Projets liés à l'exploration de la Lune : le Canada va de l'avant

Communiqué de presse

La Stratégie spatiale canadienne soutient l'avenir de l'exploration spatiale, des sciences et technologies spatiales, et des emplois.

Longueuil (Québec) – 26 mai 2021

L'humanité se prépare à son retour sur la Lune, ce qui ouvre les possibilités pour les entrepreneurs et les scientifiques canadiens de faire progresser les sciences et technologies lunaires. Les Canadiens joueront un rôle déterminant dans la chaine d'approvisionnement mondiale hautement compétitive et innovante de la nouvelle économie spatiale, en pleine croissance. 

Voilà pourquoi l'honorable François-Philippe Champagne, ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie, a annoncé aujourd'hui l'investissement de trois millions de dollars dans des initiatives technologiques d'exploration de la Lune financées par l'Agence spatiale canadienne (ASC).

Le ministre Champagne a souligné les nouvelles possibilités et le soutien offerts récemment dans le cadre du Programme d'accélération de l'exploration lunaire de l'ASC afin que les entrepreneurs et les scientifiques canadiens puissent se préparer à prendre part à l'exploration de la Lune, notamment :

  • L'entreprise Mission Control Space Services (en anglais seulement) reçoit trois millions de dollars pour tester des technologies de pointe en orbite lunaire et sur la Lune lors d'une mission actuellement prévue pour 2022.
  • Deux autres entreprises canadiennesCanadensys Aerospace Corporation (en anglais seulement) et NGC Aérospatiale Ltée, feront également la démonstration de technologies de pointe au cours d'une mission lunaire. 
  • L'ASC soutiendra les travaux de chercheurs universitaires canadiens destinés à approfondir les connaissances sur la surface de la Lune.
  • Une mission réalisée en partenariat avec la NASA consistera à faire atterrir sur la Lune un rover canadien dans les cinq prochaines années. Dans un premier temps, l'ASC sélectionnera deux entreprises canadiennes qui développeront des concepts pour le rover et les instruments scientifiques de cette mission.

Le ministre a aussi souligné que le gouvernement est déterminé à ce que le Canada demeure une puissance spatiale. En 2019, le gouvernement a annoncé que le Canada construirait le Canadarm3 pour la station spatiale lunaire Gateway et financerait le développement et la démonstration de sciences et technologies lunaires dans des domaines comme l'intelligence artificielle, la robotique et la santé. En échange de sa contribution au projet de la station Gateway, le Canada a obtenu deux places à bord de missions habitées dans l'espace lointain, l'une d'elles à bord de la mission lunaire Artemis II.

Le ministre a par ailleurs rappelé que, depuis le début de 2020, le gouvernement a investi 36,5 millions de dollars pour qu'on puisse se préparer aux futures possibilités de missions.

Citations

« En investissant dans le secteur spatial canadien des plus dynamiques, nous donnons aux entrepreneurs, aux créateurs, aux ingénieurs, aux scientifiques et aux chercheurs canadiens la possibilité de faire progresser les sciences et technologies et de faire partie de l'économie spatiale mondiale, en pleine croissance. Ces efforts auront pour résultats d'améliorer la vie de tous, dans l'espace comme sur Terre, de placer le Canada à l'avant-garde de l'innovation spatiale et de créer les bons emplois de demain. »

- L'honorable François-Philippe Champagne, ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie 

Faits en bref

  • La Stratégie spatiale canadienne, rendue publique en 2019, a fait de l'espace un bien national stratégique. Elle prévoit de positionner le secteur spatial canadien pour qu'il puisse saisir les opportunités de l'avenir et prospérer au Canada et à l'étranger.

  • Le Programme d'accélération de l'exploration lunaire fournit 150 millions de dollars sur cinq ans pour aider les entreprises à développer et à démontrer des technologies spatiales qui créeront des débouchés au Canada liés à notre participation au projet de la station spatiale lunaire Gateway.

  • Le secteur spatial mondial devrait tripler au cours des 20 prochaines années et atteindre 1100 milliards de dollars. À l'heure actuelle, la part du Canada dans ce marché mondial est d'environ 1,3 %.

  • Chaque année, le secteur spatial canadien fournit 21 000 emplois (directs et indirects) et contribue pour 2,5 milliards de dollars à l'économie canadienne. Quelque 94 % des entreprises du secteur spatial canadien sont des PME.

  • La participation du Canada aux sciences et à l'exploration spatiales a profité à la population canadienne sur Terre, qu'il s'agisse du développement de nouvelles technologies médicales ou encore du renforcement de notre secteur technologique et de notre économie.

  • Selon ce qui est prévu par la Politique des retombées industrielles et technologiques, le Canadarm3 devrait contribuer pour environ 135 millions de dollars par année au PIB du Canada ainsi que créer et maintenir quelque 1300 emplois bien rémunérés pour les Canadiens durant la période de construction, dont la durée est estimée à six ans.

  • Un Canadien fera partie d'Artemis II, la première mission lunaire habitée depuis 1972.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Agence spatiale canadienne
Bureau des relations avec les médias
Téléphone : 450-926-4370
Site Web : asc-csa.gc.ca
Courriel : ASC.Medias-Media.CSA@canada.ca
Suivez-nous dans les médias sociaux!

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :