Déclaration de la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail, l’honorable Patty Hajdu, à l’occasion du Jour de deuil national

Déclaration

Le 28 avril 2018                      Gatineau (Québec)                  Emploi et Développement social Canada

« Chaque année, à l’occasion du Jour de deuil national, nous rendons hommage aux travailleurs qui ont perdu la vie, qui ont été blessés ou qui ont souffert de maladies physiques ou mentales sur leur lieu de travail ou en raison d’un drame lié à leur emploi. Au nom du gouvernement du Canada, je souhaite offrir mes sincères condoléances aux familles, aux amis et aux collègues des victimes qui ont été grandement touchés par ces drames. 

Aujourd’hui, il faut se rappeler les raisons pour lesquelles les gouvernements doivent travailler avec diligence afin de protéger la santé et la sécurité des gens qui travaillent.

Nous devons aussi nous rappeler que les blessures en milieu de travail ne sont pas toutes physiques. Le harcèlement et la violence au travail, peu importe la forme, ont de graves conséquences non seulement sur les travailleurs, mais aussi sur leur famille, leurs amis et leurs collègues. Ces comportements ne devraient jamais être tolérés. Pour aider à mettre un terme au harcèlement et à la violence sexuelle dans les lieux de travail sous réglementation fédérale, notre gouvernement a présenté le projet de loi C-65. Ce cadre aidera à prévenir les incidents, à réagir efficacement à ces incidents lorsqu’ils se produisent, et à soutenir les victimes, les survivants et les employeurs. Mais aucun gouvernement ne peut parvenir à régler seul cette question. Nous vivons dans une culture où le déséquilibre du pouvoir crée de la tolérance pour ce genre de comportements inacceptables. Il appartient à chacun de nous – employeurs, employés, collègues, membres de la famille et amis – de faire mieux et de changer cette culture.

Notre gouvernement reconnaît que nous pouvons faire plus et que nous devrions toujours faire plus pour rendre nos lieux de travail plus sûrs et pour aider les travailleurs canadiens à faire confiance aux lois qui sont là pour les protéger.

Au cours des deux dernières années, sous la direction du premier ministre Justin Trudeau, notre gouvernement a mis de l’avant de nouvelles mesures visant à moderniser le Code canadien du travail et à mieux soutenir les travailleurs canadiens et les entreprises qui les embauchent. Parmi les nouveaux outils de conformité et d’application figurent de nouvelles amendes et le pouvoir de publier le nom des contrevenants.

L’an dernier, notre gouvernement s’est engagé à travailler avec le Congrès du travail du Canada et ses membres, avec les employeurs et avec nos partenaires des provinces et territoires pour assurer que la disposition Westray est appliquée efficacement. En 2017, notre gouvernement a aussi apporté des modifications à la réglementation sur la santé et sécurité au travail en ce qui concerne l’amiante, en plus de poursuivre la mise en œuvre de sa stratégie globale visant à interdire l’utilisation de l’amiante et des produits qui en contiennent d’ici 2018. La stratégie prévoit de nouvelles dispositions réglementaires dans le cadre de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement, la mise à jour des codes nationaux du bâtiment pour interdire l’utilisation d’amiante dans les nouveaux projets de construction et de rénovation partout au Canada, et un soutien pour faire inscrire l’amiante chrysotile comme matière dangereuse dans la Convention de Rotterdam.

À l’heure actuelle, nous travaillons également avec les provinces et les territoires pour harmoniser la réglementation sur la santé et la sécurité au travail en ce qui a trait aux exigences relatives à l’équipement de protection personnelle, aux normes, à la formation, à l’échange d’information et à la déclaration des incidents.

Aujourd’hui, alors que nous mettons les drapeaux du Canada en berne partout au pays pour rendre hommage à nos proches, j’invite tout le monde à prendre un moment pour se recueillir en pensant aux milliers de travailleurs canadiens qui sont touchés par un accident de travail, et pour se rappeler ceux que nous avons perdus. Rappelons-nous que chaque travailleur a le droit de revenir à la maison en santé et en sécurité à la fin de sa journée de travail. »

Liens connexes
Jour de deuil national
Santé et sécurité au travail
Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail

- 30 -


Pour toute demande des médias, veuillez contacter :

Emily Harris
Conseillère en communications
Cabinet de l’honorable Patty Hajdu, C.P., députée
Ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail
emily.k.harris@hrsdc-rhdcc.gc.ca
819-654-5611

Bureau des relations avec les médias
Emploi et Développement social Canada
819-994-5559
media@hrsdc-rhdcc.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :