Agrandissement des aires protégées privées du Nouveau­-Brunswick

Document d'information

Le gouvernement du Canada a versé 542 000 dollars à la Fondation pour la protection des sites naturels du Nouveau-Brunswick par l’intermédiaire du Fonds de la nature du Canada afin d’aider à conserver 345 hectares de terres écosensibles. Cette démarche s’inscrit dans le cadre de l’objectif du Canada de doubler la superficie des aires naturelles terrestres et marines protégées partout au Canada.

La Fondation pour la protection des sites naturels a utilisé ces fonds pour acquérir 14 parcelles de terres privées, soit 345 hectares, dans la vallée et les basses terres de l’Est, en 2018-­2019. Ces terres et ces bassins hydrographiques essentiels appuient une variété d’habitats  écologiques d’importance, assurant une connexion avec les aires déjà protégées et la conservation de :

  • 250 hectares de forêt acadienne mixte et de forêt mature de feuillus de l’Est soutenant diverses populations végétales et une grande diversité d’oiseaux terrestres;
  • 95 hectares de zones humides sensibles, de plaines inondables et d’écosystèmes riverains abritant des communautés forestières uniques de plantes et de plaines inondables;
  • des espèces en péril, telles que le lampsile jaune, le noyer cendré, le Faucon pèlerin, la Grive des bois, la tortue des bois et le Pioui de l’Est;
  • la forêt feuillue des Appalaches menacée et les terres humides boisées;
  • les terrains marécageux désignés comme une terre humide d’importance provinciale et une zone écologiquement importante pour le Nouveau­-Brunswick;
  • la rive non aménagée de la rivière Sainte­Croix et les terres humides d’importance provinciale menant à la baie Passamaquoddy.

Collaboration

La Fondation pour la protection des sites naturels du Nouveau-Brunswick collabore avec des partenaires, des bailleurs de fonds et des particuliers dans le cadre de ce projet, notamment :

Le gouvernement du Canada, qui a effectué un investissement de 542 000 dollars par l’intermédiaire du Fonds de la nature du Canada afin d’aider à conserver une étendue de 345 hectares de terres écosensibles;

Des propriétaires fonciers privés qui ont fait don de leurs terres à la Fondation pour la protection des sites naturels, dont certains par le truchement du Programme des dons écologiques. Ces propriétaires fonciers voulaient s’assurer que les terres de leur famille soient prises en charge comme il se doit par une fiducie foncière professionnelle, qui est en mesure d’assurer la conservation de la nature pour les générations futures.

Les Premières Nations – La Fondation pour la protection des sites naturels travaille avec des groupes des Premières Nations du Nouveau-Brunswick dans le but de renforcer les relations et la compréhension, dans l’optique d’accroître la participation à l’intendance des terres de la Fondation au fil du temps.

La province du Nouveau­-Brunswick qui affectera ces terres en vertu de la Loi sur les zones naturelles protégées.

La province du Nouveau-­Brunswick, le Fonds de fiducie de la faune, la Fondation Gosling, la Fondation McCain, la Fondation Air Pur, Canards Illimités Canada, des donateurs de terres et de fonds, des bénévoles et bien d’autres contribuent à la réalisation de ce projet.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :