Résultats de la gestion du rendement pour le Bureau de la vérification et de l’évaluation

En date du 30 juin 2018

Introduction

La Politique sur l’audit interne et la Directive sur l’audit interne connexe sont entrées en vigueur le 1er avril 2017. La Directive sur l’audit interne stipule que « les ministères doivent respecter les exigences de divulgation publique prescrites par le contrôleur général du Canada et utiliser les plateformes prescrites par le Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada et que ces exigences comprennent les résultats liés au rendement pour la fonction d’audit interne » (A.2.2.3, A.2.2.3.1).

Les attributs de conformité détaillés ci-dessous visent à montrer à un public externe qu’une fonction d’audit interne est en place et fonctionne comme prévu.

La Politique sur l’audit interne a pour objectif de « veiller à ce que la surveillance des ressources publiques réparties dans l’ensemble de l’administration publique fédérale soit appuyée par une fonction d’audit interne professionnelle et objective, et indépendante de la direction du ministère ».Note de bas de page 1

Il incombe aux administrateurs généraux des ministères de veiller à ce que l’audit interne au sein du ministère soit effectué conformément au Cadre de référence international des pratiques professionnelles de l’Institut des auditeurs internes, sauf si le cadre va à l’encontre de la politique ou de la directive sur l’audit interne. Dans ce cas, la politique ou la directive ont préséance.

Le 9 mars 2018, le Bureau du contrôleur général du Canada (BGC) a publié le Bulletin technique 2018-1 : Politique sur l’audit interne, qui contenait davantage de précisions sur la Politique et la Directive. Le Bulletin portait entre autres sur l’obligation pour les ministères de publier les résultats du rendement au plus tard le 30 juin 2018.

Plus encore, le Bureau du contrôleur général du Canada a transmis aux ministères un document intitulé Pourquoi publier les principaux attributs de conformité de l’audit interne?, afin d’apporter davantage de précisions sur le contexte relatif à la demande.

Conformément à la demande du BGC et à la Politique, nous sommes heureux de présenter au Bureau de la vérification et de l’évaluation de Services partagés Canada les principaux attributs de conformité établis dans les directives du BGC concernant la période de déclaration, soit entre le 1er avril et le 30 juin 2018.

Principaux attributs de conformité de l’audit interne

Les ministères sont tenus de publier certains des principaux attributs de conformité afin de fournir aux intervenants (Canadiens, parlementaires) des renseignements pertinents sur le professionnalisme, le rendement et l’incidence de la fonction d’audit interne au sein des ministères. Les attributs de conformité indiqués ci-dessous concernent les titres du personnel et sa formation, ainsi que les programmes d’assurance de la qualité et d’amélioration dans l’audit interne.

Certifications et titres

Le Bureau de la vérification et de l’évaluation s’appuie sur des équipes multidisciplinaires pour veiller au bon traitement des risques liés à la mission qui ont été définis. Pour ce faire, nous recrutons du personnel d’horizons et d’expériences variés, ainsi que des experts techniques et des spécialistes, selon les besoins.

Principaux attributs de conformité Réponse
1a) Pourcentage des membres du personnel ayant un titre professionnel en vérification interne ou en comptabilité (vérificateur interne certifié, comptable professionnel agréé). Parmi les 11 employés du Bureau de la vérification et de l’évaluation qui sont auditeurs ou effectuent des travaux liés à aux audits, il y en a quatre (36 %) qui ont un titre de vérificateur interne ou de comptable.
1b) Pourcentage des membres du personnel en voie d’obtenir un titre professionnel en vérification interne ou en comptabilité (vérificateur interne certifié, comptable professionnel agréé) Parmi les 11 employés du Bureau de la vérification et de l’évaluation qui sont auditeurs ou effectuent des travaux liés aux audits, il y en a un (9 %) qui est en voie d’obtention du titre de vérificateur interne ou de comptable.
1c) pourcentage des membres du personnel titulaires d’autres titres (par exemple, professionnel agréé de la vérification gouvernementale, vérificateur agréé des systèmes d’information, et ainsi de suite.) Parmi les 11 employés du Bureau de la vérification et de l’évaluation qui sont auditeurs ou effectuent des travaux liés aux audits, huit personnes (73 %), sont titulaires d’un titre pertinent.

Programme d’assurance et d’amélioration de la qualité

Principaux attributs de conformité Réponse
2a) Date de la dernière séance d’information complète au Comité ministériel de vérification sur les processus, outils et renseignements internes jugés comme étant nécessaires à l’évaluation de la conformité au Code d’éthique et aux Normes de l’IVI, et les résultats du programme d’assurance d’amélioration de la qualité (PAAQ) Le 16 mars 2016, le Comité ministériel de vérification a reçu une copie de l’inspection externe des pratiques au sein de Services partagés Canada, ainsi qu’une séance d’information sur les processus internes, les outils et les renseignements jugés nécessaires pour évaluer la conformité au Code d’éthique et aux Normes de l’IIA ainsi que les résultats du programme d’amélioration et d’assurance de la qualité (PAAQ).
2b) Date de la dernière évaluation externe Le rapport d’inspection externe final sur les pratiques au sein de SPC est daté du 12 avril 2016.

Plan de vérification interne et renseignements connexes

Des ajouts et des modifications aux audits internes énumérés dans le Plan ministériel peuvent survenir afin de tenir compte des nouveaux risques et des nouvelles priorités.

  État d’avancement des audits internes État Date d’approbation Date de publication Date d’achèvement originale prévue du Plan d’action de la direction (PAD) Statut de la mise en œuvre du PAD (% de réalisation du PAD)
Missions d’audit terminées en 2017-2018
1 Audit coordonné avec l’ARC sur la cybersécurité Approuvé – non publié 24 avril 2017 S.O. 31 mars 2018 80 %
2 Audit coordonné avec le SCT sur la sécurité de la TI Approuvé – Mise en œuvre du PAD non achevée 30 juin 2017 S.O. 31 mars 2018 38 %
3 Audit de la gestion des biens de technologie Approuvé – Mise en œuvre du PAD achevée 27 juin 2017 22 septembre 2017 14 juillet 2017 100 %
4 Rapport annuel 2016-2017 de l’audit des systèmes en développement Publié 12 décembre 2017 22 janvier 2018 31 mars 2018 100 %
Missions d’audit accomplies entre 2017-2018 et 2018-2019
5 Audit de la gestion des demandes et des relations Publié – Mise en œuvre du PAD achevée 6 juin 2018 5 septembre 2018 30 juin 2020 100 %
6 Audit sur les contrôles de la facturation de Bell Canada dans le cadre de l’Initiative de transformation des services de courriel (ITSC) Approuvé – Mise en œuvre du PAD achevée 5 juillet 2018 3 octobre 2018 30 juin 2018 100 %
7 Audit de la sécurité de la TI coordonné avec Emploi et Développement social Canada) En cours        
8 Audit des systèmes en développement – Tableau de bord 8 : Gestion de projet En cours        
9 Audit des systèmes en développement – Tableau de bord 9 : Calcul haute performance En cours        
10 Rapport annuel 2017-2018 de l’audit des systèmes en développement En cours        
Missions d’audit du plan de vérification interne axé sur les risques de 2018-2019
11 Audit des systèmes en développement – Tableau de bord 10 : Évaluations des coûts des projets En cours        
12 Audit des systèmes en développement – Tableau de bord 11 : À déterminer Prévu        
13 Examen des processus opérationnels de dotation En cours        
14 Audit des contrôles de l’accès organisationnel aux TI Prévu        
15 Audit des évaluations et autorisations relatives à la sécurité Prévu        

Valeur ajoutée

La haute direction a une perception globalement favorable de la valeur ajoutée de la fonction d’audit interne, et le Bureau de la vérification et de l’évaluation poursuivra ses efforts pour améliorer ces résultats.

Pour l’exercice 2016-2017, SPC a indiqué dans son évaluation de la capacité que, parmi les cinq répondants à deux audits, 40 % ont jugé l’utilité globale des audits excellente, 20 % l’ont jugée bonne et 40 % l’ont jugée passable.

Pour l’exercice 2017-2018, parmi les cinq répondants à trois sondages postérieurs à l’audit, 20 % ont jugé l’utilité globale des audits excellente, 40 % l’ont jugée bonne et 40 % l’ont jugée passable.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :