Recevoir une grosse somme d’argent 

De : Agence de la consommation en matière financière du Canada

Vous prévoyez recevoir un remboursement d’impôt ou une prestation ? Excellente nouvelle !

Consultez ce dépliant développé conjointement avec l’Agence du Revenu du Canada pour bien gérer ce montant et en profiter pleinement.

Que faire lorsque vous recevez de l’argent du gouvernement.

Vous avez reçu ou recevrez une grosse somme d’argent ?

Vous devez maintenant planifier vos objectifs financiers en fonction de ce montant. 

Afin de prendre les meilleures décisions pour votre situation, consultez ce dépliant développé conjointement avec Services aux Autochtones Canada.

Vous venez de recevoir une importante somme d’argent.

Il pourrait arriver que vous receviez une grosse somme d’argent au cours de votre vie.

Par exemple :

  • un paiement de règlement
  • une quantité importante d’argent ou une propriété héritée d’un être cher
  • un paiement forfaitaire pour un travail saisonnier
  • une indemnité d’invalidité forfaitaire si vous êtes un vétéran
  • un gain important à la loterie ou dans le cadre d’un concours
  • une indemnité de départ en cas de perte d’emploi
  • un paiement important à la fin d’une affectation à des tâches spéciales
  • un paiement d’assurance-vie

C’est ce qu’on appelle souvent un paiement forfaitaire. Avant de dépenser cet argent, il est important de réfléchir à votre situation financière. Il faut aussi penser à vos objectifs à court et à long terme. Vous pouvez rencontrer un conseiller financier pour vous aider à prendre une décision.

Apprenez-en plus sur la façon de choisir un conseiller financier.

Réfléchissez à vos objectifs financiers

Rembourser ses dettes et épargner sont des exemples d’objectifs financiers. Pour atteindre vos objectifs, vous devez d’abord réfléchir à ce que vous voulez faire de votre argent. Faire un budget et épargner peut vous sembler difficile si vous n’avez pas de plan précis.

Vous devez donc savoir:

  • Quels sont vos objectifs financiers
  • Quand souhaitez-vous les atteindre
  • Quels sont les obstacles que vous pourriez rencontrer en cours de route

Faites un budget

Un budget est un plan qui vous aide à gérer votre argent. Il vous permettra de déterminer combien d’argent vous recevez, dépensez et épargnez. Le fait de faire un budget peut vous aider à équilibrer vos dépenses afin de savoir ce que vous pouvez vous permettre.

Pour faire votre budget, vous devez savoir la quantité d’argent que :

  • vous recevez périodiquement sous forme de salaire, de prestations ou autres
  • vous dépensez sur les « besoins » comme le loyer ou les paiements hypothécaires, les factures et la nourriture
  • vous dépensez sur vos « désirs », comme les soupers au restaurant et les divertissements

Utilisez le Planificateur budgétaire et faites un budget qui vous assurera de couvrir vos dépenses courantes.

Remboursez vos dettes

Les intérêts que vous payez sur vos dettes, entre autres sur vos cartes de crédit et vos prêts, peuvent vous coûter cher. Il vous reste donc moins d’argent pour vous-même et votre famille.

Déterminez quelles sont vos dettes et combien vous devez débourser pour chacune d’elles. Commencez par rembourser celles qui ont le taux d’intérêt le plus élevé en premier. Cela vous coûtera moins cher à long terme.

Renseignez-vous sur la gestion des dettes.

Fixez-vous des objectifs d’épargne

Réfléchissez à la somme que vous souhaiteriez amasser pour l’avenir. Cette réflexion vous aidera à fixer vos objectifs d’épargne.

Voici quelques exemples de buts qui pourraient vous inciter à épargner :

  • nouvelle maison ou travaux de rénovation
  • vacances
  • études de vos enfants - pensez à ouvrir un régime enregistré d’épargne-études (REEE). Vous recevrez de l’argent du gouvernement via la Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE), et ce tout à fait gratuitement.

Si vous avez du mal à fixer vos objectifs d’épargne, vous pouvez commencer par établir vos objectifs à court terme. Possiblement un objectif que vous souhaitez atteindre l’année prochaine ou avant.

Établissez un fonds d’urgence

Il est important d’avoir un fonds d’urgence pour faire face aux imprévus ou à une éventuelle diminution de revenu.

Voici certains exemples de dépenses imprévues :

  • réparation d’auto
  • consultation d’urgence chez le vétérinaire
  • perte d’emploi, alors que vous devez couvrir vos dépenses courantes et payer vos factures
  • problèmes de santé qui vous empêchent de travailler
  • travaux d’entretien de votre maison, comme le remplacement d’un réservoir d’eau chaude brisé ou la réparation de la toiture

Il est habituellement préférable d’utiliser son fonds d’urgence plutôt que d’utiliser une carte de crédit pour payer des dépenses imprévues. Règle générale, on recommande d’épargner l’équivalant de 3 à 6 mois de vos dépenses habituelles.

Planifiez votre retraite

Envisagez aussi d’épargner pour votre retraite, surtout si vous n’avez pas déjà d’épargne-retraite ou un régime de retraite de l’employeur.

Différentes options d’épargne et d’investissement s’offrent à vous pour vous aider à épargner pour votre retraite.

En voici quelques‑unes :

  • comptes d’épargne libre d’impôt (CELI)
  • régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER)
  • rentes

Parlez à un conseiller financier. Cette personne vous aidera à choisir les meilleurs outils et produits d’épargne selon vos besoins, en vue de la retraite.

Renseignez-vous sur la planification de la retraite.

N’achetez rien que vous ne puissiez vous permettre à long terme

Les biens dispendieux, comme une auto ou une maison, ont des coûts à long terme que vous devez prendre en considération.

Par exemple, si vous achetez une voiture chère, vous risquez de devoir payer davantage en assurance, essence et frais d’entretien que si vous aviez choisi une voiture moins chère.

Assurez-vous de bien tenir compte de tous les coûts à long terme associés à un achat important avant de dépenser votre argent.

Répercussions fiscales d’un paiement forfaitaire

Vous pourriez devoir payer de l’impôt sur le paiement forfaitaire que vous recevez. Vous devez donc garder une partie de l’argent pour payer l’impôt à la fin de l’année fiscale. Pensez à parler avec un conseiller financier ou un fiscaliste pour savoir si vous devrez payer de l’impôt sur l’argent reçu.

Renseignez-vous sur les montants non imposables.

Assurance-dépôt

L’assurance-dépôt protège votre épargne dans l’éventualité où votre institution financière venait à cesser ses activités.

Il n’y a pas de demande à présenter ni frais à payer pour bénéficier de l’assurance-dépôt. La Société d’assurance-dépôts du Canada (SADC) assure automatiquement vos dépôts admissibles jusqu’à concurrence de 100 000 $. La SADC assure les dépôts effectués dans les comptes d’épargne et les comptes chèques de la plupart des institutions financières sous réglementation fédérale.

Obtenez la liste des institutions financières membres de la Société et de plus amples renseignements sur l’assurance-dépôt.

La plupart des coopératives de crédit et des caisses populaires sont réglementées par les gouvernements provinciaux. Chaque province offre une assurance-dépôt pour les comptes détenus dans ces institutions.

Renseignez-vous sur l’assurance-dépôt offerte dans les différentes provinces canadiennes.

Liens connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :