Dans le cadre de la Journée de la Terre, le gouvernement du Canada cible les déchets de plastique et les déchets marins en lançant une consultation en ligne

Communiqué de presse

Le 22 avril 2018 – Eastern Passage (Nouvelle-Écosse)

Les déchets de plastique et les déchets marins représentent des menaces de plus en plus sérieuses pour nos océans et la vie marine. Le Canada est déterminé à protéger notre environnement et à préserver nos cours d’eau pour que tous les Canadiens puissent continuer de profiter de la beauté, de la santé et des avantages économiques de nos océans, de nos lacs et de nos rivières. Le gouvernement du Canada travaille ici au pays et avec des partenaires internationaux à régler ce grave problème qui prend de l’ampleur.

Alors que les Canadiens célèbrent la Journée de la Terre, la ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, a lancé le Dialogue canadien sur les déchets de plastique afin de recueillir les points de vue des Canadiens sur les plastiques et de trouver des moyens d’éliminer complètement les déchets de plastique et de réduire les déchets marins.

En consultation avec les Canadiens, les peuples autochtones, l’industrie, les municipalités, les organismes sans but lucratif et les établissements de recherche, le gouvernement du Canada travaillera avec les provinces et les territoires à l’élaboration d’une approche pour que les plastiques restent au sein de l’économie et à l’extérieur des sites d’enfouissement et de l’environnement.

Les Canadiens sont invités à partager leurs pistes de solutions dans différents domaines, notamment la conception et la production durables (modifier la façon dont nous concevons les plastiques afin d’augmenter leur durée de vie et d’éliminer les déchets) ainsi que la collecte et la gestion (améliorer la façon dont nous recueillons et gérons les plastiques à la fin de leur cycle de vie).

Dans le cadre des célébrations de la Journée de la Terre, la ministre McKenna a participé à la corvée de nettoyage organisée par Ecology Action Centre, la Société des amis de l’île McNabs et Océans Nord, dans la communauté côtière d’Eastern Passage, en Nouvelle‑Écosse, qui donne sur l’île McNabs et le port de Halifax. Comme les plastiques et d’autres débris polluent les rivages de partout au pays, le Canada encourage les citoyens à prendre le temps d’assainir les aires marines et les zones littorales de leur région.

Tout au long de sa présidence du G7, le Canada encouragera la prise de mesures nationales et internationales à l’égard des déchets de plastique marins et de la préservation des océans. Le Canada collabore avec les pays du G7 et du G20 ainsi qu’avec d’autres intervenants afin de réduire les déchets de plastique et d’éviter que les déchets marins ne polluent nos océans. Lors de la corvée de nettoyage, la ministre McKenna a lancé le Défi du nettoyage des littoraux du G7, dans le cadre duquel elle encourage ses homologues ministériels des pays du G7 à lancer leurs propres initiatives de nettoyage de rivages. Les Canadiens sont également invités à participer et à envoyer des vidéos et des photos de leurs propres corvées de nettoyage de rivages avant la Journée mondiale de l’environnement, qui aura lieu le 5 juin.

Citations

« Les produits de plastique polluent nos océans et nos cours d’eau, non seulement au Canada, mais partout dans le monde. Voilà pourquoi le Canada prendra des mesures cette année, dans le cadre de sa présidence du G7, et dans les années à venir pour éviter que les plastiques n’aboutissent dans nos océans, nos cours d’eau et nos sites d’enfouissement. J’ai très hâte de travailler avec nos partenaires ici au pays, avec nos homologues du G7 et d’autres intervenants à l’étranger pour veiller à ce que les plastiques soient réutilisés et recyclés judicieusement, d’une façon qui avantage notre économie et notre environnement. »

– Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« En tant que province fortement dépendante des océans, la Nouvelle‑Écosse est l’endroit idéal au Canada pour préparer le terrain et prendre des mesures concrètes en vue de réduire l’utilisation de plastiques à usage unique et d’étendre la portée des programmes de responsabilité élargie des producteurs. Les politiciens et le public peuvent profiter de l’occasion pour se réunir et constater par eux‑mêmes les effets de la pollution par les plastiques sur nos océans. Nous sommes heureux que la ministre McKenna soit ici aujourd’hui, puisqu’elle pourra être témoin des effets que les plastiques ont sur nos océans. Nous espérons que le gouvernement prendra les mesures qui s’imposent pour appuyer la transition des plastiques à une économie renouvelable. »

– Colleen Turlo, coordonnatrice, aliments durables, Ecology Action Centre

« Depuis plus de 27 ans, la corvée annuelle de nettoyage de la plage organisée par la Société des amis de l’île McNabs permet de montrer directement à quel point les plastiques polluent nos rivages. Jusqu’à maintenant, nous avons ramassé quelque 13 000 sacs à déchets et d’innombrables autres grands articles. Parmi les débris ramassés, mentionnons du mobilier, des pneus, des pièges à homards et des paniers d’achats. Malheureusement, nous en avons ramassé assez pour remplir deux piscines olympiques. Cependant, qu’il s’agisse d’un article inusité ou des nombreuses tasses à café ou des multiples applicateurs de tampon qui polluent la Municipalité régionale d’Halifax, aucun d’entre eux n’a sa place dans l’environnement. »

– Royce Walker, vice‑président, Société des amis de l’île McNabs

« À Ocean Conservancy, nous sommes ravis que le Canada ait décidé de faire de la lutte contre les déchets dans les océans un des éléments de sa présidence du G7. Il faut régler ce problème, puisque plus de 8 millions de tonnes métriques de plastique se retrouvent dans les océans chaque année. Les personnes et les gouvernements ont tous un rôle à jouer lorsqu’il s’agit de réaliser notre objectif visant à garder les mers libres de déchets, que ce soit en participant à des activités locales de nettoyage au Canada et partout dans le monde, en choisissant mieux les produits achetés et la façon de les utiliser, ou encore en encourageant la collecte des déchets et le recyclage pour créer une économie circulaire dans les endroits où le passage des déchets de la terre à l’océan est le plus important. »

– Janis Searles Jones, directrice générale, Ocean Conservancy

« Les communautés côtières de Halifax à Iqaluit dépendent d’un océan sain et inépuisable. La réduction de l’utilisation de plastiques est un enjeu mondial urgent qui exige qu’on fasse preuve d’un réel leadership. Nous félicitons le Canada pour son leadership à cet égard sur la scène nationale et internationale. »

– Louie Porta, vice‑président, Océans Nord

Faits en bref

  • Un des thèmes de la présidence canadienne du G7 est : Travailler ensemble à l’égard des changements climatiques, des océans et de l’énergie propre.

  • À l’échelle de la planète, les océans contiennent plus de 150 millions de tonnes de déchets de plastique.

  • Chaque année, environ huit millions de tonnes de plastiques sont rejetées de la terre ferme et aboutissent dans nos océans.

  • Selon les estimations, si rien n’est fait, les océans contiendront plus de plastiques (en poids) que de poissons d’ici 2050.

  • À l’échelle mondiale, moins de 10 % de tous les plastiques sont recyclés et conservés dans l’économie.

  • En janvier 2018, lors du Forum économique mondial à Davos, 11 sociétés mondiales, dont Coca-Cola, Walmart, Evian et Unilever, se sont engagées à respecter l’objectif d’utiliser exclusivement des emballages réutilisables, recyclables ou compostables d’ici 2025.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Caroline Thériault
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l’Environnement et du Changement climatique
613-462-5473
caroline.theriault2@canada.ca    

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
ec.media.ec@canada.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook sur l’environnement et les ressources naturelles au Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :