La vérification de la température sera obligatoire pour les voyageurs dans les aéroports canadiens

Communiqué de presse

Le 12 juin 2020              Ottawa              Transports Canada

La pandémie de COVID-19 a créé une crise mondiale sans précédent qui a d’importantes répercussions sur tous les aspects de l’industrie canadienne des transports, sur les voyageurs et sur l’économie. Le gouvernement du Canada est résolu à mettre en œuvre un ensemble de mesures sur divers plans afin de protéger les Canadiens et d’aider à éviter que le transport aérien soit une source de propagation du virus.

Aujourd’hui, le ministre des Transports, l’honorable Marc Garneau, a annoncé l’ajout d’une mesure à cet ensemble. Le gouvernement du Canada exigera maintenant la vérification de la température de tous les passagers voyageant à destination du Canada ou des voyageurs en partance d’un aéroport canadien pour des destinations internationales ou intérieures.

Pour les vols internationaux à destination du Canada, les exploitants aériens doivent effectuer une vérification de la température au point de départ, sauf si l’autorité locale a mis en place une mesure équivalente, en plus des questions de vérification de l’état de santé déjà requises avant l’embarquement pour le dépistage de symptômes.

Au Canada, des agents de l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien effectueront la vérification de la température des passagers dans le cadre des procédures de contrôle avant le départ. Cette mesure s’ajoute aux questions de vérification de l’état de santé et au port du couvre-visage qui sont déjà des mesures obligatoires pour tous les passagers.

Le gouvernement du Canada adopte une approche progressive pour mettre en œuvre la mesure de vérification de la température.

  • 1re phase : D’ici le 9 juillet 2020, tous les exploitants aériens devront effectuer une vérification de la température de tous les passagers à destination du Canada avant l’embarquement aux points de départ des vols internationaux ou transfrontaliers.
  • 2e phase : D’ici la fin du mois de juillet, des postes de vérification de la température seront installés dans la zone des départs des quatre grands aéroports qui sont actuellement désignés comme seuls aéroports canadiens pour les voyages internationaux (Montréal, Toronto, Calgary et Vancouver).
  • 3e phase : D’ici septembre 2020, des postes de vérification de la température seront en place dans la zone des départs des 11 autres aéroports les plus occupés du Canada (St. John’s, Halifax, Québec, Ottawa, Toronto – Billy Bishop, Winnipeg, Regina, Saskatoon, Edmonton, Kelowna, Victoria).

En outre, tous les employés et membres du personnel qui entrent ou travaillent dans la zone réglementée de l’aéroport seront visés par les procédures de vérification de la température menées par le personnel de l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien.

Sans certificat médical mentionnant une maladie ou un trouble de la santé physique qui causerait une température élevée, un passager qui présente une température élevée ne sera pas autorisé à poursuivre son voyage et il sera invité à changer sa réservation pour un vol ayant lieu plus de 14 jours plus tard.

Citations

« En tant que ministre des Transports, j’ai pour priorité absolue la sécurité et la sûreté des Canadiens et du réseau de transport. Nous avons déjà instauré des mesures qui visent à réduire le risque de propagation de la COVID-19, notamment l’obligation de porter un couvre-visage et la publication de lignes directrices en matière de santé pour l’industrie du transport aérien. La vérification obligatoire de la température est une autre mesure dans notre approche sur divers plans pour aider à protéger la sécurité des voyageurs et des travailleurs de l’industrie du transport aérien. »

Le ministre des Transports,
l’honorable Marc Garneau

Faits en bref

  • La vérification de la température à l’aéroport est une mesure qu’appuient l’Association du transport aérien international et l’Organisation de l’aviation civile internationale. Une mise en œuvre à l’échelle nationale s’impose pour favoriser l’harmonisation avec les mesures prises par un nombre croissant de partenaires étrangers, et elle contribuera à renforcer davantage la confiance à l’égard du système d’aviation mondial.

  • En réponse à la COVID-19, des pays, notamment l’Italie, la Pologne, le Chili, le Mexique et la Corée du Sud, ont mis en place des protocoles obligatoires de vérification de la température des passagers à certains aéroports. D’autres pays, comme la Belgique, la France et l’Espagne, recommandent la vérification de la température.

  • Au Canada, certains exploitants aériens, comme Air Canada, Westjet, Perimeter, Bearskin, Keewatin et CalmAir, ont eux-mêmes choisi de mettre à l’essai la vérification de la température des passagers. Les États-Unis ont aussi mis à l’essai la vérification de la température.

  • Le gouvernement fédéral surveillera et évaluera la nécessité de poursuivre l’extension de cette mesure.

Liens connexes

Personnes-ressources

Livia Belcea
Attachée de presse
Cabinet de l’honorable Marc Garneau
Ministre des Transports, Ottawa
Livia-marina.belcea@tc.gc.ca

Relations avec les médias
Transports Canada, Ottawa
613-993-0055
media@tc.gc.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :