Remplacement du réseau canadien de radars météorologiques

Document d'information

Le réseau canadien de radars météorologiques compte 31 radars. La plupart des radars sont situés le long de la frontière sud du pays.

Les radars : un outil essentiel pour les prévisions à court terme

Environnement et Changement climatique Canada utilise de nombreux outils pour prévoir la météo au pays. En fournissant des renseignements actualisés toutes les dix minutes, les radars sont un élément essentiel pour les prévisions à court terme de temps violent comme les ouragans, les orages, les tornades et les bourrasques de neige.

Le réseau canadien de radars météorologiques compte 31 radars, notamment deux radars exploités en partenariat avec la Défense nationale et un radar appartenant à l’Université McGill. La plupart des radars sont situés le long de la frontière sud du pays et sont de type et de capacité différents.

Un nouveau réseau de radars météorologiques de pointe

Le remplacement du réseau vieillissant par de nouveaux radars météorologiques modernes permettra de mieux informer les Canadiens au sujet des conditions changeantes du temps, des eaux et du climat et de leur donner plus de temps pour prendre les mesures appropriées afin de se mettre à l’abri et de protéger leur famille et leurs biens des effets du temps violent.

Polarisation double : une technologie de pointe

La technologie de polarisation double sera pleinement intégrée dans ces radars de pointe, ce qui permettra aux prévisionnistes de mieux détecter les tornades et de faire la distinction entre la pluie, la neige, la grêle et la pluie verglaçante. En outre, les prévisionnistes seront mieux équipés pour distinguer la taille, la forme et la variété non seulement des particules de précipitations, mais également des particules autres que les précipitations comme les oiseaux, les insectes et les débris. Ainsi, ils pourront émettre des veilles et des avertissements météorologiques plus précis et opportuns pour ces phénomènes importants.

Élargissement de la portée de détection des tornades

Les nouveaux radars auront également une portée élargie de détection de temps violent pour couvrir une plus grande partie du Canada. La portée des radars Doppler s’élèvera jusqu’à 240 kilomètres par radar, par rapport à 120 kilomètres pour les radars actuels. Doubler la portée des radars Doppler donnera aux Canadiens plus de temps pour se protéger et protéger leur famille des tornades et du temps violent. Élargir la portée du réseau de radars météorologiques Doppler permettra également un meilleur chevauchement des radars avoisinants en cas de panne.

Service accru pour les industries vulnérables aux conditions météorologiques

Les secteurs économiques vulnérables aux conditions météorologiques comme l’agriculture, l’exploitation des ressources naturelles, la pêche, la construction, l’aviation, le tourisme, les transports, la vente de détail et les investisseurs bénéficieront de données de meilleure qualité et d’une plus grande uniformité pour les phénomènes météorologiques violents, car les renseignements météorologiques sont essentiels pour la planification stratégique. Par exemple, les images des radars météorologiques sont utilisées pour établir des trajectoires sécuritaires pour que les aéronefs puissent contourner les épisodes de temps violent.

L’amélioration de la qualité des données météorologiques permettra également une utilisation plus efficace des renseignements dans d’autres domaines, comme la gestion de l’eau, car les images radar sont utilisées pour comprendre les effets des précipitations sur les bassins hydrographiques, en particulier à l’appui des prévisions des crues par provinces.

Des renseignements sur le contrat lié aux radars figurent sur le site Achats et ventes de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :