Le ministre Goodale accueille le rapport annuel du Bureau de l’enquêteur correctionnel

Déclaration

OTTAWA – le 30 octobre 2018 - Aujourd’hui, l’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, a fait la déclaration suivante en réaction à la publication du rapport annuel de 2017-2018 du Bureau de l’enquêteur correctionnel (BEC).

« L’enquêteur correctionnel contribue à la sécurité publique en relevant différentes questions préoccupantes au sein du système correctionnel fédéral. Afin de soutenir cet important travail, nous avons augmenté son budget de 3,4 millions de dollars sur cinq ans. De concert avec les intervenants et avec nos partenaires, nous travaillons à l’atteinte d’un objectif commun, celui de faire en sorte que le système correctionnel fédéral du Canada soit sécuritaire, humain et efficace de façon à contribuer à assurer la sécurité de nos collectivités.

Relever les défis auxquels est confronté le système correctionnel fédéral demeure une priorité pour le gouvernement du Canada.

Depuis deux ans, notre gouvernement augmente le financement visant à soutenir les besoins en matière de santé mentale des détenus sous responsabilité fédérale.

Nous demeurons résolus à aborder le problème de la surreprésentation des peuples autochtones dans le système de justice pénale et finançons de nouveaux projets pour soutenir la guérison, la réadaptation et la réinsertion sociale en toute sécurité des délinquants autochtones.

Pour la première fois, la commissaire du Service correctionnel du Canada (SCC) s’est vu remettre une lettre de mandat décrivant nos priorités.

Nous rouvrons les fermes pénitentiaires dans les établissements de Joyceville et de Collins Bay à Kingston, en Ontario.

Il y a deux semaines, j’ai présenté le projet de loi C-83 pour renforcer le système correctionnel fédéral en l’harmonisant aux dernières données probantes et aux pratiques exemplaires. Le projet de loi éliminerait l’isolement pour le remplacer par un nouveau modèle d’interventions correctionnel permettant d’assurer la sécurité de notre personnel et des personnes en détention en séparant, au besoin, les délinquants du reste de la population carcérale et en veillant à ce qu’ils aient accès à des programmes d’intervention et de réadaptation plus efficaces et à ce que leurs problèmes relatifs à la santé mentale fassent l’objet d’une attention particulière.

Les questions soulevées par l’enquêteur correctionnel sont importantes et ma réponse concernant les recommandations présentées à Sécurité publique Canada est incluse à l’une des annexes du rapport annuel. J’appuie également la commissaire du SCC dans son devoir de répondre aux recommandations du BEC ».

Liens connexes :

Personnes-ressources

Scott Bardsley
Conseiller principal pour les communications
Cabinet du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
613-998-5681
scott.bardsley@canada.ca

Relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613-991-0657
ps.mediarelations-relationsaveclesmedias.sp@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :