Chapitre 4 : Incidence du cancer au Canada : tendances et projections (1983-2032) – Cancer du corps de l'utérus - PSPMC: Volume 35, supplément 1, Printemps 2015

Chapitre 4: Projections par siège de cancer

12. Cancer du corps de l'utérus

Le cancer de l'utérus, ou cancer de l'endomètre, qui prend principalement naissance dans le corps de l'utérus, se classe au quatrième rang des cancers les plus répandus chez les Canadiennes, et il constitue l'affection maligne gynécologique la plus souvent diagnostiquée. La probabilité de développer un cancer de l'utérus est de 1 sur 39, et le risque d'en mourir est de 1 sur 173.Note du fin du texte 1 Au cours de la période 2003-2007, le nombre annuel moyen de nouveaux cas de cancer de l'utérus s'établissait à 4 105, soit 5,5 % de tous les cas de cancer recensés chez les femmes (tableau 4.12.1). On diagnostique rarement un cancer de l'utérus chez les moins de 45 ans (2,0 pour 100 000).

TABLEAU 4.12.1
Nombre annuel moyen de nouveaux cas observés (2003-2007) et projetés, selon l'âge et la province ou les territoires combinés (TC), cancer du corps de l'utérus, Canada, 2003–2032
Période Âge Nouveaux cas
Can. C.-B. Alb. Sask. Man. Ont. Qc N.-B. N.-É. Î.-P.-É. T.-N.-L. TC

Abréviations : Can. = Canada, C.-B. = Colombie-Britannique, Alb. = Alberta, Sask. = Saskatchewan, Man. = Manitoba, Ont. = Ontario, Qc = Québec, N.-B. = Nouveau-Brunswick, N.-É. = Nouvelle-Écosse, Î.-P.-É. = Île-du-Prince-Édouard, T.-N.-L. = Terre-Neuve-et-Labrador, TC = Tous les territoires (Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut).

Remarque : Les chiffres ayant été arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.

2003–07 <45 220 25 25 5 10 90 40 5 5 0 5 0
45–54 730 100 75 20 35 275 170 15 20 5 15 0
55–64 1355 170 135 40 55 530 320 30 45 5 20 0
65–74 970 120 85 30 40 400 225 25 30 5 15 0
75–84 630 80 45 20 30 255 165 15 20 0 10 0
85+ 205 25 15 10 5 70 60 5 5 0 0 0
Total 4105 520 380 130 175 1620 980 95 125 20 60 5
2008–12 <45 230 35 25 5 10 95 40 5 5 0 5 0
45–54 810 110 85 25 35 320 180 20 20 5 15 0
55–64 1685 220 160 50 70 675 380 35 50 5 25 5
65–74 1200 165 105 35 45 480 285 30 35 5 15 0
75–84 640 80 50 20 25 265 165 15 20 5 10 0
85+ 250 35 15 5 10 90 75 5 10 0 0 0
Total 4815 640 445 145 195 1925 1125 105 140 20 70 10
2013–17 <45 245 35 20 5 10 100 40 5 5 0 5 0
45–54 840 120 95 20 35 350 170 10 20 5 15 0
55–64 1915 255 190 55 75 785 420 45 45 5 25 5
65–74 1610 225 140 50 60 645 375 35 50 5 20 5
75–84 715 90 55 25 30 295 180 15 20 5 10 0
85+ 260 35 20 5 10 100 75 5 10 0 0 0
Total 5590 760 520 160 215 2275 1260 120 150 20 80 10
2018–22 <45 275 35 20 5 10 110 45 5 5 0 5 0
45–54 835 135 85 20 35 355 155 10 20 5 15 0
55–64 2105 275 225 55 80 900 435 40 45 10 25 5
65–74 1975 280 175 60 70 800 440 45 55 10 30 5
75–84 885 115 70 30 35 360 225 20 30 5 15 0
85+ 290 40 20 10 10 115 85 5 10 0 0 0
Total 6370 885 595 175 240 2640 1385 130 165 25 90 10
2023–27 <45 285 40 25 5 10 120 45 5 5 0 5 0
45–54 860 130 75 20 35 360 155 10 20 5 15 0
55–64 2145 300 240 50 85 950 400 30 55 5 30 5
65–74 2235 315 205 65 80 930 485 60 50 10 25 5
75–84 1205 155 100 35 45 490 295 25 40 5 20 0
85+ 340 50 25 10 10 135 100 10 10 0 5 0
Total 7065 985 665 190 265 2980 1485 140 180 25 95 15
2028–32 <45 295 45 25 5 15 125 45 5 5 0 5 0
45–54 970 140 80 25 40 395 170 10 20 5 15 0
55–64 2105 310 220 45 85 950 375 25 45 5 25 5
65–74 2440 335 245 65 85 1055 500 55 60 10 30 5
75–84 1465 190 120 45 50 605 345 35 45 5 25 5
85+ 430 60 35 10 15 165 125 10 15 5 5 0
Total 7700 1080 720 200 285 3295 1560 140 190 30 100 15

On a observé une augmentation marquée de l'incidence avec l'âge, avec un point culminant chez les 65 à 74 ans, soit 82,0 pour 100 000, puis une diminution graduelle (tableau 4.12.2). Environ 57 % des nouveaux cas ont été diagnostiqués chez les femmes de 55 à 74 ans. Parmi les principaux cancers gynécologiques (cancer du col de l'utérus, de l'ovaire, du vagin et de la vulve), le cancer de l'utérus est lié au taux de survie relative à cinq ans le plus élevé au Canada : 85 % en 2006-2008.Note du fin du texte 1

TABLEAU 4.12.2
Taux d'incidence normalisés selon l'âge (TINA) observés (2003–2007) et projetés, selon l'âge et la province ou les territoires combinés (TC), cancer du corps de l'utérus, Canada, 2003–2032
Période Âge TINA
Can. C.-B. Alb. Sask. Man. Ont. Qc N.-B. N.-É. Î.-P.-É. T.-N.-L. TC

Abréviations : Can. = Canada, C.-B. = Colombie-Britannique, Alb. = Alberta, Sask. = Saskatchewan, Man. = Manitoba, Ont. = Ontario, Qc = Québec, N.-B. = Nouveau-Brunswick, N.-É. = Nouvelle-Écosse, Î.-P.-É. = Île-du-Prince-Édouard, T.-N.-L. = Terre-Neuve-et-Labrador, TC = Tous les territoires (Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut).

2003–07 <45 2,0 1,9 2,1 2,4 3,1 2,1 1,7 1,6 2,1 2,8 3,1 2,5
45–54 28,8 28,6 30,1 30,4 39,8 29,0 27,2 27,8 22,7 27,6 30,1 34,0
55–64 76,1 71,2 89,7 82,6 90,7 79,7 68,9 60,9 76,4 77,5 66,7 50,7
65–74 82,0 76,5 86,3 85,5 91,7 87,9 74,1 79,7 82,9 74,8 64,8 83,7
75–84 73,1 66,9 70,5 60,8 83,1 75,6 75,8 73,9 64,7 52,8 60,7 0,0
85+ 59,5 54,5 53,3 54,8 42,4 56,9 75,5 58,7 55,9 75,1 19,6 96,5
Total 19,9 18,7 21,4 20,6 23,9 20,7 18,6 18,1 19,0 19,3 17,9 16,4
2008–12 <45 2,3 2,4 2,2 1,9 3,2 2,3 1,8 1,4 2,2 2,3 3,2 1,8
45–54 29,1 29,0 30,2 30,9 35,4 30,0 27,1 26,4 22,2 25,7 30,1 23,7
55–64 78,8 73,4 83,2 80,5 92,6 84,0 71,4 62,3 71,0 64,4 67,2 64,3
65–74 88,6 88,9 92,6 96,7 101,8 93,2 82,2 90,1 83,7 78,3 68,1 72,2
75–84 71,7 65,6 69,5 72,6 79,1 75,6 71,7 63,9 72,7 67,0 67,8 58,4
85+ 57,1 57,4 49,1 41,0 49,3 55,8 70,7 61,8 66,9 80,0 29,0 46,6
Total 20,7 20,1 21,2 21,2 24,3 21,7 19,2 18,2 19,0 18,4 18,6 16,9
2013–17 <45 2,4 2,3 1,7 1,9 3,2 2,4 1,8 1,4 2,2 2,3 3,3 1,9
45–54 30,5 32,8 32,6 30,1 38,1 31,6 27,0 18,8 27,7 25,7 36,8 24,9
55–64 78,7 74,4 79,6 75,3 90,1 85,1 71,4 73,4 57,8 64,5 63,3 64,1
65–74 95,3 95,6 96,2 105,2 104,1 100,8 88,1 86,4 92,3 82,4 71,0 77,7
75–84 75,4 70,7 70,6 86,7 87,3 80,1 75,6 70,6 73,5 67,6 67,1 61,5
85+ 50,8 51,5 48,8 41,2 39,5 50,4 61,3 54,1 60,9 64,0 30,9 41,4
Total 21,4 21,1 21,1 21,8 24,7 22,7 19,7 18,3 19,1 18,6 19,2 17,5
2018–22 <45 2,5 2,4 1,7 1,9 3,1 2,5 1,9 1,4 2,2 2,3 3,3 2,1
45–54 32,5 37,2 30,6 30,5 41,8 33,8 28,6 18,9 27,8 25,7 37,5 26,5
55–64 79,5 74,3 84,5 74,5 89,6 86,8 70,7 66,0 59,3 64,5 64,2 64,8
65–74 96,9 96,3 92,1 103,2 105,8 103,7 89,4 89,9 87,0 82,5 74,7 79,0
75–84 79,5 75,1 74,9 90,5 88,9 84,3 79,0 77,4 78,2 76,1 71,9 64,8
85+ 51,1 52,9 44,4 46,2 44,0 52,3 59,1 47,9 66,4 59,0 31,2 41,6
Total 22,1 21,9 21,2 21,8 25,2 23,5 20,0 18,1 19,1 18,8 19,8 18,0
2023–27 <45 2,5 2,5 1,7 2,0 3,1 2,5 1,9 1,4 2,2 2,3 3,3 2,0
45–54 33,5 34,6 25,4 30,7 41,7 34,4 28,3 18,9 27,8 25,7 37,9 27,3
55–64 82,4 81,2 90,9 72,2 97,0 90,2 70,4 51,9 70,3 64,5 73,8 67,2
65–74 96,2 95,0 90,8 97,8 103,8 104,6 88,9 104,6 70,7 82,5 67,6 78,4
75–84 85,0 78,2 78,6 99,0 92,5 90,7 84,0 73,2 86,1 79,4 72,7 69,2
85+ 54,5 56,0 48,5 57,3 49,8 55,6 64,4 60,0 64,2 62,0 29,7 44,4
Total 22,6 22,3 21,2 21,7 25,9 24,2 20,1 17,8 19,2 19,0 20,3 18,4
2028–32 <45 2,5 2,6 1,7 2,0 3,1 2,6 1,9 1,4 2,2 2,3 3,4 2,0
45–54 35,2 35,3 25,2 31,0 41,5 35,8 28,6 18,9 27,8 25,7 38,2 28,7
55–64 85,7 86,7 85,2 72,6 104,0 94,2 72,7 51,9 70,4 64,5 74,5 69,9
65–74 96,4 92,7 97,1 95,3 103,9 105,6 86,5 91,0 77,6 82,5 70,3 78,6
75–84 85,0 76,8 74,6 94,1 93,6 91,9 83,8 77,7 79,9 79,4 76,8 69,3
85+ 56,9 58,3 51,5 55,1 48,7 57,9 65,2 61,8 72,1 71,9 33,9 46,4
Total 23,1 22,7 21,0 21,4 26,5 24,8 20,2 17,1 19,5 19,1 20,7 18,8

Les taux globaux de cancer de l'utérus ont connu une légère baisse dans les années 1980, pour ensuite augmenter graduellement (figure 4.12.1). Entre 1998 et 2007, les TINA ont augmenté de façon marquée, soit 0,7 % par année (figure 3.2).

FIGURE 4.12.1
Taux d’incidence normalisés selon l’âge (TINA) par région, cancer du corps de l’utérus, 1983–2032

Taux d’incidence normalisés selon l’âge (TINA) par région, cancer du  corps de l’utérus, 1983–2032

[Agrandir la Figure 4.12.1]

[FIGURE 4.12.1, Texte équivalent]

Promotion de la santé et prévention des maladies chroniques au Canada - Volume 35, numéro 1, mars 2015

FIGURE 4.12.1
Taux d'incidence normalisés selon l'âge (TINA) par région, cancer du corps de l'utérus, 1983-2032

La figure 4.12.1 montre que les taux de cancer du corps de l'utérus devraient augmenter légèrement dans chaque région et que la variation géographique des taux n'est pas marquée.

L'incidence du cancer de l'utérus chez les femmes de moins de 45 ans s'est stabilisée (figure 4.12.2). Chez les femmes de 45 à 64 ans, les taux ont connu une hausse constante depuis 1988-1992, la hausse étant toutefois moins marquée chez les 45 à 54 ans. L'incidence chez les femmes de 65 à 74 ans a chuté considérablement jusqu'à la période 1998-2002, pour ensuite augmenter légèrement. Chez les femmes de 75 ans et plus, les taux ont diminué depuis la période 1998-2002, la diminution étant plus marquée chez les femmes de 75 à 84 ans.

FIGURE 4.12.2
Taux d’incidence normalisés selon l’âge (TINA) pour le cancer du corps de l’utérus, par groupe d’âge, Canada, 1983–2032

Taux d’incidence normalisés selon l’âge (TINA) pour le cancer du corps  de l’utérus, par groupe d’âge, Canada, 1983–2032

[Agrandir la Figure 4.12.2]

[FIGURE 4.12.2, Texte équivalent]

Promotion de la santé et prévention des maladies chroniques au Canada - Volume 35, numéro 1, mars 2015

FIGURE 4.12.2
Taux d'incidence normalisés selon l'âge (TINA) pour le cancer du corps de l'utérus, par groupe d'âge, Canada, 1983-2032

La figure 4.12.2 indique que la hausse des taux globaux du cancer de l'utérus sera moins marquée chez les femmes plus jeunes (< 55 ans) et qu'elle sera importante chez les femmes de 55 à 74 ans. Chez les femmes de 75 à 84 ans, l'incidence diminuera légèrement au cours de la première période, pour ensuite augmenter de façon marquée. Chez les femmes les plus âgées, les taux diminueront au cours des deux premières périodes pour ensuite augmenter graduellement.

D'après la figure 4.12.1, le Québec a toujours affiché les taux les plus élevés de cancer de l'utérus, jusqu'à la période 2003-2007, pour laquelle les taux ont connu une baisse importante pour s'approcher des niveaux régionaux les plus bas. Les taux liés aux autres régions sont demeurés assez stables tout au long des périodes d'observation.

La figure 4.12.2 indique que la hausse des taux globaux du cancer de l'utérus sera moins marquée chez les femmes plus jeunes (< 55 ans) et qu'elle sera importante chez les femmes de 55 à 74 ans. Chez les femmes de 75 à 84 ans, l'incidence diminuera légèrement au cours de la première période, pour ensuite augmenter de façon marquée. Chez les femmes les plus âgées, les taux diminueront au cours des deux premières périodes pour ensuite augmenter graduellement. La figure 4.12.1 montre que les taux devraient augmenter légèrement dans chaque région et que la variation géographique des taux n'est pas marquée.

Entre 2003-2007 et 2028-2032, on prévoit que les TINA du cancer de l'utérus chez les Canadiennes augmenteront de 16 %, passant de 19,9 à 23,1 pour 100 000 (tableau 4.12.2). Le nombre annuel de nouveaux cas devrait augmenter de 88 %, passant de 4 105 à 7 700 (tableau 4.12.1).

Observations

Une exposition excessive aux oestrogènes sans opposition de progestérone est l'hypothèse la plus largement acceptée concernant l'étiologie du cancer de l'utérus. Une telle exposition aux oestrogènes peut expliquer les facteurs de risque connexes, soit une apparition précoce des règles, une ménopause tardive, la nulliparité, l'hormonothérapie substitutive et l'obésité.Note du fin du texte 86 L'association oestroprogestative sous forme de contraceptifs oraux semble avoir un effet protecteur.Note du fin du texte 174

Des données épidémiologiques convaincantes associent une masse corporelle excessive et un manque d'activité physique à un risque accru de cancer de l'utérus. Le surplus de poids est responsable d'environ 50 % des cas de cancer de l'utérus en Europe et aux É.-U.Note du fin du texte 70, Note du fin du texte 175 et l'obésité représente 40 % de l'incidence du cancer de l'utérus à l'échelle mondiale.Note du fin du texte 86 Une méta-analyse de 18 études publiées entre 1989 et 2011 laisse entendre que les femmes en surpoids courent un risque accru de cancer de l'utérus de l'ordre de 32 % et les femmes obèses de 154 %.Note du fin du texte 176 Les femmes ménopausées obèses ont des taux d'estradiol plus élevés que les femmes ménopausées dont le poids est normal.Note du fin du texte 175 Au Canada, les taux de prévalence de l'obésité ont presque doublé chez les adultes de 1978-1979 à 2012.Note du fin du texte 51, Note du fin du texte 72, Note du fin du texte 73 Par ailleurs, bon nombre de données probantes associent un manque d'activité physique à un risque accru de cancer de l'utérus, quel que soit l'IMC.Note du fin du texte 177, Note du fin du texte 178

Des changements dans la prévalence du surpoids et de l'obésité peuvent expliquer en partie l'augmentation observée et prévue de l'incidence du cancer de l'utérus.Note du fin du texte 179, Note du fin du texte 180 Le taux de prévalence stable de l'utilisation de contraceptifs orauxNote du fin du texte 181 pourrait expliquer la stabilisation des taux d'incidence du cancer de l'utérus chez les femmes de moins de 45 ans.Note du fin du texte 182

Le maintien d'un poids santé et l'activité physique peuvent s'avérer efficaces pour modifier le risque de cancer de l'utérus au Canada.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :