Soutien fédéral pour deux projets de cartographie des inondations en Saskatchewan

Communiqué de presse

Le 12 août 2019
Regina (Saskatchewan)
Sécurité publique Canada

Les inondations sont la catastrophe naturelle la plus dispendieuse et la plus fréquente au Canada. En Saskatchewan, les années de 2011 à 2015 étaient les plus pluvieuses jamais enregistrées. Les communautés recherchent des solutions pour atténuer les coûts aux entreprises et aux résidences causés par les dommages des inondations.

Aujourd’hui, le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, l’honorable Ralph Goodale, a annoncé un financement fédéral de 560 000 $ pour soutenir des travaux sur deux projets en Saskatchewan dans le cadre du Programme national d’atténuation des catastrophes (PNAC). De plus, l’Agence de sécurité de l’eau de la Saskatchewan investira 500 000 $ et la ville de Prince Albert fournira 60 000 $ pour appuyer ces deux initiatives.

Les deux projets annoncés aujourd’hui permettront de cartographier les inondations de 21 communautés, soit plus de la moitié de la population de la province, exposées à un risque élevé de subir des dommages en raison des inondations récurrentes, notamment celles de Regina, de Saskatoon, de Moose Jaw et de Prince Albert. Ces cartes des inondations fourniront les données nécessaires pour aider à atténuer les dommages potentiels causés par les inondations et à planifier la réduction des risques d’inondation.

Le gouvernement du Canada partage jusqu’à 50 % des dépenses admissibles engagées pour des projets présentés par les provinces et jusqu’à 75 % des dépenses admissibles engagées pour les projets présentés par les territoires dans le cadre du PNAC.

Depuis le lancement du PNAC en 2015, le gouvernement du Canada a versé plus de 826 000 $ dans le cadre du programme pour cinq projets à travers la province.

Par l’intermédiaire de la Stratégie de sécurité civile pour le Canada lancée récemment, le gouvernement du Canada est résolu à collaborer avec ses partenaires provinciaux et territoriaux afin de mieux cerner, planifier et réduire l’incidence des urgences météorologiques et des catastrophes naturelles sur les Canadiens.

Citations

« Partout au pays, et ici en Saskatchewan, les changements climatiques rendent les catastrophes naturelles causées par les conditions météorologiques de plus en plus graves, fréquentes, destructrices et coûteuses. Par l’intermédiaire du PNAC, le gouvernement du Canada s’engage à collaborer avec tous nos partenaires afin de mieux cerner et prévoir les urgences météorologiques et les catastrophes naturelles et réduire leurs répercussions. Les projets annoncés aujourd’hui fourniront les outils nécessaires pour aider la Saskatchewan à mieux protéger la sécurité de ses citoyens et à bâtir des communautés plus sécuritaires et plus résilientes dans l’ensemble de la province. À Regina, ces cartes aideront notre ville à prendre des décisions plus éclairées au sujet des lotissements à venir et des risques d’inondation existants. »


- L’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile

«  Ce partenariat représente une étape positive en vue de rendre les collectivités plus résilientes face aux changements climatiques – une priorité énoncée dans la stratégie en matière de changements climatiques de la Saskatchewan intitulée Prairie Resilience (La résilience des prairies). La cartographie des inondations joue un rôle primordial dans la gestion des risques d’inondation des collectivités ainsi que dans la mise en œuvre de mesures d’atténuation efficaces. »


- L’honorable Dustin Duncan, ministre responsable de l’Agence de sécurité de l’eau de la Saskatchewan

« C’est un plaisir de voir se mettre en place de tels projets proactifs. La cartographie des risques constitue un outil de plus qui aide les administrations locales à prendre des décisions éclairées concernant les nouveaux quartiers et aménagements pour leurs collectivités. Nous visons à les aider à se préparer aux risques liés à cette catastrophe naturelle et à mieux protéger nos citoyens. »


- L’honorable Warren Kaeding, ministre des Relations gouvernementales de la Saskatchewan

Faits en bref

  • Ces projets permettront de cartographier les inondations à Regina, à Saskatoon, à Prince Albert, à Moose Jaw, à Yorkton, à Weyburn, à Melfort, à Tisdale, à LaRonge, à Maple Creek, à Wadena, à Foam Lake, au village nordique d’Air Ronge, à Lashburn, à Wolseley, à Cudworth, à Watson, à Eastend, à Arborfield, à Gainsborough et à Borden.

  • Le PNAC représente un investissement de 200 millions de dollars sur cinq ans, dont 183 millions de dollars sont disponibles pour des projets à coûts partagés, fondés sur le mérite, avec les provinces et les territoires pour réduire les répercussions des catastrophes naturelles.

  • Depuis son lancement en 2015, le PNAC a approuvé le financement de 363 projets au Canada qui contribuent à l’élaboration de collectivités plus sécuritaires et résilientes.

  • Grâce au PNAC, le gouvernement du Canada aide à mitiger les risques accrus d’inondation et les coûts qui ne cessent d’augmenter, tout en jetant les bases pour des investissements éclairés qui pourraient réduire, voire annuler, les répercussions des inondations.

  • En plus d’investir dans les projets provinciaux et territoriaux axés sur l’atténuation des inondations par l’intermédiaire du PNAC, le gouvernement du Canada :

    • a investi dans des activités de sensibilisation du public et des outils favorisant la gestion des risques et la résilience, comme les guides d’orientation fédéraux sur la cartographie des plaines inondables, afin d’aider tous les ordres de gouvernement à prendre des décisions éclairées sur l’atténuation des inondations;
    • à créer un nouveau fonds fédéral d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophes d’une valeur de deux milliards de dollars pour soutenir l’infrastructure nécessaire pour gérer les répercussions des changements climatiques;
    • intègre la résistance aux changements climatiques au Code national du bâtiment et mène des études afin d’intégrer cet aspect à la conception des bâtiments.
  • Selon le Bureau d’assurance du Canada, les dommages assurés en 2016 ont dépassé les 4,9 milliards de dollars, ce qui surpasse le record annuel précédent de 3,2 milliards de dollars établi en 2013, et le coût économique annuel des catastrophes dans le monde a quintuplé depuis les années 1980. Les dommages attribuables aux inondations représentent 80 % des paiements fédéraux d’aide aux sinistrés depuis les 20 dernières années.

  • Des études ont indiqué que des investissements structurels et non structurels, mise en œuvre de concert, ont comme résultats un retour sur l’investissement de 6:1.

Liens connexes

Personnes-ressources

Scott Bardsley
Responsable des médias et des communications
Cabinet du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
613-998-5681
scott.bardsley@canada.ca


Relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613-991-0657
ps.mediarelations-relationsaveclesmedias.sp@canada.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :