Initiative sur les services correctionnels communautaires destinés aux Autochtones de Sécurité publique Canada – Projets financés depuis 2017

Document d'information

La surreprésentation des Autochtones dans le système de justice pénale du Canada est une préoccupation permanente et le gouvernement fédéral s’est engagé à y répondre. Sécurité publique a alloué 10 M$ sur une période de cinq ans, dans le cadre du budget de 2017, afin de mettre en œuvre l’Initiative sur les services correctionnels communautaires destinés aux Autochtones (ISCCA).  Les objectifs de cette initiative visent à appuyer des solutions de rechange à l’incarcération et des projets de réinsertion sociale destinés aux délinquants autochtones.

Un appel national de propositions a été diffusé du 16 octobre au 20 novembre 2017. Le ministère a reçu 126 propositions. Un financement a été accordé aux 15 organisations suivantes, afin de mettre en œuvre des projets communautaires adaptés à la culture, qui se concentrent sur la guérison et la réadaptation des délinquants autochtones :

Hinton Friendship Centre Society – Hinton (Alberta)

Financement attribué : 612 998 $

Le programme Rétablissement de l’équilibre fait appel à une approche globale de gestion des cas en vue d’élaborer des plans de services personnalisés axés sur les forces et adaptés à la culture, qui répondent aux besoins des délinquants en matière de réinsertion sociale et améliorent la sécurité communautaire.

Mi’kmaq Confederacy of PEI Inc. – Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard)

Financement attribué : 299 036 $

Le Programme de réinsertion sociale et de guérison des Autochtones est un projet de réinsertion sociale des délinquants dans le cadre duquel on collabore avec des délinquants autochtones afin de déterminer les besoins en matière de réinsertion sociale et d’élaborer un plan de guérison. Ce projet regroupe les personnes soutenant les délinquants, les victimes, les membres de la communauté concernée, les intervenants de la justice pénale et les conseillers en la matière.

Service autochtone de counselling de l’Alberta – Edmonton (Alberta)

Financement attribué : 1 038 199 $

Le Indigenous Reconciliation Program (Programme de réconciliation autochtone) est un programme de réinsertion sociale qui offre des services et un soutien adaptés à la culture, aux délinquants autochtones, à leurs familles, aux victimes et aux fournisseurs de services dans la collectivité à laquelle appartient le délinquant.

Native Courtworker and Counselling Association of British Columbia, Vancouver Nord (Colombie-Britannique)

Financement attribué : 849 850 $

L’Initiative de réinsertion sociale de parents autochtones incarcérés est un projet de réinsertion sociale des délinquants et de recherche connexe qui utilise un point de vue autochtone afin d’examiner la personne incarcérée en tant que « parent d’abord » et qui analyse dans quelle mesure l’incarcération a créé un fossé entre son rôle de parent, de famille et de membre de la collectivité. 

Nicola Valley Community Justice Services Society – Merritt (Colombie-Britannique)

Financement attribué : 246 288 $

Le programme Indigenous Court Navigator (Navigateur auprès des tribunaux autochtones) est une solution de rechange à l’incarcération dans le cadre de laquelle on travaille en collaboration avec des délinquants qui ont accepté la responsabilité de leurs crimes. En travaillant en collaboration avec le système de justice et les Aînés locaux, des conditions de probation et des plans de guérison sont élaborés de manière à offrir, dans le cadre de la peine d’un délinquant, des conditions réparatrices et adaptées à la culture.

Odawa Native Friendship Centre – Ottawa (Ontario)

Financement attribué : 489 980 $

Le Programme communautaire de soutien par les pairs pour la réinsertion sociale est un projet de réinsertion sociale des délinquants qui fournit des pairs aidants et un auxiliaire traditionnel aux délinquants autochtones avant et après leur mise en liberté. Les pairs aidants travaillent en collaboration avec les délinquants pour s’assurer que ces derniers accèdent à des programmes et à des services communautaires adaptés à la culture, en vue de soutenir une réinsertion sociale réussie.

Bande indienne d’Osoyoos – Oliver (Colombie-Britannique)

Financement attribué : 558 354 $

Le projet Favoriser une réinsertion sociale réussie — Une approche culturelle est un projet de réinsertion sociale des délinquants offrant un soutien direct aux délinquants du Centre correctionnel d’Okanagan, avant leur remise en liberté, et qui se poursuit ensuite par un soutien communautaire en réadaptation comprenant l’acquisition de connaissances traditionnelles, la prise en compte des traumatismes, l’emploi et d’autres services pertinents.

Prince George Urban Aboriginal Justice Society – Prince George (Colombie-Britannique)

Financement attribué : 796 321 $

Le Programme de réintégration et du mieux-être des Autochtones est un projet de réinsertion sociale des délinquants qui relie les délinquants du Centre correctionnel régional de Prince George à la collectivité locale. Au sein de l’établissement correctionnel, on offre un soutien et de l’orientation aux délinquants et, après leur mise en liberté, ceux-ci travaillent en collaboration avec les membres du projet qui soutiennent leur réinsertion sociale réussie.

Regina Treaty/Status Indian Services Inc. – Régina (Saskatchewan)

Financement attribué : 513 544 $

Le projet Coming Home to Stay : A Reintegration Support Program for Federal and Provincial Offenders (Rentrer à la maison pour rester : Un programme de soutien à la réinsertion sociale pour les délinquants sous responsabilité fédérale et provinciale) est un projet de réinsertion sociale des délinquants qui offre des services intensifs aux délinquants autochtones, dans les domaines suivants : i) santé mentale; ii) accès aux ressources culturelles; iii) regroupement familial; iv) formation, perfectionnement des compétences et accès à l’éducation; v) accès au logement.

Sik-Ooh-Kotoki Friendship Centre – Lethbridge (Alberta)
Financement attribué : 610 922 $

Le Indigenous Reintegration Project (projet de réintégration des Autochtones) est un projet de réinsertion sociale des autochtones dans le cadre duquel les délinquants travaillent afin d’élaborer des plans de réinsertion sociale utiles. Ce projet se concentre sur le logement, l’emploi, l’éducation tout en offrant un soutien culturel et social aux délinquants, en particulier à ceux qui sont aux prises avec des besoins complexes, notamment les troubles causés par l’alcoolisation fœtale.

Tillicum Lelum Aboriginal Friendship Centre – Nanaimo (Colombie-Britannique)

Financement attribué : 407 767 $

Le projet Rentrer sur le bon pied est un projet de réinsertion sociale des délinquants qui s’appuie sur une relation existante avec le Centre correctionnel de Nanaimo. Dans le cadre du projet, le délinquant et le centre correctionnel travaillent de concert afin d’élaborer un plan de sortie adapté à la culture et viable, qui prend en compte des enjeux tels que les traumatismes et les dépendances, entre autres, sous l’orientation d’un Aîné qui permet d’accéder à des cérémonies traditionnelles.

Tl’etinqox Government – Alexis Creek (Colombie-Britannique)

Financement attribué : 241 879 $

Le programme Community Justice Program – Reintegration Support program (Programme de justice communautaire – Programme de soutien à la réintégration) est un projet de réinsertion sociale des délinquants qui offre aux délinquants autochtones une gestion individualisée des cas depuis leur incarcération jusqu’à leur réinsertion sociale réussie dans la collectivité. Parmi les services de soutien, on compte des cercles et cérémonies de guérison et de réinsertion sociale, le counselling traditionnel et occidental, l’établissement de plans de sortie et un soutien pour l’audience de libération conditionnelle, l’aiguillage vers des ressources locales et la liaison avec la famille du délinquant et ses victimes, au besoin. De plus, dans le cadre de ce projet, on collabore avec les établissements correctionnels fédéraux aux fins des libérations en vertu de l’article 84.

Université Trent – Peterborough (Ontario)

Financement attribué : 311 775 $

Les programmes de guérison dirigés par des Aînés dans les centres correctionnels communautaires du SCC sont un projet de réinsertion sociale des délinquants qui combine la prestation de programmes et la recherche. Dans le cadre de ce projet, des Aînés affectés dans deux bureaux de libération conditionnelle offrent des services de counselling et de guérison aux libérés conditionnels autochtones qui sont susceptibles de faire l’objet d’une révocation de leur libération conditionnelle ou d’une récidive. Grâce au volet recherche de ce projet, on évaluera un certain nombre d’aspects du programme de guérison dirigé par des Aînés et on produira un rapport de recherche qui fournira des renseignements fondés sur des données probantes pour appuyer l’élaboration de politiques et de programmes.

Centre de guérison Waseskun – Saint-Alphonse-Rodriguez (Québec)

Financement attribué : 473 826 $

Le programme Rebuilding the Circle – A Continuum of Caring (Reconstruire le cercle — Un continuum d’entraide) est un projet de réintégration sociale des délinquants qui se déroule à partir d’un pavillon de ressourcement communautaire autochtone pour délinquants sous responsabilité fédérale, exploité par le SCC. Dans le cadre du projet, les familles des se rendent au pavillon de ressourcement pour participer à un programme de thérapie familiale autochtone; de plus, une formation est offerte aux travailleurs communautaires, par la collectivité d’origine du délinquant, sur des questions liées à la réinsertion sociale.

Territoire non cédé de Wiikwemikoong – Wikwemikong (Ontario)

Financement attribué : 280 211 $

Le Programme de soutien à la réinsertion sociale est un projet de réinsertion sociale des délinquants qui offre un soutien à la réinsertion sociale adapté sur le plan culturel, aux membres de bandes locales après leur retour d’un établissement correctionnel. Lors de la libération dans la collectivité, les délinquants participent à un cercle de soutien auquel prendront part des Aînés de la région et au cours duquel un plan de mieux-être est élaboré. Les membres du projet collaboreront avec le délinquant, sa famille et sa collectivité afin d’appuyer sa réinsertion sociale réussie. 


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :