Le gouvernement du Canada continue de soutenir les producteurs de pommes de terre de l'Île-du-Prince-Édouard

Communiqué de presse

Le 28 avril 2022 – Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard) – Agriculture et Agroalimentaire Canada

L'Île-du-Prince-Édouard (Î.-P.-É.) produit depuis longtemps des pommes de terre de la plus grande qualité pour les consommateurs locaux et internationaux. Le gouvernement du Canada continuera de défendre les intérêts des producteurs de pommes de terre de l'Île-du-Prince-Édouard, qui jouent un rôle essentiel dans leur collectivité et dans notre économie.

Aujourd'hui, l'honorable Lawrence MacAulay, ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense nationale, au nom de l'honorable Marie-Claude Bibeau, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire et de l'honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre des Langues officielles et ministre responsable de l'Agence de promotion économique du Canada atlantique, a souligné de nouvelles mesures visant à assurer la durabilité à long terme de l'industrie de la pomme de terre de l'Île-du-Prince-Édouard.

Le gouvernement du Canada est déterminé à rétablir l'accès complet des pommes de terre de l'Île-du-Prince-Édouard au marché américain et continuera d'appuyer les producteurs de pommes de terre qui retournent aux champs et se préparent pour la prochaine saison de culture. La réouverture de la frontière américaine pour la plupart des exportations de pommes de terre de l'Île-du-Prince-Édouard est arrivée à un moment critique pour l'industrie. La ministre Bibeau et ses collègues fédéraux ont travaillé sans relâche sur cette question et ont entretenu à tous les niveaux un vaste dialogue avec le gouvernement des États-Unis pour défendre l'industrie de la pomme de terre de l'Île-du-Prince-Édouard, y compris lors d'une visite à Washington pour rencontrer le secrétaire à l'Agriculture des États-Unis, Tom Vilsack, et plusieurs intervenants canadiens et américains.

Dans le cadre des efforts continus visant à soutenir la prospérité à long terme de l'industrie de la pomme de terre de l'Île-du-Prince-Édouard, le budget de 2022 prévoit 28 M$ en financement supplémentaire. Cela comprend :

  • 16 M$ sur deux ans attribués à l'Agence de promotion économique du Canada atlantique à compter de 2022-2023 pour appuyer les investissements à long terme et aider à stabiliser le secteur de la pomme de terre de l'Île-du-Prince-Édouard et la chaîne d'approvisionnement.
  • 12 M$ sur deux ans attribués à l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) à compter de 2022-2023 afin qu'elle accélère l'enquête sur la dernière détection de gale verruqueuse pour prévenir sa propagation et permettre la reprise complète du commerce avec les États-Unis dès que possible.

L'ACIA utilisera les fonds pour pourvoir plus de 35 postes afin d'accélérer l'échantillonnage et l'analyse des sols et accroître la capacité des laboratoires. Cela aidera à maximiser l'efficience de l'ACIA dans la réalisation des enquêtes en cours liées aux plus récentes constatations d'octobre 2021, qui devraient être terminées en 2023.

En plus de l'aide fédérale allouée à l'industrie de la pomme de terre de l'Île-du-Prince-Édouard dans le budget de 2022, le gouvernement du Canada a également accordé un sursis à la mise en défaut sur les avances impayées de 2021. Ce sursis a été accordé pour donner aux producteurs une marge de manœuvre supplémentaire leur permettant de rembourser environ 20 M$ en paiements anticipés. Les producteurs de pommes de terre qui ont reçu du soutien de la part du Programme de paiements anticipés (PPA) de 2021 de la Prince Edward Island Federation of Agriculture (PEIFA) et qui sont en règle sont admissibles au sursis à la mise en défaut. Les producteurs sont invités à communiquer avec le bureau de la PEIFA dès que possible pour en savoir plus.

De plus, les producteurs de semences de pommes de terre peuvent également être admissibles à une indemnisation en vertu du Règlement sur l'indemnisation relative à la gale verruqueuse de la pomme de terre. L'indemnisation en vertu de ce règlement est un autre outil pour appuyer les producteurs.

Les exportations de pommes de terre fraîches de l'Île-du-Prince-Édouard sont essentielles à l'économie de l'île et de l'ensemble du Canada. Le gouvernement du Canada reste déterminé à assurer la prospérité à long terme de l'industrie de la pomme de terre de l'Île-du-Prince-Édouard pour les générations futures.

Citations

« Cette question a touché la vie de nombreux Prince-Édouardiens; les exploitants de fermes familiales multigénérationnelles, les emballeurs, les transformateurs, les expéditeurs et plus encore. Les nouvelles mesures annoncées dans le budget de 2022 et tout le soutien du fédéral aideront l'industrie de la pomme de terre à bâtir un avenir prometteur pour la prochaine génération de producteurs de pommes de terre de l'Île-du-Prince-Édouard. »

-   L'honorable Lawrence MacAulay, ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense nationale

« La pomme de terre fait partie de l'identité de l'Île-du-Prince-Édouard. Le gouvernement du Canada reconnaît que la situation a été incroyablement difficile pour les producteurs de pommes de terre, leurs familles et tous les intervenants de l'industrie dans la province. La réouverture du marché continental américain des pommes de terre fraîches est une étape importante qui a permis aux producteurs d'aborder la saison à venir avec confiance et assurance. Nous savons qu'il reste du travail à faire et, ensemble, nous contribuerons à assurer un avenir stable pour l'industrie. »

-   L'honorable Marie‑Claude Bibeau, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire

« Depuis que les restrictions à l'exportation de pommes de terre ont été annoncées, l'APECA a cherché à fournir aux producteurs de pommes de terre de l'Île-du-Prince-Édouard le soutien et l'aide financière dont ils avaient besoin pour relever cet immense défi. Ces nouveaux investissements constituent une autre étape vers une reprise complète et la viabilité à long terme de l'industrie. »

-   L'honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre des Langues officielles et ministre responsable de l'Agence de promotion économique du Canada atlantique

« Je connais la fierté et le dévouement qui se cachent derrière chaque sac de pommes de terre de l'Île-du-Prince-Édouard. Ensemble, l'industrie, le gouvernement provincial et le gouvernement fédéral ont travaillé et continueront de travailler pour contenir la propagation de la gale verruqueuse de la pomme de terre et soutenir le commerce continu des pommes de terre de grande qualité produites sur l'Île-du-Prince-Édouard. »

-   Sean Casey, député de Charlottetown, Î.-P.-É.

« L'industrie de la pomme de terre est l'épine dorsale de l'économie de l'Île-du-Prince-Édouard, et nos agriculteurs sont reconnus pour produire des pommes de terre délicieuses et de grande qualité qui sont appréciées partout dans le monde. Le gouvernement continuera de réaliser des investissements stratégiques pour les aider à prospérer au pays et sur le marché mondial. »

-   Heath MacDonald, député de Malpeque, Î.-P.-É.

« Les pommes de terre sont au cœur de l'économie et nos vaillants agriculteurs sont fiers des produits qu'ils cultivent et exportent vers les marchés mondiaux. Nous continuerons de les aider tandis qu'ils retournent aux champs et commencent la culture. »

-   Bobby Morrissey, député d'Egmont, Î.-P.-É.

Faits en bref

  • Le 8 février 2022, le département de l'Agriculture des États-Unis a annoncé la reprise du commerce des pommes de terre de consommation de l'Île-du-Prince-Édouard à Porto Rico. Il s'agissait d'une étape importante dans le rétablissement de l'accès de l'Île-du-Prince-Édouard au marché américain, puisque les exportations de pommes de terre de consommation de l'Île-du-Prince-Édouard vers Porto Rico étaient évaluées à 12 M$ en 2020.

  • Le 1er avril 2022, par l'établissement d'un nouveau décret fédéral, les États-Unis ont annoncé la réouverture de l'ensemble du marché américain pour les pommes de terre de l'Île-du-Prince-Édouard destinées à la consommation.

  • Voici d'autres mesures fédérales visant à soutenir l'industrie de la pomme de terre de l'Île‑du-Prince‑Édouard :

    • Ajustements apportés au programme Agri-stabilité, qui protège les producteurs contre les baisses importantes du revenu agricole, afin que les producteurs qui ne se sont pas inscrits en 2021 puissent s'inscrire maintenant et avoir accès à cet important soutien au revenu.
    • Les paiements provisoires du programme Agri-stabilité ont augmenté, de sorte que les producteurs peuvent maintenant demander jusqu'à 75 % de leur paiement prévu, une hausse de 50 %.
    • Le gouvernement fédéral investit jusqu'à 28 M$ dans le Plan d'intervention en gestion des surplus de pommes de terre afin d'aider les producteurs de pommes de terre de l'Île-du-Prince-Édouard touchés par l'interruption du commerce liée à l'éclosion de la gale verruqueuse de la pomme de terre. Ces fonds appuient le réacheminement des pommes de terre excédentaires vers les transformateurs, les emballeurs et les banques alimentaires, ainsi que vers d'autres marchés, et atténuent les coûts associés à la destruction écologique des pommes de terre excédentaires.
    • Plus de 180 k$ en reports de remboursement de prêts de l'Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA) pour soutenir les clients du secteur.
    • Investissements dans divers projets pour soutenir le secteur, y compris 700 k$ pour élaborer le Plan de diversification et de relance des marchés de l'industrie de la pomme de terre de l'Île-du-Prince-Édouard, ainsi qu'un investissement de 600 k$ dans RWL Holdings Ltd. pour accroître la capacité de lavage des pommes de terre afin d'aider le secteur à tirer parti de nouveaux débouchés.
  • Les producteurs admissibles à un sursis à la mise en défaut n'ont plus à fournir de preuve de vente, ce qui leur permettra de rembourser leurs avances à l'aide de toute source de fonds sans encourir de pénalité, y compris leur avance du PPA de 2022.

  • Le Règlement sur l'indemnisation relative à la gale verruqueuse de la pomme de terre a été adopté en 2003 afin de fournir une indemnisation pour les pertes confirmées attribuables à la gale verruqueuse, que ce soit pour une question de traitement, d'interdiction, de restriction ou d'élimination.

  • La gale verruqueuse de la pomme de terre est un champignon persistant dans le sol qui réduit le rendement des exploitations et peut se propager par le mouvement du sol, du matériel agricole et des pommes de terre. Il s'agit d'un organisme nuisible réglementé en vertu de la Loi sur la protection des végétaux, ce qui signifie que sa détection peut déclencher des mesures de contrôle de la maladie et de prévention de sa propagation.

  • La première détection de gale verruqueuse de la pomme de terre à l'Île-du-Prince-Édouard, en 2000, a entraîné la fermeture de la frontière canado-américaine pour toutes les pommes de terre fraîches de l'Île-du-Prince-Édouard, y compris les pommes de terre de semence, de consommation et de transformation, pendant six mois. Depuis cette première détection, l'ACIA a mis en œuvre le Plan canadien de lutte à long terme contre la gale verruqueuse de la pomme de terre afin de prévenir la propagation de cet organisme nuisible et de protéger la santé des végétaux et le commerce.

Produits connexes

Personnes-ressources

Marianne Dandurand
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire
marianne.dandurand@agr.gc.ca
343-541-9229

Les Relations avec les médias
Agriculture et Agroalimentaire Canada
Ottawa (Ontario)
1-866-345-7972
aafc.mediarelations-relationsmedias.aac@agr.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter, Facebook, Instagram, et LinkedIn
Site Web : Agriculture et Agroalimentaire Canada

Marianne Blondin
Press Secretary
Office of the Minister of Official Languages and of the
Atlantic Canada Opportunities Agency
Marianne.Blondin@acoa-apeca.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :