Déclaration du ministre Goodale sur le rapport annuel 2016-2017 du Bureau de l’enquêteur correctionnel

Déclarations


OTTAWA – le 31 octobre 2017 – Aujourd’hui, l’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, a fait la déclaration qui suit.

« Le gouvernement du Canada accueille favorablement le rapport annuel 2016-2017 du Bureau de l’enquêteur correctionnel et ses recommandations fort utiles. Les défis que doit relever le système correctionnel fédéral demeurent une priorité pour le gouvernement.

Je me suis engagé à veiller à ce que le système correctionnel canadien soit juste, humain et efficace. Des mesures concrètes pour renforcer davantage le système correctionnel actuel, en particulier pour les délinquantes aux prises avec des troubles de santé mentale et les délinquants autochtones continuent d’être prises.

Un projet de loi visant à limiter les placements en isolement préventif et à assurer la responsabilisation, la transparence et la surveillance du recours à cette mesure a été déposé le printemps dernier. Dans le but de réduire la surreprésentation autochtone dans le système de justice pénale du Canada, d’appuyer la guérison et la réadaptation des Autochtones précédemment incarcérés et de les aider à dénicher de bons emplois, le budget de 2017 prévoyait une somme de 65,2 millions de dollars sur cinq ans à compter de 2017‑2018, puis de 10,9 millions de dollars par année par la suite. Le budget de 2017 prévoyait aussi 57,8 millions de dollars sur cinq ans, puis 13,6 millions de dollars par année par la suite pour accroître la capacité de soins de santé mentale pour les détenus des établissements correctionnels fédéraux.

L’été dernier, le Service correctionnel du Canada (SCC) a apporté d’importants changements stratégiques aux critères d’inadmissibilité pour s’assurer que les détenus aux prises avec de graves problèmes de santé mentale ainsi que ceux qui s’automutilent de façon active et qui présentent un risque accru ou imminent de se suicider ne soient pas admissibles à l’isolement préventif.

Le fait d’aider les délinquants à acquérir les compétences dont ils ont besoin pour être aptes au travail appuie leur réinsertion sociale et renforce la sécurité de nos collectivités. J’accepte la recommandation me demandant d’écrire au Comité permanent de la sécurité publique et nationale (SECU) pour lui demander d’envisager d’entamer une enquête spéciale sur le travail des détenus et les ateliers industriels dans les prisons, ce que j’ai déjà fait. Une enquête de ce genre permettrait d’examiner plus à fond les implications opérationnelles, stratégiques et financières pertinentes de la question.

L’enquêteur correctionnel contribue à la sécurité publique en recensant les préoccupations au sein du système correctionnel fédéral. J’entends continuer de travailler avec lui et le SCC, ainsi qu’avec les intervenants concernés pour répondre aux recommandations du Bureau de l’enquêteur correctionnel. »

Liens connexes

Renseignements

Scott Bardsley
Cabinet du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
613-998-5681

Relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613-991-0657


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Please select all that apply:

Thank you for your help!

You will not receive a reply. For enquiries, contact us.

Date de modification :