Le gouvernement du Canada attribue un grand contrat de modernisation des infrastructures au Collège de la Garde côtière canadienne

Communiqué de presse

Le projet pluriannuel se traduira par une réduction des émissions de gaz à effet de serre, la création d’emplois pour la classe moyenne et des possibilités de développement des capacités pour les communautés autochtones locales

Le 25 janvier 2019 - Sydney (Nouvelle-Écosse) - Services publics et Approvisionnement Canada

En investissant dans le Collège de la Garde côtière canadienne, le gouvernement du Canada permet à la Garde côtière canadienne de compter sur les installations modernes et éconergétiques dont elle a besoin pour former les hommes et femmes qui assurent la sécurité des voies navigables et des côtes canadiennes.

Aujourd’hui, l’honorable Mark Eyking, député de Sydney-Victoria, au nom de l’honorable Carla Qualtrough, ministre des Services publics et de l’Approvisionnement et de l’Accessibilité, et de l’honorable Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, a annoncé l’attribution d’un contrat de 53,6 millions de dollars (TVH comprise) à la société Joneljim Concrete Construction (1994) Limited, de Sydney (Nouvelle-Écosse) pour le remplacement des systèmes mécaniques et les systèmes de gicleurs au Collège de la Garde côtière canadienne, à Sydney (Nouvelle-Écosse).

Les travaux comprennent l’installation d’un système de thermopompes de pointe qui utilisera l’eau de l’océan puisée à partir du port de Sydney pour assurer le chauffage et le refroidissement de tout le campus. Ce nouveau système devrait contribuer à réduire la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre au Collège de 20 % par année et les coûts de fonctionnement du Collège de 25 % par année.

Le projet prévoit aussi le remplacement du système de gicleurs sous air dans le complexe résidentiel et les hangars à bateaux pour assurer aux cadets et au personnel un milieu d’apprentissage et de travail sûr.

Pendant sa réalisation, le projet pluriannuel devrait assurer la création et le maintien de 60 à 80 emplois bien payés au cap Breton. À la suite de consultations avec des groupes autochtones locaux, il a été décidé que dans le cadre du contrat, des perspectives d’emploi et de formation intéressantes devront être offertes aux peuples autochtones.

Les travaux, dont la fin est prévue pour 2023, seront planifiés de façon à perturber le moins possible les activités du Collège.

Citations

« Les Canadiens peuvent être assurés que le Collège de la Garde côtière canadienne veille à ce que les hommes et les femmes de la Garde côtière soient bien préparés à accomplir leur travail important de protéger la sécurité de nos eaux et de nos côtes. Cet investissement est un exemple tangible de la façon dont notre gouvernement prend des mesures pour lutter contre les changements climatiques, créer des emplois de qualité pour la classe moyenne et faire croître l’économie. Une fois terminé, ce projet permettra de réduire la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre au Collège d’environ 20 % et les coûts de fonctionnement de ce dernier de 25 % par année. »

L’honorable Jonathan Wilkinson
Ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Services publics et Approvisionnement Canada est fier de l’appui déterminant qu’il apporte à la Garde côtière canadienne afin qu’elle dispose d’installations modernes, efficaces et sûres pour former ses membres. En investissant dans les technologies vertes au Collège de la Garde côtière canadienne, notre gouvernement réduit son empreinte carbone et, parallèlement, ses coûts de fonctionnement. »

L’honorable Carla Qualtrough
Ministre de Services publics et de l’Approvisionnement et de l’Accessibilité

« Ce projet ouvrira de bonnes perspectives d’emploi pour les gens de métier et d’autres personnes dans nos communautés et offrira des possibilités intéressantes aux peuples autochtones locaux. Par ces investissements, nous continuons à stimuler l’économie en Nouvelle-Écosse tout en veillant à ce que le Collège de la Garde côtière canadienne reste une installation de pointe pendant de nombreuses années. »

L’honorable Mark Eyking
Député de Sydney-Victoria

Faits en bref

  • Le Collège de la Garde côtière canadienne a été construit à son endroit actuel en 1981. Comme les systèmes d’origine de l’immeuble ont atteint la fin de leur durée de vie utile, il faut les remplacer.

  • Dans le cadre du projet de modernisation des systèmes mécaniques, deux autres contrats de construction ont été attribués à la société Joneljim Concrete Construction (1994) Limited à la suite d’un appel d’offres tenu en août 2018. L’un portait sur l’installation du système de pompage de l’eau de mer et de l’infrastructure connexe (1,6 million de dollars, TVH comprise), l’autre sur la modernisation des systèmes mécaniques à l’édifice Louis-S.-Saint-Laurent (2 millions de dollars, TVH comprise).

  • Le campus du Collège de la Garde côtière canadienne repose sur un terrain de 44,5 hectares (110 acres) et compte plus de 36 000 mètres carrés de locaux divers : complexe d’enseignement, zones de simulation, ailes résidentielles, complexe de formation au bord de l’eau et complexe de formation en génie maritime.

Liens connexes

Personnes-ressources

Ashley Michnowski
Directrice des communications
Cabinet de l’honorable Carla Qualtrough
819-997-5421

Relations avec les médias
Services publics et Approvisionnement Canada
819-420-5501
media@tpsgc-pwgsc.gc.ca

Jocelyn Lubczuk
Attachée de presse 
Cabinet du ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne
343-548-7863
jocelyn.lubczuk@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Facebook


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :