Le gouvernement du Canada accueille favorablement le rapport du Groupe de travail sur la transition équitable pour les collectivités et les travailleurs des centrales au charbon canadiennes

Communiqué de presse

La ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, et Hassan Yussuff, le coprésident du Groupe de travail sur la transition équitable et président du Congrès du travail du Canada, sont photographiés devant des drapeaux canadiens.
La ministre Catherine McKenna et Hassan Yussuff, le coprésident du Groupe de travail sur la transition équitable pour les collectivités et les travailleurs des centrales au charbon canadiennes et président du Congrès du travail du Canada, se sont réunis récemment pour discuter des conclusions du Groupe de travail.

Le 11 mars 2019 – Ottawa (Ontario)

Alors que nous effectuons une transition vers des sources d’énergie plus propres, la protection des travailleurs et des collectivités qui dépendent du charbon doit demeurer l’objectif premier pendant cette transition. La pollution produite par le charbon a des répercussions importantes sur notre environnement et notre santé. Au Canada, l’élimination progressive de l’électricité produite à partir du charbon protégera l’air que nous respirons en éliminant 12,8 millions de tonnes de pollution par le carbone de notre atmosphère en 2030. Cette mesure aidera également le pays à éviter environ 260 décès prématurés, 40 000 crises d’asthme et 190 000 jours où la population éprouve des difficultés respiratoires au pays.

Aujourd’hui, Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique, a accueilli favorablement le rapport définitif du Groupe de travail sur la transition équitable, un organisme indépendant.

Au cours de la dernière année, le Groupe de travail sur la transition équitable a rencontré des travailleurs de l’industrie du charbon ainsi que leurs familles, leurs collectivités et leurs représentants syndicaux. Le rapport fait état des conseils d’experts qui contribueront à façonner l’approche du Canada concernant l’aide apportée aux Canadiens et aux collectivités touchés par l’élimination progressive de la production traditionnelle d’électricité à partir du charbon. Le rapport comprend 10 recommandations pour appuyer les travailleurs et leurs collectivités pendant la transition. Le rapport du Groupe de travail contribuera à jeter les bases d’une transition équitable afin d’éliminer l’électricité traditionnelle produite à partir du charbon.

Citations

« L’élimination progressive du charbon est une étape nécessaire pour assurer la santé des Canadiens et la protection de l’environnement. Le gouvernement du Canada doit également soutenir les travailleurs du secteur canadien du charbon, leurs familles et les collectivités pendant cette transition. Les Canadiens sont au cœur des politiques climatiques du pays et c’est pourquoi ce que le Groupe de travail accomplit est essentiel à la réussite de la transition. J’aimerais remercier le Groupe de travail pour cette contribution extraordinaire. Nous allons étudier leurs recommandations minutieusement. »

– Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« Les consultations du Groupe de travail sur la transition équitable auprès des travailleurs, des collectivités et des intervenants du secteur du charbon permettent au gouvernement du Canada de vraiment saisir la meilleure façon de soutenir toutes les parties concernées. Nous nous sommes engagés à travailler main dans la main avec les provinces, les intervenants et les collectivités touchées pour offrir des programmes et des services qui aideront les travailleurs affectés à faire une transition rapide vers de nouvelles carrières. »

– Patty Hajdu, ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail

« Ces recommandations de l’engagement du Groupe de travail sur la transition équitable auprès des travailleurs et collectivités touchés sont ancrées dans une volonté d’assurer la transition vers une économie à faible émission de carbone au Canada favorisant des collectivités viables et saines. Nos organismes de développement régional collaborent avec les provinces et les collectivités touchées pour créer des occasions d’emplois de qualité et une économie durable. »

– Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, ministre responsable de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique et de Diversification l’économique de l’Ouest Canada

« Notre gouvernement est déterminé à aider les travailleurs à mesure que notre économie évolue vers un avenir à faibles émissions de carbone. L’élimination progressive du charbon est un élément important d’un avenir plus vert et plus sain pour le Canada, mais nous devons veiller à ce qu’il soit équitable pour les travailleurs et les collectivités concernés. »

– Amarjeet Sohi, ministre des Ressources naturelles

« J’ai été honoré de rencontrer des travailleurs et des collectivités, d’en apprendre sur leurs emplois et leurs vies et d’entendre directement ce dont ils ont besoin pour faire de cette transition, l’élimination de la production d’électricité à partir du charbon, une transition équitable. Notre Groupe de travail place les gens et les collectivités au cœur de l’action climatique. Les syndicats canadiens se réjouissent de travailler avec le gouvernement pour garantir une action décisive visant à mettre en œuvre ces recommandations essentielles ».

– Hassan Yussuff, coprésident du Groupe de travail et président du Congrès du travail du Canada 

« Je suis tellement heureuse de la participation des collectivités, maires, conseillers et citoyens intéressés, du Nord du Nouveau-Brunswick au Sud de l’Alberta. La planification de la transition vers l’énergie renouvelable permet à ces collectivités, autrefois très engagées dans le secteur du charbon, de se joindre aux économies les plus compétitives d’aujourd’hui qui maintiennent les emplois et créent de nouvelles possibilités dans les secteurs à croissance rapide de l’efficacité énergétique et de l’énergie renouvelable ».

– Lois Corbett, coprésidente du Groupe de travail et directrice générale, Conseil de la conservation du Nouveau-Brunswick

Faits en bref

  • Afin de mieux comprendre les répercussions de l’élimination progressive de la production d’électricité à partir du charbon et en soutien aux personnes touchées, le gouvernement a mis sur pied, en avril 2018, le Groupe de travail sur la transition équitable pour les collectivités et les travailleurs des centrales au charbon canadiennes.

  • Le 11 janvier 2019, le premier ministre Trudeau a annoncé un financement de 25,6 millions de dollars pour la première centrale géothermique du Canada près d’Estevan, en Saskatchewan – une zone qui sera touchée par l’élimination progressive du charbon. Le projet créera 100 emplois pendant la phase de construction. Il fournira au réseau provincial une énergie propre et renouvelable et offrira de nouvelles occasions d’affaires pour les collectivités locales.

  • Dans le cadre du budget 2018, le Canada a annoncé un engagement de 35 millions de dollars afin d’appuyer le perfectionnement des compétences et les activités de diversification économique visant à aider les travailleurs et les collectivités dans les régions charbonnières touchées. Diversification économique de l’Ouest Canada et l’Agence de promotion économique du Canada atlantique mettent en œuvre l’Initiative canadienne de transition pour l’industrie du charbon.

  • En novembre 2018, le Canada a annoncé un financement afin de créer deux centres de transition dans les collectivités de Forestburg et de Castor, en Alberta. Il s’agissait du premier projet financé par l’Initiative de transition du charbon au Canada (budget 2018). Ces centres offriront aux anciens travailleurs des mines de charbon et des centrales au charbon, ainsi qu’aux membres de la collectivité de la région de Battler River, de nouveaux services d’aide à l’emploi et de soutien aux entreprises, des programmes de formation et des services de soutien à l’entrepreneuriat.

  • En 2016, entre 3 500 et 5 000 personnes environ travaillaient dans les centrales au charbon et les mines de charbon thermique du pays. Certaines installations de production d’électricité alimentées au charbon prévoient une conversion vers le gaz naturel; elles resteront en fonction et continueront d’employer du personnel.

  • Soixante-seize pour cent de la pollution par le carbone du secteur de l’électricité au Canada provient de l’électricité produite à partir du charbon.

  • Les installations de production d’électricité au charbon figurent parmi les plus importantes sources de pollution atmosphérique au monde, notamment les oxydes de soufre, les oxydes d’azote et les polluants du mercure, qui ont des effets importants sur la santé et l’environnement. Par exemple, avant l’achèvement de l’élimination progressive du charbon de l’Ontario en 2014, les émissions dues au charbon constituaient une source majeure de pollution atmosphérique, contribuant à 53 journées de smog à Toronto seulement en 2005.

  • Un rapport complémentaire détaillant ce que le Groupe de travail a entendu lors des discussions avec des Canadiens de l’Alberta, de la Saskatchewan, du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse a également été publié.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Sabrina Kim
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-743-7138
sabrina.kim2@canada.ca

Relations avec les medias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
ec.media.ec@canada.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d’Environnement et Changement climatique Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :