Déclaration du ministre Goodale en réponse au rapport du vérificateur général du Canada de l’automne 2017

Déclarations

OTTAWA – le 21 novembre 2017 – À la suite du dépôt du rapport du vérificateur général du Canada de l’automne 2017, l’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, a fait la déclaration suivante :

« Le gouvernement est résolu à assurer une réintégration sécuritaire et opportune des délinquants dans nos collectivités. Nous tenons à remercier le vérificateur général de son rapport de l’automne 2017 et de ses recommandations en vue de nous aider à mieux préparer la mise en liberté des délinquantes.

Le Service correctionnel du Canada (SCC) est d’accord avec toutes les recommandations et est à l’œuvre en vue d’y donner suite. Le SCC examine les cotes de sécurité attribuées aux délinquants; il met en œuvre un nouvel outil pour mieux aiguiller les délinquantes vers des programmes correctionnels; il s’emploie à renforcer les approches adaptées aux différentes cultures dans la gestion des dossiers des délinquantes autochtones; il travaille également à relever les lacunes dans les services de santé mentale pour les délinquantes.

Au cours de la dernière année, le gouvernement du Canada a pris des mesures importantes dans ces domaines. Le budget de 2017 a investi 122,9 millions de dollars sur cinq ans et 24,5 millions de dollars par année par la suite pour renforcer la façon dont le SCC assure la prestation des services correctionnels s’adressant aux Autochtones, met de l’avant des initiatives dans le domaine de la santé mentale et utilise l’isolement préventif. Nous avons présenté une loi établissant une limite de temps prédéterminée pour les détenus confinés en isolement préventif. Le SCC examine présentement ces processus afin de répondre aux besoins des détenus aux prises avec des maladies mentales graves.

Nous réalisons déjà des progrès. En 2016-2017, le SCC avait le nombre le plus élevé de délinquantes libérées en semi-liberté et en libération conditionnelle, en plus du nombre le plus élevé de délinquantes ayant terminé leur peine dans la collectivité. Il s’agit de progrès importants puisque les délinquants qui reçoivent les ressources et le soutien appropriés et qui finissent leur peine dans la collectivité sont plus susceptibles de s’intégrer pleinement à la société et moins susceptibles de récidiver.

Nous allons continuer à travailler pour en faire plus afin de favoriser la réhabilitation afin que nous ayons moins de récidivistes, moins de victimes et, au final, des collectivités plus sûres. »

Renseignements

Scott Bardsley
Attaché de presse
Cabinet du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
613-998-5681
scott.bardsley@canada.ca


Relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613-991-0657


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :