Loi sur l’équité en matière d’emploi : Rapport annuel de 2017

Sur cette page

Formats substituts

Cette publication est disponible dans d'autres formats en ligne, par téléphone au 1-800-O-Canada (1-800-622-6232), ou par téléimprimeur (TTY), au 1-800-926-9105. Aussi offerte en médias substituts sur demande : gros caractères, braille, audiocassette, CD avec fichier audio, disquette avec fichier texte, CD avec fichier texte, ou système DAISY.

Message de la ministre

2017

Lorsque les milieux de travail canadiens sont diversifiés et équitables, la classe moyenne est plus forte et l’économie prospère. Dans les milieux de travail où la diversité et l’équité sont une priorité, on sait que ce n’est pas seulement la bonne chose à faire, mais que c’est un choix judicieux. 

Notre gouvernement sait qu’une augmentation du nombre de femmes, de Canadiens provenant de groupes sous-représentés, de Canadiens handicapés et d’Autochtones au sein de la population active contribuera à la croissance de notre économie d’une manière qui profitera à tous.

Cependant, nous ne pouvons pas favoriser des milieux de travail diversifiés et équitables tous seuls. C’est pourquoi nos partenariats avec les employeurs et le mouvement syndical seront essentiels pour mettre en œuvre l’équité salariale, la transparence salariale et les modalités de travail souples, de même que pour faire la promotion d’emplois de qualité, moderniser les normes de travail fédérales et éliminer le harcèlement et la violence en milieu de travail.

Grâce à notre détermination commune à créer des milieux de travail équitables, diversifiés et inclusifs, nous aiderons la classe moyenne à croître, nous aiderons ceux qui travaillent fort pour en faire partie et nous bâtirons un pays où chaque Canadienne et chaque Canadien a une chance réelle de réussir.

Dans cet esprit, je suis heureuse de vous présenter le Rapport annuel sur la Loi sur l’équité en matière d’emploi de 2017.  Il s’agit de la 30e édition de ce rapport, qui souligne les progrès accomplis par les employeurs des secteurs sous réglementation fédérale en vue de favoriser l’égalité et l’équité dans les milieux de travail au Canada.

Bien que des progrès aient été accomplis, il reste encore du travail à faire. Afin que tous les Canadiens puissent bénéficier de notre croissance économique, il est essentiel de nous doter d’une main-d’œuvre diversifiée, équitable et inclusive. J’encourage tous les employeurs à continuer de déployer des efforts afin de créer des milieux de travail équitables qui sont véritablement inclusifs et représentatifs de la diversité de notre pays.

L’honorable Patty Hajdu, C.P., députée

Ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail

Introduction

La Loi a pour objet d’assurer l’égalité en milieu de travail de façon que personne ne se voie refuser d’avantages ou de chances en matière d’emploi pour des motifs autres que sa compétence. Elle vise donc à corriger les désavantages en matière d’emploi subis par les femmes, les Autochtones, les personnes handicapées et les membres des minorités visibles.

La Loi donne effet au principe selon lequel l’équité en matière d’emploi requiert non seulement de traiter les gens de la même manière, mais aussi de mettre en place des mesures spéciales ou des aménagements adaptés aux différences.

En vertu de la Loi sur l’équité en matière d’emploi, le ministre responsable du Travail doit présenter un rapport annuel au Parlement sur la situation de l’équité en matière d’emploi dans le secteur privé sous réglementation fédéraleNote de bas de page 1. Ce document regroupe et met en lumière les résultats statistiques atteints par les employeurs assujettis au Programme légiféré d’équité en matière d’emploiNote de bas de page 2 au cours de l’année civile 2016 pour les quatre groupes désignés, c’est-à-dire les femmes, les Autochtones, les personnes handicapées et les membres des minorités visibles. Même si les données qualitatives des employeurs ne sont pas contenues dans ce rapport, elles sont utilisées dans l’élaboration des programmes et des politiques afin d’aider les employeurs à assurer l’équité en matière d’emploi.

Ce rapport présente également certaines données de 2015 afin de permettre les comparaisons d’une année à l’autre.

Secteurs du secteur privé sous réglementation fédérale

Les employeurs sont classés par secteurs d’activité, en fonction de la classification de la majorité de leur effectif selon le Système de classification des industries de l’Amérique du Nord (SCIAN). L’effectif du secteur privé sous réglementation fédérale est regroupé dans quatre secteurs d’activité :

  • Services bancaires et financiers : Les grandes banques canadiennes et les autres établissements qui se consacrent principalement aux opérations financières ou à la facilitation de ces opérations.
  • Communications : Les entreprises qui exploitent des studios et des installations de radiodiffusion et de télédiffusion, et les fournisseurs de services de télécommunications.
  • Transports : Les employeurs dans les domaines du transport aérien, du transport ferroviaire, du transport par autobus, du transport par voie navigable, des pipelines, du camionnage interprovincial, des services postaux, des services de messagerie, et de l’entreposage et du stockage.
  • « Autres » : Groupe diversifié d’employeurs œuvrant dans plusieurs secteurs d’activités comme la production d’énergie nucléaire; l’extraction des minerais métalliques; les services professionnels, scientifiques et techniques; les services d’enquête et de sécurité; la construction; la fabrication d’aliments et de produits du bois; le commerce de gros; les arts, le divertissement et les loisirs; et l’administration publique.

À propos des données

L’équité en matière d’emploi encourage l’établissement de conditions de travail qui sont sans obstacle, qui corrigent les désavantages en matière d’emploi et qui favorise le principe voulant que l’égalité nécessite des mesures spéciales et des aménagements adaptés aux différences.

L’indicateur quantitatif de l’équité en matière d’emploi le plus courant est la mesure dans laquelle la représentation des membres des groupes désignés au sein de l’effectif des employeurs correspond à leur représentation dans la population active du Canada. Autrement dit, la représentation de chacun des quatre groupes désignés est comparée à leur disponibilité sur le marché du travail (DMT) canadien. Un effectif est jugé pleinement représentatif lorsque la représentation des membres des groupes désignés est égale à la DMT de ceux-ci.

Le taux d’atteinte de la DMT s’entend de la mesure dans laquelle la représentation d’un groupe désigné atteint ou dépasse sa DMT, ou s’en approche. Cet indicateur permet de cerner les écarts entre la représentation d’un groupe désigné et sa DMT. À titre d’exemple, si la représentation d’un groupe désigné est inférieure à sa DMT, le taux d’atteinte de la DMT sera de moins de 100 %, et une analyse plus approfondie peut être nécessaire pour déterminer s’il y a des obstacles à l’emploi et dans quels domaines des mesures devraient être mises en œuvre.

Des progrès sont réalisés lorsque l’écart entre la représentation d’un groupe désigné et la DMT se rétrécit (c'est-à-dire le taux d’atteinte s’approche de 100 %), ou lorsque la représentation d’un groupe atteint ou dépasse la DMT (c'est-à-dire le taux d’atteinte est égal ou supérieur à 100 %).

Les autres indicateurs quantitatifs de l’égalité incluent les échelles de rémunération, ainsi que la proportion des recrutements, des promotions et des cessations d’emploi. Ce rapport fournit des détails sur chacun de ces indicateurs pour les quatre groupes désignés.

Les données actuelles concernant la DMT des femmes, des Autochtones et des membres des minorités visibles sont tirées de l’Enquête nationale auprès des ménages de 2011 menée par Statistique Canada. Pour ce qui est des personnes handicapées, les données concernant la DMT proviennent de l’Enquête canadienne sur l’incapacité de 2012 également menée par Statistique Canada. Des renseignements additionnels concernant les données utilisées aux fins de l’équité en matière d’emploi figurent à l’annexe B.

La représentation correspond à la proportion de membres des groupes désignés dans une population apte au travail (par exemple l’effectif global du secteur privé sous réglementation fédérale, le secteur des services bancaires et financiers ou une banque en particulier).

La disponibilité sur le marché du travail fait référence au pourcentage des membres des groupes désignés dans la population apte au travail qui pourraient être embauchés par les employeurs.

Le taux d’atteinte de la disponibilité sur le marché du travail correspond à la mesure dans laquelle la représentation atteint ou dépasse la disponibilité sur le marché du travail, ou s’en approche et est calculé en divisant le taux de représentation par le taux de DMT.

Remarque au sujet du Rapport annuel de 2017 : Afin de mieux harmoniser les données sur l’équité en matière d’emploi de chaque secteur avec la structure des codes du SCIAN, certains employeurs ont été reclassés en 2017. La nouvelle méthodologie de classification des secteurs a été appliquée aux données de 2015 présentées dans ce rapport à des fins de comparaison. Un tableau résumant les changements est fourni à l’annexe B.

Section 1 - Le secteur privé sous réglementation fédérale

Aperçu

Pour l’année civile 2016, 477 employeurs ont présenté un rapport à la ministre responsable du Travail. Collectivement, ces employeurs comptent 720 092 salariés, soit environ 3,7 %Note de bas de page 3 de la population active canadienne.

Le tableau 1 montre que, dans l’ensemble, les membres des minorités visibles sont ceux qui ont réalisé le plus de progrès de 2015 à 2016, alors que leur représentation générale a augmenté d’un point de pourcentage. Les membres des minorités visibles ont été le seul groupe désigné dont la représentation a continué de dépasser la DMT canadien, le taux global d’atteinte de la DMT ayant passé de 119,1 % en 2015 à 124,7 % en 2016.

Tableau 1 : Représentation des groupes désignés et taux d’atteinte de la DMT canadien* pour le secteur privé sous réglementation fédérale, 2015 et 2016 (%)
Secteur privé sous réglementation fédérale (global) Femmes Autochtones Personnes handicapées Membres des minorités visibles
% % % %
Représentation en 2015 41,0 2,2 3,0 21,2
Représentation en 2016 40,7 2,3 3,3 22,2
Variation de la représentation -0,3 +0,1 +0,3 +1,0
Taux d’atteinte de la DMT canadien en 2015 85,1 62,9 61,2 119,1
Taux d’atteinte de la DMT canadien en 2016 84,4 65,7 67,3 124,7
Représentation en 2015 48,2 3,5 4,9 17,8

* Sources : Statistique Canada, Enquête nationale auprès des ménages de 2011 et Enquête canadienne sur l’incapacité de 2012.

Le diagramme 1 donne un aperçu de la mesure dans laquelle la représentation approche, atteint ou dépasse la DMT pour les quatre groupes assujettis à la Loi. Le diagramme montre que les Autochtones et les personnes handicapées ont fait des progrès envers l’atteinte de la DMT depuis 1987 et que les membres des minorités visibles ont surpassé la DMT. Cependant, le taux d’atteinte de la DMT canadien des femmes diminue depuis qu’il a atteint un sommet en 1990 (99,4 %). En fait, 2016 a marqué le plus faible taux d’atteinte de la DMT canadien des femmes (84,5 %). Le taux d’atteinte de la DMT canadien des Autochtones s’est élevé à 65,1 % en 2016, son plus haut niveau depuis les 11 dernières années. Le taux d’atteinte de la DMT canadien des Autochtones, bien qu’il soit toujours inférieur à la pleine représentation dans le secteur privé sous réglementation fédérale, a plus que doublé depuis que la Loi est entrée en vigueur. Toutefois, le taux d’atteinte de la DMT canadien des Autochtones demeure le plus faible de tous les groupes désignés. Par ailleurs, le taux d’atteinte de la DMT canadien des personnes handicapées suit toujours une tendance à la hausse et a connu son plus haut niveau en 2016 (67,0 %). Le seul groupe dont la représentation a continué de dépasser la DMT est celui des membres des minorités visibles, alors que des progrès supplémentaires ont été réalisés de 2015 (119,0 %) à 2016 (124,4 %).

Diagramme 1 : Taux d’atteinte de la DMT canadien* des groupes désignés, de 1987 à 2016 (%)
Diagramme 1 : Taux  d’atteinte de la DMT canadien* des groupes désignés, de 1987 à 2016 (%)
Montrer le tableau de données pour Diagramme 1 : Taux d’atteinte de la DMT canadien* des groupes désignés, de 1987 à 2016 (%)
Année Femmes Autochtones Personnes handicapées Membres des minorités visibles
1987 93,0 31,4 29,4 79,3
1988 95,3 34,0 31,2 90,0
1989 96,6 37,7 43,3 105,9
1990 99,4 40,6 44,3 112,5
1991 96,3 32,1 38,6 83,1
1992 97,3 33,7 39,1 86,9
1993 99,1 34,8 39,5 88,5
1994 96,7 36,7 40,4 90,4
1995 96,9 39,1 42,0 97,1
1996 96,6 57,9 40,9 89,3
1997 96,0 61,3 35,6 93,9
1998 95,2 62,7 34,8 95,7
1999 96,1 69,4 36,8 101,2
2000 94,3 70,3 35,7 103,6
2001 94,8 59,8 43,2 92,6
2002 93,9 63,9 44,3 97,0
2003 93,0 63,6 43,8 101,0
2004 91,8 64,7 48,0 105,5
2005 91,5 67,8 50,9 111,6
2006 89,9 57,1 54,5 97,5
2007 89,2 61,2 55,0 103,8
2008 88,9 60,5 54,3 108,3
2009 88,2 60,8 54,2 111,9
2010 87,0 62,7 53,1 116,1
2011 85,5 56,4 52,2 102,1
2012 84,9 58,4 53,5 104,7
2013 86,2 60,7 55,4 110,0
2014 85,8 60,9 56,6 114,7
2015 85,1 63,1 60,4 119,0
2016 84,5 65,1 67,0 124,4

* Sources : Statistique Canada, recensements de 1986 à 2006; enquêtes sur la santé et les limitations d’activités de 1986 et 1991; enquêtes sur la participation et les limitations d’activités de 2001 et 2006; Enquête nationale auprès des ménages de 2011; Enquête canadienne sur l’incapacité de 2012.

Remarque : En 1996, la méthode utilisée dans le cadre du Recensement pour calculer la DMT des Autochtones a changé, ce qui explique la baisse de la DMT.

En 2001, Statistique Canada a commencé à utiliser la Classification internationale du fonctionnement, du handicap et de la santé de l’Organisation mondiale de la Santé pour définir l’incapacité plutôt que la Classification internationale des handicaps : déficiences, incapacités et désavantages de 1980, ce qui a engendré une diminution de la DMT pour les personnes handicapées.

Le tableau 2 montre que 44,0 % des employés du secteur privé sous réglementation fédérale ont gagné moins de 60 000 $ en 2016. Les femmes étaient moins susceptibles de gagner 50 000 $ ou plus que tout autre groupe désigné ou employés.

Tableau 2 : Salaires par groupe désigné dans le secteur privé sous réglementation fédérale pour les employés permanents à temps plein au 31 décembre 2016
Échelle salariale Tous les salariés Femmes Autochtones Personnes handicapées Membres des minorités visibles
Cumulatif (%)* Représentation (%) Cumulatif (%) Représentation (%) Cumulatif (%) Représentation (%) Cumulatif (%) Représentation (%) Cumulatif (%)
Moins de 15 000 $ 0,6 30,2 0,5 4,5 1,2 2,1 0,4 21,7 0,6
15 000 $ à 19 999 $ 0,8 37,8 0,6 3,3 1,4 3,7 0,6 18,6 0,7
20 000 $ à 24 999 $ 1,3 48,6 1,4 2,6 2,1 2,6 1,0 19,3 1,2
25 000 $ à 29 999 $ 2,9 52,6 3,5 3,3 4,4 3,1 2,5 24,0 2,9
30 000 $ à 34 999 $ 6,2 52,7 8,1 3,0 8,8 4,1 6,6 25,1 6,7
35 000 $ à 39 999 $ 12,0 50,5 15,8 2,5 15,3 4,0 13,6 26,2 13,6
40 000 $ à 44 999 $ 19,4 49,5 25,4 2,2 22,6 3,5 21,6 25,4 22,1
45 000 $ à 49 999 $ 26,7 47,0 34,3 2,1 29,3 3,6 29,4 25,3 30,3
50 000 $ à 59 999 $ 44,0 43,1 53,8 2,3 47,4 3,7 48,9 21,7 47,3
60 000 $ à 69 999 $ 57,8 35,6 66,7 2,3 61,8 3,2 62,5 20,5 60,1
70 000 $ à 84 999 $ 72,1 32,9 78,9 2,2 75,9 3,2 76,2 22,0 74,3
85 000 $ à 99 999 $ 81,5 32,5 87,0 2,1 84,8 3,0 84,7 22,8 84,0
100 000 $ et plus 100,0 27,0 100,0 1,8 100,0 2,7 100,0 19,2 100,0
Total 100,0 38,2 100,0 2,2 100,0 3,3 100,0 22,2 100,0

* Chaque chiffre des colonnes « Cumulatif (%) » représente le pourcentage total cumulatif de chaque groupe désigné dans l’échelle salariale indiquée ou dans les échelles inférieures.

Secteur privé sous réglementation fédérale

La présente section fournit une analyse de la composition du secteur privé sous réglementation fédérale par secteur d’activité.

Le tableau 3 montre que, dans l’ensemble, le nombre d’employeurs et de salariés a diminué de 1,9 % et de 1,4 % respectivement entre 2015 et 2016. Alors que le secteur des services bancaires et financiers représente moins de 10 % des employeurs du secteur privé sous réglementation fédérale, il emploie environ le tiers de tous les salariés visés par la réglementation fédérale. Le secteur des transports a connu la plus importante baisse du nombre d’employeurs (-2,4 %), tandis que le secteur des communications a été le plus touché par une réduction du nombre de salariés (-5,0 %). La majorité des employeurs du secteur des transports œuvrent dans le sous-secteur du transport terrestre. Le nombre d’employeurs dans le secteur « autres » est demeuré stable entre 2015 et 2016, mais ce secteur est le seul à avoir connu une hausse du nombre de salariés (+2,8 %). Le sous-secteur de l’industrie des services est celui qui a connu la plus importante hausse du nombre de salariés (+6,2 %).

Tableau 3 : Nombres d’employeurs et de salariés dans le secteur privé sous réglementation fédérale, 2015 et 2016
Secteurs Employeurs* Salariés
2015 2016 Change Δ (%) 2015 2016 Change Δ (%)
Nombre % Nombre % Nombre % Nombre %
Services bancaires et financiers 36 7,4 36 7,5 0,0 238 575 32,7 237 225 32,9 -0,6
Communications 54 11,1 53 11,1 -1,9 140 445 19,2 133 492 18,5 -5,0
Transports 334 68,7 326 68,3 -2,4 296 715 40,6 293 113 40,7 -1,2
Transport aérien 83 24,9 84 25,8 +1,2 82 452 27,8 83 751 28,6 +1,6
Transport terrestre 215 64,4 207 63,5 -3,7 196 980 66,4 191 601 65,4 -2,7
Transport par voie d’eau 36 10,8 35 10,7 -2,8 17 283 5,8 17 761 6,1 +2,8
« Autres » 62 12,8 62 13,0 0,0 54 750 7,5 56 262 7,8 +2,8
Industrie de production 29 46,8 28 45,2 -3,4 30 229 55,2 30 229 53,7
Industrie des services 33 53,2 34 54,8 +3,0 24 521 44,8 26 033 46,3 +6,2
Tous les secteurs 486 100 % 477 100 % -1,9 730 485 100 % 720 092 100 % -1,4

* Le nombre d’employeurs peut varier d’une année à l’autre à la suite de fusions, d’acquisitions, de fermetures ou de démarrages d’entreprises, ou en raison des fluctuations du nombre d’employés autour du seuil des 100 employés.

Le tableau 4A montre que, dans le secteur des services bancaires et financiers, la représentation des femmes et des membres des minorités visibles est demeurée supérieure à la DMT canadien en 2016. Les personnes handicapées ont également réalisé des gains dans ce secteur, puisque le taux d’atteinte de la DMT canadien de ce groupe est passé de 81,6 % en 2015 à 91,8 % en 2016. La représentation des personnes handicapées et des membres des minorités visibles dépasse la DMT spécifique à ce secteur, avec un taux d’atteinte de plus de 100 %.

Tableau 4A : Représentation et taux d’atteinte de la DMT canadien et sectoriel* des membres des groupes désignés dans le secteur des services bancaires et financiers, 2015 et 2016 (%)
Secteur des services bancaires et financiers Femmes Autochtones Personnes handicapées Membres des minorités visibles
Représentation en 2015 59,9 1,3 4,0 30,2
Représentation en 2016 58,8 1,3 4,5 31,3
Variation de la représentation Δ -1,1 0,0 +0,5 +1,1
Taux d’atteinte de la DMT sectoriel en 2015 96,8 81,3 121,2 114,0
Taux d’atteinte de la DMT sectoriel en 2016 95,0 81,3 136,4 118,1
DMT du secteur des services bancaires et financiers 61,9 1,6 3,3 26,5
Taux d’atteinte de la DMT canadien en 2015 124,3 37,1 81,6 169,7
Taux d’atteinte de la DMT canadien en 2016 122,0 37,1 91,8 175,8
DMT canadien 48,2 3,5 4,9 17,8

* Sources : Statistique Canada, Enquête nationale auprès des ménages de 2011 et Enquête canadienne sur l’incapacité de 2012.

Le tableau 4B montre que, dans le secteur des communications, la représentation des membres des minorités visibles est demeurée supérieure à leur DMT canadien (taux d’atteinte de 127,0 % en 2016). En fait, leur représentation a augmenté de 2,8 points de pourcentage de 2015 à 2016, une hausse bien supérieure aux autres groupes désignés. En ce qui concerne la DMT sectoriel, les Autochtones ont atteint la pleine représentation en 2016, alors que la représentation des membres des minorités visibles a continué de dépasser la DMT sectoriel. Dans l’ensemble, alors que les taux d’atteinte des femmes sont demeurés stables pour la DMT canadien et sectoriel, les autres groupes ont connu des hausses d’environ 20 points de pourcentage du taux d’atteinte de la DMT sectoriel et d’au moins 10 points de pourcentage pour le taux d’atteinte de la DMT canadien.

Tableau 4B : Représentation et taux d’atteinte de la DMT canadien et sectoriel* des membres des groupes désignés dans le secteur des communications, 2015 et 2016 (%)
Secteur des communications Femmes Autochtones Personnes handicapées Membres des minorités visibles
Représentation en 2015 36,3 1,8 2,5 19,8
Représentation en 2016 35,7 2,3 3,4 22,6
Variation de la représentation Δ -0,6 +0,5 +0,9 +2,8
Taux d’atteinte de la DMT sectoriel en 2015 80,7 78,3 49,0 143,5
Taux d’atteinte de la DMT sectoriel en 2016 79,3 100,0 66,7 163,8
DMT du secteur des communications 45,0 2,3 5,1 13,8
Taux d’atteinte de la DMT canadien en 2015 75,3 51,4 51,0 111,2
Taux d’atteinte de la DMT canadien en 2016 74,1 65,7 69,4 127,0
DMT canadien 48,2 3,5 4,9 17,8

* Sources : Statistique Canada, Enquête nationale auprès des ménages de 2011 et Enquête canadienne sur l’incapacité de 2012.

Le tableau 4C montre que, dans le secteur des transports, la représentation est demeurée relativement stable de 2015 à 2016. Alors qu’aucun des groupes désignés n’a atteint ou dépassé la DMT canadien, la représentation des femmes a dépassé la DMT spécifique au secteur en 2016, puisque le taux d’atteinte s’est élevé à près de 120 %. La représentation des personnes handicapées est demeurée faible en 2016 comparativement à leur DMT canadien et sectoriel.

Tableau 4C : Représentation et taux d’atteinte de la DMT canadien et sectoriel* des membres des groupes désignés dans le secteur des transports, 2015 et 2016 (%)
Secteur des transports Femmes Autochtones Personnes handicapées Membres des minorités visibles
Représentation en 2015 30,3 2,8 2,5 15,9
Représentation en 2016 30,7 2,8 2,5 16,0
Variation de la représentation Δ +0,4 0,0 0,0 +0,1
Taux d’atteinte de la DMT sectoriel en 2015 117,9 84,8 42,4 81,5
Taux d’atteinte de la DMT sectoriel en 2016 119,5 84,8 42,4 82,1
DMT du secteur des transports 25,7 3,3 5,9 19,5
Taux d’atteinte de la DMT canadien en 2015 62,9 80,0 51,0 89,3
Taux d’atteinte de la DMT canadien en 2016 63,7 80,0 51,0 89,9
DMT canadien 48,2 3,5 4,9 17,8

* Sources : Statistique Canada, Enquête nationale auprès des ménages de 2011 et Enquête canadienne sur l’incapacité de 2012.

Le tableau 4D montre que la représentation des femmes a augmenté et est demeurée supérieure à la DMT spécifique au secteur des transports dans les sous-secteurs du transport aérien et terrestre. La représentation des Autochtones est demeurée supérieure à la DMT du secteur des transports dans le sous-secteur du transport par voie d’eau. La représentation des personnes handicapées est demeurée bien inférieure à la DMT dans tous les sous-secteurs, le plus haut taux d’atteinte en 2016 s’élevant à 45,8 % dans le sous-secteur du transport terrestre. La représentation des membres des minorités visibles est demeurée inférieure à la DMT du secteur des transports dans les trois sous-secteurs, le taux d’atteinte le plus près de la DMT se trouvant dans le sous-secteur du transport aérien.

Tableau 4D : Représentation et taux d’atteinte de la DMT sectoriel* des membres des groupes désignés dans les sous-secteurs des transports, 2015 et 2016 (%)
Sous-secteurs des transports Femmes Autochtones Personnes handicapées Membres des minorités visibles
Sous-secteur du transport aérien
Représentation en 2015 37,3 2,9 1,7 18,6
Représentation en 2016 38,0 2,9 1,8 17,9
Variation de la représentation Δ +0,7 0,0 +0,1 -0,7
Taux d’atteinte de la DMT du secteur des transports en 2015 145,1 87,9 28,8 95,4
Taux d’atteinte de la DMT du secteur des transports en 2016 147,9 87,9 30,5 91,8
Sous-secteur du transport terrestre
Représentation en 2015 28,7 2,6 2,8 15,1
Représentation en 2016 28,9 2,6 2,7 15,4
Variation de la représentation Δ +0,2 0,0 -0,1 +0,3
Taux d’atteinte de la DMT du secteur des transports en 2015 111,7 78,8 47,5 77,4
Taux d’atteinte de la DMT du secteur des transports en 2016 112,5 78,8 45,8 79,0
Sous-secteur du transport par voie d’eau
Représentation en 2015 15,6 4,2 2,6 13,6
Représentation en 2016 15,7 3,9 2,6 13,8
Variation de la représentation Δ +0,1 -0,3 0,0 +0,2
Taux d’atteinte de la DMT du secteur des transports en 2015 60,7 127,3 44,1 69,7
Taux d’atteinte de la DMT du secteur des transports en 2016 61,1 118,2 44,1 70,8
DMT du secteur des transports 25,7 3,3 5,9 19,5

* Sources : Statistique Canada, Enquête nationale auprès des ménages de 2011 et Enquête canadienne sur l’incapacité de 2012.

Le tableau 4E montre que, dans le secteur « autres », la représentation des Autochtones a diminué légèrement (­0,2 %); elle est tout de même demeurée supérieure à la DMT canadien, avec un taux d’atteinte de 117,1 % en 2016. C’est le seul groupe désigné dans cette situation. La représentation des membres des minorités visibles est demeurée supérieure à la DMT spécifique au secteur en 2016, avec un taux d’atteinte de 104,3 %.

Tableau 4E : Représentation et taux d’atteinte de la DMT canadien et sectoriel* des membres des groupes désignés dans le secteur « autres », 2015 et 2016 (%)
Secteur « autres » Femmes Autochtones Personnes handicapées Membres des minorités visibles
Représentation en 2015 28,8 4,3 2,2 13,8
Représentation en 2016 28,9 4,1 2,1 14,4
Variation de la représentation Δ +0,1 -0,2 -0,1 +0,6
Taux d’atteinte de la DMT sectoriel en 2015 81,6 100,0 57,9 100,0
Taux d’atteinte de la DMT sectoriel en 2016 81,9 95,3 55,3 104,3
DMT du secteur « autres » 35,3 4,3 3,8 13,8
Taux d’atteinte de la DMT canadien en 2015 59,8 122,9 44,9 77,5
Taux d’atteinte de la DMT canadien en 2016 60,0 117,1 42,9 80,9
DMT canadien 48,2 3,5 4,9 17,8

* Sources : Statistique Canada, Enquête nationale auprès des ménages de 2011 et Enquête canadienne sur l’incapacité de 2012.

Le tableau 4F montre que la représentation des femmes et des membres des minorités visibles est demeurée supérieure à la DMT sectoriel dans l’industrie des services. La représentation des Autochtones a également continué de dépasser la DMT sectoriel dans l’industrie de production. Le taux d’atteinte de la DMT sectoriel des personnes handicapées était le plus faible des groupes désignés dans les deux sous-secteurs du secteur « autres » en 2015 et en 2016.

Tableau 4F : Représentation et taux d’atteinte de la DMT sectoriel* des membres des groupes désignés dans les sous-secteurs du secteur « autres », 2015 et 2016 (%)
Sous-secteurs du secteur « autres » Femmes Autochtones Personnes handicapées Membres des minorités visibles
Industrie de production
Représentation en 2015 23,1 5,6 2,4 11,4
Représentation en 2016 23,1 5,3 2,3 11,6
Variation de la représentation Δ 0,0 -0,3 -0,1 +0,2
Taux d’atteinte de la DMT du secteur « autres » en 2015 65,4 130,2 63,2 82,6
Taux d’atteinte de la DMT du secteur « autres » en 2016 65,4 123,3 60,5 84,1
Industrie des services
Représentation en 2015 35,9 2,8 2,0 16,7
Représentation en 2016 35,6 2,8 1,9 17,7
Variation de la représentation Δ -0,3 0,0 -0,1 +1,0
Taux d’atteinte de la DMT du secteur « autres » en 2015 101,7 65,1 52,6 121,0
Taux d’atteinte de la DMT du secteur « autres » en 2016 100,8 65,1 50,0 128,3
Industrie de production 35,3 4,3 3,8 13,8

* Sources : Statistique Canada, Enquête nationale auprès des ménages de 2011 et Enquête canadienne sur l’incapacité de 2012.

Des données supplémentaires sur la représentation des employés par groupe désigné et par secteur d’activité sont fournies à l’annexe A.

Section 2 - Profils des groupes désignés

Femmes

En 2016, le taux de représentation des femmes a diminué de 0,3 point de pourcentage par rapport au taux enregistré en 2015 (de 41,0 % en 2015 à 40,7 % en 2016). Les femmes sont d’ailleurs le seul groupe désigné dont le taux de représentation a diminué. Tous secteurs d’activité confondus, la part des cessations d’emploi des femmes a dépassé leur part des recrutements, ce qui signifie que les femmes ont quitté le milieu de travail à un taux plus élevé qu’elles n’y sont entrées. Cette tendance s’observe depuis 2008 et contribue à la baisse continue des niveaux de représentation. Cependant, des progrès peuvent être observés; par exemple, la représentation des femmes dans la catégorie professionnelle des cadres intermédiaires et autres administrateurs a dépassé la DMT et des progrès ont également été notés dans la catégorie professionnelle des cadres supérieurs.

Le diagramme 2 montre que, depuis 1987, la représentation des femmes a augmenté pour atteindre son niveau le plus élevé en 1993. Toutefois, depuis le début des années 2000, la tendance est surtout à la baisse. En 2016, la représentation des femmes était inférieure de 0,2 point de pourcentage à ce qu’elle était en 1987 (de 40,9 % en 1987 à 40,7 % en 2016).

Diagramme 2 : Représentation et DMT canadien* des femmes dans le secteur privé sous réglementation fédérale, de 1987 à 2016 (%)
Diagramme 2 :  Représentation et DMT canadien* des femmes dans le secteur privé sous  réglementation fédérale, de 1987 à 2016 (%)

* Sources : Statistique Canada, Recensements de 1986 à 2006 et ENM de 2011.

Montrer le tableau de données pour Diagramme 2 : Représentation et DMT canadien* des femmes dans le secteur privé sous réglementation fédérale, de 1987 à 2016 (%)
Année Tous les salariés Femmes
Total Représentation Disponibilité Taux d'atteinte
# % % %
1987 595 417 243 744 40,9 44,0 93,0
1988 613 688 257 417 41,9 44,0 95,3
1989 631 015 268 340 42,5 44,0 96,6
1990 631 423 276 161 43,7 44,0 99,4
1991 615 135 271 927 44,2 45,9 96,3
1992 602 265 269 089 44,7 45,9 97,3
1993 582 363 264 804 45,5 45,9 99,1
1994 599 311 265 950 44,4 45,9 96,7
1995 588 047 261 437 44,5 45,9 96,9
1996 571 883 256 250 44,8 46,4 96,6
1997 571 138 254 325 44,5 46,4 96,0
1998 589 218 260 204 44,2 46,4 95,2
1999 588 759 262 629 44,6 46,4 96,1
2000 600 220 262 602 43,8 46,4 94,3
2001 634 759 284 720 44,9 47,3 94,8
2002 629 916 279 817 44,4 47,3 93,9
2003 621 457 273 496 44,0 47,3 93,0
2004 651 048 282 747 43,4 47,3 91,8
2005 672 652 291 198 43,3 47,3 91,5
2006 698 210 300 747 43,1 47,9 89,9
2007 733 789 313 385 42,7 47,9 89,2
2008 744 011 316 937 42,6 47,9 88,9
2009 743 837 314 430 42,3 47,9 88,2
2010 755 966 315 109 41,7 47,9 87,0
2011 768 547 316 755 41,2 48,2 85,5
2012 772 480 315 930 40,9 48,2 84,9
2013 738 053 306 763 41,6 48,2 86,2
2014 740 740 306 397 41,4 48,2 85,8
2015 730 485 299 789 41,0 48,2 85,1
2016 720 092 293 262 40,7 48,2 84,5

Le diagramme 3 montre que le taux d’atteinte de la DMT canadien des femmes est particulièrement bas pour les deux catégories professionnelles suivantes : personnel semi-professionnel et technique, et autres travailleurs manuels. Toutefois, les taux d’atteinte de la DMT canadien des femmes dans les catégories de gestion (cadres supérieurs, cadres intermédiaires et autres administrateurs, et surveillants) ont dépassé la disponibilité globale sur le marché du travail canadien ou s’en sont approchés. Les femmes sont le groupe désigné qui présente le taux d’atteinte de la DMT canadien le plus élevé au sein de la catégorie professionnelle des cadres supérieurs. La catégorie des travailleurs qualifiés et artisans est la catégorie professionnelle pour laquelle le taux d’atteinte est le plus élevé pour les femmes.

 

Diagramme 3 : Taux d’atteinte de la DMT canadien* des femmes par catégorie professionnelle dans le secteur privé sous réglementation fédérale, 2015 et 2016 (%)
Diagramme 3 :  Taux d’atteinte de la DMT canadien* des femmes par catégorie  professionnelle dans le secteur privé sous réglementation fédérale, 2015 et  2016 (%)

* Source : Statistique Canada, ENM de 2011.

Montrer le tableau de données pour Diagramme 3 : Taux d’atteinte de la DMT canadien* des femmes par catégorie professionnelle dans le secteur privé sous réglementation fédérale, 2015 et 2016 (%)
Catégorie professionnelle Femmes
Représentation Disponibilité* Changement Taux d'atteinte de la disponibilité sur le marché du travail canadien
2015 2016 2011 2015 2016
Cadres supérieurs 25,5 26,4 27,4 0,9 93,1 96,4
Cadres intermédiaires et autres administrateurs 42,1 42,1 38,9 0,0 108,2 108,2
Professionnels 44,5 44,6 55,0 0,1 80,9 81,1
Personnel semi-professionnel et technique 19,4 19,0 52,0 -0,4 37,3 36,5
Surveillants 61,9 60,6 56,5 -1,3 109,6 107,3
Contremaîtres 8,3 8,5 11,2 0,2 74,1 75,9
Personnel administratif et de bureau principal 77,4 76,9 82,6 -0,5 93,7 93,1
Personnel spécialisé de la vente et des services 55,0 53,1 49,9 -1,9 110,2 106,4
Travailleurs qualifiés et artisans 4,8 4,7 3,9 -0,1 123,1 120,5
Personnel de bureau 58,3 57,5 68,4 -0,8 85,2 84,1
Personnel intermédiaire de la vente et des services 63,9 63,2 66,8 -0,7 95,7 94,6
Travailleurs manuels spécialisés 13,3 13,3 17,9 0,0 74,3 74,3
Autre personnel de la vente et des services 41,5 41,9 57,5 0,4 72,2 72,9
Autres travailleurs manuels 10,9 11,2 22,7 0,4 47,8 49,3
Total 41,0 40,7 48,2 -0,3 85,1 84,4

Le tableau 5 présente une analyse plus approfondie de la représentation des femmes dans chaque catégorie professionnelle par rapport à leur DMT de chaque secteur. Le taux de représentation des femmes dans la catégorie professionnelle des cadres supérieurs a dépassé leur DMT spécifique à cette catégorie professionnelle dans chaque secteur et ce, pour les quatre secteurs d'activité; il s’agit de la seule catégorie professionnelle pour laquelle c’est le cas.

Tableau 5 : Taux d’atteinte de la DMT* sectoriel des femmes dans le secteur privé sous réglementation fédérale par catégorie professionnelle et par secteur, 2015 et 2016 (%)
Catégorie professionnelle Services bancaires et financiers Communications Transports « Autres »
Atteinte de la DMT Variation Δ** Atteinte de la DMT Variation Δ** Atteinte de la DMT Variation Δ** Atteinte de la DMT Variation Δ**
2015 2016 2015 2016 2015 2016 2015 2016
Cadres supérieurs 109,1 113,3 +4,2 108,1 110,2 +2,0 105,2 109,9 +4,7 105,0 105,4 +0,4
Cadres intermédiaires et autres administrateurs 90,3 89,7 -0,5 94,6 92,1 -2,5 104,6 106,4 +1,8 82,1 85,5 +3,4
Professionnels 107,9 107,1 -0,9 83,8 85,6 +1,8 104,4 104,2 -0,3 91,1 92,0 +1,0
Personnel semi-professionnel et technique 91,7 88,2 -3,5 85,4 82,8 -2,5 85,5 87,9 +2,4 59,4 61,9 +2,5
Surveillants 98,5 96,3 -2,3 78,6 75,0 -3,6 116,0 115,8 -0,2 90,4 91,9 +1,5
Contremaîtres 44,4 41,7 -2,8 53,5 54,7 +1,2 74,0 77,1 +3,1 68,6 65,7 -2,9
Personnel administratif et de bureau principal 100,8 99,7 -1,0 99,1 99,5 +0,4 92,1 91,2 -0,9 101,2 101,2 0,0
Personnel spécialisé de la vente et des services 99,2 97,8 -1,4 86,4 82,1 -4,4 64,4 71,6 +7,3 36,5 31,0 -5,5
Travailleurs qualifiés et artisans 84,5 91,7 +7,1 67,1 65,9 -1,2 119,4 119,4 0,0 197,0 187,9 -9,1
Personnel de bureau 88,2 86,9 -1,3 88,9 87,4 -1,5 103,9 103,3 -0,6 105,4 105,2 -0,1
Personnel intermédiaire de la vente et des services 97,3 96,4 -0,9 89,2 87,0 -2,2 111,7 111,9 +0,2 75,3 74,9 -0,5
Travailleurs manuels spécialisés 111,7 106,8 -4,9 125,3 108,4 -16,9 115,8 115,8 0,0 54,3 56,4 +2,1
Autre personnel de la vente et des services 39,7 42,4 +2,7 101,1 107,2 +6,1 124,9 128,0 +3,1 109,6 107,4 -2,3
Autres travailleurs manuels 46,0 80,4 +34,4 152,1 274,0 +121,9 42,7 43,9 +1,3 57,9 57,9 0,0

* Source : Statistique Canada, Enquête nationale auprès des ménages de 2011.

** Les variations indiquées ne correspondent pas nécessairement à la différence entre les taux d’atteinte, car les chiffres ont été arrondis.

Services bancaires et financiers

De 2015 à 2016, les femmes ont vu leur taux d’atteinte de la DMT spécifique à chaque catégorie professionnelle dans chaque secteur augmenter dans les catégories professionnelles suivantes : cadres supérieurs, travailleurs qualifiés et artisans, autre personnel de la vente et des services, et autres travailleurs manuels. Dans la catégorie professionnelle des autres travailleurs manuels, l’augmentation enregistrée est particulièrement importante (+34,4 %). En 2016, la représentation des femmes dans le secteur était supérieure à leur DMT spécifique à chaque catégorie professionnelle de ce secteur pour les catégories suivantes : cadres supérieurs, professionnels et travailleurs manuels spécialisés. Toutefois, leur représentation était bien en deçà de leur DMT spécifique à chaque catégorie professionnelle de ce secteur dans les catégories professionnelles suivantes : contremaîtres, et autre personnel de la vente et des services.

Communications

De 2015 à 2016, les femmes ont vu leur taux d’atteinte de la DMT spécifique à chaque catégorie professionnelle de ce secteur augmenter de façon importante dans la catégorie professionnelle des autres travailleurs manuels. Leur taux d’atteinte a également augmenté, mais beaucoup moins, dans d’autres catégories professionnelles (cadres supérieurs, professionnels, contremaîtres, personnel administratif et de bureau principal, et autre personnel de la vente et des services). En 2016, la représentation des femmes était supérieure à leur DMT spécifique à chaque catégorie professionnelle de ce secteur dans les catégories professionnelles suivantes : cadres supérieurs, travailleurs manuels spécialisés, autre personnel de la vente et des services, et autres travailleurs manuels. En revanche, dans ce secteur, les catégories professionnelles où les femmes présentent les taux d’atteinte de la DMT spécifique à chaque catégorie professionnelle de ce secteur les plus bas sont dans les catégories des surveillants, contremaitres et des travailleurs qualifiés et artisans.

Transports

De 2015 à 2016, les femmes ont vu leur taux d’atteinte de la DMT spécifique à chaque catégorie professionnelle de ce secteur augmenter dans 8 des 14 catégories professionnelles. En 2016, la représentation des femmes dépassait leur DMT spécifique à chaque catégorie professionnelle de ce secteur dans 9 des 14 catégories, ce qui fait du secteur des transports le secteur où les femmes étaient les mieux représentées au niveau des catégories professionnelles lorsqu’on compare leur représentation à la DMT spécifique à ce secteur pour chaque catégorie professionnelle.

« Autres »

De 2015 à 2016, les femmes ont vu leur taux d’atteinte de la DMT spécifique à chaque catégorie professionnelle de ce secteur augmenter dans l’ensemble des catégories professionnelles de gestion et de supervision, à l’exception de la catégorie des contremaîtres. En 2016, la représentation des femmes a dépassé leur DMT spécifique à chaque catégorie professionnelle de ce secteur dans les catégories professionnelles suivantes : cadres supérieurs, personnel administratif et de bureau principal, travailleurs qualifiés et artisans, personnel de bureau, et autre personnel de la vente et des services.

L’annexe A présente des données supplémentaires sur la représentation des employés par groupe désigné et par secteur d’activité, y compris des données sur les recrutements, les promotions et les cessations d’emploi.

Autochtones

De 2015 à 2016, la représentation des Autochtones dans le secteur privé sous réglementation fédérale a augmenté de 0,1 point de pourcentage. Dans l’ensemble, ainsi que dans chaque secteur, les employés autochtones ont quitté l’effectif à un taux plus élevé qu’ils s’y sont joints.

Le diagramme 4 montre que la représentation des Autochtones a augmenté, passant de 2,2 % en 2015 à 2,3 % en 2016, et est restée inférieure à la DMT canadien, qui est de 3,5 %. Toutefois, la représentation des Autochtones augmente constamment depuis son taux le plus bas initial de 0,7 %, observé en 1987.

Diagramme 4 : Représentation et DMT canadien des Autochtones dans le secteur privé sous réglementation fédérale, de 1987 à 2016 (%)
Diagramme 4 : Représentation  et DMT canadien des Autochtones dans le secteur privé sous réglementation  fédérale, de 1987 à 2016 (%)

* Sources : Statistique Canada, Recensements de 1986 à 2006 et ENM de 2011.

Remarque : En 1996, la méthode de calcul de la disponibilité sur le marché du travail des Autochtones dans le recensement a été modifiée, ce qui a généré une baisse de la disponibilité sur le marché du travail.

Montrer le tableau de données pour Diagramme 4 : Représentation et DMT canadien des Autochtones dans le secteur privé sous réglementation fédérale, de 1987 à 2016 (%)
Représentation et disponibilité des Autochtones dans le secteur privé sous réglementation fédérale
Année Tous les salariés Autochtones
Total Représentation Disponibilité Taux d'atteinte
# % % %
1987 595 417 3 921 0,7 2,1 31,4
1988 613 688 4 386 0,7 2,1 34,0
1989 631 015 4 993 0,8 2,1 37,7
1990 631 423 5 387 0,9 2,1 40,6
1991 615 135 5 923 1,0 3,0 32,1
1992 602 265 6 092 1,0 3,0 33,7
1993 582 363 6 079 1,0 3,0 34,8
1994 599 311 6 600 1,1 3,0 36,7
1995 588 047 6 895 1,2 3,0 39,1
1996 571 883 6 955 1,2 2,1 57,9
1997 571 138 7 354 1,3 2,1 61,3
1998 589 218 7 764 1,3 2,1 62,7
1999 588 759 8 581 1,5 2,1 69,4
2000 600 220 8 867 1,5 2,1 70,3
2001 634 759 9 865 1,6 2,6 59,8
2002 629 916 10 468 1,7 2,6 63,9
2003 621 457 10 276 1,7 2,6 63,6
2004 651 048 10 956 1,7 2,6 64,7
2005 672 652 11 854 1,8 2,6 67,8
2006 698 210 12 364 1,8 3,1 57,1
2007 733 789 13 920 1,9 3,1 61,2
2008 744 011 13 958 1,9 3,1 60,5
2009 743 837 14 013 1,9 3,1 60,8
2010 755 966 14 686 1,9 3,1 62,7
2011 768 547 15 166 2,0 3,5 56,4
2012 772 480 15 778 2,0 3,5 58,4
2013 738 053 15 669 2,1 3,5 60,7
2014 740 740 15 786 2,1 3,5 60,9
2015 730 485 16 145 2,2 3,5 63,1
2016 720 092 16 406 2,3 3,5 65,1

Le diagramme 5 montre que la représentation des Autochtones était bien en deçà d’atteindre une pleine représentation dans la catégorie professionnelle des cadres supérieurs. Dans les autres catégories professionnelles de gestion et de supervision, la représentation des Autochtones était également inférieure à leur DMT, mais dans une moindre mesure. La seule catégorie professionnelle où les Autochtones étaient pleinement représentés en 2016 est celle des contremaîtres.

Diagramme 5 : Taux d’atteinte de la DMT canadien* des Autochtones par catégorie professionnelle dans le secteur privé sous réglementation fédérale, 2015 et 2016 (%)
Diagramme 5 : Taux  d’atteinte de la DMT canadien* des Autochtones par catégorie professionnelle  dans le secteur privé sous réglementation fédérale, 2015 et 2016 (%)

* Source : Statistique Canada, Enquête nationale auprès des ménages de 2011.

Montrer le tableau de données pour Diagramme 5 : Taux d’atteinte de la DMT canadien* des Autochtones par catégorie professionnelle dans le secteur privé sous réglementation fédérale, 2015 et 2016 (%)
Représentation, disponibilité et taux d'atteinte de la disponibilité sur le marché du travail canadien des Autochtones dans le secteur privé sous réglementation fédérale par catégorie professionnelle (%)
Catégorie professionnelle Autochtones
Représentation Disponibilité* Changement Taux d'atteinte de la disponibilité sur le marché du travail canadien
2015 2016 2011 2015 2016
Cadres supérieurs 1,0 1,0 2,9 0,0 34,5 34,5
Cadres intermédiaires et autres administrateurs 1,2 1,3 2,2 0,1 54,5 59,1
Professionnels 1,1 1,3 2,1 0,2 52,4 61,9
Personnel semi-professionnel et technique 2,4 2,5 3,7 0,1 64,9 67,6
Surveillants 2,3 2,4 3,6 0,1 63,9 66,7
Contremaîtres 3,5 3,7 3,7 0,2 94,6 100,0
Personnel administratif et de bureau principal 1,9 1,9 3,0 0,0 63,3 63,3
Personnel spécialisé de la vente et des services 1,6 1,8 3,2 0,2 50,0 56,3
Travailleurs qualifiés et artisans 3,6 3,8 4,5 0,2 80,0 84,4
Personnel de bureau 2,1 2,1 3,4 0,0 61,8 61,8
Personnel intermédiaire de la vente et des services 2,3 2,5 3,7 0,2 62,2 67,6
Travailleurs manuels spécialisés 3,3 3,3 4,1 0,0 80,5 80,5
Autre personnel de la vente et des services 4,3 3,9 5,1 -0,4 84,3 76,5
Autres travailleurs manuels 6,2 5,9 6,0 -0,3 103,3 98,3
Total 2,2 2,3 3,5 0,1 62,9 65,7

Le tableau 6 présente une analyse plus approfondie de la représentation des Autochtones dans chaque catégorie professionnelle par rapport à leur DMT spécifique à chaque secteur

Tableau 6 : Taux d’atteinte de la DMT* sectoriel des Autochtones dans le secteur privé sous réglementation fédérale par catégorie professionnelle et par secteur, 2015 et 2016 (%)
Catégorie professionnelle Services bancaires et financiers Communications Transports « Autres »
Atteinte de la DMT Variation Δ** Atteinte de la DMT Variation Δ** Atteinte de la DMT Variation Δ** Atteinte de la DMT Variation Δ**
2015 2016 2015 2016 2015 2016 2015 2016
Cadres supérieurs 100,0 87,5 -12,5 40,0 30,0 -10,0 171,4 171,4 0,0 20,7 24,1 +3,4
Cadres intermédiaires et autres administrateurs 84,6 84,6 0,0 80,0 106,7 +26,7 89,5 89,5 0,0 70,8 62,5 -8,3
Professionnels 90,0 90,0 0,0 86,7 126,7 +40,0 136,4 127,3 -9,1 76,0 80,0 +4,0
Personnel semi-professionnel et technique 54,5 54,5 0,0 65,5 79,3 +13,8 92,3 92,3 0,0 109,8 107,3 -2,4
Surveillants 93,3 100,0 +6,7 169,2 192,3 +23,1 88,6 88,6 0,0 103,0 90,9 -12,1
Contremaîtres s.o. s.o. s.o. 50,0 61,1 +11,1 133,3 140,7 +7,4 95,5 102,3 +6,8
Personnel administratif et de bureau principal 82,4 88,2 +5,9 70,8 79,2 +8,3 92,3 84,6 -7,7 72,3 76,6 +4,3
Personnel spécialisé de la vente et des services 107,1 121,4 +14,3 106,7 140,0 +33,3 207,7 207,7 0,0 63,4 53,7 -9,8
Travailleurs qualifiés et artisans 476,7 256,7 -220,0 108,7 130,4 +21,7 103,0 103,0 0,0 165,3 155,1 -10,2
Personnel de bureau 83,3 77,8 -5,6 80,0 108,0 +28,0 82,1 78,6 -3,6 98,0 100,0 +2,0
Personnel intermédiaire de la vente et des services 79,2 79,2 0,0 82,6 108,7 +26,1 118,5 118,5 0,0 48,9 48,9 0,0
Travailleurs manuels spécialisés 54,5 54,5 0,0 337,5 325,0 -12,5 83,3 83,3 0,0 214,0 210,0 -4,0
Autre personnel de la vente et des services s.o. s.o. s.o. 39,5 31,6 -7,9 96,0 96,0 0,0 46,1 33,7 -12,4
Autres travailleurs manuels s.o. s.o. s.o. 264,3 476,2 +211,9 61,7 58,0 -3,7 110,1 98,9 -11,2

* Source : Statistique Canada, Enquête nationale auprès des ménages de 2011.

** Les variations indiquées ne correspondent pas nécessairement à la différence entre les taux d’atteinte, car les chiffres ont été arrondis.

La mention « s.o. » signifie qu’aucun employé n’a été déclaré dans la catégorie professionnelle.

Services bancaires et financiers

Le taux d’atteinte de la DMT spécifique à chaque catégorie professionnelle pour chaque secteur des Autochtones a augmenté pour les catégories professionnelles des surveillants, du personnel administratif et de bureau principal, et du personnel spécialisé de la vente et des services. Dans l’ensemble, les taux d’atteinte de la DMT spécifiques à chaque catégorie professionnelle n’ont pas beaucoup changé de 2015 à 2016; aucun changement n’a été relevé dans plus de la moitié des 14 catégories professionnelles. Cependant, la représentation des Autochtones était égale ou supérieure à leur DMT dans 3 des 14 catégories professionnelles du secteur en 2016.

Communications

De 2015 à 2016, le taux d’atteinte de la DMT spécifique à chaque catégorie professionnelle de ce secteur a augmenté pour toutes les catégories professionnelles sauf trois. En 2016, le taux de représentation des Autochtones dépassait leur DMT spécifique à chaque catégorie professionnelle de ce secteur dans 9 des 14 catégories professionnelles. Le taux d’atteinte de la DMT sectoriel a diminué de 2015 à 2016 dans la catégorie professionnelle des cadres supérieurs et il est demeuré inférieur à la pleine représentation. Toutefois, de 2015 à 2016, le taux d’atteinte a augmenté dans les catégories professionnelles suivantes et a dépassé la DMT spécifique à chaque catégorie professionnelle de ce secteur : cadres intermédiaires et autres administrateurs, professionnels, personnel de bureau, et personnel intermédiaire de la vente et des services.

Transports

Le taux d’atteinte de la DMT spécifique à chaque catégorie professionnelle du secteur des transports est demeuré stable de 2015 à 2016 dans toutes les catégories professionnelles sauf cinq. Le taux d’atteinte de la DMT spécifique à chaque catégorie professionnelle de ce secteur était bien supérieur à 100 % dans six catégories professionnelles, dont celles des cadres supérieurs et des professionnels.

« Autres »

Le taux d’atteinte de la DMT spécifique à chaque catégorie professionnelle de ce secteur des Autochtones est resté bas en 2016 dans la catégorie professionnelle des cadres supérieurs. Les Autochtones ont vu leur taux d’atteinte de la DMT spécifique à chaque catégorie professionnelle de ce secteur diminuer dans la catégorie professionnelle des cadres intermédiaires et autres administrateurs et celle des surveillants, alors que, en 2016, celui-ci a augmenté en deçà de la DMT dans la catégorie des contremaitres.

L’annexe A présente des données supplémentaires sur la représentation des employés par groupe désigné et secteur d’activité, y compris des données sur les recrutements, les promotions et les cessations d’emploi.

Personnes handicapées

De 2015 à 2016, la représentation des personnes handicapées dans le secteur privé sous réglementation fédérale a augmenté de 0,3 point de pourcentage. Dans l’ensemble, ainsi que dans chacun des quatre secteurs, le nombre de personnes handicapées qui ont quitté l’effectif a été plus élevé que le nombre de personnes handicapées qui s’y sont jointes.

Le diagramme 6 montre que la représentation des personnes handicapées a atteint son niveau le plus élevé, soit 3,3 %, en 2016, ce qui représente une augmentation importante par rapport au taux initial de 1,6 % observé en 1987. Le taux de représentation enregistré en 2016 était toujours 1,6 point de pourcentage inférieur à la DMT (4,9 %).

Diagramme 6 : Représentation et DMT canadien* des personnes handicapées dans le secteur privé sous réglementation fédérale, de 1987 à 2016 (%)
Diagramme 6 : Représentation  et DMT canadien* des personnes handicapées dans le secteur privé sous  réglementation fédérale, de 1987 à 2016 (%)

* Sources : Statistique Canada, Enquête sur la santé et les limitations d'activités de 1986 et 1991, Enquête sur la participation et les limitations d'activités de 2001 et 2006, et ECI de 2012.

Remarque : En 2001, Statistique Canada a commencé à utiliser le cadre de la Classification internationale du fonctionnement, du handicap et de la santé de l'Organisation mondiale de la santé pour définir l'incapacité plutȏt que la Classification internationale des handicaps : déficiences, incapacités et désavantages de 1980, ce qui a fait chuter le taux de disponibilité sur le marché du travail.

Montrer le tableau de données pour Diagramme 6 : Représentation et DMT canadien* des personnes handicapées dans le secteur privé sous réglementation fédérale, de 1987 à 2016 (%)
Représentation et disponibilité des personnes handicapées dans le secteur privé sous réglementation fédérale
Année Tous les salariés Personnes handicapées
Total Représentation Disponibilité Taux d'atteinte
# % % %
1987 595 417 9 440 1,6 5,4 29,4
1988 613 688 10 343 1,7 5,4 31,2
1989 631 015 14 746 2,3 5,4 43,3
1990 631 423 15 119 2,4 5,4 44,3
1991 615 135 15 438 2,5 6,5 38,6
1992 602 265 15 318 2,5 6,5 39,1
1993 582 363 14 937 2,6 6,5 39,5
1994 599 311 15 736 2,6 6,5 40,4
1995 588 047 16 063 2,7 6,5 42,0
1996 571 883 15 207 2,7 6,5 40,9
1997 571 138 13 228 2,3 6,5 35,6
1998 589 218 13 319 2,3 6,5 34,8
1999 588 759 14 068 2,4 6,5 36,8
2000 600 220 13 929 2,3 6,5 35,7
2001 634 759 14 519 2,3 5,3 43,2
2002 629 916 14 793 2,3 5,3 44,3
2003 621 457 14 425 2,3 5,3 43,8
2004 651 048 16 558 2,5 5,3 48,0
2005 672 652 18 163 2,7 5,3 50,9
2006 698 210 18 662 2,7 4,9 54,5
2007 733 789 19 777 2,7 4,9 55,0
2008 744 011 19 786 2,7 4,9 54,3
2009 743 837 19 758 2,7 4,9 54,2
2010 755 966 19 658 2,6 4,9 53,1
2011 768 547 19 649 2,6 4,9 52,2
2012 772 480 20 232 2,6 4,9 53,5
2013 738 053 20 053 2,7 4,9 55,4
2014 740 740 20 556 2,8 4,9 56,6
2015 730 485 21 627 3,0 4,9 60,4
2016 720 092 23 636 3,3 4,9 67,0

Le diagramme 7 montre que le taux d’atteinte de la DMT des personnes handicapées est relativement bas dans l’ensemble des catégories professionnelles, sauf dans la catégorie du personnel administratif et de bureau principal et du personnel spécialisé de la vente et des services, où il a augmenté entre 2015 et 2016, pour dépasser 100 %. Le taux d’atteinte de la DMT des personnes handicapées est particulièrement bas dans les catégories professionnelles des surveillants et des contremaîtres.

Diagramme 7 : Taux d’atteinte de la DMT canadien* des personnes handicapées par catégorie professionnelle dans le secteur privé sous réglementation fédérale, 2015 et 2016 (%)
Diagramme 7 : Taux  d’atteinte de la DMT canadien* des personnes handicapées par catégorie  professionnelle dans le secteur privé sous réglementation fédérale, 2015 et  2016 (%)

* Source : Statistique Canada, Enquête canadienne sur l’incapacité de 2012.

Montrer le tableau de données pour Diagramme 7 : Taux d’atteinte de la DMT canadien* des personnes handicapées par catégorie professionnelle dans le secteur privé sous réglementation fédérale, 2015 et 2016 (%)
Représentation, disponibilité et taux d'atteinte de la disponibilité sur le marché du travail canadien des personnes handicapées dans le secteur privé sous réglementation fédérale par catégorie professionnelle (%)
Catégorie professionnelle Personnes handicapées
Représentation Disponibilité* Changement Taux d'atteinte de la disponibilité sur le marché du travail canadien
2015 2016 2011 2015 2016
Cadres supérieurs 2,9 3,1 4,3 0,2 67,4 72,1
Cadres intermédiaires et autres administrateurs 3,1 3,5 4,3 0,4 72,1 81,4
Professionnels 2,9 3,3 3,8 0,4 76,3 86,8
Personnel semi-professionnel et technique 2,3 2,7 4,6 0,4 50,0 58,7
Surveillants 3,3 3,6 13,9 0,3 23,7 25,9
Contremaîtres 2,1 2,2 7,8 0,1 26,9 28,2
Personnel administratif et de bureau principal 3,4 3,6 3,4 0,2 100,0 105,9
Personnel spécialisé de la vente et des services 3,0 3,9 3,5 0,9 85,7 111,4
Travailleurs qualifiés et artisans 2,4 2,5 3,8 0,1 63,2 65,8
Personnel de bureau 4,0 4,2 7,0 0,2 57,1 60,0
Personnel intermédiaire de la vente et des services 2,8 3,3 5,6 0,5 50,0 58,9
Travailleurs manuels spécialisés 2,6 2,7 4,8 0,1 54,2 56,3
Autre personnel de la vente et des services 3,8 3,9 6,3 0,1 60,3 61,9
Autres travailleurs manuels 3,1 2,7 5,3 -0,4 58,5 50,9
Total 3,0 3,3 4,9 0,3 61,2 67,3

Les données sur le taux d’atteinte de la DMT des personnes handicapées par catégorie professionnelle dans les différents secteurs d’activité ne sont pas affichées, car les chiffres sont négligeables.

L’annexe A présente des données supplémentaires sur la représentation des employés par groupe désigné et secteur d’activité, y compris des données sur les recrutements, les promotions et les cessations d’emploi.

Membres des minorités visibles

De 2015 à 2016, la représentation des membres des minorités visibles dans le secteur privé sous réglementation fédérale a augmenté de 1 point de pourcentage. Tous secteurs d’activité confondus, les membres des minorités visibles ont obtenu des promotions dans une proportion supérieure à leur niveau de représentation. Le secteur « autres » est le seul secteur d’activité où le nombre de personnes membres des minorités visibles qui se sont jointes à l’effectif a été plus élevé que le nombre de personnes qui l’ont quitté.

Le diagramme 8 montre que, depuis 1987, la représentation des membres des minorités visibles augmente constamment; ce groupe désigné est celui où le plus grand progrès a été réalisé sur le plan de la représentation globale.

Diagramme 8 : Représentation et DMT canadien* des membres des minorités visibles dans le secteur privé sous réglementation fédérale, de 1987 à 2016 (%)
Diagramme 8 : Représentation et DMT  canadien* des membres des minorités visibles dans le secteur privé sous  réglementation fédérale, de 1987 à 2016 (%)

* Sources : Statistique Canada, Recensements de 1986 à 2006 et ENM de 2011.

Montrer le tableau de données pour Diagramme 8 : Représentation et DMT canadien* des membres des minorités visibles dans le secteur privé sous réglementation fédérale, de 1987 à 2016 (%)
Représentation et disponibilité des membres des minorités visibles dans le secteur privé sous réglementation fédérale
Année Tous les salariés Membres des minorités visibles
Total Représentation Disponibilité Taux d'atteinte
# % % %
1987 595 417 29 760 5,0 6,3 79,3
1988 613 688 34 785 5,7 6,3 90,0
1989 631 015 42 092 6,7 6,3 105,9
1990 631 423 44 768 7,1 6,3 112,5
1991 615 135 46 542 7,6 9,1 83,1
1992 602 265 47 618 7,9 9,1 86,9
1993 582 363 46 895 8,1 9,1 88,5
1994 599 311 49 324 8,2 9,1 90,4
1995 588 047 51 967 8,8 9,1 97,1
1996 571 883 52 600 9,2 10,3 89,3
1997 571 138 55 236 9,7 10,3 93,9
1998 589 218 58 078 9,9 10,3 95,7
1999 588 759 61 379 10,4 10,3 101,2
2000 600 220 64 072 10,7 10,3 103,6
2001 634 759 74 049 11,7 12,6 92,6
2002 629 916 76 952 12,2 12,6 97,0
2003 621 457 79 119 12,7 12,6 101,0
2004 651 048 86 572 13,3 12,6 105,5
2005 672 652 94 573 14,1 12,6 111,6
2006 698 210 104 114 14,9 15,3 97,5
2007 733 789 116 491 15,9 15,3 103,8
2008 744 011 123 262 16,6 15,3 108,3
2009 743 837 127 302 17,1 15,3 111,9
2010 755 966 134 256 17,8 15,3 116,1
2011 768 547 139 665 18,2 17,8 102,1
2012 772 480 143 968 18,6 17,8 104,7
2013 738 053 144 488 19,6 17,8 110,0
2014 740 740 151 185 20,4 17,8 114,7
2015 730 485 154 732 21,2 17,8 119,0
2016 720 092 159 514 22,2 17,8 124,4

Le diagramme 9 montre que les membres des minorités visibles présentaient des taux d’atteinte de la DMT canadien supérieurs à 100 % dans 8 des 14 catégories professionnelles. Dans l’ensemble, les taux d’atteinte de la DMT canadien des membres des minorités visibles étaient supérieurs à ceux des autres groupes désignés. La représentation de ce groupe désigné a continué de dépasser sa DMT canadien dans les groupes de relève de la catégorie professionnelle des cadres supérieurs. Toutefois, le niveau de représentation des membres des minorités visibles au sein de cette dernière catégorie professionnelle est resté inférieur à leur DMT, malgré une légère augmentation de 2015 à 2016.

Diagramme 9 : Taux d’atteinte de la DMT canadien* des membres des minorités visibles par catégorie professionnelle dans le secteur privé sous réglementation fédérale, 2015 et 2016 (%)
Diagramme 9 :  Taux d’atteinte de la DMT canadien* des membres des minorités visibles par  catégorie professionnelle dans le secteur privé sous réglementation fédérale,  2015 et 2016 (%)
Montrer le tableau de données pour Diagramme 9 : Taux d’atteinte de la DMT canadien* des membres des minorités visibles par catégorie professionnelle dans le secteur privé sous réglementation fédérale, 2015 et 2016 (%)
Représentation, disponibilité et taux d'atteinte de la disponibilité sur le marché du travail canadien des membres des minorités visibles dans le secteur privé sous réglementation fédérale par catégorie professionnelle (%)
Catégorie professionnelle Membres des minorités visibles
Représentation Disponibilité* Changement Taux d'atteinte de la disponibilité sur le marché du travail canadien
2015 2016 2011 2015 2016
Cadres supérieurs 8,8 9,1 10,1 0,3 87,1 90,1
Cadres intermédiaires et autres administrateurs 21,5 23,1 15,0 1,6 143,3 154,0
Professionnels 28,8 30,7 19,9 1,9 144,7 154,3
Personnel semi-professionnel et technique 12,5 13,3 16,3 0,8 76,7 81,6
Surveillants 20,2 21,0 18,5 0,8 109,2 113,5
Contremaîtres 9,0 9,1 9,5 0,1 94,7 95,8
Personnel administratif et de bureau principal 24,7 25,4 14,1 0,7 175,2 180,1
Personnel spécialisé de la vente et des services 26,9 28,9 22,8 2,0 118,0 126,8
Travailleurs qualifiés et artisans 12,6 13,5 10,3 0,9 122,3 131,1
Personnel de bureau 22,7 23,6 19,0 0,9 119,5 124,2
Personnel intermédiaire de la vente et des services 22,9 23,9 20,7 1,0 110,6 115,5
Travailleurs manuels spécialisés 17,3 16,4 18,7 -0,9 92,5 87,7
Autre personnel de la vente et des services 13,8 14,5 21,9 0,7 63,0 66,2
Autres travailleurs manuels 15,9 14,2 17,3 -1,7 91,9 82,1
Total 21,2 22,2 17,8 1,0 119,1 124,7

* Source : Statistique Canada, ENM de 2011.

Le tableau 7 présente une analyse plus approfondie de la représentation des membres des minorités visibles dans chaque catégorie professionnelle par rapport à leur DMT spécifique à chaque secteur d’activité.

Tableau 7 : Taux d’atteinte de la DMT* sectoriel des membres des minorités visibles par catégorie professionnelle et par secteur, 2015 et 2016 (%)
Catégorie professionnelle Services bancaires et financiers Communications Transports « Autres »
Atteinte de la DMT Variation Δ** Atteinte de la DMT Variation Δ** Atteinte de la DMT Variation Δ** Atteinte de la DMT Variation Δ**
2015 2016 2015 2016 2015 2016 2015 2016
Cadres supérieurs 100,7 104,5 +3,7 58,0 61,8 +3,8 60,4 64,8 +4,4 68,8 66,7 -2,2
Cadres intermédiaires et autres administrateurs 112,8 119,7 +6,8 98,4 111,4 +13,0 81,9 86,1 +4,2 133,7 130,1 -3,6
Professionnels 110,1 113,4 +3,3 84,3 101,6 +17,3 89,6 92,3 +2,7 102,9 103,4 +0,5
Personnel semi-professionnel et technique 114,5 116,5 +1,9 79,5 87,0 +7,5 66,4 70,6 +4,2 55,3 58,2 +2,8
Surveillants 134,1 141,2 +7,1 110,1 119,1 +9,0 73,9 77,6 +3,7 71,0 84,0 +13,0
Contremaîtres 56,1 62,6 +6,5 95,9 95,9 0,0 92,2 93,8 +1,6
Personnel administratif et de bureau principal 143,9 144,3 +0,4 106,6 113,8 +7,2 115,5 125,7 +10,1 85,4 87,7 +2,3
Personnel spécialisé de la vente et des services 118,4 130,5 +12,1 75,3 80,1 +4,8 66,7 64,8 -1,9 44,1 42,1 -2,1
Travailleurs qualifiés et artisans 71,7 0,0 -71,7 88,6 100,0 +11,4 94,5 96,9 +2,4 112,8 124,4 +11,5
Personnel de bureau 121,9 120,9 -1,0 89,5 102,4 +12,9 79,9 86,1 +6,2 88,6 85,9 -2,7
Personnel intermédiaire de la vente et des services 89,8 91,8 +2,0 80,3 90,9 +10,7 90,5 88,8 -1,7 101,9 109,2 +7,3
Travailleurs manuels spécialisés 298,0 280,6 -17,4 125,7 121,2 -4,6 82,9 78,7 -4,3 63,0 63,0 0,0
Autre personnel de la vente et des services 203,0 200,0 -3,0 45,2 33,6 -11,5 44,7 43,9 -0,8 132,5 155,3 +22,8
Autres travailleurs manuels 176,5 0,0 -176,5 118,1 212,8 +94,7 116,2 100,7 -15,5 106,9 106,9 0,0

* Source : Statistique Canada, Enquête nationale auprès des ménages de 2011.

** Les variations indiquées ne correspondent pas nécessairement à la différence entre les taux d’atteinte, car les chiffres ont été arrondis.

Le symbole « – » signifie que la valeur est négligeable.

Services bancaires et financiers

Malgré une baisse du taux d’atteinte pour quelques catégories professionnelles, la représentation des membres des minorités visibles s’est approché ou a dépassé leur DMT spécifique à chaque catégorie professionnelle de ce secteur dans l’ensemble des catégories professionnelles où une représentation a été observée dans le secteur en 2016.

Communications

Le taux d’atteinte de la DMT spécifique à chaque catégorie professionnelle de ce secteur a augmenté dans toutes les catégories professionnelles sauf deux. De 2015 à 2016, la représentation des membres des minorités visibles a continué de dépasser la DMT spécifique à chaque catégorie professionnelle de ce secteur dans plus de la moitié des catégories professionnelles.

Transports

Le taux d’atteinte de la DMT spécifique à chaque catégorie professionnelle de ce secteur a augmenté dans les catégories professionnelles de gestion ou de supervision, à l’exception de celle des contremaîtres, où il est resté le même.

« Autres »

La représentation des membres des minorités visibles a dépassé leur DMT spécifique à chaque catégorie professionnelle de ce secteur dans 6 des 14 catégories professionnelles, dont celles des cadres intermédiaires et autres administrateurs et des professionnels. Dans ce secteur, le taux d’atteinte de la DMT spécifique à chaque catégorie professionnelle de ce secteur a également augmenté de façon importante en 2016 dans les catégories professionnelles suivantes : surveillants, travailleurs qualifiés et artisans, et autre personnel de la vente et des services.

L’annexe A présente des données supplémentaires sur la représentation des employés par groupe désigné et par secteur d’activité, y compris des données sur les recrutements, les promotions et les cessations d’emploi.

Section 3 - Faits saillants des Programmes d’équité en matière d’emploi

En plus de veiller à ce que les employeurs du secteur privé sous réglementation fédérale respectent les exigences associées à la production d’un rapport annuel, la Loi confie plusieurs responsabilités à la ministre du Travail, notamment :

  • administrer le Programme de contrats fédéraux (PCF);
  • entreprendre des recherches et mettre sur pied des programmes d’information qui favorisent la compréhension de l’équité en matière d’emploi et en font la promotion;
  • reconnaître les employeurs du secteur privé pour leurs réalisations exceptionnelles et leurs efforts remarquables déployés dans la mise en œuvre de l’équité en matière d’emploi.

La présente section fournit un aperçu des activités du Programme du travail ayant trait au PCF, au programme de subventions et de contributions Possibilités en milieu de travail : Éliminer les obstacles à l’équité, et aux Prix de réalisation pour l’équité en emploi.

Programme de contrats fédéraux

Le Programme de contrats fédéraux (PCF) vise à générer des changements sociaux positifs en s’assurant que les organisations qui font affaire avec le gouvernement du Canada mettent en œuvre l’équité en matière d’emploi au sein de leur milieu de travail. Le PCF s’applique aux organisations sous réglementation provinciale qui ont un effectif de 100 personnes ou plus au Canada et qui obtiennent un contrat fédéral d’approvisionnement de biens et services d’une valeur d’un million de dollars ou plus (y compris les taxes applicables).

Dans le cadre de leurs obligations, les organismes doivent recueillir et analyser les données concernant leur effectif et, lorsqu’il y a des écarts en matière de représentation, établir des objectifs pour accroître la représentation des quatre groupes désignés : les femmes, les Autochtones, les personnes handicapées et les membres des minorités visibles. Les employeurs sont tenus de déployer des efforts raisonnables pour s’assurer que des progrès raisonnables sont réalisés envers l’atteinte de leurs objectifs et la création d’un effectif équitable.

En date du 31 décembre 2016, le PCF comprenait 257 employeurs. Au total, 75 employeurs se sont joints au programme durant l’année civile 2016.

Les organismes doivent se soumettre à des évaluations de la conformité qui visent à assurer qu’ils respectent leur engagement à l’égard de l’équité en matière d’emploi. Une première évaluation de la conformité est menée un an après l’attribution d’un contrat. Les évaluations subséquentes peuvent être menées quatre ans après l’attribution du contrat et tous les trois ans par la suite; elles visent à vérifier que des progrès sont réalisés. En 2016, le Programme du travail a réalisé 142 évaluations de la conformité chez des employeurs à leur première année de contrat, et il a jugé qu’ils se conformaient tous à la Loi.

Les exigences du programme ainsi que d’autres renseignements sur le PCF figurent sur le site Web Canada.ca.

Possibilités en milieu de travail : Éliminer les obstacles à l’équité

L’initiative Possibilités en milieu de travail : Éliminer les obstacles à l’équité est un programme de subventions et de contributions créé en 2014 pour appuyer les employeurs assujettis à la Loi dans leurs efforts visant à améliorer la représentation des groupes désignés dans les secteurs de faible représentation grâce à l’établissement de partenariats, à l’échange de renseignements et à la mise en œuvre de stratégies adaptées à leur industrie. Au total, 500 000 $ par exercice est versé dans le cadre de ce programme.

En 2015, quatre projets de subventions ont été financés par le programme. Cinq ententes de contribution ont subséquemment été signées au cours de la même année. Ces ententes mettaient l’accent sur le secteur des transports étant donné qu’en 2014, ce secteur d’activité avait les plus importants écarts en matière de représentation comparativement aux autres secteurs sous réglementation fédérale (services bancaires et financiers, communications et « autres »).

Deux des quatre projets de subvention ont pris fin en 2015 (voir l’encadré 1) et deux projets se sont terminés en 2016 (voir l’encadré 2).

Encadré 1 : Faits saillants des projets de l’initiative Possibilités en milieu de travail : Éliminer les obstacles à l’équité achevés en 2015

Institut Van Horne

Financement : 125 000 $ (de mars à octobre 2015)

Le projet consistait à créer un appel à l’action, à accroître la sensibilisation et à communiquer les avantages de l’établissement de milieux de travail inclusifs en explorant les enjeux liés à l’équité en milieu de travail du point de vue des quatre groupes désignés, ainsi qu’à comparer les cultures, les politiques et les pratiques en matière de ressources humaines des entreprises du Canada. L’Institut Van Horne a créé un modèle de changement organisationnel qui améliore les pratiques et les politiques relatives à la diversité dans les milieux de travail canadiens afin d’accroître la représentation dans le secteur des transports. L’Institut a également mis à disposition une bibliothèque de recherche sur la diversité et l’inclusion qui comprend des pratiques exemplaires et des renseignements sur la réduction et l’élimination des obstacles. Enfin, l’Institut a élaboré une stratégie de communication en matière d’éducation et une stratégie de communication de contenu afin de continuer de promouvoir la diversité et l’inclusion par l’intermédiaire d’articles de blogue rédigés par des dirigeants de projet en vue d’inspirer et d’éduquer la collectivité et ses partenaires.

Un rapport de projet (en anglais seulement) a été publié.

RHCamionnage Canada

Financement : 125 000 $ (de mars à novembre 2015)

Le projet consistait à élaborer une analyse de rentabilisation afin de soutenir la prise de mesures pour favoriser la diversité en milieu de travail dans l’industrie, ainsi qu’à cerner les défis que rencontrent les employeurs en ce qui a trait au recrutement et au maintien en poste des Autochtones, des personnes handicapées et des membres des minorités visibles. Les obstacles généraux pour les employeurs ont été cernés, comme le manque d’employés compétents ou certifiés, y compris les compagnons du domaine de l’équipement lourd, les apprentis qualifiés et les personnes d’expérience de niveau intermédiaire; le taux de roulement des employés dans le secteur du camionnage, spécialement lors de la première année d’embauche; et la croyance selon laquelle les employeurs sont justes et inclusifs pour autant qu’ils traitent tout le monde de la même façon.

L’analyse de rentabilisation est affichée sur le site Web de RHCamionnage Canada.

Encadré 2 : Faits saillants des projets de l’initiative Possibilités en milieu de travail : Éliminer les obstacles à l’équité achevés en 2016

Associations des employeurs maritimes

Financement : 71 500 $ (de mars 2015 à septembre 2016)

Le projet consistait à produire une vidéo promotionnelle bilingue afin de sensibiliser la population, de dissiper les stéréotypes associés au débardage et d’attirer un plus grand nombre de femmes, d’Autochtones, de personnes handicapées et de membres des minorités visibles dans l’industrie. La vidéo est le fruit d’une collaboration et de partenariats entre les syndicats, les employeurs du secteur privé sous réglementation fédérale ainsi que des employés actuels et futurs, qui visaient à assurer un soutien pour favoriser l’équité en matière d’emploi au sein de la main-d’œuvre de l’industrie du débardage.

Institut national de recherche et de gestion de l’incapacité au travail (INRGIT)

Financement : 125 000 $ (de mars 2015 à mars 2016)

Le projet visait à sensibiliser les employeurs et à améliorer les résultats liés à l’emploi des personnes handicapées en encourageant les employeurs à mener des évaluations ou des vérifications de leurs pratiques et programmes actuels en matière de retour au travail et de gestion des limitations fonctionnelles. Onze programmes de retour au travail et de gestion des limitations fonctionnelles ont été évalués dans des entreprises des secteurs des services bancaires, du transport aérien, ferroviaire et routier et des pipelines ainsi que dans une société d’État. Les employeurs ont reçu une analyse de leurs programmes de retour au travail et de gestion des limitations fonctionnelles ainsi que des feuilles de route détaillées pour améliorer les résultats. L’INRGIT a également mené des recherches et des analyses détaillées sur les principaux défis auxquels sont confrontés les employeurs canadiens lors de la mise en œuvre de politiques et de programmes optimaux en matière de retour au travail et de gestion des limitations fonctionnelles. Il en est ressorti que lorsqu’une législation claire est en place et que les politiques sont régulièrement surveillées et revues (par exemple santé et sécurité, et obligation de prendre des mesures d’adaptation), les employeurs obtenaient de bons résultats relativement à la mise en œuvre de politiques et de programmes optimaux en matière de retour au travail et de gestion des limitations fonctionnelles. Cependant, pour les domaines faisant nouvellement l’objet de réglementations (par exemple la culture en milieu de travail, l’élaboration de politiques, les procédures de gestion de cas ainsi que le suivi des tendances en matière de blessures, de limitations fonctionnelles et de temps perdu), les employeurs étaient moins susceptibles de mettre sur pied des politiques ou des programmes optimaux.

Sur les cinq ententes de contribution, deux ont été conclues en 2017 et les autres se termineront en 2018 :

  • Association nationale des étudiant(e)s handicapé(e)s au niveau postsecondaire
    161 010 $ (de juin 2015 à août 2017)

    Le projet visait à utiliser un mentorat inversé entre les étudiants du postsecondaire et les employeurs afin de cerner les obstacles propres aux secteurs et les solutions favorisant l’embauche des personnes handicapées.

  • Association du BC Centre for Ability
    449 367 $ (de juin 2015 à novembre 2017)

    Le projet visait à renforcer la capacité du secteur des transports de recruter et de maintenir en poste les personnes handicapées.

  • Forum canadien sur l’apprentissage
    210 000 $ (de juin 2015 à mars 2018)

    Le projet vise à répertorier et à diffuser les pratiques efficaces en milieu de travail au chapitre de l’embauche et du maintien en poste des apprentis autochtones.

  • Nation Paqtnkek Mi’kmaw
    269 950 $ (de juin 2015 à mars 2018

    Le projet vise à créer des partenariats entre des employeurs sous réglementation fédérale et des organisations autochtones afin de cerner les obstacles à l’emploi auxquels font face les Autochtones.

  • RHCamionnage Canada
    409 440 $ (de décembre 2015 à mars 2018)

    Le projet vise à mieux comprendre les obstacles auxquels font face les Autochtones et les personnes handicapées qui occupent des emplois dans l’industrie du camionnage et du transport routier.

Prix de réalisation pour l’équité en emploi 2017

Le 5 octobre 2017 a eu lieu à Ottawa la deuxième cérémonie de remise des Prix de réalisation pour l’équité en emploi (PREE). Ces prix soulignent l’engagement des employeurs du secteur privé sous réglementation fédérale et des contracteurs fédéraux envers la création de milieux de travail diversifiés et inclusifs. Les PREE 2017 ont également permis de présenter et d’échanger des pratiques exemplaires favorisant l’équité en matière d’emploi. Les PREE comprenaient les activités suivantes :

  • une cérémonie de remise de prix avec la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail;
  • un panel d’employeurs présentant leurs expériences par rapport à l’équité, à la diversité et à l’inclusion;
  • une présentation d’Horizons de politiques Canada sur la stratégie comportementale et l’incitation;
  • des discussions en petits groupes sur les tendances touchant la population active.

Suite à un processus de demande, 18 employeurs ont été sélectionnés afin de recevoir un prix (voir l’encadré 3) dans l’une des catégories suivantes :

  • Prix de distinction sectorielle : Ce prix est remis à des employeurs qui sont des exemples inspirants dans leur secteur. En plus de manifester un solide engagement et d’adopter avec succès des pratiques favorisant l’équité en matière d’emploi dans leur organisation, ces employeurs se font les champions de l’équité en matière d’emploi dans leur secteur.
  • Prix soulignant l’engagement exceptionnel envers l’équité en matière d’emploi : Ce prix est remis à des employeurs qui font preuve d’un engagement exceptionnel dans la mise en œuvre de leur plan d’équité en matière d’emploi en instaurant des mesures pour éliminer les obstacles, ainsi que des mesures spéciales ou des politiques et pratiques positives permettant d’atteindre des résultats concrets.
  • Prix soulignant l’innovation :Ce prix est remis à des employeurs qui innovent dans la mise en œuvre de l’équité en matière d’emploi, par exemple en faisant preuve de créativité dans la conception et la mise en œuvre de mesures qui visent à éliminer les obstacles, en adoptant des mesures spéciales, en mettant en place des politiques ou des pratiques positives, en faisant preuve d’avant-gardisme dans les pratiques relatives aux ressources humaines ou en élaborant des initiatives nouvelles ou uniques.

Les prix montrent l’engagement du Programme du travail à continuer de travailler avec les employeurs en vue de favoriser davantage l’équité et l’intégration des groupes sous-représentés au sein de la population active canadienne.

Encadré 3 : Lauréats des Prix de réalisation pour l’équité en emploi 2017

Prix de distinction sectorielle

  • Enbridge
  • Jazz Aviation
  • Banque Royale du Canada

Prix soulignant l’engagement exceptionnel envers l’équité en matière d’emploi

  • ATCO Structures & Logistics Ltd.
  • Bell Canada
  • Banque de développement du Canada
  • Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN)
  • Banque Capital One (Canada)
  • Cogeco Connexion Inc.
  • Construction de Défense Canada (1951) limitée
  • Hemmera Envirochem Inc.
  • Banque HSBC Canada
  • Kindersley Transport Ltd.
  • Shaw Communications Inc.

Prix soulignant l’innovation

  • Exportation et Développement Canada
  • La Compagnie minière et métallurgique de la Baie d’Hudson Limitée
  • Université Queen’s
  • Rogers Communications Inc.

Conclusion

Les données déclarées pour l’année civile 2016 montrent que les groupes désignés ont réalisé des progrès dans plusieurs secteurs d’activité ou catégories professionnelles où ils étaient sous-représentés. La représentation globale des femmes a continué à diminuer en 2016, mais elle a augmenté dans les secteurs d’activité et les catégories professionnelles où les femmes ont toujours été sous-représentées. Les Autochtones et les personnes handicapées ont aussi continué à progresser, mais ils continuent d’être peu représentés dans les postes de supervision et de direction. Les membres des minorités visibles est le groupe désigné ayant le plus de succès du point de vue de l’équité en matière d’emploi, autant de façon générale qu’en ce qui touche la représentation dans les secteurs d’activité et les catégories professionnelles.

Si le présent rapport contient une brève analyse de l’ensemble consolidé des données statistiques fournies par les employeurs, il est clair à la lumière de leurs rapports narratifs, ainsi que les réussites et réalisations soulignées dans le cadre des Prix de réalisation pour l’équité en emploi 2017, que les employeurs souhaitent s’engager à fond envers l’équité en emploi et l’atteinte d’objectifs plus vastes en matière de diversité et d’inclusion. Les constatations du présent rapport soutiennent la nécessité de mettre en œuvre des mesures novatrices pour éliminer les obstacles systémiques qui perdurent dans les systèmes d’emploi et pour créer des milieux de travail accueillants, respectueux et inclusifs pour tous les Canadiens. À cette fin, on encourage les employeurs à améliorer leurs milieux de travail en utilisant les nombreuses ressources à leur disposition, y compris les outils créés par les organisations qui reçoivent du financement dans le cadre de l’initiative Possibilités en milieu de travail : Éliminer les obstacles à l’équité.

Le Programme du travail continuera de travailler avec les employeurs afin de veiller à ce que tous les Canadiens aient un accès égal à l’emploi et toutes les chances possibles de réaliser leur plein potentiel.

Annexe A

Tableaux – Employeurs du secteur privé sous réglementation fédérale

Les tableaux suivants regroupent des données tirées des rapports annuels présentés par les employeurs du secteur privé sous réglementation fédérale. À des fins d’analyse comparative, certaines données recueillies en 1987 (l’année où les données ont été recueillies pour la première fois) sont fournies avec les données de 2015 et de 2016.

Les tableaux 1 à 3 figurant dans cette annexe présentent des données regroupées qui incluent les salariés occupant un poste permanent à temps plein, un poste permanent à temps partiel ou un poste temporaire. Le tableau 4 résume l’information pour les quatre secteurs d’activité, notamment le nombre de salariés, la représentation, les recrutements, les promotions, les cessations d’emploi et l’effet net des recrutements moins les cessations d’emploi. Les tableaux 5 et 6 présentent des données sur les salaires des employés permanents à temps plein et des employés permanents à temps partiel, respectivement.

Liste des tableaux

Tableau 1 : Représentation (1987, 2015 et 2016) et disponibilité (2011-2012) des salariés dans le secteur privé sous réglementation fédérale selon le groupe désigné, la région métropolitaine de recensement et la province ou le territoire (%)
Région métropolitaine de recensement et province ou territoire Femmes Autochtones Personnes handicapées Membres des minorités visibles
Représentation Disponibilité* Représentation Disponibilité* Représentation Disponibilité* Représentation Disponibilité*
1987 2015 2016 2011 1987 2015 2016 2011 1987 2015 2016 2012 1987 2015 2016 2011
Halifax 41,2 42,8 41,7 49,6 0,5 2,2 2,4 2,6 1,6 5,0 5,3 s.o. 1,9 7,6 8,4 7,6
Montréal 39,0 40,9 40,9 48,4 0,3 0,8 0,9 0,7 1,1 2,0 2,2 s.o. 3,0 15,8 16,6 18,0
Toronto 47,1 44,4 44,5 48,7 0,6 1,0 1,0 0,6 1,5 3,0 3,4 s.o. 12,0 36,6 37,5 44,1
Winnipeg 32,7 33,3 33,3 48,8 0,8 6,8 6,8 9,0 1,8 3,4 3,2 s.o. 2,9 17,5 18,9 18,9
Regina 42,9 46,8 47,6 48,6 0,4 3,0 3,2 7,2 2,4 3,6 4,0 s.o. 1,6 13,2 15,8 9,8
Calgary 47,6 43,9 44,0 47,1 0,5 2,0 2,0 2,5 1,9 2,6 3,2 s.o. 5,6 21,4 22,9 25,7
Edmonton 44,5 40,1 39,6 47,1 0,7 2,7 3,0 4,5 2,0 2,7 3,2 s.o. 4,4 19,5 21,9 21,0
Vancouver 40,4 38,5 37,9 48,6 0,5 1,9 2,2 2,1 1,5 2,9 3,4 s.o. 7,9 34,7 35,7 41,8
Terre-Neuve-et-Labrador 38,4 46,1 44,4 48,2 0,6 5,7 5,5 6,7 1,0 3,2 3,1 5,6 0,7 2,2 2,4 1,3
Île-du-Prince-Édouard 38,0 34,4 37,1 49,5 0,2 0,8 1,1 1,4 1,2 2,0 2,8 5,7 1,0 2,7 3,0 2,4
Nouvelle-Écosse 34,4 44,6 43,6 49,2 0,4 2,3 2,4 3,4 3,5 5,0 5,2 7,2 1,3 6,7 7,3 4,5
Nouveau-Brunswick 32,2 48,8 48,2 48,3 0,4 1,3 1,3 2,6 1,8 3,3 3,7 5,3 1,1 3,2 3,4 2,2
Québec 39,8 40,2 39,7 47,9 0,4 1,0 1,2 1,6 1,1 1,8 2,1 3,0 2,6 13,1 13,9 9,8
Ontario 44,2 43,1 42,9 48,7 0,7 1,5 1,5 2,1 1,6 3,3 3,6 5,5 7,3 27,0 27,9 24,4
Manitoba 30,5 33,0 32,6 48,0 1,0 7,9 7,8 12,1 1,7 3,4 3,3 5,9 2,6 14,8 15,8 13,2
Saskatchewan 35,1 36,4 37,1 47,3 1,4 8,1 7,9 10,4 1,8 2,9 3,2 5,6 1,2 8,7 9,7 6,3
Alberta 45,3 41,7 41,7 46,6 0,7 2,5 2,7 4,7 1,9 2,7 3,3 4,9 4,0 18,5 20,0 17,3
Colombie-Britannique 41,5 38,6 37,8 48,5 0,7 2,7 3,1 4,6 1,7 3,0 3,6 5,8 6,2 27,2 28,3 25,8
Yukon 31,4 41,8 41,4 49,5 3,8 9,4 8,5 19,0 0,8 3,8 3,1 6,9 1,4 11,5 11,4 5,9
Territoires  du Nord-Ouest 21,9 22,5 25,7 47,8 9,6 10,9 8,2 40,3 1,4 1,7 1,9 3,6 2,5 9,3 10,8 7,8
Nunavut s.o. 24,9 26,1 46,9 s.o. 36,1 38,4 75,1 s.o. 2,2 1,9 2,6 s.o. 7,9 8,0 2,6
Canada 40,9 41,0 40,7 48,2 0,7 2,2 2,3 3,5 1,6 3,0 3,3 4,9 5,0 21,2 22,2 17,8

* Sources : Statistique Canada, Enquête nationale auprès des ménages de 2011 et Enquête canadienne sur l’incapacité de 2012.

Tableau 2 : Représentation (2015 et 2016) et disponibilité (2011-2012) des salariés dans le secteur privé sous réglementation fédérale selon le groupe désigné et la catégorie professionnelle (%)
Catégorie professionnelle Femmes Autochtones Personnes handicapées Membres des minorités visibles
Représentation Disponibilité* Représentation Disponibilité* Représentation Disponibilité* Représentation Disponibilité*
2015 2016 2011 2015 2016 2011 2015 2016 2012 2015 2016 2011
Cadres supérieurs 25,5 26,4 27,4 1,0 1,0 2,9 2,9 3,1 4,3 8,8 9,1 10,1
Cadres intermédiaires et autres administrateurs 42,1 42,1 38,9 1,2 1,3 2,2 3,1 3,5 4,3 21,5 23,1 15,0
Professionnels 44,5 44,6 55,0 1,1 1,3 2,1 2,9 3,3 3,8 28,8 30,7 19,9
Personnel semi-professionnel et technique 19,4 19,0 52,0 2,4 2,5 3,7 2,3 2,7 4,6 12,5 13,3 16,3
Surveillants 61,9 60,6 56,5 2,3 2,4 3,6 3,3 3,6 13,9** 20,2 21,0 18,5
Contremaîtres 8,3 8,5 11,2 3,5 3,7 3,7 2,1 2,2 7,8** 9,0 9,1 9,5
Personnel administratif et de bureau principal 77,4 76,9 82,6 1,9 1,9 3,0 3,4 3,6 3,4 24,7 25,4 14,1
Personnel spécialisé de la vente et des services 55,0 53,1 49,9 1,6 1,8 3,2 3,0 3,9 3,5 26,9 28,9 22,8
Travailleurs qualifiés et artisans 4,8 4,7 3,9 3,6 3,8 4,5 2,4 2,5 3,8 12,6 13,5 10,3
Personnel de bureau 58,3 57,5 68,4 2,1 2,1 3,4 4,0 4,2 7,0 22,7 23,6 19,0
Personnel intermédiaire de la vente et des services 63,9 63,2 66,8 2,3 2,5 3,7 2,8 3,3 5,6 22,9 23,9 20,7
Travailleurs manuels spécialisés 13,3 13,3 17,9 3,3 3,3 4,1 2,6 2,7 4,8 17,3 16,4 18,7
Autre personnel de la vente et des services 41,5 41,9 57,5 4,3 3,9 5,1 3,8 3,9 6,3 13,8 14,5 21,9
Autres travailleurs manuels 10,9 11,2 22,7 6,2 5,9 6,0 3,1 2,7 5,3** 15,9 14,2 17,3
Total 41,0 40,7 48,2 2,2 2,3 3,5 3,0 3,3 4,9 21,2 22,2 17,8

* Sources : Statistique Canada, Enquête nationale auprès des ménages de 2011 et Enquête canadienne sur l’incapacité de 2012.

** À interpréter avec prudence. Le coefficient de variation de l’estimation varie de 16,5 % à 33,3 %.

Tableau 3 : Distribution (2015 et 2016) des salariés dans le secteur privé sous réglementation fédérale selon le groupe désigné et la catégorie professionnelle (%)
Catégorie professionnelle Femmes Hommes Autochtones Non-Autochtones
2015 2016 2015 2016 2015 2016 2015 2016
Cadres supérieurs 0,5 0,6 1,1 1,1 0,4 0,4 0,9 0,9
Cadres intermédiaires et autres administrateurs 10,9 11,2 10,5 10,6 6,0 6,3 10,8 11,0
Professionnels 19,8 20,7 17,2 17,7 9,1 10,5 18,5 19,1
Personnel semi-professionnel et technique 3,2 3,1 9,2 9,1 7,2 7,4 6,7 6,7
Surveillants 5,1 5,0 2,2 2,2 3,6 3,6 3,4 3,4
Contremaîtres 0,3 0,3 2,4 2,3 2,4 2,5 1,5 1,5
Personnel administratif et de bureau principal 5,4 5,4 1,1 1,1 2,5 2,4 2,9 2,9
Personnel spécialisé de la vente et des services 4,3 4,2 2,5 2,5 2,4 2,6 3,3 3,2
Travailleurs qualifiés et artisans 0,9 0,9 13,2 13,0 13,4 13,3 8,0 7,9
Personnel de bureau 19,0 18,8 9,5 9,5 12,6 12,1 13,4 13,3
Personnel intermédiaire de la vente et des services 25,4 24,8 10,0 9,9 17,0 17,2 16,3 15,9
Travailleurs manuels spécialisés 4,3 4,3 19,5 19,3 19,9 19,0 13,1 13,1
Autre personnel de la vente et des services 0,4 0,5 0,4 0,4 0,9 0,8 0,4 0,4
Autres travailleurs manuels 0,2 0,2 1,4 1,1 2,6 1,9 0,9 0,7
Total 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
Distribution (2015 et 2016) des salariés dans le secteur privé sous réglementation fédérale selon le groupe désigné et la catégorie professionnelle – suite (%)
Catégorie professionnelle Personnes handicapées Personnes non handicapées Membres des minorités visibles Non-membres des minorités visibles
2015 2016 2015 2016 2015 2016 2015 2016
Cadres supérieurs 0,8 0,8 0,8 0,9 0,4 0,4 1,0 1,0
Cadres intermédiaires et autres administrateurs 11,2 11,6 10,6 10,8 10,8 11,3 10,6 10,7
Professionnels 17,6 19,2 18,3 18,9 24,8 26,3 16,5 16,9
Personnel semi-professionnel et technique 5,3 5,4 6,8 6,7 4,0 4,0 7,5 7,4
Surveillants 3,8 3,7 3,4 3,3 3,2 3,2 3,4 3,4
Contremaîtres 1,1 1,0 1,5 1,5 0,6 0,6 1,7 1,8
Personnel administratif et de bureau principal 3,3 3,2 2,9 2,9 3,4 3,3 2,8 2,8
Personnel spécialisé de la vente et des services 3,3 3,8 3,2 3,2 4,1 4,2 3,0 2,9
Travailleurs qualifiés et artisans 6,5 6,2 8,2 8,1 4,9 4,9 9,0 8,9
Personnel de bureau 18,3 17,1 13,2 13,2 14,4 14,2 13,1 13,1
Personnel intermédiaire de la vente et des services 15,6 16,1 16,4 16,0 17,7 17,2 16,0 15,6
Travailleurs manuels spécialisés 11,6 10,9 13,3 13,3 10,8 9,8 13,9 14,2
Autre personnel de la vente et des services 0,6 0,5 0,4 0,5 0,3 0,3 0,5 0,5
Autres travailleurs manuels 1,0 0,6 0,9 0,7 0,7 0,5 1,0 0,8
Total 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
Tableau 4 : Nombre, représentation, recrutements, promotions, cessations d’emploi et effet net des salariés dans le secteur privé sous réglementation fédérale par groupe désigné et secteur d’activité (2015 et 2016)*
Tous les salariés Femmes Autochtones Personnes handicapées Membres des minorités visibles
2015 2016 2015 2016 2015 2016 2015 2016 2015 2016
Services bancaires et financiers (nombre)
Salariés 238 575 237 225 142 945 139 466 3 020 3 004 9 532 10 654 72 039 74 223
Recrutements 33 883 34 740 17 146 17 284 367 347 767 1 000 8 365 9 226
Promotions 29 069 29 015 16 498 15 926 388 364 846 938 9 612 10 037
Cessations d’emploi 33 919 37 281 19 630 21 230 525 565 1 387 1 569 9 122 10 415
Effet net** -36 -2 541 -2 484 -3 946 -158 -218 -620 -569 -757 -1 189
Services bancaires et financiers (pourcentage)
Représentation 100,0 100,0 59,9 58,8 1,3 1,3 4,0 4,5 30,2 31,3
Part des recrutements 100,0 100,0 50,6 49,8 1,1 1,0 2,3 2,9 24,7 26,6
Part des promotions 100,0 100,0 56,8 54,9 1,3 1,3 2,9 3,2 33,1 34,6
Part des cessations d’emploi 100,0 100,0 57,9 56,9 1,5 1,5 4,1 4,2 26,9 27,9
Communications (nombre)
Salariés 140 445 133 492 51 011 47 625 2 482 3 009 3 531 4 588 27 829 30 194
Recrutements 18 016 16 198 6 985 6 079 360 298 428 462 4 564 4 397
Promotions 6 261 5 369 2 422 2 109 142 158 128 193 1 346 1 431
Cessations d’emploi 22 147 23 389 9 178 9 495 381 440 508 668 4 707 5 245
Effet net** -4 131 -7 191 -2 193 -3 416 -21 -142 -80 -206 -143 -848
Communications (pourcentage)
Représentation 100,0 100,0 36,3 35,7 1,8 2,3 2,5 3,4 19,8 22,6
Part des recrutements 100,0 100,0 38,8 37,5 2,0 1,8 2,4 2,9 25,3 27,1
Part des promotions 100,0 100,0 38,7 39,3 2,3 2,9 2,0 3,6 21,5 26,7
Part des cessations d’emploi 100,0 100,0 41,4 40,6 1,7 1,9 2,3 2,9 21,3 22,4
Transports (nombre)
Salariés 296 715 293 113 90 048 89 918 8 282 8 069 7 336 7 198 47 323 46 981
Recrutements 46 670 42 644 11 678 11 357 1 629 1 360 783 696 10 258 8 346
Promotions 9 161 9 588 2 944 3 033 261 259 174 178 1 523 1 727
Cessations d’emploi 52 068 49 888 13 226 13 443 1 752 1 633 1 263 1 197 9 560 8 498
Effet net** -5 398 -7 244 -1 548 -2 086 -123 -273 -480 -501 698 -152
Transports (pourcentage)
Représentation 100,0 100,0 30,3 30,7 2,8 2,8 2,5 2,5 15,9 16,0
Part des recrutements 100,0 100,0 25,0 26,6 3,5 3,2 1,7 1,6 22,0 19,6
Part des promotions 100,0 100,0 32,1 31,6 2,8 2,7 1,9 1,9 16,6 18,0
Part des cessations d’emploi 100,0 100,0 25,4 26,9 3,4 3,3 2,4 2,4 18,4 17,0
« Autres » (nombre)
Salariés 54 750 56 262 15 785 16 253 2 361 2 324 1 228 1 196 7 541 8 116
Recrutements 7 794 8 094 2 125 2 190 340 226 115 91 1 706 1 860
Promotions 3 065 2 637 1 051 850 134 103 52 30 391 364
Cessations d’emploi 8 197 7 717 2 343 2 118 374 347 178 161 1 239 1 340
Effet net** -403 377 -218 72 -34 -121 -63 -70 467 520
« Autres » (pourcentage)
Représentation 100,0 100,0 28,8 28,9 4,3 4,1 2,2 2,1 13,8 14,4
Part des recrutements 100,0 100,0 27,3 27,1 4,4 2,8 1,5 1,1 21,9 23,0
Part des promotions 100,0 100,0 34,3 32,2 4,4 3,9 1,7 1,1 12,8 13,8
Part des cessations d’emploi 100,0 100,0 28,6 27,4 4,6 4,5 2,2 2,1 15,1 17,4
Tous les secteurs (nombre)
Salariés 730 485 720 092 299 789 293 262 16 145 16 406 21 627 23 636 154 732 159 514
Recrutements 106 363 101 676 37 934 36 910 2 696 2 231 2 093 2 249 24 893 23 829
Promotions 47 556 46 609 22 915 21 918 925 884 1 200 1 339 12 872 13 559
Cessations d’emploi 116 331 118 275 44 377 46 286 3 032 2 985 3 336 3 595 24 628 25 498
Effet net** -9 968 -16 599 -6 443 -9 376 -336 -754 -1 243 -1 346 265 -1 669
Tous les secteurs (pourcentage)
Représentation 100,0 100,0 41,0 40,7 2,2 2,3 3,0 3,3 21,2 22,2
Part des recrutements 100,0 100,0 35,7 36,3 2,5 2,2 2,0 2,2 23,4 23,4
Part des promotions 100,0 100,0 48,2 47,0 1,9 1,9 2,5 2,9 27,1 29,1
Part des cessations d’emploi 100,0 100,0 38,1 39,1 2,6 2,5 2,9 3,0 21,2 21,6

* Le nombre de salariés et la représentation des groupes désignés couvrent les employés permanents à temps plein, les employés permanents à temps partiel et les employés temporaires. Les données sur les recrutements, les promotions, les cessations d’emploi et les effets nets couvrent seulement les employés permanents à temps plein et les employés permanents à temps partiel.

** Différence entre le nombre d’employés recrutés et le nombre de cessations d’emploi.

Tableau 5 : Salariés occupant un poste permanent à temps plein dans le secteur privé sous réglementation fédérale selon le groupe désigné, le sexe et l’échelle salariale au 31 décembre 2016
Échelle salariale Tous les salariés Autochtones Personnes handicapées Membres des minorités visibles
Total Hommes Femmes (%) Total (%) Hommes Femmes Total (%) Hommes Femmes Total (%) Hommes Femmes
Moins de 15 000 $ 3 508 2 448 1 060 30,2 157 4,5 107 50 74 2,1 51 23 761 21,7 586 175
15 000 $ à 19 999 $ 1 090 678 412 37,8 36 3,3 23 13 40 3,7 19 21 203 18,6 143 60
20 000 $ à 24 999 $ 3 606 1 852 1 754 48,6 92 2,6 54 38 92 2,6 49 43 696 19,3 354 342
25 000 $ à 29 999 $ 9 520 4 517 5 003 52,6 318 3,3 164 154 295 3,1 133 162 2 287 24,0 1 138 1 149
30 000 $ à 34 999 $ 20 130 9 515 10 615 52,7 596 3,0 276 320 824 4,1 327 497 5 062 25,1 2 452 2 610
35 000 $ à 37 499 $ 16 193 7 889 8 304 51,3 411 2,5 205 206 655 4,0 268 387 4 159 25,7 2 025 2 134
37 500 $ à 39 999 $ 19 280 9 677 9 603 49,8 477 2,5 246 231 757 3,9 345 412 5 148 26,7 2 540 2 608
40 000 $ à 44 999 $ 45 184 22 802 22 382 49,5 989 2,2 490 499 1 591 3,5 743 848 11 463 25,4 5 718 5 745
45 000 $ à 49 999 $ 44 123 23 381 20 742 47,0 925 2,1 502 423 1 573 3,6 715 858 11 165 25,3 5 590 5 575
50 000 $ à 59 999 $ 105 704 60 093 45 611 43,1 2 464 2,3 1 380 1 084 3 917 3,7 2 004 1 913 22 965 21,7 12 598 10 367
60 000 $ à 69 999 $ 84 223 54 262 29 961 35,6 1 970 2,3 1 367 603 2 725 3,2 1 572 1 153 17 283 20,5 10 584 6 699
70 000 $ à 84 999 $ 86 813 58 220 28 593 32,9 1 916 2,2 1 383 533 2 752 3,2 1 720 1 032 19 100 22,0 12 117 6 983
85 000 $ à 99 999 $ 57 518 38 817 18 701 32,5 1 215 2,1 875 340 1 720 3,0 1 029 691 13 108 22,8 8 361 4 747
10 000 $ et plus 112 655 82 270 30 385 27,0 2 074 1,8 1 678 396 3 066 2,7 2 096 970 21 638 19,2 14 708 6 930
Total 609 547 376 421 233 126 38,2 13 640 2,2 8 750 4 890 20 081 3,3 11 071 9 010 135 038 22,2 78 914 56 124
Tableau 6 : Salariés occupant un poste permanent à temps partiel dans le secteur privé sous réglementation fédérale selon le groupe désigné, le sexe et l’échelle salariale au 31 décembre 2016
Échelle salariale Tous les salariés Autochtones Personnes handicapées Membres des minorités visibles
Total Hommes Femmes (%) Total (%) Hommes Femmes Total (%) Hommes Femmes Total (%) Hommes Femmes
Moins de 5 000 $ 2 930 1 567 1 363 46,5 72 2,5 24 48 85 2,9 51 34 621 21,2 412 209
5 000 $ à 7 499 $ 2 044 867 1 177 57,6 58 2,8 20 38 59 2,9 26 33 319 15,6 171 148
7 500 $ à 9 999 $ 2 847 1 265 1 582 55,6 87 3,1 38 49 101 3,5 40 61 422 14,8 238 184
10 000 $ à 12 499 $ 8 381 4 119 4 262 50,9 206 2,5 93 113 258 3,1 132 126 1 712 20,4 947 765
12 500 $ à 14 999 $ 7 904 3 872 4 032 51,0 170 2,2 81 89 227 2,9 101 126 2 020 25,6 1 178 842
15 000 $ à 17 499 $ 8 023 3 790 4 233 52,8 260 3,2 120 140 260 3,2 96 164 2 055 25,6 1 101 954
17 500 $ à 19 999 $ 8 452 3 980 4 472 52,9 251 3,0 109 142 268 3,2 98 170 2 111 25,0 1 164 947
20 000 $ à 22 499 $ 7 731 3 322 4 409 57,0 183 2,4 68 115 262 3,4 99 163 1 903 24,6 995 908
22 500 $ à 24 299 $ 10 023 5 130 4 893 48,8 282 2,8 146 136 327 3,3 136 191 2 910 29,0 1 821 1 089
25 000 $ à 29 999 $ 14 367 5 188 9 179 63,9 358 2,5 124 234 537 3,7 149 388 3 198 22,3 1 513 1 685
30 000 $ à 34 999 $ 11 238 4 286 6 952 61,9 270 2,4 104 166 441 3,9 126 315 2 476 22,0 1 158 1 318
35 000 $ à 39 999 $ 7 711 3 178 4 533 58,8 159 2,1 59 100 248 3,2 90 158 1 409 18,3 717 692
40 000 $ à 49 999 $ 8 680 4 023 4 657 53,7 162 1,9 70 92 245 2,8 100 145 1 799 20,7 1 066 733
50 000 $ et plus 4 530 2 068 2 462 54,3 101 2,2 53 48 158 3,5 67 91 703 15,5 365 338
Total 104 861 46 655 58 206 55,5 2 619 2,5 1 109 1 510 3 476 3,3 1 311 2 165 23 658 22,6 12 846 10 812

Annexe B

Notes techniques

Employeurs assujettis à la Loi sur l'équité en matière d'emploi

La Loi vise :

  • les employeurs du secteur privé sous réglementation fédérale, les sociétés d'État fédérales et les autres organismes fédéraux comptant au moins 100 salariés;
  • les organismes de l'administration publique centrale énumérés à l'annexe I ou IV de la Loi sur la gestion des finances publiques (LGFP) (ministères et organismes du gouvernement fédéral);
  • les employeurs distincts du secteur public fédéral qui comptent 100 salariés ou plus, énumérés à l'annexe V de la LGFP (organismes distincts);
  • les autres employeurs du secteur public comptant 100 salariés ou plus, y compris les Forces armées canadiennes (officiers et militaires du rang des Forces régulières et des Forces de réserve) et de la Gendarmerie royale du Canada (membres réguliers et civils, à l'exception des fonctionnaires fédéraux);
  • les entrepreneurs fédéraux sous réglementation provinciale offrant des biens et des services, qui comptent au moins 100 employés permanents à plein temps et/ou permanents à temps partiel au Canada, et qui obtiennent du gouvernement fédéral des contrats dont la valeur dépasse un million de dollars.

Limites des données sur l'équité en matière d'emploi

Le présent rapport contient les données les plus récentes sur l'équité en matière d'emploi dans le secteur privé sous réglementation fédérale mais présente néanmoins les limites suivantes :

  • Pour mesurer les progrès des groupes désignés visés par la Loi sur l'équité en matière d'emploi, leur représentation (c'est-à-dire le nombre d'employés appartenant aux groupes désignés divisé par le nombre total d'employés) dans le secteur privé sous réglementation fédérale est comparée à leur disponibilité dans la population apte au travail. Les données sur la disponibilité sont tirées des recensements ou des enquêtes menés tous les cinq ans par Statistique Canada. Il existe donc un décalage dans l'évaluation des écarts en matière de représentation. La disponibilité actuelle sur le marché du travail est fondée sur l’Enquête nationale auprès des ménages de 2011 et l’Enquête canadienne sur l’incapacité de 2012. Pour obtenir plus de renseignements concernant la disponibilité, consulter le Rapport statistique sur l'équité en matière d'emploi de 2011.
  • Les données sont recueillies chaque année auprès des employeurs, dont le nombre peut cependant varier d'une année à l'autre.
  • Le Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada doit rendre des comptes sur l'équité en matière d'emploi au sein des commissions, des ministères et des organismes fédéraux qui font partie de l'administration publique. Cette information peut être consultée sur le site Web Canada.ca. D'autres organismes du secteur public fédéral doivent produire leurs propres rapports sur l'équité en matière d'emploi, qui se trouvent sur leurs sites Web respectifs ou qui peuvent être obtenus sur demande. Les contracteurs fédéraux ne sont pas tenus de présenter un rapport annuel.

Données sectorielles et sous-sectorielles

À partir de ce rapport annuel, les quatre secteurs (services bancaires et financiers, communications, transports et « autres ») ont été réorganisés pour mieux harmoniser les données sur l’équité en matière d’emploi avec la structure du Système de classification des industries de l’Amérique du Nord (SCIAN) et par conséquence, certains employeurs ont été classifiés dans un secteur différent que dans les années précédentes. Cette méthodologie a été appliquée aux données de 2015 présentées dans ce rapport afin de permettre des comparaisons d’une année à l’autre. Le tableau suivant fournit un résumé des modifications.

Sous-secteur De À
Service postal, messageries et messagers Communications Transport – terrestre
Services d’enquête et de sécurité Transports « Autres » – Industrie des services
Finance et assurance « Autres » Services bancaires et financiers
Entreposage et stockage « Autres » Transport – terrestre
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :