Erratum

https://doi.org/10.24095/hpcdp.38.12.03f

Cet erratum vise à corriger une série d’erreurs, dont des références inexactes, ayant paru aux pages 429, 430 et 433 de l’article suivant :

Simpson A, Furlong A, Jetha N. Aperçu – Intégrer l’équité : examen d’interventions visant l’amélioration de la santé mentale. Promotion de la santé et prévention des maladies chroniques au Canada. 2018;38(10):429-433. doi: 10.24095/hpcdp.38.10.04f.

Avant la correction

D’après les statistiques canadiennes de surveillance des maladies chroniques, plus d’une personne sur dix est aux prises avec un trouble de l’humeur ou un trouble d'anxiété au Canada, ce qui constitue près des trois quarts de la population utilisant annuellement des services de santé en raison d’une maladie mentaleNote de bas de page 9. Parmi les 4 000 personnes décédées de suicide chaque année au Canada, plus de 90 % ont souffert d’un problème de santé mentaleNote de bas de page 10. Le suicide est la deuxième cause de décès en importance chez les enfants, les adolescents et les jeunes adultes entre 10 et 29 ansNote de bas de page 10. Les garçons représentent 65 % des suicides parmi les 15 à 19 ans, et plus de 80 % des hospitalisations pour blessures autoinfligées parmi ce même groupe d’âge concernent des jeunes filles de 15 à 19 ansNote de bas de page 11Note de bas de page 12. Même si cela est peut-être moins connu, les filles de 10 à 14 ans représentent 59 % des suicides parmi ce groupe d’âgeNote de bas de page 11.

Après la correction

D’après le Système canadien de surveillance des maladies chroniques, près d’une personne sur dix a utilisé des services de santé pour des troubles anxieux et de l’humeur en 2009–2010, ce qui représente environ trois-quarts des Canadiens ayant utilisé des services de santé en raison d’une maladie mentaleNote de bas de page 9. Les recherches indiquent que parmi les quelque 4 000 personnes décédées de suicide chaque année au Canada, près de 90 % souffraient possiblement d’une maladie mentale ou d’un problème de santé mentaleNote de bas de page 10. Selon les données de 2016, le suicide est la deuxième cause de décès en importance chez les adolescents et les jeunes adultes entre 15 et 29 ansNote de bas de page 11. Les garçons représentent 64 % des suicides parmi les 15 à 19 ansNote de bas de page 11, et environ 83 % (excluant les données du Québec) des hospitalisations pour blessures autoinfligées parmi ce même groupe d’âge concernent des jeunes filles de 15 à 19 ansNote de bas de page 12. Même si cela est peut-être moins connu, les filles de 10 à 14 ans représentent 66 % des suicides parmi ce groupe d'âgeNote de bas de page 11.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :