Chapitre 4 : Incidence du cancer au Canada : tendances et projections (1983-2032) – Cancer buccal - PSPMC: Volume 35, supplément 1, Printemps 2015

Chapitre 4: Projections par siège de cancer

1. Cancer buccal

Les cancers buccaux regroupent le cancer de la cavité buccale et le cancer du pharynx. En 2003-2007, le nombre annuel moyen de nouveaux cas de cancer buccal était de 2 285 chez les hommes et de 1 085 chez les femmes (tableaux 4.1.1 et 4.1.2), ce qui représente 2,8 % de tous les cas de cancer pour les hommes et 1,5 % pour les femmes.

TABLEAU 4.1.1
Nombre annuel moyen de nouveaux cas observés (2003-2007) et projetés, selon l'âge et la province ou les territoires combinés (TC), cancer de la cavité buccale, hommes, Canada, 2003–2032
Période Âge Nouveaux cas
Can. C.-B. Alb. Sask. Man. Ont. Qc N.-B. N.-É. Î.-P.-É. T.-N.-L. TC

Abréviations : Can. = Canada, C.-B. = Colombie-Britannique, Alb. = Alberta, Sask. = Saskatchewan, Man. = Manitoba, Ont. = Ontario, Qc = Québec, N.-B. = Nouveau-Brunswick, N.-É. = Nouvelle-Écosse, Î.-P.-É. = Île-du-Prince-Édouard, T.-N.-L. = Terre-Neuve-et-Labrador, TC = Tous les territoires (Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut).

Remarque : Les chiffres ayant été arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.

2003–07 <45 185 25 15 5 5 80 35 5 5 0 5 0
45–54 455 65 45 10 20 180 95 10 15 0 5 0
55–64 660 85 45 15 25 250 175 15 25 5 15 0
65–74 545 65 45 15 20 200 150 15 20 0 10 0
75–84 340 35 20 10 15 145 90 10 10 0 5 0
85+ 100 10 5 5 5 40 25 5 5 0 0 0
Total 2 285 285 180 65 95 895 570 60 80 10 40 5
2008–12 <45 180 20 15 5 5 80 30 5 5 0 5 0
45–54 505 70 55 10 15 205 105 10 20 0 5 0
55–64 770 100 60 15 30 300 190 20 25 5 10 5
65–74 585 65 40 15 20 205 160 15 20 0 10 0
75–84 365 40 25 10 15 145 95 10 15 0 5 0
85+ 125 15 5 5 10 45 30 5 5 0 0 0
Total 2 525 310 200 60 95 975 605 60 90 10 40 10
2013–17 <45 190 20 15 5 5 80 30 5 5 0 5 0
45–54 485 70 50 5 15 200 100 10 20 0 10 0
55–64 890 115 80 15 30 350 205 20 30 5 15 5
65–74 715 85 50 15 30 260 185 20 25 5 15 0
75–84 355 40 25 10 15 135 95 10 15 0 5 0
85+ 155 15 10 5 5 60 35 5 5 0 0 0
Total 2 795 345 230 55 100 1 085 655 65 100 10 45 10
2018–22 <45 215 20 15 5 5 90 30 5 5 0 5 0
45–54 445 60 45 5 10 185 100 10 20 0 5 0
55–64 965 130 95 15 30 395 220 20 35 5 15 5
65–74 870 105 70 20 35 325 215 25 30 5 15 5
75–84 405 45 25 10 15 155 115 10 15 0 5 0
85+ 160 20 10 5 5 65 40 5 5 0 0 0
Total 3 060 380 260 55 105 1 210 720 70 110 10 45 10
2023–27 <45 245 25 15 5 5 100 30 5 5 0 5 0
45–54 460 60 45 5 10 195 110 5 15 0 5 0
55–64 930 130 95 10 30 395 225 20 40 5 15 5
65–74 1 015 125 105 20 35 395 250 30 35 5 15 5
75–84 510 60 40 10 20 205 145 15 20 0 10 0
85+ 165 20 10 5 5 65 45 5 5 0 0 0
Total 3 325 415 305 55 110 1 360 800 75 120 10 50 10
2028–32 <45 255 25 10 5 5 100 25 5 5 0 5 0
45–54 525 65 45 5 10 235 105 5 15 0 5 0
55–64 870 125 90 10 25 375 230 15 35 5 15 5
65–74 1 105 145 125 20 40 455 280 30 40 5 20 5
75–84 635 75 55 15 25 270 180 20 25 5 10 0
85+ 210 20 15 5 10 85 60 10 5 0 5 0
Total 3 595 450 340 60 115 1515 880 80 130 10 55 10
TABLEAU 4.1.2
Nombre annuel moyen de nouveaux cas observés (2003-2007) et projetés, selon l'âge et la province ou les territoires combinés (TC), cancer de la cavité buccale, femmes, Canada, 2003–2032
Période Âge Nouveaux cas
Can. C.-B. Alb. Sask. Man. Ont. Qc N.-B. N.-É. Î.-P.-É. T.-N.-L. TC

Abréviations : Can. = Canada, C.-B. = Colombie-Britannique, Alb. = Alberta, Sask. = Saskatchewan, Man. = Manitoba, Ont. = Ontario, Qc = Québec, N.-B. = Nouveau-Brunswick, N.-É. = Nouvelle-Écosse, Î.-P.-É. = Île-du-Prince-Édouard, T.-N.-L. = Terre-Neuve-et-Labrador, TC = Tous les territoires (Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut).

Remarque : Les chiffres ayant été arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.

2003–07 <45 120 15 10 5 5 55 25 5 0 0 0 0
45–54 170 20 15 5 5 70 40 5 5 0 5 0
55–64 230 30 20 5 5 95 60 5 10 0 0 0
65–74 240 30 20 5 10 95 65 5 5 0 0 0
75–84 220 30 20 10 10 85 50 5 5 0 5 0
85+ 105 15 10 5 5 40 25 0 5 0 0 0
Total 1 085 140 90 30 45 435 260 20 30 5 15 5
2008–12 <45 120 15 10 5 5 55 25 0 0 0 0 0
45–54 190 25 15 5 5 80 45 5 5 0 5 0
55–64 285 35 25 5 10 115 75 5 10 0 5 0
65–74 245 30 20 10 10 95 65 5 10 0 0 0
75–84 230 25 20 5 10 90 60 5 5 0 5 0
85+ 125 15 10 5 10 50 35 0 5 0 0 0
Total 1 195 150 100 30 50 480 300 25 35 5 15 5
2013–17 <45 125 15 10 5 5 60 30 0 0 0 0 0
45–54 195 30 10 5 5 85 45 5 5 0 5 0
55–64 335 40 30 5 10 140 85 5 10 0 5 0
65–74 295 35 30 10 15 110 80 5 10 0 5 0
75–84 225 25 15 5 10 85 60 5 5 0 5 0
85+ 155 20 15 5 10 55 45 5 5 0 0 0
Total 1 330 160 110 35 55 535 340 25 40 5 15 5
2018–22 <45 140 15 10 5 5 65 25 0 0 0 0 0
45–54 180 30 10 5 5 80 45 5 5 0 5 0
55–64 375 45 30 5 15 160 90 5 10 0 5 0
65–74 365 40 35 10 15 140 100 10 10 0 5 0
75–84 240 25 20 10 10 90 65 5 10 0 0 0
85+ 160 20 15 5 10 60 50 5 5 0 0 0
Total 1 465 175 120 35 60 595 375 30 40 5 15 5
2023–27 <45 150 15 10 5 5 75 30 0 0 0 0 0
45–54 185 25 10 5 5 80 45 5 5 0 0 0
55–64 380 55 25 5 15 165 85 5 10 0 5 0
65–74 430 45 40 10 20 175 110 10 15 0 5 0
75–84 295 30 30 10 15 110 85 5 10 0 5 0
85+ 165 20 15 5 10 60 50 5 5 0 0 0
Total 1 605 190 130 35 65 660 405 30 45 10 15 10
2028–32 <45 155 15 10 5 5 85 30 0 0 0 0 0
45–54 210 25 10 5 5 85 45 5 5 0 0 0
55–64 355 50 20 5 10 155 85 5 10 0 5 0
65–74 480 55 40 10 20 200 120 10 15 0 5 0
75–84 370 40 35 10 20 145 100 10 15 0 5 0
85+ 185 20 20 5 10 65 55 5 10 0 0 0
Total 1 760 205 140 40 70 735 435 35 50 10 15 10

Pendant cette période, le cancer buccal était le neuvième cancer en importance chez les hommes et le quatorzième chez les femmes. Le risque à vie d'être atteint de ce type de cancer est d'environ 1 sur 67 pour les hommes et de 1 sur 137 pour les femmes.Note du fin du texte 1 Parmi les cancers buccaux, les pourcentages de cas par sous-siège en 2007 étaient les suivants : lèvre (9 %), langue (25 %), glande salivaire (11 %), bouche (19 %), nasopharynx (7 %), oropharynx (4 %) et autre ou non précisé (23 %).Note du fin du texte 1 Le ratio hommes/femmes des TINA au Canada a diminué rapidement, passant de 3,3:1 en 1983-1987 à 2,4:1 en 2003-2007 pour tous les âges confondus (figure 4.1.1).

FIGURE 4.1.1
Taux d’incidence normalisés selon l’âge (TINA) par région, cancer de la cavité buccale, 1983–2032

Taux d’incidence normalisés selon l’âge (TINA) par région, cancer de la  cavité buccale, 1983–2032

[Agrandir la Figure 4.1.1]

[FIGURE 4.1.1, Texte équivalent]

Promotion de la santé et prévention des maladies chroniques au Canada - Volume 35, numéro 1, mars 2015

FIGURE 4.1.1
Taux d'incidence normalisés selon l'âge (TINA) par région, cancer de la cavité buccale, 1983-2032

La figure 4.1.1 illustre que les taux de cancer buccal chez les hommes continueront de diminuer progressivement pour ensuite se stabiliser dans toutes les régions. Dans cette région, les taux passeront des plus élevés au pays en 1983-1987 aux plus faibles à compter de 2008-2012. Chez les femmes, on prévoit que les taux diminueront en Colombie-Britannique et, dans une moindre mesure, dans les Prairies, mais qu'ils augmenteront probablement dans la région de l'Atlantique ainsi qu'au Québec et demeureront stables en Ontario. En général, on s'attend à ce que les taux d'incidence soient plus élevés dans l'Est du Canada que dans l'Ouest.

En 2003-2007, les taux d'incidence du cancer buccal étaient faibles tant pour les hommes que pour les femmes de moins de 45 ans (tableaux 4.1.3 et 4.1.4). Les taux ont augmenté considérablement jusqu'au groupe d'âge des 70 à 74 ans, pour ensuite progresser lentement. La majorité des cas (72 % chez les hommes et 73 % chez les femmes) ont concerné des personnes de 55 ans et plus (tableaux 4.1.1 et 4.1.2). Le taux de survie relative à cinq ans lié au cancer buccal était de 61 % chez les hommes et de 68 % chez les femmes pour 2006-2008.Note du fin du texte 1

TABLEAU 4.1.3
Taux d'incidence normalisés selon l'âge (TINA) observés (2003-2007) et projetés, selon l'âge et la province ou les territoires combinés (TC), cancer de la cavité buccale, hommes, Canada, 2003–2032
Période Âge TINA
Can. C.-B. Alb. Sask. Man. Ont. Qc N.-B. N.-É. Î.-P.-É. T.-N.-L. TC

Abréviations : Can. = Canada, C.-B. = Colombie-Britannique, Alb. = Alberta, Sask. = Saskatchewan, Man. = Manitoba, Ont. = Ontario, Qc = Québec, N.-B. = Nouveau-Brunswick, N.-É. = Nouvelle-Écosse, Î.-P.-É. = Île-du-Prince-Édouard, T.-N.-L. = Terre-Neuve-et-Labrador, TC = Tous les territoires (Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut).

2003–07 <45 1,7 1,7 1,4 1,5 1,5 1,9 1,5 1,6 2,3 1,2 2,8 3,7
45–54 18,3 19,1 18,3 15,8 20,8 19,6 15,7 16,9 22,9 11,8 16,4 22,9
55–64 38,3 35,8 29,5 33,4 44,9 39,3 40,4 33,0 43,1 39,9 40,2 53,2
65–74 50,8 43,0 48,2 49,9 53,7 49,0 56,0 63,5 58,5 35,7 56,4 68,8
75–84 54,6 38,7 41,5 41,9 70,8 59,5 61,6 59,2 52,8 43,8 33,4 93,9
85+ 66,4 48,0 54,1 66,5 80,7 68,0 74,1 106,9 59,6 79,7 80,4 0,0
Total 12,6 11,2 10,8 11,2 14,2 13,0 13,0 13,3 14,3 10,4 13,0 17,6
2008–12 <45 1,8 1,6 1,2 1,0 1,1 1,9 1,3 1,4 2,1 1,5 2,9 2,5
45–54 18,3 19,3 17,9 11,5 17,4 19,2 15,9 16,5 24,7 18,5 17,7 26,1
55–64 37,2 33,7 30,2 25,0 41,7 38,8 37,0 34,1 41,2 30,2 31,1 53,0
65–74 47,0 37,5 38,4 42,2 51,5 44,4 50,2 50,4 50,7 37,2 48,2 66,9
75–84 52,0 40,5 40,9 43,6 61,6 53,1 56,7 58,4 65,3 47,1 47,5 74,2
85+ 58,5 41,7 42,0 58,4 88,1 57,9 60,3 86,0 61,7 54,0 80,8 83,3
Total 12,1 10,5 9,9 9,2 12,9 12,3 11,9 12,1 14,1 10,4 12,4 17,2
2013–17 <45 1,9 1,5 1,1 1,0 1,0 2,0 1,3 1,3 2,0 1,5 2,8 2,6
45–54 17,7 18,4 16,2 8,8 15,4 18,3 16,1 15,5 27,7 18,5 18,9 25,2
55–64 37,6 35,3 33,4 23,5 38,1 39,1 36,2 35,2 43,7 27,9 31,7 53,6
65–74 45,9 36,9 36,4 37,2 53,8 44,6 47,3 45,6 48,6 35,9 47,2 65,3
75–84 46,2 34,8 36,3 35,8 51,3 46,4 51,9 53,0 59,2 36,9 36,7 65,9
85+ 57,1 40,8 37,2 52,3 72,7 58,3 58,2 82,2 67,1 65,9 68,2 81,4
Total 11,8 10,3 9,5 8,0 11,9 12,0 11,5 11,5 14,3 9,9 11,9 16,8
2018–22 <45 2,0 1,4 1,0 0,9 1,0 2,1 1,1 1,3 2,0 1,5 2,7 2,9
45–54 17,5 17,4 15,3 7,9 14,1 18,0 17,8 14,4 28,1 18,5 18,1 25,0
55–64 37,0 37,1 35,3 20,4 35,9 38,8 36,2 32,2 49,6 26,5 36,8 52,7
65–74 46,1 37,7 39,4 34,6 52,2 46,2 47,6 49,6 49,8 32,6 43,1 65,6
75–84 43,5 32,1 33,7 33,7 49,9 43,8 50,2 50,5 55,4 39,9 37,2 61,9
85+ 50,9 37,1 33,5 47,0 68,2 50,0 56,2 77,8 59,5 48,1 59,4 72,5
Total 11,7 10,2 9,6 7,3 11,3 12,0 11,4 11,2 14,7 9,4 11,9 16,6
2023–27 <45 2,1 1,4 0,9 0,9 1,0 2,1 1,1 1,3 2,0 1,5 2,7 3,0
45–54 18,1 16,9 14,7 7,5 13,7 19,7 19,1 13,9 27,9 18,5 17,7 25,8
55–64 36,0 36,4 34,9 17,8 33,8 38,4 38,5 32,2 55,4 25,8 40,3 51,3
65–74 46,6 40,7 46,6 35,3 50,2 47,9 48,6 52,3 53,5 31,0 45,8 66,3
75–84 42,5 32,5 34,7 31,7 54,2 45,5 49,8 48,0 53,9 42,9 36,6 60,6
85+ 45,3 31,6 32,2 40,6 55,5 46,1 53,2 74,4 55,6 46,6 45,3 64,5
Total 11,7 10,2 10,0 6,9 11,0 12,3 11,8 11,2 15,3 9,4 12,1 16,7
2028–32 <45 2,2 1,4 0,9 0,9 0,9 2,0 1,0 1,2 2,0 1,5 2,7 3,1
45–54 19,6 16,4 14,1 7,1 13,3 22,4 17,2 13,4 27,7 18,5 17,3 28,0
55–64 35,7 35,1 34,3 17,0 32,2 38,4 43,2 31,3 56,4 25,2 39,5 50,9
65–74 45,7 42,7 50,1 31,8 48,4 47,9 50,4 50,1 61,5 29,5 53,8 65,1
75–84 42,9 33,6 39,3 31,1 53,4 47,8 51,7 55,2 55,5 40,9 34,3 61,1
85+ 44,2 31,2 31,0 43,4 63,4 45,3 54,5 74,2 52,5 58,4 55,8 62,9
Total 11,8 10,2 10,2 6,6 10,7 12,6 12,2 11,1 15,9 9,3 12,6 16,8
TABLEAU 4.1.4
Taux d'incidence normalisés selon l'âge (TINA) observés (2003-2007) et projetés, selon l'âge et la province ou les territoires combinés (TC), cancer de la cavité buccale, femmes, Canada, 2003–2032
Période Âge TINA
Can. C.-B. Alb. Sask. Man. Ont. Qc N.-B. N.-É. Î.-P.-É. T.-N.-L. TC

Abréviations : Can. = Canada, C.-B. = Colombie-Britannique, Alb. = Alberta, Sask. = Saskatchewan, Man. = Manitoba, Ont. = Ontario, Qc = Québec, N.-B. = Nouveau-Brunswick, N.-É. = Nouvelle-Écosse, Î.-P.-É. = Île-du-Prince-Édouard, T.-N.-L. = Terre-Neuve-et-Labrador, TC = Tous les territoires (Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut).

2003–07 <45 1,2 1,2 0,9 1,2 1,1 1,3 1,0 1,1 0,6 0,4 1,4 2,2
45–54 6,8 6,3 6,7 6,1 6,9 7,3 6,5 6,8 6,8 7,5 6,7 14,0
55–64 13,1 12,4 13,0 9,8 11,3 14,2 13,0 8,4 14,2 16,1 6,0 34,7
65–74 20,0 17,5 18,9 19,5 26,6 20,5 20,7 18,2 16,9 29,8 12,2 68,2
75–84 25,2 24,5 27,0 26,2 35,9 25,5 23,4 18,2 26,1 30,7 23,6 0,0
85+ 30,8 30,4 35,7 24,2 41,2 31,5 29,5 25,2 25,5 32,2 23,5 0,0
Total 5,2 5,0 5,1 4,8 6,0 5,5 5,1 4,4 4,7 5,9 4,1 10,7
2008–12 <45 1,2 1,2 0,8 1,1 1,1 1,4 1,2 0,9 0,7 1,4 1,2 2,4
45–54 7,0 7,1 5,2 6,1 6,6 7,6 7,0 6,2 6,1 7,8 6,8 14,1
55–64 13,3 12,0 12,9 9,8 15,0 14,2 13,6 9,3 11,9 14,9 8,2 26,9
65–74 18,1 15,5 19,7 20,8 24,0 18,1 18,5 14,9 20,4 20,3 9,3 36,7
75–84 25,0 21,5 23,9 21,4 32,5 25,3 26,3 23,6 24,3 28,1 21,1 50,7
85+ 29,1 25,5 34,8 20,1 41,7 28,8 31,3 19,0 27,5 32,7 20,9 58,9
Total 5,2 4,7 4,8 4,6 6,0 5,4 5,3 4,1 4,7 5,8 3,9 10,4
2013–17 <45 1,3 1,0 0,8 1,1 1,1 1,4 1,3 0,9 0,7 1,4 1,2 2,5
45–54 7,2 8,6 4,2 6,1 6,6 7,6 7,3 6,1 6,1 8,1 6,8 14,6
55–64 13,8 11,3 12,5 9,3 15,0 15,1 14,3 9,1 12,1 15,5 8,6 27,9
65–74 17,5 14,6 19,1 17,6 24,0 17,4 18,8 14,7 21,0 19,6 8,2 35,3
75–84 23,1 18,8 22,1 23,8 32,6 23,1 25,1 22,7 23,9 26,0 17,1 46,8
85+ 30,7 26,8 35,8 20,3 41,8 29,5 34,2 28,2 26,9 34,4 28,5 62,1
Total 5,2 4,5 4,5 4,5 6,0 5,4 5,4 4,1 4,8 5,8 3,8 10,4
2018–22 <45 1,3 1,0 0,8 1,1 1,1 1,5 1,2 0,9 0,7 1,5 1,2 2,7
45–54 7,2 7,8 3,6 6,1 6,7 7,6 8,5 6,1 6,1 8,1 6,8 14,6
55–64 14,1 12,4 10,8 9,1 15,0 15,5 14,8 9,0 12,3 15,8 8,9 28,5
65–74 17,9 14,0 18,9 16,2 24,1 18,3 19,8 16,1 18,0 20,1 10,1 36,3
75–84 21,5 16,4 22,8 24,2 32,7 21,1 23,7 19,6 27,4 24,1 12,5 43,5
85+ 28,7 25,2 28,9 19,3 41,9 26,7 34,8 26,4 30,6 32,2 19,1 58,0
Total 5,2 4,4 4,3 4,3 6,0 5,5 5,5 4,1 4,7 5,8 3,7 10,5
2023–27 <45 1,3 1,0 0,8 1,1 1,1 1,6 1,2 0,9 0,7 1,5 1,2 2,7
45–54 7,4 6,5 3,6 6,1 6,7 7,8 8,7 6,1 6,1 8,3 6,8 15,0
55–64 14,5 14,9 9,1 8,9 15,1 15,6 14,9 9,0 12,3 16,3 9,0 29,3
65–74 18,5 13,3 18,2 16,0 24,1 19,4 20,1 15,9 18,1 20,7 10,3 37,4
75–84 20,8 15,6 21,9 21,1 32,7 20,5 23,8 20,7 26,2 23,4 11,8 42,1
85+ 26,4 21,0 29,6 24,9 41,9 24,7 31,3 26,0 27,1 29,6 17,7 53,3
Total 5,2 4,4 4,0 4,3 6,0 5,6 5,6 4,1 4,7 5,9 3,6 10,6
2028–32 <45 1,3 1,0 0,8 1,1 1,1 1,8 1,2 0,9 0,7 1,5 1,2 2,7
45–54 7,8 6,4 3,5 6,1 6,7 7,8 7,4 6,1 6,1 8,8 6,8 15,8
55–64 14,5 13,9 7,9 8,8 15,1 15,6 16,8 9,0 12,4 16,2 9,2 29,3
65–74 18,9 15,0 15,9 15,8 24,2 19,8 20,7 15,9 18,2 21,3 10,4 38,3
75–84 21,5 15,0 22,2 19,8 32,8 21,6 24,6 21,9 23,3 24,1 13,7 43,5
85+ 24,8 19,3 30,9 21,7 42,0 22,6 30,0 20,9 36,0 27,8 9,9 50,1
Total 5,3 4,4 3,8 4,1 6,1 5,8 5,7 4,1 4,7 6,0 3,7 10,8

Chez les hommes, les taux d'incidence des cancers buccaux ont diminué au cours de la période d'observation, passant de 18,8 pour 100 000 en 1983-1987 à 12,6 en 2003-2007 (figure 4.1.1). Les tendances à la baisse se sont accélérées avec l'âge chez les hommes (figure 4.1.2). À l'échelle du pays, c'est dans les Prairies qu'on a observé la plus forte diminution. Les taux de cancer buccal ont légèrement diminué chez les femmes.

FIGURE 4.1.2
Taux d’incidence normalisés selon l’âge (TINA) pour le cancer de la cavité buccale, par groupe d’âge, Canada, 1983–2032 (les hommes sont représentés par une ligne rouge, les femmes sont représentées par une ligne bleue)

Taux d’incidence normalisés selon l’âge (TINA) pour le cancer de la  cavité buccale, par groupe d’âge, Canada, 1983–2032

[Agrandir la Figure 4.1.2]

[FIGURE 4.1.2, Texte équivalent]

Promotion de la santé et prévention des maladies chroniques au Canada - Volume 35, numéro 1, mars 2015

FIGURE 4.1.2
Taux d'incidence normalisés selon l'âge (TINA) pour le cancer de la cavité buccale, par groupe d'âge, Canada, 1983-2032

Au Canada, les TINA pour le cancer buccal chez les hommes devraient continuer de décliner dans tous les groupes d'âge de plus de 45 ans, mais commencer à augmenter après 15 ans pour le groupe d'âge de 45 à 54 ans. Chez les femmes, les taux demeureront stables dans chaque groupe d'âge. Les taux de cancer buccal continueront d'être beaucoup plus élevés chez les hommes que les femmes, mais le ratio hommes/femmes devrait diminuer pour les groupes d'âge de 45 ans ou plus. Toutefois, les projections dans les groupes d'âge jeunes pourraient être touchées par une erreur aléatoire découlant du petit nombre de cas dans ces tranches d'âge.

Entre 1998 et 2007, les TINA pour les cancers buccaux ont beaucoup diminué (de 1,0 % par année) chez les hommes et sont demeurés relativement stables chez les femmes (figures 3.1 et 3.2). Le profil des tendances selon le sexe est similaire pour tous les groupes d'âge, sauf pour les moins de 45 ans (figure 4.1.2).

Les TINA pour le cancer buccal au Canada devraient continuer à décliner chez les hommes pour les 45 ans et plus, mais commencer à augmenter après 15 ans pour les 45 à 54 ans (figure 4.1.2). Toutefois, les projections pour les groupes d'âge jeunes pourraient être touchées par une erreur aléatoire découlant du petit nombre de cas dans ces tranches d'âge. Chez les femmes, les taux demeureront stables dans tous les groupes d'âge (figure 4.1.2). Les taux de cancer buccal continueront à être beaucoup plus élevés chez les hommes que chez les femmes, mais le ratio hommes/femmes descendra à 2,2:1 en 2028-2032.

La figure 4.1.1 illustre les variations des TINA entre les régions pour le cancer buccal. Selon les prédictions, les taux de ce type de cancer chez les hommes continueront à diminuer progressivement puis se stabiliseront dans toutes les régions. Dans les Prairies, les taux passeront des plus élevés du pays en 1983-1987 aux plus faibles à compter de 2008-2012. Chez les femmes, on prévoit que les taux diminueront en Colombie-Britannique et, dans une moindre mesure, dans les Prairies, mais qu'ils augmenteront probablement dans la région de l'Atlantique et au Québec et qu'ils demeureront stables en Ontario. Pour les femmes, les TINA seront de 4,4 pour 100 000 en Colombie-Britannique et dans une fourchette allant de 4,9 à 5,8 pour 100 000 dans les autres régions d'ici 2028-2032. De manière générale, on s'attend à ce que les taux d'incidence soient plus élevés dans l'est du Canada que dans l'ouest.

Entre 2003-2007 et 2028-2032, on prévoit que les TINA pour le Canada diminueront de 6 % chez les hommes, passant de 12,6 à 11,8 pour 100 000, et qu'ils resteront stables chez les femmes, ne variant que de 5,2 à 5,3 pour 100 000 (tableaux 4.1.3 et 4.1.4). En raison des prévision de croissance et de vieillissement de la population canadienne, on estime que le nombre annuel de cas connaîtra une hausse de 57 % chez les hommes, passant de 2 285 à 3595, et de 62 % chez les femmes, passant de 1 085 à 1 760 (tableaux 4.1.1 et 4.1.2).

Observations

Les principaux facteurs de risque du cancer buccal (à l'exception du cancer des glandes salivaires, du nasopharynx et de la lèvre) sont la consommation de tabac et d'alcool.Note du fin du texte 47,Note du fin du texte 48,Note du fin du texte 49,Note du fin du texte 50 En 2011, la prévalence normalisée selon l'âge du tabagisme parmi les Canadiens de 12 ans et plus était de 23,0 % pour les hommes et de 17,9 % pour les femmes, avec des taux bruts respectifs de 22,3 % et de 17,5 %.Note du fin du texte 51 La prévalence du tabagisme a commencé à décliner au milieu des années 1960 chez les hommes et au milieu des années 1980 chez les femmes.Note du fin du texte 42, Note du fin du texte 43 Le recul du tabagisme explique sans doute les tendances à la baisse de l'incidence du cancer buccal chez les hommes. Dans le cas des femmes, les répercussions de la baisse de la consommation de tabac ne se reflètent pas encore véritablement dans les données sur l'incidence utilisées pour les projections, compte tenu du retard d'au moins 20 ans entre la chute des taux de tabagisme et le déclin du taux d'incidence du cancer buccal. Les taux d'incidence chez les femmes connaîtront vraisemblablement une diminution similaire sur le long terme.

Le virus de papillome humain (VPH), en particulier le VPH de type 16, constitue un facteur de risque du cancer de l'oropharynx et le virus Epstein-Barr (VEB), un facteur de risque du cancer du nasopharynx .Note du fin du texte 52, Note du fin du texte 53 L'incidence du cancer de l'oropharynx est en augmentation au CanadaNote du fin du texte 54, Note du fin du texte 55 et l'âge au moment du diagnostic diminue.Note du fin du texte 55 Cette augmentation a également été signalée aux États-Unis,Note du fin du texte 56 au DanemarkNote du fin du texte 57 et en Corée,Note du fin du texte 58 où le nombre de cas de cancers buccaux non liés au VPH a diminué. Un changement dans les comportements sexuels augmentant l'exposition au VPH par voie orale pourrait expliquer la hausse des cancers buccaux associés au VPH.Note du fin du texte 54 Depuis l'automne 2008, toutes les provinces et tous les territoires ont intégré des programmes de vaccination contre le VPH destinés aux jeunes filles à leur calendrier de vaccination systématique (voir la section 11 pour plus d'information).Note du fin du texte 59 La couverture vaccinale a considérablement augmenté en Ontario depuis le lancement du programme en 2007.Note du fin du texte 60 La vaccination contre le VPH et la tendance à la hausse de la couverture vaccinale pourraient entraîner une diminution des taux de cancers buccaux associés au VPH dans le futur. La contribution d'autres facteurs de risque de cancer buccal, notamment l'alimentation et l'exposition au soleil (liée au cancer de la lèvre), n'est pas clairement établie.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :