Le Canada et le Royaume-Uni doublent le nombre de membres de l’Alliance : Énergiser au-delà du charbon en s’associant avec des chefs d’entreprises

Communiqué de presse

Le 12 décembre 2017 Paris (France)

Moins d’un mois après le lancement de l’Alliance : Énergiser au-delà du charbon par le Canada et le Royaume-Uni, le partenariat a doublé de taille, ce qui témoigne de l’intérêt majeur en faveur de l’abandon de la production traditionnelle d’électricité à partir du charbon.

Parmi les nouveaux partenaires figurent la Suède et la Californie ainsi que 24 nouveaux membres du monde des affaires du monde entier, y compris des sociétés de services publics, des investisseurs majeurs et d’importants consommateurs d’électricité comme le groupe Virgin de Richard Branson, Unilever, Marks and Spencer et Salesforce.

En s’engageant à s’approvisionner de sources autres que le charbon, à limiter le financement des nouvelles centrales électriques alimentées au charbon et à soutenir l’énergie propre, ces entreprises de premier plan contribueront à la transition des marchés et du financement vers des choix énergétiques plus propres.

L’élimination progressive de la production d’électricité à partir du charbon est une étape pragmatique et nécessaire vers le respect de l’objectif de l’Accord de Paris consistant à éviter que les températures mondiales augmentent de 2 degrés et à tenter de le limiter le réchauffement à tout au plus 1,5 degré. Le Canada avait auparavant annoncé l’élimination progressive du charbon d’ici 2030 dans le cadre de son plan d’action national exhaustif de lutte contre les changements climatiques.

La production d’énergie propre devient de moins en moins chère, les coûts de l’électricité produite à partir de sources renouvelables, comme l’énergie éolienne et l’énergie solaire, ayant considérablement chuté ces dernières années. Les investissements mondiaux dans les nouvelles sources d’énergie renouvelable dépassent maintenant de beaucoup ceux qui sont consacrés à la production d’électricité à partir du charbon, et la croissance propre offre des possibilités économiques de l’ordre de milliers de milliards de dollars.

Citations

« Je suis ravie de voir autant de chefs d’entreprise s’engager aujourd’hui à délaisser une source d’énergie qui asphyxie les villes et qui est responsable de près d’un million de décès prématurés chaque année. Le marché a évolué et le charbon ne reviendra pas. L’élimination progressive du charbon est le bon choix pour la planète et nos enfants. »

– Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« La production d’électricité à partir du charbon n’a aucun avenir si nous voulons atteindre les objectifs de l’Accord de Paris. En Suède, nous avons déjà pratiquement éliminé totalement ce type de production, et notre objectif est de nous approvisionner uniquement à partir de sources d’énergie renouvelable. »

– Isabella Lövin, ministre suédoise du Climat et de la Coopération en matière de développement international et vice-première ministre de la Suède

Faits en bref

  • Le Canada et le Royaume-Uni ont lancé le mois dernier l’Alliance : Énergiser au-delà du charbon avec 27 partenaires fondateurs, dont des pays comme la France, la Nouvelle-Zélande, le Mexique et l’Angola ainsi que les provinces de l’Alberta, de la Colombie-Britannique, de l’Ontario et du Québec, les États de Washington et de l’Oregon, et la ville de Vancouver.

  • Aujourd’hui, au cours du sommet One Planet, les gouvernements de l’Éthiopie, de la Lettonie, du Liechtenstein, de la Suède, des Tuvalu, de Vanuatu et de l’État de la Californie se sont joints à l’Alliance.

  • Les 24 entreprises membres de l’Alliance : Énergiser au-delà du charbon de l’annonce d’aujourd’hui possèdent une fortune combinée de plus de 170 milliards de dollars.

  • Le gouvernement fédéral mettra sur pied un groupe de travail d’experts au cours de la nouvelle année qui sera chargé de formuler des recommandations sur la façon de rendre la transition équitable pour les travailleurs du charbon et les collectivités.

  • Dans le monde entier, le secteur des énergies renouvelables emploie près de 10 millions de personnes, l’emploi dans le solaire et l’éolien ayant doublé depuis 2012.

  • Une analyse réalisée par Climate Analytics montre que pour respecter les objectifs de l’Accord de Paris visant à contenir l’augmentation globale des températures à 2 degrés Celsius, tout en tentant de limiter cette augmentation à 1,5 degré, il faut procéder à l’élimination progressive du charbon d’ici 2030 dans les pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques et de l’Union européenne, d’ici 2040 en Chine et d’ici 2050 dans le reste du monde.

  • Le secteur de l’électricité du Canada repose actuellement à 80 % sur des sources d’énergie non émettrices et notre objectif est de faire passer ce taux à 90 % d’ici 2030.

  • Bien qu’elles ne fournissent que 11 % de l’approvisionnement d’électricité au Canada, les centrales au charbon sont responsables de 75 % des émissions canadiennes ayant un effet sur le climat attribuables au secteur de l’électricité.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Marie-Pascale Des Rosiers
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l’Environnement et du Changement climatique
613-462-5473
marie-pascale.desrosiers@canada.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
ec.media.ec@canada.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook sur l’environnement et les ressources naturelles au Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :