-Édouard, T.-N.-L. = Terre-Neuve-et-Labrador, TC = Tous les territoires (Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut).

2003–07 <45 5,9 5,4 7,5 6,5 5,5 5,9 5,0 6,3 9,1 8,1 7,6 4,0
45–54 12,3 9,5 13,3 17,3 12,5 13,1 11,8 12,8 12,9 11,5 9,7 19,6
55–64 10,8 10,8 10,8 8,7 12,6 11,8 9,3 7,5 12,3 17,2 11,6 29,3
65–74 10,2 6,9 12,9 7,7 12,8 10,5 9,5 14,1 14,0 14,7 11,2 0,0
75–84 12,3 10,2 13,1 9,8 10,1 11,4 14,6 19,2 14,1 14,5 11,2 0,0
85+ 10,8 7,5 13,1 8,9 6,2 10,0 13,7 10,5 11,2 32,2 11,8 96,5
Total 7,6 6,6 9,1 8,1 7,5 7,7 6,8 8,1 10,3 10,1 8,6 8,4
2008–12 <45 5,4 4,5 7,7 6,6 4,8 5,4 4,3 6,4 8,7 7,2 6,8 6,0
45–54 11,3 8,8 11,8 13,3 10,3 11,7 11,9 8,5 13,7 15,0 9,5 12,6
55–64 10,3 8,8 11,0 11,1 10,9 11,2 9,4 11,2 10,8 13,7 7,7 11,4
65–74 9,5 7,5 11,9 10,5 11,3 10,3 8,9 9,0 9,1 12,6 8,4 10,5
75–84 9,3 7,1 8,6 7,8 13,7 9,0 10,1 15,6 8,8 12,3 12,8 10,3
85+ 8,7 8,4 10,9 8,1 6,5 7,7 11,3 9,7 5,7 11,6 9,3 9,7
Total 6,9 5,7 8,8 8,0 6,7 7,1 6,2 7,6 9,4 9,2 7,5 7,7
2013–17 <45 5,0 3,9 7,0 6,4 4,4 5,2 3,9 5,9 8,6 6,7 6,7 5,6
45–54 10,8 8,4 12,4 13,7 9,3 11,0 11,3 9,2 12,5 14,3 7,9 11,9
55–64 10,0 8,0 10,6 10,7 9,8 10,7 10,2 10,1 10,1 13,3 6,9 11,1
65–74 8,7 7,0 10,7 10,2 10,2 9,5 8,4 7,7 6,8 11,6 5,3 9,7
75–84 8,1 6,1 8,7 8,4 12,5 7,8 8,8 12,6 7,1 10,8 8,5 9,0
85+ 6,7 6,4 7,2 4,8 5,9 6,4 8,5 9,1 4,5 8,9 7,0 7,5
Total 6,5 5,0 8,2 7,8 6,1 6,7 5,7 7,0 8,9 8,6 6,8 7,2
2018–22 <45 4,7 3,3 6,4 5,9 4,1 5,0 3,5 5,2 8,2 6,2 6,9 5,2
45–54 11,3 8,8 13,8 15,9 8,7 11,8 11,3 12,0 14,1 14,9 6,4 12,5
55–64 9,7 7,8 10,3 10,7 9,2 10,0 10,6 8,8 10,5 12,9 6,0 10,8
65–74 8,7 6,6 10,3 9,8 9,6 9,4 8,9 9,8 7,2 11,6 4,2 9,7
75–84 7,5 5,7 8,7 11,8 11,7 7,4 8,3 9,8 5,2 10,0 5,5 8,4
85+ 5,8 4,7 8,2 5,1 5,4 5,3 7,1 6,9 2,9 7,7 8,4 6,4
Total 6,2 4,6 7,9 7,8 5,7 6,6 5,5 6,8 8,8 8,3 6,5 6,9
2023–27 <45 4,6 3,1 5,2 5,7 4,0 5,1 3,3 5,0 7,8 6,0 6,6 5,1
45–54 11,3 7,9 17,5 16,2 8,4 11,3 10,8 13,0 17,9 15,0 8,2 12,5
55–64 9,8 8,1 11,3 11,7 8,9 9,9 10,6 10,5 10,9 13,0 5,3 10,9
65–74 9,0 6,5 10,4 9,7 9,3 9,4 10,4 9,8 7,7 12,0 4,1 10,0
75–84 7,4 5,8 8,3 11,4 11,3 7,2 8,4 9,7 4,7 9,9 3,6 8,2
85+ 5,5 5,0 8,4 6,0 5,2 4,9 6,9 6,5 3,0 7,3 4,6 6,1
Total 6,2 4,4 7,5 7,8 5,5 6,5 5,4 6,8 9,0 8,2 6,4 6,8
2028–32 <45 4,4 3,0 5,0 5,6 3,9 5,0 3,2 4,7 7,3 5,8 6,4 4,9
45–54 10,9 6,6 14,6 15,1 8,1 11,4 9,8 11,8 18,7 14,4 9,3 12,1
55–64 10,6 8,8 13,0 13,7 8,6 10,7 10,9 14,3 12,9 14,0 4,4 11,7
65–74 9,0 6,6 10,3 10,3 8,9 9,0 10,9 9,0 8,5 11,9 3,6 10,0
75–84 7,7 5,6 8,2 11,6 11,0 7,4 9,2 12,9 5,4 10,2 3,1 8,5
85+ 5,3 4,6 8,7 9,6 5,1 5,0 6,6 4,5 1,9 7,1 3,3 5,9
Total 6,1 4,2 7,3 7,9 5,3 6,5 5,3 6,9 9,0 8,1 6,2 6,7

Toutefois, le nombre de cas chutait de façon significative avec l'âge (tableau 4.11.1). Les taux d'incidence observés diminuaient dans tous les groupes d'âge pour atteindre à peu près les mêmes valeurs dans les groupes d'âge de 45 ans et plus (figure 4.11.2). Selon les prédictions, les taux d'incidence diminueront avec le temps pour ensuite se stabiliser pour tous les groupes d'âge. On prévoit que les taux diminueront avec l'âge dans toutes les périodes chez les femmes de 45 ans et plus (figure 4.11.2). Les femmes de 85 ans et plus verront leurs taux diminuer pour atteindre ceux des groupes les plus jeunes.

FIGURE 4.11.2
Taux d’incidence normalisés selon l’âge (TINA) pour le cancer du col de l’utérus, par groupe d’âge, Canada, 1983–2032

Taux d’incidence normalisés selon l’âge (TINA) pour le cancer du col de  l’utérus, par groupe d’âge, Canada, 1983–2032

[Agrandir la Figure 4.11.2]

[FIGURE 4.11.2, Texte équivalent]

Promotion de la santé et prévention des maladies chroniques au Canada - Volume 35, numéro 1, mars 2015

FIGURE 4.11.2
Taux d'incidence normalisés selon l'âge (TINA) pour le cancer du col de l'utérus, par groupe d'âge, Canada, 1983-2032

Les taux d'incidence observés diminuaient dans tous les groupes d'âge pour atteindre à peu près les mêmes valeurs dans les groupes de 45 ans et plus. Selon les prédictions, les taux d'incidence diminueront avec le temps pour ensuite se stabiliser dans chaque groupe d'âge. On prévoit que les taux diminueront avec l'âge dans chacun des périodes chez les femmes de 45 ans et plus. Les femmes âgées de 85 ans et plus verront leurs taux diminuer pour atteindre ceux des groupes les plus jeunes.

Dans toutes les régions, les taux d'incidence ont diminué avec le temps pour atteindre des niveaux semblables (figure 4.11.1). Selon les projections, la Colombie-Britannique continuera d'afficher les taux les plus faibles, tandis que les Prairies afficheront la plus forte incidence après la période 2008-2012.

FIGURE 4.11.1
Taux d’incidence normalisés selon l’âge (TINA) par région, cancer du col de l’utérus, 1983–2032

Taux d’incidence normalisés selon l’âge (TINA) par région, cancer du col  de l’utérus, 1983–2032

[Agrandir la Figure 4.11.1]

[FIGURE 4.11.1, Texte équivalent]

Promotion de la santé et prévention des maladies chroniques au Canada - Volume 35, numéro 1, mars 2015

FIGURE 4.11.1
Taux d'incidence normalisés selon l'âge (TINA) par région, cancer du col de l'utérus, 1983-2032

Dans toutes les régions, les taux d'incidence ont diminué avec le temps. Selon les projections, les tendances à la baisse continueront de ralentir. La Colombie-Britannique continuera d'afficher les taux les plus faibles, tandis que les Prairies afficheront la plus forte incidence après la période 2008-2012.

De 2003-2007 à 2028-2032, les TINA du cancer du col de l'utérus au Canada devraient chuter de 20 %, passant de 7,6 à 6,1 pour 100 000 (tableau 4.11.2). Par contre, compte tenu des prévisions de croissance et de vieillissement de la population canadienne, le nombre annuel de nouveaux cas devrait augmenter de 7 %, passant de 1 345 à 1 435 (tableau 4.11.1).

Observations

Le résumé de 2013 du CIRC conclut qu'il y a suffisamment de données probantes étayant la cancérogénicité pour l'humain des types de VPH 16, 18, 31, 33, 35, 39, 45, 51, 52, 56, 58 et 59 infectant le col utérinNote du fin du texte 47. Pratiquement tous les cancers du col de l'utérus sont attribuables au VPH.Note du fin du texte 166 Les VPH de types 16 et 18 causent environ 70 % de tous les cancers du col de l'utérus.Note du fin du texte 167, Note du fin du texte 168 La prévalence globale du VPH était estimée à 16,8 % chez les femmes de la Colombie-Britannique, tandis que la prévalence des types de VPH à risque élevé s'établissait à 13,9 %.Note du fin du texte 169 Étant donné qu'un grand nombre d'infections se résolvent spontanément, la prévalence instantanée sous-estime très probablement l'incidence cumulative. Les femmes immunodéprimées en raison d'une infection par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) ou d'une greffe d'organe courent également un risque plus élevé.Note du fin du texte 170 Fumer la cigarette conduit en général à un risque deux fois plus élevé de développer la maladie, avec des tendances dose-réponse liées à la fréquence et à l'intensité du tabagisme.Note du fin du texte 52 En 2010, environ 7 % des cas de cancer du col de l'utérus étaient attribuables au tabagisme au R.-U.Note du fin du texte 171

Le taux d'incidence du cancer du col de l'utérus a chuté de façon significative grâce au dépistage par le test de Papanicolaou (test Pap) au sein de la population générale, test favorisant une détection et un traitement précoces des lésions précancéreuses. D'après le rapport Annual Report to the Nation on the Status of CancerNote du fin du texte 56 de 2013, la prévalence du test Pap est associée négativement aux taux d'incidence du cancer du col de l'utérus aux États-Unis, mais positivement aux niveaux de couverture vaccinale. L'information sur le dépistage du cancer du col de l'utérus n'a pas été intégrée aux projections statistiques figurant dans ce rapport, mais comme le dépistage du cancer du col de l'utérus est réalisé dans tout le pays depuis de nombreuses années, ses répercussions sur les tendances futures quant à l'incidence du cancer du col de l'utérus ont été prises en compte dans une certaine mesure dans l'analyse des taux d'incidence observés. Les taux de cancer du col de l'utérus devraient chuter encore plus rapidement grâce aux effets de la vaccination contre le VPH. En effet, un nouveau vaccin s'est avéré efficace pour réduire le risque d'infection par le VPH de types 16 et 18. La diminution attendue des taux d'incidence au sein des cohortes nouvellement vaccinées repose sur des facteurs d'admissibilité et de couverture, demême que sur le pourcentage de cas de cancer évités grâce au vaccin.Note du fin du texte 172 La vaccination contre le VPH est principalement recommandée aux filles de 9 à 13 ans, mais également aux jeunes femmes de 14 à 26 ans car, dans ce groupe d'âge, les femmes peuvent encore en tirer des bienfaits même si elles sont déjà actives sexuellement.Note du fin du texte 173 Les femmes de 20 à 24 ans seraient incluses dans les cohortes présentant un risque plus faible d'ici 2020 et, d'ici 2030, ces cohortes comprendraient les femmes de 30 à 34 ans. Si le vaccin permet de prévenir 70% de nouveaux cas de cancer du col de l'utérusNote du fin du texte 173 et que la couverture de la population est de 60 %,Note du fin du texte 60 la réduction du taux d'incidence, tous âges confondus, sera minime d'ici 2020 mais le taux d'incidence devrait baisser d'environ 7 % d'ici 2030, passant de 6,1 à 5,5 pour 100 000.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :