Préface : Incidence du cancer au Canada : tendances et projections (1983-2032) - PSPMC: Volume 35, supplément 1, Printemps 2015

Préface

https://doi.org/10.24095/hpcdp.35.S1.01f

Ce rapport présente une estimation jusqu'en 2032 du fardeau du cancer pour l'ensemble du Canada ainsi que pour les provinces et les territoires. Ces estimations sont fondées sur les tendances actuelles et, compte tenu de la période de latence de la plupart des cancers, ne sont pas déraisonnables.

Le document fournit des points de repère actualisés permettant de mesurer les progrès réalisés et devrait se révéler utile pour la lutte contre le cancer et la planification des soins.

On s'attend à ce que le taux d'incidence global du cancer demeure relativement stable au cours des 28 prochaines années, avec une baisse de 5 % chez les hommes et une hausse de 4 % chez les femmes. La diminution du nombre de cancers liés au tabagisme, surtout chez les hommes, sera neutralisée par une hausse des cancers de la thyroïde, de l'utérus et du foie. On prévoit en outre une nette augmentation du nombre annuel de nouveaux cas (84 % chez les hommes et 74 % chez les femmes) en raison de l'augmentation de la population et de son vieillissement. Ces tendances affecteront même les secteurs où l'on s'attend à une hausse modérée des taux et conduiront donc à un nombre global notablement plus élevé de nouveaux cas. Nous devons donc agir si nous voulons réduire de manière significative les taux de cancer ainsi que l'incidence et le fardeau global de la maladie.

La prévention est d'autant plus nécessaire qu'il n'y a aucune amélioration notable des taux de survie pour la plupart des cancers. Les efforts de prévention demeurent entravés par la complexité de la biologie du cancer, terme qui s'applique à une variété de maladies aux causes multiples et souvent mal comprises. Malgré toute l'information dont nous disposons, les efforts de lutte ont ainsi fourni des résultats mitigés. Si la baisse importante du nombre de cancers liés au tabagisme témoigne de l'efficacité des efforts antitabac menés depuis près de 50 ans, en revanche, les tentatives visant à contrer l'épidémie d'obésité et les modes de vie liés à la sédentarité n'ont pas encore porté leurs fruits et doivent donc être placées au coeur des efforts à fournir dans la prévention du cancer.

Howard Morrison, Ph. D.
Ancien directeur, Division de l'intégration scientifique, Agence de la santé publique du Canada
Ancien rédacteur scientifique en chef, Maladies chroniques et blessures au Canada, Agence de la santé publique du Canada

Objet et publics cibles

Chaque année, la publication Statistiques canadiennes sur le cancer donne une estimation du nombre de cas et des taux projetés pour les sièges de cancer courants pour l'année en cours au Canada, dans les provinces et les territoires. La présente monographie vient compléter la publication Statistiques canadiennes sur le cancer en fournissant des projections sur le nombre de nouveaux cas et les taux d'incidence de cancer à l'échelle régionale et nationale de 1983 à 2032. Elle se veut une ressource importante pour les chercheurs et les planificateurs du domaine de la santé. Plus important encore, nous espérons que cette monographie permettra :

  • de fournir des commentaires fondés sur des données probantes permettant l'élaboration de priorités stratégiques en matière de santé publique à l'échelle régionale et nationale;
  • de guider les responsables de la santé publique dans la planification d'une stratégie, notamment la conception et l'évaluation d'interventions préventives, ainsi que la planification des ressources (exigences relatives au traitement) et des infrastructures pour assurer la prestation future de soins de santé et de mesures de lutte contre le cancer en vue de réduire le fardeau de la maladie au Canada.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :