Le gouvernement du Canada appuie la conception du premier pétrolier silencieux à faibles émissions au monde afin de protéger la santé des océans

Communiqué de presse

Les nouveaux pétroliers seront alimentés au gaz naturel liquéfié, une énergie plus propre, et seront jusqu’à 90 pour cent plus silencieux que les pétroliers traditionnels

Le 30 août 2019  Vancouver  Transports Canada

Le gouvernement du Canada reconnaît que les espèces marines, dont l’épaulard résident du Sud, subissent les répercussions des bruits sous-marins produits par les navires. Les perturbations acoustiques peuvent réduire la capacité de ces animaux à trouver leur proie, à s’orienter efficacement et à communiquer entre eux, en plus de leur causer du stress. Le gouvernement prend des mesures, au moyen de l’Initiative pour des navires silencieux, afin de réduire les bruits sous-marins, de protéger le milieu marin et de favoriser le développement de nouvelles technologies, la conception de navires silencieux et les pratiques opérationnelles permettant de réduire le bruit sous-marin.

Aujourd’hui, l’honorable Marc Garneau, ministre des Transports, a annoncé que Transports Canada prenait une mesure importante pour soutenir l'élaboration d'un nouveau modèle de navire visant à réduire le bruit sous-marin, ce qui aidera au rétablissement des populations de baleines emblématiques en voie de disparition du Canada.

Le gouvernement du Canada s’engage à verser jusqu’à 30 millions de dollars pour soutenir le développement du premier pétrolier silencieux à faibles émissions au monde, en travaillant à conclure une entente de principe avec la société Teekay Shipping (Canada) ltée, de Vancouver. La collaboration avec Teekay offre un accès à l’expertise et aux capitaux du secteur privé en vue de déployer de nouvelles technologies applicables aux pétroliers silencieux à faibles émissions servant au transport de brut qui naviguent dans les eaux canadiennes.

Servant au transport de brut, ces pétroliers silencieux à faibles émissions de calibre mondial seront équipés des dernières technologies silencieuses éprouvées et seront alimentés au gaz naturel liquéfié canadien. Afin de réduire les émissions et d’obtenir les meilleurs résultats pour le milieu marin, des objectifs de conception précis ont été fixés pour les navires, c’est-à-dire une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 20 pour cent et une réduction du bruit pouvant atteindre 90 pour cent par rapport aux niveaux émis par les pétroliers réguliers.

L’entente de principe avec Teekay concrétise l’engagement qu’a pris le gouvernement de collaborer avec l’industrie du transport maritime dans le but de développer et de mettre en application les meilleures technologies disponibles. Cette collaboration appuiera la mise sur pied d’un réseau de transport maritime sécuritaire, propre et efficace, qui améliorera la sécurité maritime et le transport responsable, de même qu’il réduira les émissions atmosphériques pour assainir l’air, tout en soutenant la croissance économique. Cet investissement réaffirme la détermination du gouvernement d’édifier un Canada où la protection de l’environnement et la croissance économique vont de pair.

Citations

« Notre gouvernement prend très au sérieux la protection des espèces marines en voie de disparition. Cette initiative offre une occasion unique de faire progresser la technologie silencieuse au sein d’une flotte de navires commerciaux d’eau profonde, et elle constitue un élément clé du plan à long terme visant à atténuer les répercussions des transports maritimes sur l’épaulard résident du Sud. Il s’agit d’un accomplissement important en ce qui a trait à l’objectif du Canada de réduire le bruit global dans la région, car les résultats sont évalués, largement partagés et appliqués à d’autres types navires. »

L’honorable Marc Garneau,
Ministre des Transports

« La protection de l’épaulard résident du Sud, une espèce emblématique, et de la biodiversité est un objectif prioritaire de notre gouvernement. Qu’il s’agisse de la désignation de nouveaux habitats vitaux ou de mesures visant les pêches qui aident à augmenter la quantité de proies disponibles, notre gouvernement a agi de façon à contribuer au rétablissement de cette espèce. L’annonce d’aujourd’hui aidera à atténuer les perturbations acoustiques et s’ajoute aux mesures de protection déjà en place afin de contrer les menaces auxquelles les épaulards sont confrontés. »

L’honorable Jonathan Wilkinson,
Ministres des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Nous sommes ravis d’avoir la possibilité de nous associer au gouvernement du Canada pour développer une technologie de pointe de transport maritime écoresponsable. En tant que plus grande entreprise de transport maritime au Canada, dont le siège est situé à Vancouver, nous sommes tout à fait conscients des besoins et des défis locaux qui appellent de nouvelles solutions de l’industrie. Il s’agit d’une occasion de propulser le Canada à l’avant-garde des transports maritimes sécuritaires et écoresponsables, non seulement ici, mais partout dans le monde. »

Kenneth Hvid,
Président et chef de la direction, Teekay Corporation

Faits en bref

  • Le Plan de protection des océans, qui est doté d’un budget de 1,5 milliard de dollars, est l’investissement le plus important réalisé à ce jour pour protéger les côtes et les voies navigables du Canada. Depuis son lancement en novembre 2016, plus de 50 initiatives ont été annoncées dans les domaines de la sécurité maritime, de la recherche ainsi que de la protection des écosystèmes d’un océan à l’autre.

  • Les mesures prises dans le cadre du Plan de protection des océans et de l’Initiative de protection des baleines et celles liées à l’arrêté d’urgence et aux accommodements, comme l’Initiative pour des navires silencieux, ont toutes été conçues pour contrer les principales menaces qui pèsent sur l’épaulard résident du Sud dans son habitat vital.

  • Dans la même optique que le Plan de protection des océans, le gouvernement du Canada a mis en œuvre, l’année dernière, l’Initiative de protection des baleines, qui est dotée d’un budget de 167,4 millions de dollars, afin de protéger et de rétablir les populations de trois espèces de cétacés en péril : l’épaulard résident du Sud, la baleine noire de l’Atlantique Nord et le béluga de l’estuaire du Saint-Laurent. En octobre 2018, le gouvernement a affecté un financement supplémentaire de 61,5 millions de dollars à l’élimination des menaces auxquelles font face les populations d’épaulards résidents du Sud. Ces initiatives appuient le rétablissement des populations canadiennes de baleines en voie de disparition en s’attaquant aux principaux dangers qui les menacent : le manque de proies, les perturbations acoustiques et physiques provenant des navires, les collisions avec les navires et la pollution provenant des installations à terre.

Liens connexes

Personnes-ressources

Delphine Denis
Gestionnaire des relations avec les médias
Cabinet de l’honorable Marc Garneau
Ministre des Transports, Ottawa
Delphine.Denis@tc.gc.ca
613-991-0700

Relations avec les médias
Transports Canada, Ottawa
613-993-0055
media@tc.gc.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :