Le ministre Blair accueille le rapport annuel du Bureau de l’enquêteur correctionnel

Déclaration

OTTAWA – le 18 février 2020 – Aujourd’hui, l’honorable Bill Blair, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, a fait la déclaration qui suit en réponse au rapport annuel 2018-2019 du Bureau de l’enquêteur correctionnel (BEC):

« Nous remercions l’enquêteur correctionnel du travail diligent effectué lors de l’élaboration du rapport annuel de 2018-2019. Ce rapport soulève plusieurs préoccupations importantes et urgentes, y compris des lacunes liées au service et aux soins pour les populations vulnérables ainsi que des enjeux concernant la culture du milieu de travail dans les institutions fédérales.

Le rapport propose seize recommandations concrètes. Le Service correctionnel du Canada (SCC) a déterminé les mesures à prendre afin d’aborder ces enjeux, et je travaillerai étroitement avec la direction du SCC afin de veiller au progrès.

L’enquêteur correctionnel joue un rôle important dans notre société. Il contribue à la sécurité publique en identifiant les questions qui préoccupent au sein du système correctionnel fédéral. De concert avec les intervenants et les partenaires, l’enquêteur correctionnel, le Service correctionnel du Canada et le gouvernement du Canada travaillent tous à atteindre le même objectif : assurer que le système correctionnel fédéral du Canada est sécuritaire, humain et efficace quand il s’agit de la réinsertion des délinquants, de la réduction de la récidive et de la protection de nos collectivités.

Surmonter les défis du système correctionnel fédéral demeure toujours une priorité pour le gouvernement du Canada. Ces efforts assurent que les employés peuvent travailler dans un milieu respectueux et sain et que les lacunes de services sont comblées, notamment pour différentes populations de délinquants comme les autochtones, les femmes, les délinquants vieillissants et les personnes avec des problèmes mentaux.

Récemment, des réformes importantes ont été apportées au système correctionnel au Canada, par exemple la création des nouvelles Unités d’intervention structurée (UIS).

De plus, nous continuons de travailler avec nos partenaires, dans le cadre d’une approche pangouvernementale, afin d’aborder l’enjeu de la surreprésentation des autochtones dans notre système de justice pénale comme victimes et comme délinquants.

Les enjeux soulevés par l’enquêteur correctionnel sont extrêmement importants à mesure que nous nous efforçons de respecter les normes les plus élevées quand il s’agit de la protection du public et de l’entretien de la sécurité publique. Le régime correctionnel fédéral passe actuellement par une période de transition rapide au cours des prochains mois et des prochaines années. Je m’attends à ce que le SCC et le BEC continuent de travailler ensemble afin de résoudre les questions correctionnelles et de veiller à ce que nous servons tous les Canadiens et Canadiennes du mieux que nous le pouvons. »

Liens connexes :

Personnes-ressources

Mary-Liz Power
Attaché de presse
Cabinet du ministre de Sécurité publique et de la Protection civile
mary-liz.power@canada.ca

Relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613-991-0657
ps.mediarelations-relationsaveclesmedias.sp@canada.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :