Le Canada finance 52 nouveaux projets visant à protéger et à rétablir les espèces en péril

Communiqué de presse

Le 4 septembre 2019 – Toronto (Ontario)

À mesure que les répercussions des activités humaines sur la planète s’accentuent, nous devons prendre des mesures pour protéger les animaux, les plantes et les lieux que nous aimons. Au printemps dernier, l’ONU a publié un rapport qui a montré que près d’un million d’espèces sont menacées d’extinction, dont bon nombre d’ici quelques décennies. Depuis 2015, le gouvernement du Canada s’efforce de doubler la superficie de nature protégée sur nos terres et dans nos océans, en veillant à protéger les habitats essentiels à la survie des espèces emblématiques du Canada.

Aujourd’hui, la ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, a annoncé que le gouvernement fédéral investira jusqu’à 7,6 millions de dollars cette année dans 52 projets partout au pays. Le Canada travaille en étroite collaboration avec les provinces et les territoires, les peuples autochtones et d’autres partenaires à une nouvelle approche de conservation des espèces. Grâce à ce partenariat, nous assurerons la protection et le rétablissement durables et à long terme des espèces en péril.

Les projets financés comprennent 15 lieux prioritaires désignés par les collectivités. Dans chaque collectivité, de multiples partenaires agiront ensemble pour protéger et rétablir les espèces en péril. Ces projets compléteront les mesures de conservation des espèces en péril en cours dans 11 lieux prioritaires déjà désignés par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux.

L’un des projets mis en œuvre dans le cadre du programme des lieux prioritaires désignés par les collectivités est axé sur la biorégion nommée The Land Between, qui couvre près de trois millions d’hectares entre la baie Georgienne et la vallée de l’Outaouais. Le projet, qui sera réalisé en collaboration avec 10 partenaires, devrait procurer des bienfaits à 57 espèces en péril, dont la petite chauve-souris brune, le loup de l’Est du parc Algonquin et la Paruline à ailes dorées. Les détails concernant d’autres projets seront publiés au cours des prochains mois, à mesure que les ententes avec les partenaires locaux seront conclues.

Citations

« Les Canadiens chérissent la nature – c’est un pilier de notre identité. Dans les collectivités d’un bout à l’autre du pays, les Canadiens prennent des mesures pour s’assurer que les lieux qu’ils aiment sont protégés pour les générations à venir. Depuis 2015, nous nous efforçons de doubler la superficie de nature protégée au Canada. Nous investissons dans des projets efficaces et pratiques qui protègent et rétablissent les espèces en péril, pour assurer leur survie et faire en sorte que nos enfants et nos petits-enfants puissent eux aussi en découvrir toutes les splendeurs. »
– Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

Faits en bref

  • Dans le budget de 2018, le gouvernement a annoncé un investissement de 1,35 milliard de dollars dans une initiative sur le patrimoine naturel. Il s’agit du plus grand investissement en conservation de la nature jamais accordé dans l’histoire du Canada.

  • En juin 2018, les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux responsables des parcs, des aires protégées, de la conservation, de la faune et de la biodiversité ont convenu d’un nouvel ensemble de principes pour guider les travaux de collaboration sur les espèces en péril.

  • Le Fonds de la nature du Canada offrira un financement maximal de 200 millions de dollars sur une période de cinq ans afin d’appuyer diverses initiatives de financement visant à contribuer à la protection et au rétablissement des espèces en péril.

  • Des 52 nouveaux projets, 15 concernent des lieux prioritaires désignés par les collectivités pour les espèces en péril dans des régions clés du Canada. Ces régions ont été sélectionnées au terme d’un appel de demandes ouvert à l’ensemble du Canada, dans le cadre du nouveau Fonds de la nature du Canada.

  • De plus, 37 projets sont réalisés en partenariat avec les provinces et les territoires dans 11 lieux prioritaires : le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse, la vallée de la rivière Saint-Jean, les paysages forestiers de l’Île-du-Prince-Édouard, les basses terres du Saint-Laurent, la forêt de Walsingham de Long Point en Ontario, la prairie mixte du Manitoba, l’initiative « South of the Divide » de Saskatchewan, le bassin versant du fleuve Saskatchewan en Alberta, la région intérieure sèche de la Colombie-Britannique, le sud-ouest de la Colombie-Britannique, et la partie sud de la Béringie du Yukon.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Caroline Thériault
Directrice adjointe des Communications
Cabinet de la ministre de l’Environnement et du Changement climatique
613-462-5473
caroline.theriault2@canada.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
ec.media.ec@canada.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d’Environnement et Changement climatique Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :