Contrat pour des services de gestion des installations à la Station canadienne de recherche dans l’Extrême-Arctique

Document d'information

Le complexe de la Station canadienne de recherche dans l’Extrême-Arctique (SCREA) est une installation de recherche arctique de calibre mondial qui offre une capacité de recherche et d’analyse accrue dans le Nord du Canada. Les laboratoires de recherche et les installations technologiques ultramodernes offrent l’espace, l’équipement et la capacité d’analyse nécessaires aux chercheurs et aux scientifiques invités pour mener des activités scientifiques dans le Nord, en complément du réseau diversifié d'installations de recherche existantes.

La SCREA est une installation de pointe qui se trouve dans un environnement nordique éloigné, imprévisible et difficile. Le complexe de la SCREA comprend 3 composantes principales :

  • le bâtiment de recherche principal, qui renferme des laboratoires de recherche, des centres de développement technologique et de partage du savoir, des bureaux ainsi que des locaux réservés à l’enseignement, à la formation et à la participation communautaire;
  • le bâtiment de recherche sur le terrain et d’entretien, qui abrite les services de soutien technique, ainsi qu’un garage d’entretien et des salles d’entreposage de l’équipement, entre autres locaux;
  • les logements sur place, à savoir 2 triplex où Savoir polaire Canada loge les chercheurs et les scientifiques invités provenant de partout au Canada et d’ailleurs dans le monde.

Le complexe a ouvert officiellement ses portes en août 2019.

Nouveau contrat à long terme pour des services de gestion des installations

Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) a fourni des services de gestion de projet et d’approvisionnement pour la conception et la construction de la SCREA à Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada et à Savoir polaire Canada. SPAC a également supervisé la prestation des services de gestion des installations au complexe à ce jour. La prestation de ces services va pouvoir se poursuivre grâce à ce nouveau contrat à long terme, à l’appui des activités menées au complexe.

Une vaste gamme de services sera fournie dans le cadre du nouveau contrat. Parmi ces services, mentionnons le fonctionnement et l'entretien des bâtiments, la gestion des appels de service et des incidents, les services liés aux travaux d’urgence, les services liés aux garanties, l'entretien prescrit, la gestion des locaux, l'entretien des hottes, la gestion de l'environnement, la gestion des services publics, la gestion des stocks, la planification de la gestion des immeubles, les évaluations du rendement des immeubles et les réparations mineures. Le contrat est en vigueur du 1er juin 2021 au 30 septembre 2026 et est assorti de 3 options d'une durée de 2 ans chacune. Une telle approche est courante pour des contrats de services de gestion d'installations.

Processus d’approvisionnement

SPAC a géré le processus d'approvisionnement comme l’exige son mandat d'acquérir des biens et des services au meilleur rapport qualité-prix pour le compte des ministères et des organismes fédéraux, dans l’intérêt de la population canadienne. Nous veillons à ce que les projets de marchés soient menés de façon juste dans le cadre d'un processus ouvert, équitable et transparent, de manière à faire une utilisation optimale des fonds dépensés pour la population canadienne.

Comme les services prévus dans ce contrat seront fournis au Nunavut, le processus d'approvisionnement était assujetti à l’Accord entre les Inuits de la région du Nunavut et Sa Majesté la Reine du chef du Canada (l’Accord du Nunavut) et à la Directive sur les marchés de l’État, incluant les baux immobiliers, dans la région du Nunavut. Par conséquent, le processus d'appel d'offres s'adressait exclusivement aux entreprises inuites enregistrées, c'est-à-dire les entreprises inuites qui sont enregistrées auprès de la Nunavut Tunngavik Incorporated. 

C'est le soumissionnaire Nunavut Arctic Services qui a été retenu. À l'étape de la demande de propositions du processus d'approvisionnement, l'entreprise a présenté un plan d'avantages pour les Inuits décrivant la façon dont elle entendait employer la main-d'œuvre inuite, faire appel aux services de professionnels inuits, recourir à des fournisseurs inuits et offrir de la formation en cours d'emploi ou du perfectionnement professionnel aux employés inuits. De plus, dans sa proposition, elle a décrit la façon dont elle entendait répondre aux critères relatifs aux avantages pour le Nunavut, notamment en ce qui concerne la présence de son siège social, de bureaux administratifs ou d'autres installations avec personnel et de tout bureau ou sous-traitant dans la région du Nunavut.

SPAC a également chargé un surveillant de l'équité d'exercer une surveillance objective et indépendante sur le processus d'approvisionnement. Jusqu'à présent, aucun problème d'équité n'a été relevé. Le rapport final du surveillant sera achevé et rendu public une fois que les comptes rendus des soumissionnaires non retenus auront eu lieu.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :