Déclaration du ministre Goodale sur le Rapport public sur la menace terroriste pour le Canada

Déclaration

Ottawa (Ontario) – Le 7 avril 2019 – Aujourd’hui, l’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, a fait la déclaration suivante sur la façon dont certains types d’idéologies extrémistes sont décrites dans le Rapport public de 2018 sur la menace terroriste pour le Canada:

Fournir une évaluation claire des menaces terroristes qui pèsent sur le Canada est un élément essentiel de l’engagement de transparence du gouvernement. Le Rapport public de 2018 sur la menace terroriste pour le Canada se fondait sur un examen minutieux des renseignements et de l’information de la collectivité canadienne de la sécurité et du renseignement. Malheureusement, le langage employé pour décrire certaines des menaces a diffamé de manière non intentionnelle certaines communautés. Cela va à l’encontre de l’objectif visé par le rapport et ne correspond pas aux valeurs du gouvernement du Canada. 

Depuis la publication du rapport, un examen des termes utilisés pour décrire l’extrémisme a été entamé et celui-ci se poursuit. Des représentants de la collectivité de la sécurité et du renseignement ont notamment passé en revue les rapports publics antérieurs et les approches utilisées par d’autres pays pour décrire la menace que constitue le terrorisme, et ont entendu d’autres partenaires et intervenants. J’ai rencontré des membres de la communauté pour veiller à ce que nous comprenions mieux comment décrire les menaces sans manquer de respect envers les collectivités. 

Tandis que cet examen se poursuit, il est évident qu’en décrivant une menace, il faut établir un lien clair avec une idéologie et non avec une communauté. Le gouvernement doit toujours choisir avec soin une terminologie qui met l’accent sur l’intention ou sur l’idéologie.

Par exemple, dans un premier temps, on utilisera la formulation suivante au besoin et au moment opportun : extrémistes qui préconisent la violence pour établir un état indépendant à l’intérieur de l’Inde. Sécurité publique Canada a publié une annexe au rapport qui reconnaît que cette nouvelle formulation doit être envisagée au lieu de la formulation qui existe dans le rapport.

Je tiens à remercier les nombreuses organisations communautaires et les députés qui ont fourni des commentaires utiles dans ce processus. À l’avenir, le gouvernement du Canada est déterminé à appliquer une approche dépourvue de préjugés à l’égard des termes employés pour décrire toute menace inspirée par l’idéologie ou des groupes.

Personnes-ressources

Scott Bardsley
Responsable des médias et des communications
Cabinet du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
613-998-5681
scott.bardsley@canada.ca

Relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613-991-0657
ps.mediarelations-relationsaveclesmedias.sp@canada.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :