Instructions sur la tenue | Section 3  Considérations Religieuses Et Spirituelles Sur La Tenue

Table des matières
  1. Le but de la présente section est d'aborder toute considération religieuse et spirituelle qui n’est pas déjà couverte dans les directives ci-dessus relatives à la tenue et à l'apparence. Les membres des FAC sont encouragés à faire croître leur conscience et leur sensibilité afin de fournir un leadership inclusif lorsqu'ils abordent des considérations religieuses et spirituelles ainsi que les lignes directrices suivantes.

LE CONTEXTE

  1. Les normes/exigences normatives des diverses traditions religieuses et spirituelles doivent être respectées à tout moment, tout comme le désir des membres qui adhèrent à ces traditions tout en choisissant de ne pas s'identifier à une coutume/pratique spécifique. Des conseils peuvent être obtenus par l'intermédiaire de la chaîne de commandement auprès de l'aumônier de la base/escadre/formation, du QGDN/Cabinet de l'aumônier général (CAG) et(ou) du QGDN/Directeur – inclusion (DI), en s’assurant que DHP est informé et consulté.
  2. Les articles et accessoires religieux et spirituels qui ne sont pas visibles ou autrement apparents ne sont pas réglementés et ils peuvent toujours être portés à condition qu'ils n'interfèrent pas avec la sécurité personnelle, le port et l'utilisation appropriés des articles d'uniforme, des attributs et(ou) de l'équipement.

LES POPULATIONS AUTOCHTONES

  1. Les membres autochtones qui ont reçu La Médaille du millénaire des anciens combattants autochtones peuvent porter la médaille lors d'événements propres aux Autochtones (p. ex., les festivals des Autochtones, les prix d’excellence des Autochtones, les pow-wow et autres) et au cours des rassemblements et des événements qui honorent les membres Autochtones des FAC et au jour du Souvenir. La Médaille du millénaire des anciens combattants autochtones est portée avec les tenues réglementaires #1 et #3 et elle doit être placée sur le côté droit de l'uniforme, sous l'insigne nominatif du militaire.
  2. L'écharpe métisse peut être portée par les membres métis des FAC lors de toute cérémonie ou événement, y compris, mais sans s'y limiter, les rassemblements, les dîners régimentaires, les remises de prix, les événements autochtones ou les activités de recrutement. L’écharpe ne se limite pas à une tenue réglementaire.
    1. L’écharpe des Métis - doit être portée conformément aux enseignements métis, comme suit :
      1. autour de la taille, à l'extérieur de la tunique ou de la veste, nouée à gauche, les extrémités de l’écharpe tombant de la hanche gauche. L’écharpe est portée sous une ceinture de cérémonie lorsqu'elle est portée, ou
      2. au-dessus de l'épaule droite, tombant sur la hanche gauche. L’écharpe se porte sous une ceinture de cérémonie.

LES MEMBRES DE LA FOI SIKHE

  1. Un membre des FAC qui adhère à la foi sikhe (des keshadharis) doit porter des uniformes à motifs des FAC et respecter la politique et les instructions sur la tenue standard des FAC, sauf dans le cas des exceptions suivantes :
    1. cinq exigences symboliques de la foi sikhe sont autorisées pour le port (voir paragraphe 16) avec toutes les tenues réglementaires. En cas de conflit entre les exigences relatives au port de vêtements et d'équipements de sécurité ou opérationnels et ces symboles religieux, la manière et l'emplacement du port de ces symboles doivent être ajustés. Les commandants d'unité conservent le droit d'ordonner la manière de réalisation de cet ajustement au besoin pour répondre aux exigences de sécurité et opérationnelles.
    2. un turban peut être porté par les membres en tenue de cérémonie, de mess ou de service. Les turbans peuvent également être portés avec les tenues de groupe professionnel et opérationnelle, sous réserve des considérations de sécurité et opérationnelles indiquées au sous-paragraphe a. ci-dessus. Lorsqu'ils sont engagés dans des opérations de combat, d’entraînement opérationnel ou lorsqu'ils servent dans des contingents de maintien de la paix ou multinationaux, les adeptes de la foi sikhe doivent, lorsque cela est jugé essentiel, se couvrir la tête d'une patcha ou d'un autre article vestimentaire d'usage, sur lequel ils doivent porter la coiffure (y compris les casques de combat) et les autres articles d'équipement militaire selon les ordres du commandant.
  2. Sauf disposition contraire, le turban porté par les membres ainsi que les coiffures supplémentaires dont le port est autorisé aux membres ne doivent pas faire l’objet d’un ordre de retirer l’article, incluant l’insigne de coiffure lorsqu’ils portent l’uniforme. De même, lorsqu’ils sont en service en tenue civile, un turban civil et une coiffure civile appropriée ne doivent pas faire l’objet d’un ordre de retirer ces articles. Plus précisément, il ne sera pas ordonné de retirer une telle coiffure à un membre sikhe :
    1. Sur une parade ;
    2. qui est l’un des membres du groupe porteur lors de funérailles militaires ;
    3. au cours de l'administration du serment d'allégeance par un officier d'attestation ;
    4. lorsqu'il assiste ou est présenté en tant qu'accusé devant un officier chargé du procès lors d'un procès sommaire ou d'une enquête ;
    5. lorsqu'il assiste ou est présenté en tant qu'accusé devant une cour martiale ;
    6. en entrant dans un bâtiment consacré ;
    7. en entrant dans un mess, une cantine ou une salle à manger ; et
    8. lors de réceptions formelles ou informelles, lorsque le retrait d’autres types de coiffures seraient considérés comme appropriés.
  3. ALes adeptes de la foi sikhe peuvent observer les cinq exigences symboliques suivantes :
    1. Le Kesh – laisser non coupés les cheveux sur la tête, et le poil au visage et au corps ;
    2. Le Kanga – porter un peigne ;
    3. Le Kara – porter un bracelet en fer (bracelet) ;
    4. Le Keshera – porter des sous-vêtements d'un certain modèle ; et
    5. Le Kirpan – porter un poignard symbolique d'une longueur totale (manche et fourreau compris) ne dépassant pas 23 cm.
  4. La couleur des turbans (voir aussi chapitre 5, section 1) doit être l’une des suivantes:
    1. L’uniforme de la marine – blanc lorsque la casquette est portée ou bleu marine (noir) lorsque les bérets navals sont portés ;
    2. L’uniforme de l'armée – vert kaki ;
    3. L’uniforme de l’aviation – bleu de l'ARC ;
    4. Le COMFOSCAN – beige ;
    5. Tenue opérationnelle de l’Armée et de l’Aviation – vert canadien régulier ; et
    6. La grande tenue et la petite tenue – une couleur qui se fond visuellement avec la couleur de la coiffure normale. Les articles de grande tenue et de petite tenue sont notés au chapitre 6. es unités doivent obtenir l'approbation d'adoption comme il est indiqué au chapitre 2, section 1, paragraphes 24 à 26, par l'intermédiaire de la chaîne de commandement, y compris les conseillers de branches.
  5. Des rubans croisés peuvent être portés sur les turbans de la Marine, de l’Armée, de l’Aviation et des Forces Spéciales conformément aux coutumes de la branche/du corps/du régiment, tel qu'il est illustré à la Figure 2-3-1.
  6. Les membres de la police militaire porteront deux rubans écarlates de 3 cm de large.
  7. La Patcha/Pagh/Fiftee ( la Figure 2-3-1) doit être de la même couleur que le turban.
  8. Le mode de port. Les instructions suivantes n'ont pas pour but de détailler la méthode de coiffage et de port des cheveux sur la tête, de port du peigne ou d'enroulement du turban. Au lieu de cela, ils fournissent une orientation suffisante pour assurer l'uniformité de la tenue vestimentaire parmi les membres sikhe. En conséquence, les symboles et insignes associés doivent être portés comme suit :
    1. Le turban. Porté de la manière conventionnelle sikhe qui est basse, avec le dernier enroulement droit sur gauche sur le front. Si des rubans sont portés, leur bord inférieur doit être à 2 cm du bord le plus bas du turban sur les côtés de la tête et croisés de droite à gauche au centre du front. Les rubans doivent être fixés sur le turban en rentrant leurs extrémités dans les plis à l'avant et à l'arrière ;
    2. L’insigne de coiffure. Se porte centré sur le devant du turban et au point de passage des rubans éventuels. L'insigne doit être modifié localement pour fournir une attache de broche afin de le fixer au tissu. L'insigne de la coiffure peut être retiré pour des raisons de sécurité;
    3. La Patcha. Coiffure traditionnelle en tissu sikhe portée lorsqu'un turban n'est pas adapté, comme sous un casque de combat, de vol ou de plongée, ou pendant des sports ou une activité physique intense (voir la Figure 2-3-1);
    4. La Fiftee (ou Puggaree). Au lieu de la Patcha ou du Puggaree, une Fiftee est une petite bande de tissus visible sur le front juste sous le turban ;
    5. Le Kesh (cheveux). Les membres doivent porter leurs cheveux attachés en un nœud au sommet de la tête et doivent fixer les poils de la barbe sous le menton, présentant une apparence soignée et proche du visage. Les membres doivent porter leurs cheveux coiffés en chignon à l'arrière de la tête pour faciliter le port approprié de la coiffure standard des FAC ;
    6. Le Kanga (peigne). Se porte dissimulé dans les cheveux ;
    7. Le Kara (jonc ou bracelet). Se porte au poignet droit ; et
    8. Le Kirpan (poignard). Doit rester gainé, sauf pour les occasions religieuses et à des fins de nettoyage. Le kirpan gainé, porté sous la chemise ou la veste extérieure, doit être soutenu par une bretelle de tissu noir, suspendue de l'épaule droite au côté gauche. Si le kirpan gêne le port d’attributs ou d'équipements uniformes, il peut être suspendu à l'épaule gauche et porté du côté droit.

LES MEMBRES DE LA FOI MUSULMANE

  1. Pour des considérations religieuses et(ou) spirituelles, les membres sont autorisés à porter le hijab, une chemise à manches longues modifiée au lieu d'une chemise à manches courtes en tenue réglementaire no.3B, et une jupe de tenue de service modifiée pour être à la longueur de la cheville, au lieu de la jupe plus courte de la tenue de service. Les hijabs doivent être portés en tenant compte des normes de sécurité applicables et n'interféreront pas avec le port de masques à gaz, de masques à oxygène, de casques de combat/véhicule/vol ou de construction, de masques de plongée, etc. Si cela devient nécessaire, les membres doivent modifier les coiffures, les hijabs ou les deux pour permettre le port correct de ces articles.
  2. Le mode de port
    1. le Hijab doit être porté de manière à permettre le port correct de la coiffure des FAC et de tout équipement de sécurité nécessaire ; et
    2. lorsque la chemise à manches longues des FAC est portée, le Hijab se porte par-dessus le col mais sous la veste ou le chandail de tenue de service, de plus la cravate n’est pas portée. Lorsque la chemise à manches longues est portée à la place de la chemise à manches courtes en tenue réglementaire no. 3B, le Hijab se portera sous le col et tous les attributs normalement portés sur la chemise courte, y compris les rubans et les insignes de compétence de spécialiste, seront portés. Tous les boutons, à l’exception du bouton le plus haut pour permettre au Hijab d’être caché à l’intérieur, et les attaches seront fermés. Dans cette tenue réglementaire, le Hijab sera porté à l'intérieur du col de la chemise. La chemise sera portée en dehors de la jupe ou du pantalon.
  3. Les exigences spécifiques pour le port du hijab sont les suivantes :
    1. Le Hijab doit être polyvalent, confortable, soigné, respirant et facile à enlever. Il doit également fournir à la personne qui le porte une protection adéquate contre les conditions climatiques et d’environnements spécifiques à l'entraînement ;
    2. Le Hijab peut être composé de deux pièces ; et
    3. Le Hijab doit s'adapter au visage de la personne qui le porte et il doit permettre le port correct d'une coiffe et d'un couvre-chef militaires. Le Hijab doit également être conforme aux couleurs et à l'uniformité des uniformes UDE et Mess qui sont portés dans tous les environnements.
  4. La couleur du Hijab lorsque la coiffure est retirée doit être :
    1. L’uniforme de la marine – blanc ;
    2. L’uniforme de l'armée – vert canadien régulier en tenue opérationnelle, Vert pâle en tenue de cérémonie ou de service et blanc en tenue de Mess ;
    3. L’uniforme de l’aviation – vert canadien régulier en tenue opérationnelle - bleu de l’ARC en tenue de cérémonie ou de service et blanc en tenue de Mess ; et
    4. Le COMFOSCAN – beige.

LES MEMBRES DE LA FOI JUIVE

  1. Pour des considérations religieuses et(ou) spirituelles, les membres des FAC de confession juive sont autorisés, lorsqu'ils ne portent pas de Coiffure militaire, à porter une Kippot DCamC pour temps tempéré, DCamC température aride ou une Kippot approuvée par la MRC pour la tenue opérationnelle. Et à porter la Kippot en tissu uni, sans motif, sans ornements, conformément aux matériaux et aux couleurs de la coiffure des environnements (noir pour la COMFOSCAN, vert pour l’AC, bleu pour l'ARC et beige pour COMFOSCAN) dans la tenue de cérémonie et la tenue de mess. Le port de la Kippot civile n’est pas autorisé aux membres en uniforme des FAC.
  2. Une fois la coiffure retirée, sans regard à la tenue opérationnelle mentionnée au para 18, la Kippot prendra les couleurs suivantes :
    1. L’uniforme de la marine – blanc lorsque la casquette est portée ou bleu marine (noir) lorsque le béret est porté ;
    2. L’uniforme de l’armée – vert kaki/foncé en tenue de cérémonie/tenue de Mess ;
    3. L’uniforme de l’aviation – bleu l'ARC en tenue de cérémonie/tenue de Mess ; et
    4. Le COMFOSCAN – beige.

Figure 2-3-1 Articles sikhs dont le port est autorisé

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :