Des infrastructures vitales sécurisées grâce à la cyberinnovation

Communiqué de presse

Création d’un nouveau consortium de collaboration par le Conseil national de recherches du Canada et l’Université du Nouveau-Brunswick

Le 10 juin 2019 — Fredericton (Nouveau-Brunswick) — Conseil national de recherches du Canada

Entourés de dirigeants d’entreprise, de chercheurs et d’étudiants, Carolyn Watters, dirigeante principale de la recherche numérique au Conseil national de recherches du Canada (CNRC) ainsi que David Magee, vice-président de la recherche à l’Université du Nouveau-Brunswick, ont aujourd’hui procédé au lancement officiel du consortium de collaboration en cybersécurité. Véritable plaque tournante de l’innovation située à Fredericton (au Nouveau-Brunswick), ce consortium créé par le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) et l’Institut canadien sur la cybersécurité (ICC) de l’Université du Nouveau-Brunswick mènera à des percées en cybersécurité notamment sous la forme d’articles publiés, de demandes de brevets, et de technologies commercialisées en plus d’offrir des possibilités de formation aux étudiants diplômés et aux boursiers postdoctoraux.

Le Consortium de collaboration en cybersécurité de l’ICC et du CNRC (CCCIC) effectuera de la recherche novatrice sur les moyens d’assurer la cybersécurité des infrastructures vitales en mettant l’accent sur l’Internet des objets, l’intelligence artificielle, les interactions personne-machine et le traitement naturel du langage. Le degré de sophistication technologique et l’ampleur des cybermenaces ne cessent d’augmenter et créent pour le Canada une très belle occasion de mettre à contribution sa capacité d’innovation dans les technologies numériques et son savoir-faire dans le domaine de la cybersécurité. Par ses recherches sur la sécurité et la résilience des systèmes, le CCCIC contribuera à la mise en œuvre de la Stratégie nationale de cybersécurité du gouvernement canadien dont l’objet est de mieux protéger la population canadienne contre la cybercriminalité, de répondre aux menaces en constante évolution et de défendre les systèmes vitaux des secteurs public et privé.

Dans un effort pour aider le Canada à se positionner comme un chef de file mondial, le CNRC intensifie sa collaboration avec les écosystèmes régionaux ainsi qu’avec les universités, les écoles polytechniques et les collèges en créant des centres de collaboration un peu partout au pays.

L’ICC de l’Université du Nouveau-Brunswick est un groupe multidisciplinaire de formation, de recherche et de développement et d’entrepreneuriat qui mise sur les compétences de chercheurs en sciences sociales, en affaires, en informatique, en génie, en droit et en science. Le personnel de l’ICC travaille à la mise en œuvre de nouvelles méthodes pour relever le défi de la sécurité dans le cyberespace et garantir la survie, la fiabilité et le rendement des infrastructures du cyberespace qui fonctionnent dans des environnements dangereux et incertains.

Citations

« Ce centre de collaboration regroupe des chercheurs de premier plan au sein d’une équipe mixte. Ensemble, ils accomplissent des progrès importants dans le domaine de la cybersécurité pour la population canadienne. Nous sommes fiers de nous associer à l’Institut canadien sur la cybersécurité de l’Université du Nouveau-Brunswick et il nous tarde de voir se concrétiser les succès de cette collaboration prometteuse. »

Iain Stewart, président, Conseil national de recherches du Canada

« Depuis le début du siècle, l’Université du Nouveau-Brunswick est à l’avant-garde de la recherche et de l’innovation en cybersécurité. Notre leadership a d’ailleurs été reconnu dans le rapport 2018 du Sénat sur l’état de la cybersécurité au Canada ainsi que dans le plus récent budget fédéral. L’objectif principal du consortium de collaboration en cybersécurité réunissant à Fredericton l’Institut canadien sur la cybersécurité et le Conseil national de recherches du Canada consiste à renforcer le pouvoir d’influence du Canada dans la recherche et l’innovation en cybersécurité et dans la culture de talents connexes, en réponse à la Stratégie nationale de cybersécurité. »

Ali Ghorbani, directeur, Institut canadien sur la cybersécurité et président de la Chaire de recherche de niveau 1 en cybersécurité

Faits en bref

  • Le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) et l’Université du Nouveau-Brunswick (UNB) collaborent dans le domaine de la cybersécurité depuis deux ans. Le nouveau Consortium de collaboration en cybersécurité est l’aboutissement d’une relation de quinze années entre le CNRC et l’UNB dans le domaine de l’innovation scientifique.

  • Installé dans les installations du Conseil national de recherches du Canada à Fredericton sur le campus de l’Université du Nouveau-Brunswick, le Consortium de collaboration en cybersécurité réunit 50 chercheurs et étudiants de l’Institut canadien sur la cybersécurité et du Conseil national de recherches du Canada.

  • Le CNRC est la plus grande organisation de recherche du gouvernement du Canada. Elle est l’un des maillons fondamentaux du Plan pour l’innovation et les compétences et jouera un rôle clé dans l’engagement pris par le gouvernement dans le budget de 2018 d’aider les chercheurs canadiens à créer une économie plus novatrice.

Liens connexes

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Conseil national de recherches du Canada
613-991-1431
1-855-282-1637
media@nrc-cnrc.gc.ca

Paisley Sibbald
Agente de communications
Université du Nouveau-Brunswick – Institut canadien sur la cybersécurité
1-506-453-5141
Paisley.Sibbald@unb.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :