Modifications relatives à 18 espèces visées par la Loi sur les espèces en péril

Document d'information

Dix-huit espèces ont été récemment ajoutées ou reclassifiées à l’Annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril en raison des menaces qui pèsent sur leur rétablissement et leur survie, y compris les suivantes :

  • perte, dégradation et fragmentation de l’habitat;
  • changements apportés à l’utilisation des terres et activités humaines;
  • changements climatiques (variabilité, imprévisibilité, violentes tempêtes);
  • espèces envahissantes.

Ces espèces se rencontrent principalement dans l’ouest du Canada, et une partie de leur aire de répartition s’étend vers l’est, au Québec, et vers le nord au Nunavut.

Bruant de Baird (Ammodramus bairdii)     Statut : préoccupante

Le Bruant de Baird est un passereau des prairies timide et discret, qui se distingue d’autres passereaux par la présence de deux étroites rayures ressemblant à une moustache sur les côtés de la tête lavée d’ocre ou de chamois, ainsi que par son chant qui se termine habituellement par un trille musical grave. Le Canada comprend environ 60 % de la population reproductrice de cet oiseau chanteur des Prairies.

Leptoge à grosses spores (Leptogium platynum)  Statut : en voie de disparition

Le leptoge à grosses spores est un lichen gélatineux, rupestre et distinctif qui est de couleur gris bleutée ou parfois brun, luisant et glabre. Cette espèce sauvage affiche des caractéristiques reproductrices qui sont absentes chez les autres lichens de ce type, et apporte une contribution unique au bilan azoté dans le cycle des nutriments des écosystèmes.

Porte-queue de Behr (Satyrium behrii)   Statut : en voie de disparition (réévalué)

Le porte-queue de Behr est un petit papillon dont les ailes sont couvertes de taches d’un brun-orange jaunâtre et largement marginées de noir. La plante hôte larvaire du porte-

queue de Behr est la purshie tridentée, espèce emblématique au Canada utilisée par les organismes de conservation comme symbole pour souligner l’importance de protéger les communautés végétales et les prairies qui lui sont associées dans la région de l’Okanagan, en Colombie-Britannique.

Buchloé faux-dactyle (Bouteloua dactyloides)     Statut : préoccupante (réévalué)

La buchloé faux-dactyle est une graminée vivace courte, à feuilles ayant tendance à s’enrouler, qui produit des stolons et forme ainsi de denses tapis. Cette graminée se rencontre dans les zones restreintes de prairies reliques à graminées courtes dans le sud de la Saskatchewan et du Manitoba. Elle croît idéalement dans les milieux où la concurrence des graminées et d’autres herbacées plus hautes et plus compétitives est faible. Le pâturage et le piétinement modérés semblent favoriser le maintien du caractère convenable de l’habitat.

Bécasseau roussâtre (tryngites subruficollis)     Statut : préoccupante

Le Bécasseau roussâtre est un oiseau de rivage de taille moyenne à face et à dessous de couleur chamois, et à taches brunes ou noires sur les ailes et le dos. Il est le seul oiseau de rivage d’Amérique du Nord à avoir un mode d’accouplement de type lek, selon lequel les mâles se rassemblent et affichent un comportement de pariade pour la recherche de femelles. Le Canada comporte 87 % de l’aire de nidification nord-américaine de cet oiseau de rivage.

Pica à collier (Ochotona collaris)     Statut : préoccupante

Le pica à collier est un petit mammifère. C’est l’une des deux espèces de pica présentes en Amérique du Nord. Les mâles et les femelles sont de couleur gris terne, avec des plaques gris pâle sur la nuque. C’est un animal des montagnes et son habitat est restreint à des champs rocheux (talus) adjacents aux prairies alpines. L’aire de répartition canadienne de cette espèce comprend plus de la moitié de son aire de répartition mondiale.

Collème bâche (Collema coniophilum)     Statut : menacée

Le collème bâche est un lichen foliacé particulier qui possède plusieurs grands lobes arrondis. Cette espèce sauvage est endémique au Canada et attire l’attention sur les effets écologiques complexes de la récolte de bois dans les forêts anciennes, et pourrait donc jouer un rôle utile d’indicateur écologique des conditions naturelles stables et de faibles perturbations.

Mouche tachinide des dunes (Germaria angustata)     Statut : préoccupante

La mouche tachinide des dunes est un insecte de taille moyenne au corps noir hérissé de fortes soies et qui porte des antennes qui ont un aspect coudé distinctif. Cette espèce est l’un des parasites d’un papillon nocturne (son hôte) et est importante sur le plan biologique, parce qu’elle fait partie d’un groupe d’espèces d’invertébrés qui sont confinées à des systèmes de dunes actives dans le sud du Yukon, un écosystème rare et menacé.

Dalée velue (Dalea villosa)     Statut : préoccupante (réévalué)

La dalée velue appartient à la famille des Fabacées. Il s’agit d’une plante vivace possédant une racine pivotante. La dalée velue est une espèce spécialiste des milieux dunaires et une légumineuse et se rencontre uniquement dans le sable ou les complexes de dunes en Saskatchewan et au Manitoba, et est bien adaptée aux milieux secs.

Grèbe esclavon (Podiceps auritus) Population de l’Ouest     Statut : préoccupante

Le Grèbe esclavon est un oiseau aquatique de taille relativement modeste, qui, en plumage nuptial, se distingue par une touffe de plumes voyantes derrière les yeux, lesquelles plumes se prolongent derrière la nuque et contrastent vivement avec la tête noire. Cet oiseau est un bon indicateur des changements de l’état des terres humides et a un comportement de parade spectaculaire. Un total de 92 % de l’aire de reproduction de cette espèce en Amérique du Nord se situe au Canada.

Calochorte de Lyall (Calochortus lyallii)     Statut : préoccupante (réévalué)

La Calochorte de Lyall est une herbe vivace d’une grande longévité, dont les fleurs pourpres en forme de cloche sont composées de trois pétales ayant une frange. Des épisodes de dormance pouvant durer plus de trois ans ont été observés chez cette espèce, et ce phénomène suscite beaucoup d’intérêt chez les naturalistes, les botanistes et les photographes.

Limace à grand manteau (Magnipelta mycophaga)     Statut : préoccupante

La limace à grand manteau est une limace de grande taille. Sa caractéristique la plus remarquable est son grand manteau, qui couvre presque complètement le dos. Chaque bord du manteau présente une rayure noire irrégulière. Cette limace se rencontre dans les endroits frais et humides et les milieux montagneux ombragés, en deçà de la limite des arbres, et est vulnérable aux petits changements pouvant survenir dans son habitat. Cette espèce est le seul membre de la famille des Arionidae dans l’ouest de l’Amérique du Nord et présente donc un intérêt scientifique sur le plan de l’évolution.

Asile de l'Okanagan (Efferia okanagana)     Statut : en voie de disparition

L’Efferia okanagana Cannings est une grosse de la famille des Asilidés (asiles). Chez les deux sexes, l’arrière des yeux est bordé d’une rangée de soies doré-orange vif. Cet asile est important, car il est l’un des grands invertébrés les plus remarquables de son écosystème au Canada. Cet habitat est en grande partie menacé.

Gomphe olive (Stylurus olivaceus)     Statut : en voie de disparition

Le gomphe olive est une libellule de couleur verte-grise avec de larges bandes mésothoraciques antérieures brunes, tandis que l’abdomen est noir avec une tache dorsale jaune sur chaque segment et du jaune sur les côtés. En Colombie-Britannique, seulement quelques espèces d’odonates (demoiselles et libellules) se développent dans des cours d’eau. Cette espèce pourrait être un bon indicateur de l’état des écosystèmes riverains pour les rivières mésotrophes chaudes de plaine alluviale, dans la province.

Leptoge à quatre spores (Leptogium polycarpum)     Statut : préoccupante

Le leptoge à quatre spores est un lichen qui se fixe de manière lâche et devient translucide et gélatineux lorsqu’il est humide. La face supérieure du thalle est de couleur pâle à foncée, grisâtre ou parfois brune, luisante, glabre, à peine ridée à l’état sec. En raison des caractéristiques reproductives propres à cette espèce, le leptoge à quatre spores apporte une contribution unique au bilan azoté dans le cycle des nutriments des écosystèmes et peut être bénéfique à d’autres espèces avoisinantes.

Cryptanthe minuscule (Cryptantha minima)     Statut : menacée (réévalué)

La cryptanthe minuscule est une petite plante annuelle aux tiges et aux feuilles garnies de poils raides qui produit de petites fleurs blanches à centre jaune. La perturbation périodique du sol par le vent, l’eau, l’érosion ou les animaux est nécessaire pour dégager des espaces dans la végétation où les graines pourront germer et les plantules s’établir. Au Canada, cette petite plante herbacée annuelle se limite à une petite zone d’habitat de prairie dans le sud-est de l’Alberta et le sud-ouest de la Saskatchewan.

Petit-duc des montagnes de la sous-espèce kennicottii (Megascops kennicottii kennicottii)     Statut : menacée (réévalué)

Le Petit-duc-des montagnes de la sous-espèce kennicottii est considéré comme une espèce indicatrice des milieux riverains boisés en santé. Au Canada, l’aire de répartition de ce petit strigidé s’étend le long de la côte de la Colombie-Britannique. La population a subi un grave déclin dans la partie sud de son aire de répartition.

Petit-duc des montagnes de la sous-espèce macfarlanei (Megascops kennicottii macfarlanei)     Statut : menacée (réévalué)

Au Canada, le Petit-duc-des montagnes de la sous espèce macfarlanei est présent dans les vallées de la partie sud de la région intérieure de la Colombie Britannique. La population est stable, mais elle fait face à des menaces persistantes, attribuables en particulier à la perte d’arbres matures nécessaires aux sites de nidification et comme perchoirs.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :