Le gouvernement du Canada investit dans l’amélioration de l’infrastructure des transports au port de Prince Rupert afin de faciliter le transport des marchandises canadiennes vers les marchés

Communiqué de presse

Le 7 novembre 2018    Prince Rupert (Colombie-Britannique)    Transports Canada

La qualité de l’infrastructure de transport du Canada et l’efficacité de nos corridors de commerce sont des éléments clés du succès des entreprises canadiennes sur le marché mondial. Le gouvernement du Canada appuie les projets d’infrastructure qui créent des emplois de qualité pour la classe moyenne et qui stimulent la croissance économique.

Aujourd’hui, Terry Beech, Secrétaire parlementaire du ministre des Transports et député de Burnaby-Nord–Seymour, au nom de l’honorable Marc Garneau, ministre des Transports, a annoncé un important investissement de 21,9 millions de dollars pour la réalisation de trois projets au port de Prince Rupert qui rendront les entreprises locales plus concurrentielles en renforçant la porte d’entrée de Prince Rupert et en investissant dans l’infrastructure portuaire qui appuiera les futures augmentations du commerce canadien par le biais du port.

Avec un investissement de 3,2 millions de dollars, le premier projet consiste à concevoir des voies et des ponts pour remplacer l’actuel pont Zanardi, pont ferroviaire à une seule voie. Le pont est situé à l’extrémité nord de la jetée de l’île Ridley à l’entrée de la voie ferrée des propriétés portuaires de Prince Rupert. La voie ferrée principale du Nord de la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada traverse le pont pour transporter les marchandises à destination et en provenance de tous les terminaux du port de Prince Rupert. Ce projet de conception constitue la première étape de la mise en œuvre du projet. Une fois achevé, le projet aidera à réduire les retards et à améliorer la circulation des marchandises commerciales.

Avec un investissement de 3,7 millions de dollars, le second projet consiste à concevoir de nouvelles voies ferrées qui desservent les nouveaux terminaux et le nouveau parc logistique proposés pour le port de Prince Rupert. L’exploitation et l’agrandissement de l’actuelle plateforme de développement du corridor routier, ferroviaire et de services publics sur l’île Ridley impliqueront la liaison de nouveaux sites d’exploitation à la voie ferrée principale de la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada. Le corridor routier, ferroviaire et de services publics, utilisé par de nombreuses industries commerciales dans la région, a été construit tout particulièrement pour permettre l’aménagement futur de terminaux d’exportation de marchandises en vrac à partir de l’île Ridley. Une fois achevé, ce projet aidera lui aussi à réduire les retards, à accroître la capacité générale des terminaux et à améliorer la circulation des marchandises commerciales.

Les gouvernements provinciaux et territoriaux ainsi que les administrations municipales, les groupes autochtones, les organismes du secteur privé sans but lucratif et à but lucratif, les sociétés d’État, les administrations portuaires canadiennes et les autorités aéroportuaires du Réseau national des aéroports sont tous admissibles à un financement dans le cadre du Fonds national des corridors commerciaux.

Cet investissement s’ajoute aux 15 millions de dollars promis à l’Administration portuaire de Prince Rupert dans le cadre de l’initiative de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique pour appuyer la construction d’une route à deux voies qui raccordera le terminal à conteneurs Fairview à l’île Ridley. La construction doit débuter au début de 2019.

Ce projet devrait avoir d’importantes retombées pour l’économie et l’emploi en créant quelque 100 emplois pendant la durée des travaux.

Une fois achevé, en éliminant l’obligation pour les camions de circuler dans le centre-ville et les zones peuplées de Prince Rupert, le projet de route de liaison éloignera les déplacements des camions des zones pédestres de la collectivité et des zones de circulation des véhicules personnels. Ce projet réduira en outre le temps de déplacement du terminal à conteneurs Fairview au site industriel de l’île Ridley de près de 30 minutes à 8 minutes et diminuera les émissions de gaz à effet de serre.

Citations

« Le transport et la distribution des marchandises jouent un rôle essentiel dans nos économies locale, régionale et nationale. L’investissement annoncé aujourd’hui renforcera notre réseau de transport en s’attaquant aux contraintes urgentes en matière de capacité du port de Prince Rupert et en favorisant la prospérité à long terme pour notre collectivité. »

Terry Beech
Secrétaire parlementaire du ministre des Transports et député de Burnaby-Nord–Seymour

« Notre gouvernement investit dans l’économie canadienne en apportant des améliorations à nos corridors de commerce et de transport. Nous appuyons des projets qui assureront la circulation efficace des marchandises vers les marchés et des personnes vers leur destination, qui stimuleront la croissance économique, qui créeront des emplois de qualité pour la classe moyenne, et qui veilleront à ce que les réseaux de transport du Canada demeurent concurrentiels et efficaces. »

L’honorable Marc Garneau
Ministre des Transports

Faits en bref

  • La Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada relie Prince Rupert à l’Amérique du Nord grâce à son réseau ferroviaire d’un océan à l’autre — 5,8 kilomètres de voie ferrée sur le quai permettent d’effectuer de manière rapide et efficace le chargement et le déchargement des trains.

  • En 2017, 24 millions de tonnes de marchandises ont transité par le port de Prince Rupert, ce qui représente une valeur de plus de 35 milliards de dollars en échanges internationaux. Le port comprend six terminaux qui expédient, dans des conteneurs ou en vrac, des exportations canadiennes essentielles, telles que des céréales, du charbon métallurgique, des produits forestiers, du biocarburant et de nombreux autres produits.

  • Le transport est un élément important du commerce du Canada avec d’autres pays. En 2017, le commerce international a représenté 1,107 billions de dollars. Les États-Unis restent le principal partenaire commercial du Canada, les échanges commerciaux se chiffrant à 702,9 milliards de dollars (414,9 milliards de dollars d’exportations, 288,0 milliards de dollars d’importations), ce qui représente 63,5 % du total du commerce canadien en 2017.

  • Le gouvernement du Canada accorde beaucoup d’importance à l’exportation en raison du lien entre le commerce et la création de bons emplois bien rémunérés, puisque les industries qui sont grandement dépendantes des exportations versent des salaires qui sont, en moyenne, plus de 50 pour cent plus élevés par rapport aux industries qui dépendent moins des exportations.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Delphine Denis
Attachée de presse
Cabinet de l’honorable Marc Garneau
Ministre des Transports, Ottawa
613-991-0700
delphine.denis@tc.gc.ca

Relations avec les médias
Transports Canada, Ottawa
613-993-0055
media@tc.gc.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :