Le gouvernement du Canada protège le bassin du lac Winnipeg

Communiqué de presse

Le 30 juillet 2020 – Winnipeg (Manitoba)

Le bassin du lac Winnipeg est le deuxième plus grand bassin versant du Canada, couvrant près d’un million de kilomètres carrés qui s’étendent sur quatre provinces canadiennes et quatre États américains. Avec sept millions d’habitants, le bassin est une importante ressource d’eau douce. Depuis plusieurs décennies, la qualité de l’eau du lac Winnipeg a été mise à rude épreuve.

Aujourd’hui, le secrétaire parlementaire du ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Terry Duguid, a annoncé au nom du ministre de l’Environnement et du Changement climatique, l’honorable Jonathan Wilkinson, un montant de 1,18 million de dollars pour soutenir 15 nouveaux projets réalisés dans le cadre du Programme du bassin du lac Winnipeg.

Ces projets s’attaqueront aux principaux problèmes de qualité de l’eau dans le bassin, notamment ceux rattachés à la croissance des algues, et permettront de renforcer la collaboration dans l’ensemble du bassin ainsi que de faire participer les peuples autochtones dans la gestion de l’eau douce.

Le secrétaire parlementaire était aujourd’hui accompagné de représentants de l’Université du Manitoba et de la Fédération des Métis du Manitoba. L’un des projets, qui est réalisé par l’Université du Manitoba en collaboration avec la Fédération des Métis du Manitoba, a reçu un montant de 50 000 dollars en vue d’intensifier la surveillance communautaire des eaux et de créer un programme de gardiens qui surveilleront les eaux et les conditions météorologiques. La Fédération des Métis du Manitoba recevra 130 000 dollars supplémentaires pour diriger un autre projet qui vise à augmenter le nombre de citoyens scientifiques métis mesurant les concentrations de phosphore et à recueillir les connaissances traditionnelles sur la santé du lac Winnipeg. Grâce à des investissements comme ceux-ci, le gouvernement du Canada protège l’eau douce dans tout le pays.

Citations

« Des projets comme ceux-ci auront des effets positifs sur notre communauté, notre économie et notre environnement naturel. Le lac Winnipeg est une ressource importante pour de nombreuses communautés et les peuples autochtones qui vivent autour du bassin, générant des millions de dollars chaque année. Il est très encourageant de voir les Canadiens mettre en place des moyens novateurs et pratiques pour relever certains des défis les plus urgents dans le dossier de l’eau douce. »

– Terry Duguid, secrétaire parlementaire du ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« Ces projets locaux novateurs permettront de résoudre des problèmes liés à l’eau douce dans tout le bassin du lac Winnipeg grâce à des actions et à des efforts concertés. En travaillant ensemble, nous comprenons beaucoup mieux les menaces actuelles et émergentes qui nuisent à la qualité de l’eau et à la santé de l’écosystème du lac Winnipeg et qu’il faut enrayer en vue de préserver cette ressource vitale pour les générations futures. »

– L’honorable Jonathan Wilkinson, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

Faits en bref

  • Le lac Winnipeg est le sixième plus grand lac du Canada et le onzième plus grand lac d’eau douce au monde. Son bassin versant est le deuxième plus vaste du Canada et couvre des portions de quatre provinces canadiennes et de quatre États américains.

  • Le bassin versant du lac Winnipeg s’étend sur près d’un million de kilomètres carrés et compte près de sept millions d’habitants.

  • En 2020-2021, un montant de 1,18 million de dollars viendra soutenir 15 projets visant à protéger la qualité de l’eau dans l’ensemble du bassin du lac Winnipeg dans le cadre du Programme du bassin du lac Winnipeg. Le budget de 2017 a alloué un montant total de 25,7 millions de dollars sur cinq ans au Programme.

  • Une somme totale de 8 millions de dollars est accessible pour des projets fondés sur la présentation de demandes dans le cadre du volet des subventions et contributions du Programme du bassin du lac Winnipeg.

  • L’excès d’éléments nutritifs, comme le phosphore, a contribué à la croissance des algues et à la détérioration de la qualité de l’eau dans le lac Winnipeg. La récente publication de la deuxième édition du rapport State of Lake Winnipeg (un rapport sur l’état du lac Winnipeg) est le fruit d’une collaboration entre le Manitoba et Environnement et Changement climatique Canada et a permis de constater que la charge en éléments nutritifs dans le lac reste un défi.

Liens connexes

Personnes-ressources

Moira Kelly
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-271-6218
moira.kelly@canada.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
ec.media.ec@canada.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d’Environnement et Changement climatique Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :