La ministre McKenna et la ministre Phillips renouvellent leur engagement à l’égard d’une surveillance et d’une protection environnementales rigoureuses dans le secteur des sables bitumineux en Alberta

Communiqué de presse

Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique du Canada, et Shannon Phillips, ministre de l’Environnement et des Parcs de l’Alberta et ministre responsable du Bureau du changement climatique, signent un protocole d’entente visant à renouveler l’engagement du Canada et de l’Alberta à l’égard d’une surveillance continue des effets environnementaux cumulatifs de l’exploitation des sables bitumineux.

Le 21 décembre 2017 – Ottawa (Ontario)

La collecte et le partage de renseignements fiables sur les effets des activités d’exploitation constituent le fondement d’une solide protection de l’environnement. Aujourd’hui, le gouvernement du Canada et celui de l’Alberta ont renouvelé leur engagement visant à continuer de fournir des renseignements clairs et scientifiquement rigoureux sur les effets environnementaux de l’exploitation des sables bitumineux dans le nord-est de l’Alberta. Cet engagement est l’un des moyens utilisé par le gouvernement du Canada pour travailler avec les provinces à la prise de mesures dans le but de lutter contre le changements climatiques, de stimuler l’économie et de créer un environnement plus sain pour les générations à venir.

La ministre de l’Environnement et du Changement climatique du Canada, Catherine McKenna, et la ministre de l’Environnement et des Parcs de l’Alberta, Shannon Phillips, ont signé aujourd’hui un protocole d’entente officialisant la responsabilité partagée de leurs gouvernements quant au maintien d’un programme de surveillance environnementale à long terme unique et coordonné dans la région.

Le protocole d’entente exige qu’un tel programme soit créé en collaboration avec les représentants des collectivités autochtones locales, ouvrant ainsi la voie à une plus grande participation des Autochtones dans les priorités et les décisions en matière de surveillance. Par conséquent, une plus grande expertise scientifique et davantage de fonds seront à la disposition des collectivités autochtones pour leur permettre de contribuer au programme en assurant une surveillance communautaire.

Des connaissances scientifiques robustes et crédibles offrent des renseignements objectifs qui aident à prendre des décisions fondées sur des données probantes pour appuyer la protection de notre environnement et l’exploitation responsable des sables bitumineux en Alberta. Les activités de recherche, les données et les renseignements issus de ce programme seront scientifiquement crédibles et seront mis à la disposition du public, afin de montrer aux Albertains, aux Canadiens et au monde entier que cette ressource est gérée adéquatement.

Citations

« Je suis fière de continuer de travailler avec la province de l’Alberta pour veiller à ce qu’une surveillance environnementale fiable, robuste et transparente de l’exploitation des sables bitumineux demeure une priorité. Une économie forte est tributaire d’un environnement sain. Notre gouvernement tient absolument à s’assurer que les ressources canadiennes sont exploitées de façon responsable et que la prise de décisions dans le domaine de l’environnement repose sur les meilleures connaissances scientifiques disponibles et sur le savoir traditionnel autochtone. »

– Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« Les peuples autochtones sont des partenaires indispensables pour la gestion de l’économie fondée sur les ressources de l’Alberta. Cette entente montre que notre gouvernement est déterminé à travailler à la réconciliation, en créant de plus amples possibilités d’utiliser les connaissances scientifiques et les connaissances traditionnelles pour éclairer les décisions qui touchent notre environnement, notre économie et nos collectivités. Nous savons que la protection de l’environnement et la croissance économique sont indissociables, et que cette entente donnera lieu à des progrès responsables et durables dans ces deux dossiers, tout en créant de bons emplois pour les peuples autochtones. »

– Shannon Phillips, ministre de l’Environnement et des Parcs, et ministre responsable du Bureau du changement climatique

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Marie-Pascale Des Rosiers
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l’Environnement et du Changement climatique
613-462-5473
marie-pascale.desrosiers@canada.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
ec.media.ec@canada.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook sur l’environnement et les ressources naturelles au Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :