Document d’information: Compétences futures

Document d'information

Exigences changeantes du milieu de travail

La main‑d’œuvre du Canada est instruite et hautement qualifiée, mais en raison de l’évolution rapide de la technologie et de la mondialisation, il est de plus en plus nécessaire d’apprendre et d’acquérir de nouvelles compétences. À mesure que les exigences du milieu de travail changent, les compétences des travailleurs doivent également changer. Le gouvernement du Canada prend des mesures pour s’assurer que les employeurs et les gouvernements répondent mieux aux besoins des travailleurs.

Compétences futures

Les nouvelles technologies et les technologies émergentes ont une incidence sur chaque aspect de la vie des Canadiens, y compris le milieu de travail. L’automatisation, la robotique et l’intelligence artificielle sont quelques exemples de technologies qui contribuent à l’évolution de la nature du travail. L’initiative Compétences futures vise à aider les Canadiens à parfaire leurs compétences afin de leur permettre de se préparer à occuper un emploi, à en trouver un et à le conserver, de même qu’à s’adapter et à réussir au travail.

L’initiative Compétences futures comprend :

  • le Centre des Compétences futures;  
  • le Conseil des Compétences futures.

L’initiative Compétences futures permettra :

  • de procéder à l’examen des principales tendances qui auront une incidence sur les économies nationales et régionales ainsi que sur les travailleurs;
  • de recenser les compétences émergentes qui sont actuellement recherchées et qui le seront à l’avenir et qui pourraient avoir une incidence sur les études et la formation qu’une personne suivra;
  • d’élaborer, de mettre à l’essai et d’évaluer des approches novatrices visant à aider les Canadiens à acquérir les compétences dont ils ont besoin pour s’adapter et réussir au travail;
  • d’échanger les résultats et les pratiques exemplaires avec les gouvernements, le secteur privé, les associations de travailleurs, les établissements d’enseignement et de formation, les organismes sans but lucratif, les universitaires et les experts en la matière pour favoriser une adoption généralisée des approches novatrices à l’échelle du Canada.

Le Conseil des Compétences futures complétera les efforts existants, comme la création du Conseil de l’information sur le marché du travail (CIMT), qui a eu lieu en avril 2017 à la suite de l’approbation du Forum des ministres du marché du travail. Le CIMT travaille à la définition et à la mise en œuvre de priorités pancanadiennes pour la collecte, l’analyse et la diffusion de l’information sur le marché du travail.

Voici d’autres mesures mises en place par le gouvernement fédéral pour améliorer la formation professionnelle au Canada et pour aider les travailleurs sans emploi à recevoir la formation dont ils ont besoin :

Ententes sur le développement de la main‑d’œuvre

Les nouvelles ententes sur le développement de la main‑d’œuvre regroupent les ententes sur le Fonds canadien pour l’emploi, les ententes sur le marché du travail visant les personnes handicapées et l’ancienne Initiative ciblée pour les travailleurs âgés. En plus des 722 millions de dollars alloués par année aux provinces et aux territoires dans le cadre des ententes sur le développement de la main-d’œuvre, le budget de 2017 y ajoutait 900 millions de dollars sur une période de 6 ans de 2017‑2018 à 2022‑2023. Les nouveaux fonds permettront également de financer les programmes provinciaux et territoriaux d’aide à l’emploi axés sur les travailleurs âgés, qui étaient auparavant financés par l’Initiative ciblée pour les travailleurs âgés.

Ces ententes permettent au gouvernement d’offrir aux Canadiens davantage de possibilités de parfaire leurs compétences, d’acquérir de l’expérience ou d’obtenir de l’aide pour démarrer leur entreprise. Elles permettront également d’accroître le soutien offert, comme les services d’orientation professionnelle, pour aider les Canadiens à planifier leur carrière.

Ententes sur le développement du marché du travail

Les ententes sur le développement du marché du travail (EDMT) sont des ententes bilatérales grâce auxquelles le gouvernement du Canada offre un financement aux provinces et territoires pour permettre la création et l’exécution de programmes liés à l’emploi semblables aux prestations d’emploi et aux mesures de soutien décrites à la partie II de la Loi sur l’assurance‑emploi. Les EDMT visent à aider les Canadiens sans emploi à trouver un emploi et à retourner au travail rapidement. Elles assurent également la création d’une main-d’œuvre qualifiée et capable de répondre aux besoins actuels et futurs des employeurs.

Les mesures annoncées dans le budget de 2017 et incorporées aux EDMT modifiées visent à élargir les critères d’admissibilité des divers programmes de formation axée sur les compétences et d’aide à l’emploi ainsi qu’à aider un plus grand nombre de Canadiens à accéder à ces programmes. Ces mesures comprennent les suivantes :

  • investissement d’un montant supplémentaire de 1,8 milliard de dollars dans les EDMT sur 6 ans;
  • élargissement des critères d’admissibilité aux prestations d’emploi (p. ex. formation axée sur les compétences et subventions salariales) afin d’inclure les personnes sans emploi ayant fait des contributions minimales à l’assurance‑emploi pendant au moins cinq ans au cours de la dernière décennie;
  • élargissement des critères d’admissibilité aux services d’aide à l’emploi (p. ex. orientation professionnelle et aide à la recherche d’emploi) offerts à l’heure actuelle aux Canadiens sans emploi afin d’inclure les Canadiens ayant un emploi;
  • amélioration de la souplesse dont bénéficient les provinces et les territoires pour soutenir la formation parrainée par l’employeur en vertu des Partenariats du marché du travail (p. ex. pour aider les employeurs qui ont besoin de voir au perfectionnement ou au recyclage de leurs employés afin de s’adapter aux changements structurels ou technologiques de l’économie).

Comparativement au niveau de financement précédent, ces ententes représentent une augmentation du financement de plus de 2,7 millions de dollars pour cette période. Grâce à cette augmentation, on estime que plus de 730 000 travailleurs en bénéficieront au cours de six ans.

Le gouvernement du Canada a récemment annoncé, dans le budget de 2018, des fonds supplémentaires de 80 millions de dollars en 2018‑2019 et de 150 millions de dollars en 2019‑2020 afin de travailler avec les provinces ciblées à trouver des solutions locales pour soutenir les travailleurs saisonniers pendant la saison creuse.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :